Burqa, polygamie : L'incroyable discours, suicidaire, de l'ensemble de la gauche

C’est incroyable, ce discours quasiment unanime de la gauche, de ses sympathisants et de ceux qui se prétendent « progressistes »: la question de la burka serait une manipulation du gouvernement pour détourner l’attention des vrais problèmes, les français n’y seraient en réalité pas sensibles.
Cet argument vient encore d’être repris par Bernard Thibaud ce matin sur France Inter. Comme si la question de la burka n’était pas un problème grave, comme si le citoyen moyen était stupide au point de se laisser berner par un leurre qu’on agiterait devant lui pour lui faire oublier, par exemple, les questions du chômage, du pouvoir d’achat en baisse et des retraites! Comme tous les autres, Bernard Thibaud s’est dit contre la burka, mais contre son interdiction, autrement dit, on est contre, mais surtout on ne fait rien contre. Pour nombre de citoyens de ce pays, s’agissant de la burka, il n’y a pas de mais…! Au début de cette affaire de la burka, on estimait leur nombre à 200 environ. On parle maintenant de 2000 à 3000 femmes! Et demain?

Et si on écoutait un peu plus les femmes d’origine musumane comme Fadela Amara, Sihem Habchi, Malika Sorel ou Chahdortt Djavann plutôt que les élucubrations de l’inénarrable Marc Blondel qui continue à comparer la burka à la mini jupe sous le régime des colonels en Grèce?
S’agissant du cas de Nantes,on affecte de découvrir que des cas de polygamie existent en France, même en dehors de Mayotte! Comme si on ne savait pas que les concubines, non mariées officiellement en France, (bien sûr!) percevaient des allocations familiales conséquentes et des aides de toutes sortes en tant que mères célibataires. Comme si des municipalités n’étaient pas obligées de fournir à ces ménages multiples des logements à la taille des 10, 12, 15 enfants qu’ils comptent! Comme si on ne savait pas que ces personnes savent parfaitement utiliser à leur profit les lois sociales françaises! Avec quatre femmes et douze enfants, pas besoin de travailler!
Au fait, « Anne » ne sait-elle pas que dans les pays où les femmes sont obligées de porter nikab pou burka, elles n’ont pas le droit de conduire?
Daniel Carturan

image_pdf
0
0