Ca commence où, l’islam intégriste ?

Publié le 23 novembre 2015 - par - 5 commentaires - 1 695 vues
Share

Méluche voileesEn fait, la principale question qui me taraude depuis un certain moment et que je vais poser là, ici, tout de suite et tant pis si certains ne sont pas contents ou me qualifient d’immonde Nazi, facho raciste ou autre terme totalement galvaudé et qui ne veut plus rien dire est la suivante : ça commence où l’islam extrémiste ou intégriste ?

Je veux dire l’Islam extrême, ça commence avec les femmes en voile intégral ou même partiel ? Ca commence avec 5 prières par jour que l’on n’hésite pas à pratiquer sur le lieu de travail et éventuellement en réquisitionnant des vestiaires ou salles de repos transformées en lieux de prières ?

Ca commence avec les gentilles associations d’élèves musulmans qui demandent l’arrêt du porc dans les cantines ? L’arrêt pas l’aménagement des menus…Ça commence avec la haine des chiens qui vont de la simple remarque dans la rue jusqu’à les tuer (comme en Espagne il y a deux ans ou tous les chiens de la région de Lerida, se sont fait égorger ou empoisonner parce que les musulmans du coin avaient exigé en vain leur interdiction, ou refuser que les aveugles montent avec leurs chiens dans certains bus ou des taxis ? (voir Londres depuis plusieurs années). Ça commence avec la polygamie interdite en France et qu’ils pratiquent allégrement ?

Ça commence avec l’égorgement rituel appliqué à l’abattage des animaux et qui est interdit en France sans étourdissement préalable, et qui, il faut bien le dire, est une abomination  hors la loi. Ça commence avec les tribunaux islamiques dans les arrière-cours des mosquées où des Imams  jugent  déjà des affaires familiales ?
Ça commence en proclamant haut et fort que les lois de l’Islam sont au‐dessus de toutes les autres lois de n’importe quel pays ? Quand le « chef » des musulmans en France Dalil Boubakeur, un modéré probablement, lui aussi est dans la provocation permanente quand il demande de transformer les églises en mosquées – oui il a vraiment osé dire ça ‐ ou quand il dit « l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905 » .. il est dans la modération peut‐être ?

Ça commence en faisant financer des mosquées – d’où viennent tous les allumés qui passent à l’action ‐ par des pays qui sont clairement contre nos systèmes de valeurs ?
Ça commence avec le refus de la mixité à tous les niveaux de la société ? Refuser de serrer la main à un homme, refuser d’être pris en charge par un médecin homme et exiger des horaires séparés dans des établissements piscines, salles de sports.

Ça commence par tout un tas de réclamations assorties de menaces,  d’appliquer leurs croyances et valeurs alors que ces mêmes croyance et valeurs piétinent les nôtres qui devraient s’effacer sans rechigner ? Par exemple, pour ne pas froisser certains on supprime les références à Noël,qui est une fête de société depuis longtemps et peu religieuse. Et nous  ça ne nous froisse pas peut‐être ? Ce sont nos traditions,c’est  toute notre enfance, notre culture, et on doit s’abaisser, se plier ?

Pour moi hélas, chacune de ces pratiques que nous avons tous croisées à moment ou à un autre sont déjà le début de l’extrémisme ou du radicalisme. Essayer de les classer par degré de toxicité plus ou moins grande s’apparente à de la rhétorique de salon.. En plus, la plupart de ces pratiques nous les avons acceptées. Contre notre gré pour la plupart (l’histoire jugera mais certains ont bien aidé…) et nous sommes jugés racistes et intolérants.. Ca n’est jamais assez. Jusqu’où devrons‐nous aller dans les renoncements pour qu’enfin notre adaptation – c’estun comble ‐ soit jugée acceptable. Essayez de méditer cette question.. la réponse me fait un peu peur.

Il y a une frontière poreuse entre toutes les pratiques de l’islam qui vont de la plus modérée aux plus agressives. En clair, l’Islam c’est Open bar et tout musulman peut y prendre à sa guise et suivant son état d’humeur ou ses rancoeurs absolument ce qui lui plaît. Mieux, il peut d’un seul coup d’un seul passer de l’une à l’autre en faisant le grand écart au gré de ses colères – feuille d’impôts trop élevés, voisins qui ne lui reviennent pas ‐ et de ses caprices basculer en fonction de son curseur personnel sur l’échelle de l’Islam sur telle ou telle pratique. Le problème c’est qu’accepter une telle épée de Damoclès au-dessus de nos têtes – et cela ne date pas d’aujourd’hui ‐ c’est nous faire courir un gros risque.

Qui peut prédire qu’une armée intérieure ne se lèvera pas un jour pour défendre telle ou telle cause jugée blasphématoire ou anti‐islam (voir à ce sujet les refus d’aller combattre de militaires pendant la guerre contre l’Afghanistan ou le Kosovo) ou d’autres exemples plus récents où monsieur tout le monde se lève un beau matin pour aller tuer de préférence du juif ou du mécréant.

Dans toute l’histoire de l’Islam à chaque fois les réformateurs (modérés ?) se sont fait balayer ‐ exterminer en fait ‐ par les conservateurs (extrémistes ?) ceux qui appliquent le coran à la lettre. Donc venir faire des subtilités entre le gentil bonhomme qui se borne faire ses 5 prières et le type qui veut instaurer la charia, c’est de l’aveuglément doctrinaire et ne pas reconnaître cet état de fait, c’est une fois de plus une attitude de candeur absolue.

La seule solution, comme le prônent certains Imams –si si, ils existent‐ c’est réformer l’Islam et le débarrasser de ce fatras de croyances moyenâgeuses et certains hadiths qui relèvent plus de la psychiatrie que de la pensée profonde. Et c’est donc là le vrai challenge des années qui viennent et là où les musulmans qui se revendiquent modérés n’auront qu’une seule chose à faire : le prouver en soutenant les réformes et la modernisation de l’Islam.

Avant qu’il ne soit trop tard et que nous arrivions, le mot n’est pas trop fort, au Chaos.

Pierre Bleven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marc

« l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905 » cf. Boubakeur. Comment être en désaccord avec cette assertion? Elle est l’unique religion qui pose problème en France qui génèrent des traîtres à la Nation et des terroristes, qui souhaite imposer sur notre sol éclairé des mœurs et/ou des lois obscurantistes. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. Pourtant dans notre pays on se borne à ne pas voir et quand vraiment on ne peut pas faire autrement, on ouvre un œil! (mais pour ça les terroristes ont dû frapper fort) Nous… lire la suite

Josette Gazu

Pour les menteurs de la classe politique, ça a commencé avec Daesh…comme si avant l’apparition de l’EI autoproclamé, il y a seulement 3 ans, les frères musulmans ne s’étaient pas manifestés en Orient et en Occident! C’était pure HYPOCRISIE DEVENUE CRIMINELLE depuis le 7 janvier où le visage terroriste de l’intégrisme musulman a été reconnu. Et encore avec le mot RADICALISATION, les faux sceptiques (sic) bottent en touche!

Yves ESSYLU

ça commence avec l’accoutrement

Beate

Ca commence où, l’islam intégriste ?

A la première lettre du mot Islam. Il n’existe pas d’Islam modéré; seulement la dissimulation pour faire croire que l’Islam de Paix existe.

L’Islam c’est celui des amis de Hollande et Valls, les amis de nos députés et sénateurs.
comment image

Alya

L’islam intégriste commence au moment ou on récite sa première Fatiha en sachant qui elle vise. La fatiha c’est la prière d’ouverture musulmane ( premiere sourate du coran). Elle est récitée 17 fois par jour, voir plus pour les plus motivés, ceux qui ont une boule sur le front et qu’on appel « salafistes ». 1. Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux(1). 2. Louange à Allah, Seigneur de l’univers. 3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, 4. Maître du Jour de la rétribution. 5. C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. 6.… lire la suite