Callac, expérience bobo surréaliste, discriminante et génocidaire

 

A-t-on tout dit sur Callac ? Evidemment non, tant on est sous le choc de cette expérience prévue sur le terrain par une famille de bobos hors-sol, les Cohen, dont on se demande s’ils ont eu l’idée tout seuls.

Est-ce qu’on expérimente sur l’humain, sous prétexte de tartufferie pseudo humanitaire ?

Quant on pense que Callac, village de 2400 habitants, se meurt depuis des années faute d’aides, et que d’un coup de baguette magique on va y implanter 70 familles migrantes qui vont recevoir toutes les aides possibles et imaginables, on tombe de haut.

C’est la discrimination à l’envers. C’est très grave de discriminer des réfugiés. Mais quand ce sont les Souchiens qui sont discriminés, on s’en moque.

D’ailleurs il y a un grand illogisme quand on déclare qu’alléluia, ces familles vont redynamiser la ville, et qu’en même temps on va créer toutes les infrastructures pour les y aider : il faudrait savoir. Ces familles sont-elles dynamiques, ou non ?

Si elles l’étaient, on n’aurait peut-être pas besoin de tout faire pour elles. S’il s’agissait de diplômés ayant un avenir, il est clair qu’elles ne s’installeraient jamais à Callac, où il n’y a rien.

Un commentaire irréaliste déclare : « ces personnes vont recréer du service public ». Ah bon ? Des illettrés vont recréer du service public ? Quelle offre sont-ils capables de produire ? Aucune. Ce sera plutôt de la demande, donc de l’assistanat qu’on fera venir sur place, à nos frais. Car ce sont les autochtones qui paient le remplacement.

Effectivement on va créer sur place toutes sortes de services, justement voyez le hasard ou la malchance,  ceux qui manquaient depuis longtemps aux Callacois. On va rénover le bourg à marches forcées. C’est très bien, mais pourquoi ne l’a-t-on pas fait pour les habitants actuels, qui le réclament depuis des années ?

Marie-France Cohen n’a pas du tout l’air de connaître Callac, elle déclare : « le but, c’est d’ accueillir des réfugiés dans un village abandonné et le faire revivre grâce à leur savoir-faire ». Quel savoir-faire ?

Mais Callac n’est pas du tout un village abandonné ! Abandonné par le pouvoir, sans doute. Mais pas par ses habitants, même si les jeunes qui veulent travailler vont ailleurs.

Il faut savoir que beaucoup d’habitants de Callac vivent dans des maisons insalubres, certaines ont encore, au 21ème siècle, un sol de terre battue.

Il faut savoir aussi que 18 % des habitants sont au chômage. Peut-être justement par la faute de la richissime famille Cohen, qui a fait fortune entre autres par l’entreprise Le Bon Point, qui fabriquait des vêtements à… Madagascar, donc en délocalisant, et en exploitant les travailleurs malgaches.

Et on essaie de nous faire croire que ces migrants, qui formeront le quart de la population, vont travailler et s’intégrer ? Billevesées. On sait bien que ces gens là non seulement ne se mettront pas au travail, et ce ne sont pas des gens qui prônent la paresse comme Sandrine Rousseau qui vont les y aider, mais ne s’intégreront pas malgré les flots d’argent versé, ou à cause de ces flots.

On voit bien partout ailleurs comment cela se passe : incapables de travailler et de s’intégrer, c’est plutôt le marché de la délinquance et de la criminalité qui  se développe avec les nouveaux venus.

Partout ailleurs, avec l’arrivée de migrants c’est le marché de la drogue qui s’implante, et les agressions qui se multiplient, les égorgements, les viols. Car ils nous considèrent comme leurs ennemis et ces agressions sont selon eux normales et même, nécessaires : c’est le djihad.

En avant à Callac pour les troubles de voisinage, le bruit toutes les nuits, les rodéos, les mariages qui bloquent tout, le halal, les prières de rue, le voile, et autres revendications communautaristes d’une civilisation radicalement différente, la construction de mosquée(s) avec les prêches venimeux et antisémites (attention, les Cohen !) qui vont avec.

Macron se frotte les mains et saute sur l’occasion pour décréter que ce parachutage va marcher et donc servir de modèle à la France entière ! Il annonce la couleur : il va chercher à implanter partout dans les campagnes ces nouveaux parasites.

C’est vrai quoi, jusqu’à maintenant c’était surtout les villes qui « bénéficiaient » de telles implantations, les campagnes avaient de quoi être jalouses. Mais Macron va réparer une telle injustice.

Riposte Laïque le prévoit depuis quelques années : après avoir détruit le villes, on va essayer de détruire les campagnes, comme cela c’est toute la France qui sera dévastée. Macron et toute la clique seront heureux.

Mais l’ennui, le grain de sable dans le rouage, c’est que les Français n’entendent pas se laisser faire. Tous les journaleux aux ordres crient à l’extrême-droate, mais ce n’est pas être d’extrême-droite que de vouloir défendre la France, c’est simplement être Français.

Or notre France est menacée, avec 40 % de naissances d’origine immigrée selon André Posokhov : L’immigration vue par André Posokhow : les yeux grand ouverts, les chiffres en bandoulière (polemia.com)

Faisons comme les Américains : aujourd’hui deux avions ont déversé des migrants devant la maison de l’immigrationniste Kamala Harris, et des bus ont déposé le même genre de cargaison à Martha’sVineyard, quartier ultra huppé et bobo irréaliste du Massachusetts.

Déversons 500 migrants devant la demeure de la famille Cohen et voyons s’ils aiment ça. Même si Marie-France Cohen a déjà accueilli un Afghan.

Aidée par toute la boboïtude parisienne aux ordres, elle fait beaucoup de bruit. Imposons-lui le retrait de son projet génocidaire.

Sophie Durand

image_pdfimage_print
7
1

10 Commentaires

  1. Lisons ou relisons l’article prémonitoire de Pierre-Antoine Pontoizeau, paru sur RL, le 15/09/2022 sous le titre « Le projet de Callac met en oeuvre les méthodes du GeneralPlan Ost des Nazis ». Cd n’est pas un hazard si Ariane Bilheran, auteur du « Débat interdit » nous met en alerte sur la résurgence du nazisme en Europe au sein même de l’U.E. C’est d’ailleurs assez curieux que cette Madame Cohen de par ses origines s’adonne à un programme de dépopulation-repopulation dont on sait que « la solution finale » se termine dans les camps « Nacht und Nebel ». Vraiment, comme aurait le Maréchal, « les Français ont la mémoire courte »

    • Répondre à kabout: SPLENDIDE l’illustration ! C’est que j’ai vécu 20 ans dans ce genre de « zone » et c’est exactement ça. Sauf qu’en plus, « nos » primates jouent avec des allumettes….

  2. « Déversons 500 migrants devant la demeure de la famille Cohen et voyons s’ils aiment ça. »
    OUI !
    Mais soyons généreux : prévenons la famille Cohen du déversement afin qu’ils puissent les accueillir dignement…
    IMPRIMER le présent article et l’envoyer à la fondation de la famille Cohen dont vous trouverez l’adresse sur la page
    https://fondsdedotationmerci.org/contact/nous-contacter
    Pour imprimer : https://www.printfriendly.com/p/g/Sgxj29
    Choisir Taille de texte 130% et taille d’images 100% puis cliquer sur PDF et télécharger la version PDF en 4 pages pour l’imprimer sur deux feuilles recto-verso 1-2 / 3-4.
    Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.
    Voilà, prévenir des COHEN qu’ils doivent se préparer à accueillir dignement des mahométans chez eux ce n’est pas plus compliqué que ça.

  3. Selon vous, il n’y a que les gens possédant un diplôme qui peuvent travailler ? Étrange façon de voir les choses. Un peu réducteur.

    • @seil
      Non, bien sûr, bien que ça aide parfois. Mais j’ai écrit cela parce qu’on nous a bassinés avec les diplômes des migrants, tous ingénieurs, médecins, avocats et parlant parfaitement le français…

      • « on nous a bassinés avec les diplômes des migrants, »…c’est dire à quel point on nous prend pour des khons….

  4. La résistance doit s’organiser. Un ami, qui avait travaillé en ex Yougoslavie au moment de la guerre civile, avait lors d’un entretien avec un officier local entendu cette réflexion : la situation que nous connaissons (guerre civile entre chrétiens et musulmans ) sera demain la vôtre si vous n’y prenez garde ! Cela fait une trentaine d’années et cela vient nous percuter !

  5. Vous avez (re)voté MACRON; vous avez MACRON…et tout ce qui va avec…Ce n’est qu’un début…
    Il y a pourtant un moyen de les faire fuir : opération ville-morte (puisque les français n’ont pas le courage de monter une opération « expulsion manu-militari ») : dès que l’un d’eux entre dans un commerce : refus de le servir; idem pour les lieux de loisirs; idem pour les centres de formation / apprentissage (même si je pense que de ce côté, on ne les verra pas trop traîner). Résultat : sans nourriture ni médicaments ni services ni occupation, ils partiront…

  6. Tous les gaucho-kollabos qui voient dans le projet d’implantation de ces illétrés , une « .chance  » pour faire revivre cette commune , verront d’ici quelques années , l’évaluation de leur patrimoine immobilier en chute libre . ( une vie de labeur et d’économies pour rien ! ) .
    Une personne sensée ne voudra plus acheter un bien au voisinage de ce bronx breizhoneg .
    Les mêmes qui fuient la chiasse immigrationniste des villes actuelles pour s’installer à la campagne , seront rattrapés par cette invasion qu’ils ont voulu fuir ! ( mais qu’ils ont LÂCHEMENT contribué à laisser s’installer ) .

Les commentaires sont fermés.