Calais : Tout faire pour empêcher l’expulsion de Simone Héricourt

SimonneTVLCe jeudi soir, sur TV-Libertés, durant 40 minutes, Simone Héricourt explique la réalité de Calais, depuis l’arrivée de milliers de clandestins, de plus en plus agressifs et violents. Mais le moment le plus émouvant de cet entretien se situe à partir de la 15e minute, où elle révèle, avec beaucoup de pudeur, les raisons pour lesquelles elle risque d’être expulsée de sa maison. L’ensemble de son témoignage est bouleversant et révoltant.

A noter que Riposte Laïque a relayé, par deux envois à ses abonnés, dimanche et mercredi, l’appel de l’association France Rebelle, qui a apporté tout son poids, financier et juridique, pour empêcher l’expulsion de notre amie et de son mari gravement malade.

Les dix dernières minutes de l’entretien, le témoignage de Simonne sur la différence de traitement entre les migrants et les Calaisiens français est sans langue de bois. Son appel à la mobilisation des compatriotes est un rare moment de vérité et de parler vrai, qui devrait donner à des milliers de Français de sortir de leur torpeur…

C’est pourquoi, à notre modeste niveau, nous faisons tout pour empêcher son expulsion, parce que Simone incarne notre France, celle qui ne veut pas mourir.

Paul Le Poulpe

https://ripostelaique.com/?wysija-page=1&controller=email&action=view&email_id=429&wysijap=subscriptions

10.000 EUROS POUR EMPECHER L’EXPULSION D’UNE FRANCAISE DE CALAIS

Organisateur, avec Christine Tasin, de la journée « Sauvons notre pays », le 7 février dernier, à Rungis, j’ai eu l’occasion d’inviter Simone Héricourt à prendre la parole, et à expliquer, dans cette vidéo bouleversante, ce qu’était la réalité de Calais, pour les Français, depuis l’invasion migratoire.

 https://www.youtube.com/watch?v=rrPQuGNkjFU

A la fin de cette intervention, avec beaucoup de pudeur, elle annonçait sa possible expulsion de chez elle, d’ici quelques semaines. Cette menace se précise. C’est pourquoi je relaie, dans Riposte Laïque, cet appel aux dons de Philippe Gibelin, président de France Rebelle, pour empêcher qu’à Calais, on expulse des Français exemplaires quand on impose de force des clandestins aux habitants locaux. Sauvons Simone et son mari.

Pierre Cassen

10.000 euros pour empêcher l’expulsion d’une Française de Calais

 Simone Héricourt habite Calais avec son mari, gravement malade.

La maladie de son époux n’empêche pas cette femme courageuse, de se battre contre l’invasion migratoire de la Jungle de Calais.

A chaque manifestation contre l’immigration illégale, Simone est présente. Elle était aux côtés du Général Piquemal quand ce dernier a été arrêté, comme à ceux de Riposte Laïque à Rungis.
Elle est là, au quotidien, à se battre, pour que Calais reste aux Calaisiens et que la France reste la France.
Elle est un modèle pour tous les Français qui assistent, passivement, à l’invasion migratoire dans le pays.

Et pourtant, aujourd’hui, Simone et son mari vont être expulsés de leur logement à Calais suite à un jugement scandaleux.

Vous l’avez bien entendu ; pendant que la France donne des logements aux migrants, un couple de Calais, va être expulsé, sous quelques semaines et cela bien que M. Héricourt, son époux, soit gravement malade.

 Il y a encore un moyen d’empêcher leur expulsion. L’association La France Rebelle, présidée par Philippe Gibelin, s’est rendu – suite à un reportage de TV Libertés –   chez les Héricourt, et a tout de suite cherché à les aider.

Pour les sauver de leur expulsion imminente, il faut trouver en urgence 10 000 euros. C’est pourquoi la France Rebelle, Philippe Gibelin, et surtout, Simone Héricourt et son mari lancent un appel : aidez cette famille, sauvez les de l’expulsion annoncée.
Le gouvernement nous impose les migrants chez nous. Imposons-lui les Français en France, chez eux. Et montrons que pour le Français, la solidarité n’est pas qu’un mot.

Nous n’avons que deux semaines pour réunir la somme, nous comptons sur votre mobilisation solidaire et patriotique pour sauver la Jeanne d’Arc de Calais !

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. c’est ignoble, les étrangers sont mieux considérés que nous français, pourtant toutes ces personnes ou presque, nous détestent, cela fait une trentaine d’années que je remarque ce processus et ce sera pire demain si nous ne faisons rien. Au début de la guerre 39-40, on appeler les premiers résistant des terroristes, à la fin de la guerre ils ont été décorés pour leur courage,ils étaient des patriotes.
    Nous devons défendre cette femme formidable par tous les moyens, notre avenir en dépend.

  2. bon effectué courage madame ne lâcher rien et bravo pour votre courage

    • moi aussi, j’estime qu’il faut aider cette famille de courageux patriotes, traités pires que des délinquants, et surtout des clandestins, qui ont tous les droits et aucun devoir!
      Donc, j’ai posté hier mon don qui n’est certes pas énorme, mais répété, peut contribuer à atteindre le montant souhaité.

  3. Témoignage très émouvant.
    J’ai de la peine pour notre France. C’est désolant. Soutien total à Simonne Héricourt.

  4. Bonjour Madame, je viens de faire un don modeste mais je suis de tout cœur avec vous.
    Que nos pilleurs et affameurs de politiciens logent des saloperies chez eux au lieu de nous les imposer Le pire, et cela me fait vomie , c’est que hollandouille,valseuse et leurs sous fifres seront bien a l’abri et les poches pleines quand tout s’effondrera-

  5. C’est fait.

    Ça fait plaisir d’entendre, pour une fois, une Française digne de ce nom, brave et qui parle vrai, avec l’accent de son terroir en prime. Bon courage Madame Héricourt, je vous aurais volontiers accueillie chez moi si un océan ne nous séparait pas, mais j’espère que vous pourrez rester Calaisienne.

    Je ne m’interroge pas sur les raisons qui ont poussé « les autorités » à tenter de l’expulser, elles sont évidentes. Mais par quel tour de cochon s’est-on avisé de lui prendre ‘légalement’ sa maison, c’est ce que je me demande ?

    • Lorsque des autorités désirent expulser quelqu’un, tous les moyens sont bons pour eux, TOUS !
      C’est comme pour s’approprier le bien d’un propriétaire qui vend, il y a préemption, mais au prix des domaines, soit 10 à 15 % en dessous du prix du marché.
      Dans la commune ou j’habite, la municipalité à en a fait une pour la vente d’un pavillon dans une impasse en donnant comme prétexte : nous allons ouvrir des commerces ! Des commerces dans une impasse ! Si ce n’est pas se foutre de sa gueule…

    • Il me semble qu’elle n’est pas propriétaire de sa maison mais qu’elle dispose d’un bail emphytéotique.

      • Merci pour l’information, je ne connaissais pas l’existence de tels baux. Mais comme le dit Maurice ci-dessous, lorsque « les autorités » ont décidé d’expulser qui leur déplaît, elles trouvent toujours un moyen. C’est incroyable ce qui se passe en France, je ne reconnais plus le pays où j’ai vécu 32 ans!

Les commentaires sont fermés.