Calais : tous des imposteurs de l’écologie, sauf Rudy Vercucque !

Publié le 11 mars 2020 - par - 13 commentaires
Share

Samedi 14 mars, alors qu’aucune propagande électorale n’est plus autorisée afin de laisser l’électeur réfléchir sereinement avant le premier tour, les gauchistes, c’est-à-dire une bande de vieux boomers et de dindes à vélo, ont décidé de « marcher pour le climat ».

À Calais, comme partout ailleurs, l’écologie est devenue un enjeu électoral et presque tous les candidats se roulent dans l’herbe et envisagent de manger des pâquerettes afin de complaire aux petits Pol Pot de la pensée « verte », à savoir un collectif de crasseux gauchistes bien décidés à exiger des candidats – en écriture inclusive –  qu’ils adhèrent à leurs idées, sous peine de les balancer à la presse comme « fachos », comme au bon vieux temps de la délation.

Naturellement, la liste communisto-verto-socialo-insoumise Respirer Calais 2020 a couru leur faire allégeance et baiser leurs pieds sales. La signature du pacte avait d’ailleurs lieu dans les locaux de l’association Opale Vélo Services dont un des membres est, comme par hasard, un des colistiers de la liste gauchiste.

Rien de plus normal puisqu’en 7e position de la liste, on trouve aussi Louise Philia Druelle, activiste convaincue de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’accueil des clandestins. La pseudo-artiste, chanteuse gribouilleuse, connue sous le pseudonyme de Loup Blaster, a même dessiné l’affiche de La marche pour le climat du 14 mars à Calais. Collusion ? Vous avez dit collusion ?

Les Rouges et les Verts se tiennent les pattes pour obliger le Calaisien à rouler à vélo et à manger de l’herbe. Dans une ville où un habitant sur trois est sous le seuil de pauvreté, seuls les fils de petits-bourgeois révoltés peuvent se payer un vélo et s’offrir le luxe de la bouffe végano-bio, mais cela, les membres du collectif l’ignorent royalement, eux qui ne vivent que dans l’entre-soi de 200 familles pleines aux as, hyper-privilégiées, et dont les enfants cachetonnent dans toutes les structures socio-cul de la ville.

Il est à noter que dans les mesures « pour le climat » du collectif verdâtre, une des mesures phares consiste à «  créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut. » , c’est-à-dire à accueillir, héberger et nourrir tous les clandestins de la terre et pourquoi pas à leur fournir des vélos ? Mesure inutile puisque nombre d’entre eux les volent.

D’ailleurs, la même Louisa s’étant fait tirer son gadin par une bande d’Africains s’était vantée d’avoir réussi à le récupérer en expédiant son époux soudanais parlementer avec ses congénères avant que ceux-ci ne le balancent dans le canal après usage. Mais tout le monde à Calais n’a pas la chance d’avoir un mari soudanais et les vols de vélos se multiplient au point que plus personne n’ose sortir son biclou.

Quel rapport entre les clandestins et le climat, nous direz-vous? Les guignols de l’écologie répondront sans doute que les clandestins en question sont des réfugiés climatiques qui viennent de découvrir qu’il fait chaud en Afrique et rêvent de vivre au bord de la mer du Nord. Nous souhaitons aux excités de la pédale de « la marche pour le climat » un grand succès sous le glacial crachin du Nord qui sévit actuellement à Calais afin qu’ils puissent mieux apprécier les risques du réchauffement climatique.

Non aux dindes à vélo, oui aux poules !

Les autres candidats ne sont pas en reste en ce qui concerne les mesures les plus délirantes destinées à lécher les bottes des Mussolini de la pelouse pour tous. Entre le DVG Laurent Roussel qui veut végétaliser les allées des cimetières – mesure merveilleusement utile en temps de crise du Coronavirus -, la maire sortante LR Natacha Bouchart qui veut replanter les 1 000 arbres qu’elle a fait couper ou arracher au cours de son mandat, le RN Marc de Fleurian qui veut appliquer un plan Calais-Nature mais nul ne sait comment, les cocos de Respirer Calais qui veulent transformer tout Calais en zone piétonne et installer un espace vert sur une friche amiantée (Friche Brampton Boulevard Lafayette) et Françoise Millot, la candidate Lutte Ouvrière (oui, ça existe encore!) qui s’en tamponne le coquillard, le Calaisien ne sait plus où donner de la tête.

Finalement, un seul candidat semble sortir du lot et proposer des vraies mesures utiles et pertinentes et non juste destinées à surfer sur la vague verte dans un but bassement électoral. En effet, le candidat Rudy Vercucque (DVD) , contrairement aux autres concurrents, n’a rien d’un apparatchik du système. C’est un homme du peuple, un vrai Calaisien qui a eu l’honnêteté de plaquer le RN dès qu’il a eu conscience des risques de magouilles et qui n’a pas craint – alors qu’il était élu conseiller régional RN – de tout envoyer balader par pure honnêteté. Un homme honnête, hors du système, voilà qui a de quoi faire trembler les candidats à la gamelle. Et il représente tout ce qui fera trembler peut-être un jour le système en France : un homme issu du peuple pour le peuple. À noter qu’il est le seul candidat à avoir annoncé dans son programme qu’il réduirait les frais des élus et que cet argent servirait à aider les Calaisiens. Fini les iphones dernier cri, les voitures de fonction et les notes de restaurant gastronomique ! Fini les subventions aux copains ! On pourrait toujours arguer que ce sont des promesses électorales. Il n’empêche qu’il est le seul à proposer ces mesures. Et quant à l’écologie, lui qui arpente tous les quartiers de la ville, il a parfaitement conscience que la première préoccupation du Calaisien pauvre, c’est de nourrir sa famille et c’est pourquoi il est le seul à proposer une mesure de bon sens, à savoir, offrir des poules et des poulaillers en kit aux habitants de la ville qui le souhaitent. Une mesure qui pourrait prêter à sourire et qui ne manquera pas de faire s’esclaffer les tenants de la pensée unique, bien ennuyés de ne pas y avoir pensé avant lui, car deux poules par foyer, c’est 250 œufs par an et 30 % de déchets en moins.

La communauté urbaine de Versailles Grand Parc a réduit ses déchets de plus de 60 tonnes par an grâce à la remise d’un couple de gallinacées à 150 familles. Et l’engouement pour la « poule recycleuse » n’a rien à voir avec les « bobos » qui n’ont pas envie de se salir les mains en nettoyant les poulaillers et préfèrent acheter des œufs bios hors de prix dans leur magasin bien-pensant préféré.

Ce sont les mêmes qui ne sont pas fichus de s’acheter deux poireaux et une patate chez le producteur local mais vont dépenser la moité d’un RSA en soupe et conserves bios.

Des poules en ville, ce sont des œufs frais pour les enfants des familles qui ne roulent pas sur l’or, ce sont des tonnes de déchets en moins pour la collectivité, c’est par conséquent une réduction de la taxe aux ordures ménagères, c’est de l’écologie entrepreneuriale et des emplois pour l’élevage des poussins, la fabrication des poulaillers en kit et le suivi dans les familles.

« Viens Poupoule ! » avec Rudy Vercucque à Calais. Voilà une mesure dont les dindes à vélos doivent se mordre les ergots de ne pas y avoir pensé.

Clodovéa Malle

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Le pb de Calais est bien plus grave que l’écologie !
Foutaises !

Tripes aviseur

Je me sens et suis un véritable écologiste. La preuve, j’ai une passion pour la chasse, la forêt, la campagne, la vie des animaux sauvages, le cycle des saisons. La nécessité de respecter les lois naturelles de vie et de mort des animaux grands et petits pour que aider à l’équilibre de la vie sauvage. Bref… tout ce que n’ont jamais compris les écolos de pacotille, comme disait l’autre, vert dehors et rouge dedans.

R2D25

De vrais ordures ces pastèques. Des cocos.ou des socialopes.

R2D25

La POURRITURE ÉCOLOGISTE ROUGE ! .Rien à voir avec la véritable écologie.
Hulot, jadot, EELV etc …. …Une bande d’escrocs aux services DES LOBBYS VERTS.

selena78

bien dit !prenez une crotte de chien en diarrhée et déposez dessus (attention les doigts) l’ étiquette « écologie » et tout a coup par magie avec ces gugusses ça devient fréquentable et ça sent bon comme lahhabas dis !

vive Malthus

Comment détecter le pseudo ecolo mais vrai gaucho : lui parler de décroissance démographique (malthusianisme) ; s’ il le rejette , on a affaire à un ecotartuffe !

Eric des Monteils

Bien vu. C’est bien là que s’articule le vrai du faux.

selena78

si vous dites toutes les 3 secondes le mot « greta » et le mot « durable » en parlant vite en bavant avec les yeux hors de la tete c’est que vous etes contaminé par un virus ecolo hallal !

Dejanire

Et les « jeunes dumbers » qui vont-ils suivre comme des moutons sans cervelles ?

Tilde

Excellent ! Il fallait y penser ! Si vous n étiez pas eleveuse, j’aurais cru à un gag, et pourtant quand j’étais gosse on avait un poulailler !!! J’en profite pour saluer votre belle plume, de gallinacee sûrement !

patphil

les bourgeois aux temps héroiques se mettaient la corde au cou pour sauver leurs peuple
aujourd’hui ils suicident leur peuple pour conserver leurs prébendes

ven85

les ecolos c’est comme les pasteques,vert a l’exterieur et rouge a l’interieur,regardez ce soir sur la 5,la creation de l’homme il y a des millions d’annees,a cette epoque pas d’usine,pas de voiture,pas de pollution, et pourtant l’homme devait survivre aux changements climatique,pour revenir sur calais,ils meritent ce qui leurq arrivent,dernier sondage la mairesse des republicains passerait facile avec plus de 60% des voix,alors QUE LE RN de marie caroline le pen,ne ferait que 10%plus con que les calaisient ,alors que grace aux immigres,leurs logements sont en chute libre,les agressions sont en augmentations,les impots

Vent d'Est, Vent d'Ouest

« c’est-à-dire une bande de vieux boomers et de dindes à vélo, ont décidé de « marcher pour le climat ». » Bonne promenade, le monde est vaste, et… bon vent !