1

Buzyn la menteuse, co-responsable et coupable de l’hécatombe qui arrive…

Le récente ex ministre de la Santé de Macron-Philippe qui a pourri pendant deux ans, huit mois et trente jours, l’activité hospitalière, bradé les services d’urgence, méprisé les patients et caché aux Français la réalité du Covid-19, veut sauver sa tête.

Sentant venir un gigantesque scandale d’Etat de santé publique, celle qui arborait constamment un petit sourire en coin de mépris face aux à la contestation massive des personnels hospitaliers, a perdu de sa superbe. En jeu des milliers de plaintes à venir pour rechercher et punir les responsables de prévention, de la propagation du Covid-19 et de la défaillance des soins.

A la différence de l’affaire du sang contaminé étouffée au plus haut niveau, aujourd’hui internet et les réseaux dits sociaux permettent de collationner une masse d’informations sur les défaillances et les volontés coupables du ministère de la Santé, aux ordres du président de la République, Emmanuel Macron.

Affolée et pitoyable, elle a affirmé au journal Le Monde avoir prévenu dès le mois de janvier Édouard Philippe et Emmanuel Macron de l’impossibilité de tenir des élections municipales pour cause de coronavirus, et avoir été totalement au courant de l’ampleur que prendrait l’épidémie-pandémie.

Et sans vergogne, c’est dans ce contexte que la femme austère aux cheveux tirés, s’est subitement requinquée, mèche au vent, en candidate aux… municipales de Paris. Contente la Buzyn, comme le Gérard Sturmer du salaire de la peur, de fourguer sa nitroglycérine. Si on connaît la fin du roman de Georges Arnaud, on ne connaît pas encore celle d’Agnès Buzyn, mais une chose est certaine, la doctoresse-en-politique a pris les foies. Alors elle verse des larmes de crocodile et raconte désormais que dès le mois de janvier elle avait averti Macron et son premier ministre Philippe de la catastrophe sanitaire prévisible et, tenez-bien : de ses conséquences politiques. Politicarde un jour, politicarde toujours! Pas l’ombre d’une pensée émue pour l’horrible destin infligé à la population française. Donc y compris à mes soins. De quoi être quelque peu amer, vous en conviendrez. Mais pas question de faire profil bas et de supporter les inacceptables remontrances de Macron et Philippe aux Français. Ils sont des criminels, et non l’inverse.

Ainsi a avoué hier l’ex ministre en charge de la santé des Français : « Le 30 janvier, j’ai averti Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. Je rongeais mon frein ».

Sautant sur l’opportunité du branleur Grivaux défait avant même les élections pour le lamentable motif que l’on connaît, elle a déserté ventre à terre son ministère. Comble de la justification avancée : « Je me suis dit que je n’allais pas laisser La République en marche dans la difficulté… Paris est un beau mandat. J’ai appelé moi-même le président pour lui dire que j’y allais. ». Notez que pendant cette profession de foi intéressée, des milliers de gens continuaient à être contaminés et des dizaines de morts libéraient les quelques lits disponibles qui avaient échappé aux restrictions de la même Buzyn, es qualité alors en fonction.

Accablant : « Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous… Depuis le début je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting. J’ai vécu cette campagne de manière dissociée. ». Les morts eux n’ont rien eu le temps de voir, pendant que Macron appelait les électeurs aux urnes et que Buzyn continuait à se taire et à leur mentir. Le lendemain d’après vote, la racaille politicienne et ses affidés confinaient le pays; surtout pas la veille.

Personne n’avalera les couleuvres vomies par Buzyn

Pourquoi Agnès Buzyn ne s’est-elle pas affranchie de Macron et proclamé la vérité aux Français. Pourquoi depuis plus d’un mois, ne s’est-elle pas posée en lanceuse d’alerte?

S’est-elle souciée de l’horreur de ceux qui ont perdu et vont perdre un proche?

A t-elle pensé à ceux, qui par millions, sont dans l’épouvante et l’attente des tests et la fin hypothétique de la période de contamination?

Cet été, en vacances urgentes en Corse avec Schiappa et Borne, se souciait-elle de ceux qui mourraient aux urgences, bien avant le Coronavirus?

S’est-elle inquiétée des démissions administratives des médecins urgentistes, à appel des 1000 praticiens?

Non, non, non et non! La seule logique de l’attitude criminelle d’Agnès Buzyn réside dans les effets de la casse du système de soins qu’elle a exécuté froidement avec mépris pour les patients et les personnels :

Pour Agnès Buzyn, il a trop de malades en France !

https://ripostelaique.com/pour-agnes-buzyn-il-a-trop-de-malades-en-france.html

Le Samu 42 de Saint-Étienne va disjoncter, allo Buzyn, t’es où ?

https://ripostelaique.com/le-samu-42-de-saint-etienne-va-disjoncter-allo-buzyn-tes-ou.html

Saint-Étienne : à 72 ans, il passe 5 jours sur un brancard aux Urgences

https://ripostelaique.com/saint-etienne-a-72-ans-il-passe-5-jours-sur-un-brancard-aux-urgences.html

Agnès Buzyn s’exonère de la pénurie et de la qualité des médicaments  https://ripostelaique.com/agnes-buzyn-sexonere-de-la-penurie-et-de-la-qualite-des-medicaments.html

Deux urgentistes de l’hôpital de Vichy jettent l’éponge

Publié le 10 janvier 2020 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/deux-urgentistes-de-lhopital-de-vichy-jettent-leponge.html

Le chef des Urgences de l’hôpital de Moulins démissionne

Publié le 7 janvier 2020  https://ripostelaique.com/le-chef-des-urgences-de-lhopital-de-moulins-demissionne.html

Aux Urgences de Moulins, le chef de pôle refuse de valider le planning

Publié le 12 août 2019 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/aux-urgences-de-moulins-le-chef-de-pole-refuse-de-valider-le-planning.html

Brigitte Macron en chirurgie esthétique, en pleine crise des Urgences

Publié le 2 août 2019 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/brigitte-macron-en-chirurgie-esthetique-en-pleine-crise-des-urgences.html

La fuite en avant

Maintenant que la candidate Buzyn connaît les résultats du premier tour, derrière Hidalgo et Dati,donc perdante, elle se ressouvient qu’elle est médecin : « L’hôpital va avoir besoin de moi. Il va y avoir des milliers de morts. ». Pas si sûr que les hospitaliers et les malades aient envie d’intégrer leur fossoyeur.

En revanche, une chose est sûre, c’est que lorsqu’on a prêté serment à Hippocrate et commis pareille infamie, on se regarde une dernière fois dans une glace et on va se pendre. La même remarque vaut pour les criminels sanitaires, Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

Requérons l’accusation de criminel de guerre contre Macron

Publié le 17 mars 2020 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/requerons-laccusation-de-criminel-de-guerre-contre-macron.html

Macron assassin ! Son gouvernement est responsable et coupable !

Publié le 15 mars 2020 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/macron-assassin-son-gouvernement-est-responsable-et-coupable.html

Les pompes funèbres Macron continuent à tuer la France

Publié le 13 avril 2018 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/les-pompes-funebres-macron-continuent-a-tuer-la-france.html

Les pompes funèbres Macron vous souhaitent un joyeux quinquennat

Publié le 3 avril 2018 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/les-pompes-funebres-macron-vous-souhaitent-un-joyeux-quinquennat.html

Le serment d’Hippocrate (revu par l’Ordre des médecins en 2012)

“Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.

Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs.

Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services  qui me seront demandés.

J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque.”

Pour l’avocat, Gilles-William Golnadel, Agnès Buzyn a dépassé les limites de la décence dans sa repentance

Il estime qu’en matière de pornographie politique, l’exhibition de Buzyn est plus graveleuse encore que la sextape de Grivaux.

https://goldnadel.tv/france/pornographie-politique-l-exhibition-de-buzyn-plus?autoplay=true&utm_content=top_image&utm_source=NewsletterGoldnadelTV&utm_medium=email&utm_campaign=nl28051&user_id=5a85188907a1b5e56399d4d5

Ministre des Solidarités et de la Santé porte, elle porte également la responsabilité de la casse des systèmes de retraites et du démantèlement de la CMU-C qui a conduit à la CSS payante pour les pauvres, tout en maintenant les milliards d’euros attribués généreusement à la scandaleuse Aide Médicale d’Etat aux migrants irréguliers, autrement dit aux clandestins délinquants par nature, puisque entrés illégalement.

Jacques CHASSAING