Cadet Brichel a trois passions…..

 

Cadet Brichel a trois passions…..les ados, les fring’ le pognon…..

Sûr ielle aime aussi les bavards

Qui lui servent bien de rempart

Cadet  Brichel a plein d‘habits :

Les siens et puis ceux de Vuitton

Ielle les met quand ielle s’aère

Ou quand iell’reste à la chaumière

Cadet BRICHEL a mille surplis

Et tous prêtés par des amis

 

Cadet BRICHEL a de faux yeux

L’un r’garde manny, l’aut‘ son grisbi

Cadet BRICHEL n’a que trois tiffes
Ielle les recouvre d‘une postiche
Pourtant parfois c’est éprouvant
Cel’ci foulcamp avec le vent.

Cadet BRICHEL a trois enfants
Deux plus petites et un plus grand

Cadet BRICHEL fit des acteurs
Et prit l’un d’eux pour son lover

Ah! Ah!

Ah ! mais vraiment

Cadet BRICHEL est un forban.

Finis les flonflons, ce qui suit n’a rien d’un refrain:

À savoir la plainte qui n’en est pas une, mais une turlupinade encore plus perfide que tout le reste

Chargée de ses millions et de l’incohérente sympathie qu’elle inspire à la plupart des électeurs, mam’macron part en guerre.

La plainte qui avait été déposée contre Natacha R. pour « diffamation » par « le cabinet“ de Jean-Brichel a été requalifiée de : « atteinte à la vie privée », « intrusion dans l’intimité » et « atteinte au droit à l’image ».

Elle s’entoure de juristes rompus (je n’ai pas dit déconstruits), très probablement financés avec les sous des malheureux assujettis et louvoie joyeusement à travers les arcanes de la minable justice française toute à son dévouement. Une justice depuis longtemps acquise à sa mari et à son projèèèèt. Une justice qui libère les assassins et les pires malfaiteurs. Et condamne lourdement tout réfractaire à sa politique, l’emmerdement global des citoyens prudents.

Une justice dirigée par un rudimentaire, lui-même richissime, Dupont Maserati qui estime qu’il « ne peut pas y avoir de décalage entre la prison et le reste de la société » (Le Dauphiné) D’où les unités de vie familiale, le psy gratuit, les sorties dont on ne revient pas toujours et les menus halal.

Ni la nationalité ni la profession des 3 enfants Auzière ne figure sur l’assignation au tribunal, alors que celle de la première trans et de Jean-Michel, son ampliation, est formellement précisée, pas besoin de beaucoup plus pour faire chuter le sou, même celui des plus bornés!

Si vous avez l’occasion de jeter un coup d’œil au papelard officiel, accessible à tous sur Internet, Jean-Mi est domicilié dans un immeuble du 14 rue des Vergeaux à Amiens (je suis allé voir sur Google Map, le rez-de-chaussée du moins est occupé par une sorte de friperie louchonne), PERSONNE ne l’y a jamais croisé ni ne le connaît.

Plusieurs enquêteurs ont cherché à entrer en contact avec lui, en interrogeant son voisinage, les commerçants ou les gens du quartier, afin de savoir s’ils le connaissaient et s’il vivait bien dans cet immeuble. Inconnu à cette adresse. Ce qui ne gêne pas la vieille épouse du jeune emmerdeur dans la poursuite de son objectif : abuser les électeurs !

Natacha Rey a une passion,

Elle est aidée par Mait’Pichon

A-t-ielle besoin d’une cagnotte ?

Il faudra qu’elle nous exhorte

Ah! Ah!

Ah ! mais vraiment, ceci n’est pas vraiment gênant

Anne Schubert

image_pdfimage_print
14
1

10 Commentaires

  1. Cette assignation pourrait être l’occasion de formuler une plainte au pénal : si Jean-Michel Trogneux n’existe plus depuis sa transformation, il serait aisé d’en faire la preuve en justice, en exigeant sa comparution à la barre !

    • C’est peut être quand même le petit gros qui a l’air d’avoir pas mal traîné et engendré des gosses à droite et à gauche (des neveux et batards donc avec ses doubles ou triples vies)…
      Moi je crois plutôt à la thèse des jumeaux trognettes, chiral ou pas. Les nombreuses chirurgies et régimes de l’un, ayant fini de les différencer, que ce soit sexuellement et physiquement.
      A ce propos d’ailleurs , il existait autrefois un jean-michel , une sorte de médiateur/conseil sur l’homosexualité qui officiait dans le début des eighties chez Doucé et David & jonathan.
      J’ai connu quelqu’un qui l’a côtoyé à quelques reprises un an après l’élection de la vieille mitte !

  2. Je croyais jusqu’à ce jour qu’il n’était pas possible en France de déposer une plainte au nom de quelqu’un qui n’existe pas ou de donner à la justice un lieu de résidence faux. Vous pouvez me confirmer si j’ai tort ou raison ?

  3. Il est vrai que je n’ai pas encore vu d’interview de Jean-Mi, sauf erreur, invalidant toute cette con/fusion…

Les commentaires sont fermés.