Calédoniens, sortez vos gilets jaunes !

Publié le 5 décembre 2018 - par - 10 commentaires - 373 vues
Share

Qu’est-ce qui déplaît tant à certains Calédoniens chez les Gilets jaunes?
Que ce soit la France périphérique enfin debout? Que ce soit la France d’en bas, abandonnée depuis des décennies par des politiques publiques ignobles? Que ce soit la France maltraitée par les gouvernements successifs depuis trente ans, insultée par des politicards qui haïssent la population qu’ils sont censés représenter (traque aux conducteurs des campagnes, taxes qui tombent comme à Gravelotte sous de fallacieux prétextes écolos)?
Qu’est-ce qui provoque des bouffées de haine chez les bobos calédoniens: le fait que les Gilets jaunes chantent La Marseillaise et qu’ils agitent des drapeaux tricolores?

Que ce soit une révolte horizontale qui foute un coup de pied au cul d’un Jupiter de pacotille pour le faire dégringoler de sa prétendue verticalité jupitérienne?

Les Gilets jaunes sont les descendants de ceux qui soutinrent de Gaulle le 30 mai 68. Ils aiment leur pays, la nation, contrairement à l’engeance élyséenne et matignonesque, sans oublier celle des ministères fanfreluches qui nous emmerdent jour après jour.
Le mouvement va peut-être mourir sous les coups d’un Castaner (plus voyou que ministre), sous le changement de cap d’un Riboudingue Philippe qui chie droit dans ses bottes, sous la propagande de médias qui font regretter le temps de l’ORTF, mais il restera un feu qui couve sous la tourbe. Il faut que ce feu couve aussi en Calédonie.

Une pseudo intelligentsia nouméenne, compare les Gilets jaunes à la peste brune hitlérienne, au choléra rouge bolchévique, au sida vert pasdaran, parle de chienlit en se prenant pour un de Gaulle numérique caché derrière le clavier de son ordinateur, ose dire que la représentation nationale est celle d’une démocratie. Pour écrire de telles conneries, il faut soi être ivre de soi, soi péter dans la soie. Dans les deux cas, marcher à côté de ses pompes (à essence).

Une poignée de Calédoniens s’est quand même réunie Place de la Moselle, à quelques dizaines de mètres du siège du gouvernement, pour clamer des revendications locales: marges des commerçants, monopole de deux ou trois importateurs, taxes qui fusent comme en Métropole sur une population à la veille des grandes vacances australes.
Si quelques slogans “Stop au racket”, “Macron démission” ressemblaient à ceux de Métropole, les Gilets jaunes calédoniens en refusant le drapeau français ont refusé le combat sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Cela, un mois après un référendum pour demeurer dans l’ensemble français gagné de justesse par les anti-indépendantistes.
Quelle bêtise! Devenir Gilets jaunes en Calédonie aurait pu permettre de coaguler les Calédoniens pro-français qui se seraient alors battus pour la fin de la restriction abusive du corps électoral en brandissant le drapeau tricolore aux ronds-points. Une façon de marquer ainsi le paysage comme l’on fait les Kanaks indépendantistes avant le 4 novembre.
« Notre couleur, c’est le jaune, rien d’autre« , a affiché le groupe Facebook à l’origine de l’événement.
Finalement, ils n’ont été que 200.

Je rêve d’un réveil des Calédoniens, d’hommes et de femmes revêtant des Gilets jaunes décorés de bleu, de blanc, de rouge, de groupes occupant les ronds-points, les places en agitant enfin le drapeau tricolore.

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Arrêtez avec VOTRE Calédonie !
La France est en Danger ! Alors ? NC, Réunion, DOM/TOM, qui nous ruinent, en s’en fout !
Vos Kanaks au niveau de Carnac ? Mais où est passé le… Menhir ??

franta

SI L ARMEE TIRAIT SAMEDI NOUS DEVONS TOUS SORTIR DANS LA RUE SAMEDI ET DIMANCHE AVE C DES GILETS JAUNES … SIL Y AVAIT DES MORTS ET IL Y A EU DEJA 4 MORTS ALORS NOUS DEVONS TOUS SORTIR LUNDI DANS LES RUES DE FRANCE

Frederic REYNIER

Pour que la France dépense encore plus d’argent pour les Kanaks, quelle bonne idée !

NOUMEA

Ah décidément, je ne vais pas bien : nous sommes le 6.
Mais samedi 8, il y a qq. chose à la B. de la M. ?

NOUMEA

Ah ! je viens de voir la photo !
OK ! J’y serais !
A++++ !!!

NOUMEA

Si on me dit où, quand et à quelle heure, j’y serais.
Mais l’info ne passe pas.
Je ne regarde plus les infos locales parce que de voir toutes ces g… de m… me donnent à vomir.
Alors, dites- moi, dites-nous où, quand et à quelle heure.
J’ai un GJ à la maison, je le prends, l’enfile et viens rejoindre le mouvement.
MERCI d’informer.
Vous auriez pu le faire sur RL pour nous dire que les GJ se réunissaient, non ?!

Pyrrhon

« Vers la liberté : Un ruban tricolore sur votre gilet jaune »
https://ripostelaique.com/vers-la-liberte-un-ruban-tricolore-sur-votre-gilet-jaune.html

Philibert Bretonvilliers

je vous informe que j’ai commencé mon combat politique au Mont-Dore, le 18 juin 1995 !!!… combat politique qui va donc trouver son épilogue avec la chute prochaine de la néfaste ripoublique macronienne !!!… Bien cordialement.

Philibert Bretonvilliers

Cher Marcus, Je vous rassure, la révolte des Gilets jaunes ne va pas s’éteindre de sitôt !!!!… Puisque ce mouvement est un mouvement révolutionnaire qui mettra un terme à la sévère crise de régime que connaît la France actuellement en abattant le sinistre régime actuel, moribond et nécrosé, totalement illégitime et discrédité, profondément corrompu qui détruit chaque jour un peu plus la France. Par la suite, après quelques péripéties – les escrocs du gouvernement ne vont pas lâcher la gamelle sans combattre – , cette révolution suscitera l’avènement d’un nouveau régime politique qui sauvera la France, en rétablissant la souveraineté… lire la suite

Allonzenfan

La Nouvelle-Calédonie n’est déjà plus la France mais elle ne le sait pas encore…