1

Calais : Jet privé pour les migrants, pétition d'artistes… qui dit mieux ?

Mme Bouchart, maire Divers droite de Calais, ne voit pas le bout du tunnel avec une situation qu’elle n’a pas su gérer. C’est que recevoir 6000 clandestins n’est pas chose facile, il faut l’admettre. En fait elle est submergée et en appelle à l’armée non pas pour rétablir l’ordre mais pour surveiller. Surveiller n’est pas résoudre un problème et l’armée n’est pas un thermomètre qui n’a jamais guéri qui que ce soit. Alors utiliser l’armée comme outil de contrôle thermostatique ou comme nounou rassurante c’est véritablement se foutre de la gueule d’unités de combat qui perdent régulièrement des frères d’armes dans des guerres qui ne nous concernent pas.

« Il faudrait peut-être un préfet à l’immigration qui n’existe pas et il faudrait peut-être que l’armée vienne pour surveiller ce lieu », a déclaré le maire de Calais à RMC, évoquant « une ville de 6.000 personnes », où « l’on ne sait pas trop ce qu’il se passe à l’intérieur. » « Il ne serait pas inopportun de demander à ce que l’armée puisse venir surveiller, rassurer, peut-être démanteler certains réseaux qui peuvent exister », a ajouté Mme Bouchart.
Calais1
Bref, il faudrait, Fautqu’on, Yaka. C’est un peu facile. Un maire doit gérer les problème de sa commune et du territoire de sa commune. Il est payé pour, il a les pouvoirs d’un officier de police judiciaire et c’est le grand patron de la police municipale et j’ajoute qu’il est un interlocuteur auprès des services de l’état et en particulier de la préfecture. Ne pas savoir régler les problèmes en temps et en heure c’est aller au désastre, et ce désastre est constaté. De 3000 clandestins il y a un mois, ils sont maintenant 6000. 6000 clandestins qui s’organisent avec boite de nuit (1), restaurants halal, coiffeurs, mosquées, épiceries et maisons closes. Le tout est installé à proximité de sites classés Seveso 2. Il n’est pas impossible que quelques jihadistes soient présents dans cette foule où il n’existe aucun contrôle des autorités, c’est même très probable et nous savons que les barrières d’enceintes des usines classées Seveso ne sont pas un obstacle à des personnes déterminées. A quand l’explosion ?
calais2
Comment en est-on arrivé là. Qui a offert les tentes pour l’hébergement, la nourriture, les vêtements, l’eau courante, les WC nettoyés 1 fois par jour (mais bouchés au bout de 3 heures), l’électricité pour la boite de nuit et l’immense tente pour celle-ci ? Il y a des bénévoles bien sûr, des idiots qui se plaignent par la suite d’être agressés et volés. Ceux-ci pour la plupart ont baissé les bras. Donc qui permet de faire vivre ce territoire perdu puisqu’il est question de faire intervenir l’armée? La mairie, l’Etat, une puissance étrangère, des fonds occultes, la Croix Rouge, l’Europe, l’argent de la drogue ou celui des prostituées ? Pas de réponse, on entend juste gémir des « personnalités ». Ceux qui ne sont pas des personnalités mais simplement des sans-dents, ceux qui vivent à proximité et subissent n’ont pas d’écho dans les médias. Il faut les écouter car ils sont sur le terrain (2), pas comme des Balasco & Co qui viennent vendre leurs personnes et leurs oeuvres.

Huit cents personnalités réclament « un large plan d’urgence pour sortir la Jungle de Calais de l’indignité dans laquelle elle se trouve ».

Les signataires de cet « appel de Calais », parmi lesquels les réalisateurs Luc et Jean-Pierre Dardenne et Michel Hazanavicius, les comédiens Omar Sy et Jeanne Moreau, les musiciens Benjamin Biolay et Abd al Malik, le dessinateur Enki Bilal, l’économiste Thomas Piketty, déplorent« un désengagement de la puissance publique » de ce camp informel, toléré par les pouvoirs publics, qui s’est formé depuis début 2015. 
Cette zone concentre « cinq à six mille femmes, hommes et enfants, épuisés par un terrible voyage, laissés à eux-mêmes dans des bidonvilles, avec un maigre repas par jour, un accès quasi impossible à une douche ou à des toilettes, une épidémie de gale dévastatrice », rappelle notamment le texte, qui évoque également des « viols », des « enfants laissés à eux-mêmes dans les détritus », des « violences policières presque routinières » et des« ratonnades organisées par des militants d’extrême droite »

« Conditions de vie moins inhumaines »

« Au prétexte que des conditions de vie moins inhumaines pourraient produire +un appel d’air+ envers d’autres réfugiés, le gouvernement de notre pays a décidé de se défausser sur les associations et les bonnes volontés. (…) Ce désengagement de la puissance publique est une honte dans un pays qui même en période de crise, reste la sixième puissance économique mondiale », poursuit le texte. 

Tout l’arsenal pour user une boite de mouchoir en 5 minutes est là:
– Enfants laissés à eux même dans les détritus. Ils n’ont donc pas de parents et ont fait le voyage en poussette tout seul ? Mais c’est vous qui êtes coupables.
– Accès quasi impossible à une douche ou à des toilettes. C’est pourtant nettoyé et surtout débouché une fois par jour. Mais c’est vous qui êtes coupables.
– Epidémie de gale dévastatrice. On est coupable et aussi victime. Cela dit, la gale ne tue pas mais le vocabulaire y est. Coupables donc nous sommes.
– Viols. Les bourgeoises de Calais sont coupables, elles devraient savoir qu’il faut porter le voile intégral même par grand vent.
– Ratonnades – militants d’extrême droite et violences policières. Bien, on en arrive au point Godwin. Les mots sont prononcés, la croix gammée ressurgie, plus jamais ça, on se tait et on entame une année de silence en mémoire de … ? Ben des victimes des ratonnades à Calais voyons. Suis je bête, on va ériger un monument en granit à leurs noms. C’est quoi leurs noms ? On n’en a pas, ce qui est sûr c’est qu’il y a des ratonnades mais on n’a pas encore trouvé de victimes.
Vous pensez que c’est le summum de la connerie ? Raté, il y a encore mieux, encore plus fort et encore plus loin dans l’absurdité. La PAF (Police de l’Air et des frontières) affrète un Beechcraft 1900 à en moyenne 23.000 Euros le vol depuis 6 mois pour dispatcher quelques dizaines de migrants vers des villes du sud de la France (3) et (4). Cet avion qui compte 15 passagers (10 policiers pour 5 clandestins) et 2 membres d’équipage effectue 3 rotations par semaine. Sortez votre calculatrice, c’est vous qui réglez l’addition (6).
beechcraft
Pour désengorger Calais (Pas-de-Calais), les services de l’Etat auraient recours à un jet privé de la compagnie Twin Jet selon les informations de Streetpress. Pour un coût estimé de 1,5 million d’euros, les migrants sont évacués vers des villes de province avant d’être relâchés. Une méthode qui agace, y compris les fonctionnaires chargés de mener les transferts. «Ces mesures ont un coût énorme. Et en plus,  la plupart des personnes qu’on éloigne reviennent», se désole ainsi Frédéric Hochart, un porte-parole du syndicat Unsa de la police aux frontières de Calais.
 
Mais sur I-Télé, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, a défendu mardi cette méthode: «C’est un moyen de transport, ce n’est pas quelque chose de luxueux un jet.» «Ce n’est pas quelque chose qui devrait être réservé à la finance ou aux patrons du CAC 40», avance encore le parlementaire pour prévenir la polémique. Pour l’élu de Seine-Saint-Denis, «quand on a un transport et qu’on veut dignement transporter et régler un problème, je conçois qu’on puisse utiliser un avion».
 
Surtout, c’est le terme jet privé qui dérange Bruno Le Roux: «On dit jet privé, vous savez, c’est un avion qui permet dans ce cas-là de faire en sorte qu’il y ait des familles qui puissent, en France et en Europe, partir de Calais dans des conditions qui soient dignes pour être implantés». Selon Europe 1, treize vols ont été effectués depuis octobre. Cinq réfugiés prennent place dans chacun de ces vols.
Beechcraft-1900-PrivateFly-CC-AA4621
Intérieur d’un Beechcraft 1900, une version existe avec fauteuil en vis à vis et table en acajou.
Pour information un billet TGV Calais Hendaye coûte environ 120 Euros par personne. Avec Bruno Le Roux un Jet privé n’est pas quelque chose de luxueux. Ah ! tiens donc: Jet privé= 23.000 euros le vol (hors kérozène) pour 15 passagers soit 1533 Euros le fauteuil en cuir, Train = 120 Euros /personne. Il est vrai que pour un socialiste abreuvé au champagne et gavé de caviar un jet privé n’est pas du luxe. Qu’en pense le contribuable qui doit signer les chèques ?
Philippe Legrand
(1) https://www.facebook.com/479803612168266/videos/533419570140003/?permPage=1 Boite de nuit migrants calais
(2) https://youtu.be/sluv0CJ4ry4 vidéos habitants calais
(3) http://www.streetpress.com/sujet/1445014291-jet-prive-police-migrants-Calais#
(4) http://www.bfmtv.com/societe/a-calais-un-jet-prive-loue-par-l-etat-pour-transporter-les-migrants-923615.html
(5) http://ripostelaique.com/calais-tentes-clandestins-vents-de-160-kmh.html
(6) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/10/20/25002-20151020ARTFIG00138-bruno-le-roux-n-est-pas-choque-par-l-evacuation-de-migrants-en-jet-prive.php