Burqa: à la désobéissance civile opposons la Résistance Républicaine

Le provocateur Rachid Nekkaz, homme d’affaire et politique, connu pour ses frasques médiatiques, « Candidat de la banlieue » lors de l’élection présidentielle de 2007, avait défendu l’inscription automatique sur les listes électorales. Rachid Nekkaz n’avait en effet pas hésité à mettre sa maison aux enchères pour financer sa campagne ni à déchirer en direct sur un plateau télé le parrainage d’un maire qu’il venait d’acheter pour 1.500 euros. C’est lui aussi qui avait payé en 2009 la caution du sulfureux avocat Karim Achoui, accusé de complicité dans l’évasion du braqueur Antonio Ferrara.
Il s’était également fait remarqué en défendant la République des « Roms », en réaction à la décision du Gouvernement de démanteler des camps d’occupation illégale sur des terrains publics ou privés par cette population nomade. En juillet 2010, il avait une nouvelle fois récidivé en annonçant publiquement, qu’il créerait un fond de solidarité pour la Burqa pour payer les amendes de femmes en burqa qui seraient verbalisées dans la rue, lorsque la loi d’interdiction du port du voile intégral serait mise en application le 1 avril 2011.
Il vient de recommencer avec son association  » Touche pas à ma Constitution » en invitant des voilées à provoquer la République une et indivisible dans l’espace public, pour tenter de faire croire à la Communauté Nationale que la loi d’ interdiction du port du voile intégral est une loi liberticide. Il s’est installé à une table du Fouquet’s accompagné de deux femmes en niqab vendredi 15 avril, après avoir été à l’initiative de la manifestation lundi 11 avril devant le parvis de Notre Dame. Les forces de l’ordre sont intervenues mais n’ont même pas interpellé les niqabées.
Cette attitude de non fermeté des forces de l’ordre tend à encourager les islamistes radicaux à poursuivre leurs provocations dans les lieux publics tout cela au nom de la liberté de culte. la laïcité est une nouvelle fois mise à mal par ces femmes instrumentalisées au service d’un islam rigoriste que cautionne Rachid Nekkaz.
PAS DE BELPHEGORS DE l’ISLAM DANS NOS VILLES ET NOS CITES
Deux femmes en niqab à la terrasse du Fouquet\’s
Il faudra bien que les Français apprennent à défendre leur liberté collective contre l’offensive des combattantes voilées de l’islam.
La désobéissance civile est le refus de se soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé inique par ceux qui le contestent. Le terme fut créé par l’américain Henry David Thoreau dans son essai Résistance au gouvernement civil, publié en 1849. Aujourd’hui, le concept s’est étendu à de nombreuses personnes notamment par les actions très médiatiques des altermondialistes ou celles des mouvements anti-pub, certains ne voyant dans ces actions que la dégradation de biens, d’autres y voyant un acte salutaire de désobéissance civile, visant à faire modifier la politique des autorités.
Nous ne pouvons pas tolérer que dans le pays de Voltaire, des individus bafouent en permanence les valeurs fondamentales de notre République laïque, féministe, sociale et démocratique, en nous imposant par la force des femmes humiliées, soumises à l’islam ,religion totalitaire et permissive.
La désobéissance civile peut être justifiée pour de nobles et justes causes, mais prôner la désobéissance civile pour soutenir une pratique barbare qui consiste à voiler entièrement une femme pour la « protéger » du regard des autres en la privant de toute humanité, cela n’est pas acceptable et encore moins supportable.
Il nous faut absolument éradiquer de nos villes les femmes grillagées, enfermées dans une prison de tissu, dont la simple vue est tout simplement insoutenable pour tous ceux qui considèrent que la femme ne peut pas être l’instrument et le porte drapeau d’un islam politique qui s’appuie sur une idéologie fasciste pour faire régner la terreur partout où il sévit.

Les islamistes ne reculeront pas, si nous ne sommes  pas capables de leur démontrer que nous ferons appliquer la loi d’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public de façon ferme et sans indulgence.
On ne peut pas prendre à la légère la manifestation de ces femmes illuminées , car elles sont l’étendard des salafistes qui sévissent sur notre sol et qui ne cachent pas leur dessein  d’imposer à toute la société, quand ils seront en plus grand nombre la charia et la loi divine celle du prophète Mahomet.
Nous sommes rentrés dans une guerre des images,des mots et de la médiatisation de ce phénomène qui est orchestré par les islamistes radicaux pour tester notre République et notre Peuple. Ne nous laissons pas impressionner par ces fous d’Allah, que nous devons considérer comme des ennemis de nos libertés fondamentales, de la démocratie, et de notre modèle de civilisation, qu’ils maudissent.
Les femmes niqabées ou emburqannées sont utilisées par ces fondamentalistes religieux, qui veulent occuper l’espace public pour frapper les esprits et nous signifier qu’ils avancent, malgré les lois humaines qu’ils ne reconnaissent nullement.
A ces femmes voilées, nous devons leur opposer le symbole de notre République qui a donné naissance à la démocratie dont il est important d’en rappeler la définition :
« Marianne est la représentation allégorique de la République française, symbole de la mère patrie, à la fois combattante, fière, nourricière et protectrice. Elle incarne les valeurs républicaines françaises contenues dans la devise : « Liberté, Égalité, Fraternité » et prend l’apparence d’une jeune femme coiffée d’un bonnet phrygien.
Marianne a survécu aux 5 Républiques et son buste orne toutes les mairies de France. »
A ces femmes voilées, nous devons y opposer l’image de Marianne femme libérée de toutes les oppressions et ce qu’elle signifie pour les républicains que nous sommes et fiers de l’être
Parmi les attributs et représentations des Marianne des Républiques successives, on trouve généralement :
* Le bonnet phrygien avec la cocarde tricolore, symbole de la liberté et de la République combattante. Le bonnet phrygien était porté par les esclaves et les prisonniers perses de l’Antiquité. Il était également porté par les galériens amenés à Paris lors de la Révolution et repris par les sans-culottes sous le nom de bonnet rouge.
* La couronne d’épis de blé qui symbolise le pouvoir et la République modérée, préférée un temps au bonnet phrygien après 1871.
* La cuirasse, symbole d’inviolabilité, recouvrant parfois la poitrine.
* Le lion, pour la force et le courage.
* L’étoile pour la Lumière.
* Le triangle pour l’égalité.
On peut trouver parfois des chaînes brisées, autre symbole de la liberté et des mains croisées pour la fraternité.
La République ne peut donc tolérer que la femme soit voilée, car cela serait contraire à notre idéal révolutionnaire qui a conduit le Peuple à donner naissance à notre État de droit et les codes qui le régissent.
Pour toutes ces raisons, les forces de l’ordre doivent verbaliser les femmes niqabées qui provoquent notre république, pour leur faire comprendre que dans nos sociétés on vit à visage découvert.
J’invite les lecteurs de Riposte Laïque à méditer sur cette définition de la République donnée par George Sarre que je trouve tout à fait d’actualité et qui devrait faire réfléchir nos gouvernants actuels et futurs.
« Le communautarisme réduit l’individu à son identité ethnique ou religieuse. C’est le contraire de la citoyenneté républicaine. La citoyenneté ouvre sur l’universel, le communautarisme enferme. La citoyenneté intègre et rassemble dans un projet collectif. Le communautarisme divise, oppose, attise les conflits, mène au racisme et à l’exclusion. La République est le destin commun de tous ceux qui ont choisi la France, quelle que soit leur origine ou leur religion. C’est elle qui est la cible des communautaristes et des intégristes qui veulent imposer une société cloisonnée, fermée, à l’anglo-saxonne, où à chaque ethnie correspond un quartier, où plus personne ne communique avec l’autre parce qu’il est différent. » Georges Sarre – 6 mai 2003
Fabrice LETAILLEUR
Voir son blog
http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/

image_pdf
0
0