Callac : guérison miraculeuse de Laure-Line Inderbitzin, elle reprend son travail !

Ce conseil municipal du lundi 5 décembre 2022 aura eu un avantage : faire redescendre sur terre l’âme damnée du maire à migrants de Callac, Laure-Line Inderbitzin.
Il faut dire que l’affaire devenait compliquée pour elle.

Au départ, elle s’était fait connaître pour son engagement pour que des migrants arrivent, par centaines, dans son bourg. On pouvait la prendre pour une personne ayant le cœur sur la main. Sensible au malheur des gens, surtout s’ils étaient originaires d’un pays situé de l’autre côté de la Méditerranée. Pensez donc, il y a tant de malheur là-bas.

Les choses ont commencé à se dégrader lorsque les gens ont vu qu’aider les migrants, ça lui plaisait, mais qu’aider les jeunes, les personnes âgées ou dans le besoin, à Callac son propre bourg, là c’était beaucoup moins sa tasse de thé.

Dimanche un homme, français, de 47 ans est mort de froid à Nantes. Abandonné, tout seul dans une cabane par une nuit glaciale. Cela non plus n’intéresse pas Laure-Line.
A Ploërmel, un couple vit dans une caravane avec 4 enfants, sur un terrain déclaré insalubre, parce qu’ils ne sont pas prioritaires pour obtenir un logement social, alors qu’ils ont payé toute leur vie jusqu’à ce jour des cotisations sociales. Ceux qui sont prioritaires, ce sont des immigrés arrivants de l’autre bout du monde sans avoir jamais payé un euro de cotisation sociale.
Cette famille de Ploërmel, ça n’intéresse toujours pas Laure-Line.
À Callac, il y a des gens pauvres. Ce n’est pas le problème de Laure-Line.
Et il y a tous les SDF français qui sont à la rue, ça n’intéresse pas non plus Laure-Line.

Le malheur ou les difficultés des habitants de son bourg ou de sa région, c’est inintéressant pour Dame Laure-Line.
Sa compassion et sa volonté d’aider les autres est très sélective. C’est réservé à l’Afrique.

Les habitants de Callac ont ensuite découvert que non seulement elle était très rétive à aider ses concitoyens, mais qu’en plus elle traitait de « fascistes » ceux qui lui reprochaient ce choix.
Imaginez, il y a même eu des gens d’« extrême-droite », des « fascistes », des « salauds » en un mot pour venir le dire en manifestation les 17 septembre et 05 novembre devant la mairie.
Imaginez la honte… ces manifestants ont osé réclamer qu’on vienne en aide d’abord aux Français.
Quel scandale !

Devant ce spectacle honteux, les petits nerfs de Laure-Line ont lâché.
Après avoir bien chauffé les deux contre-manifestations des 17 septembre et 05 novembre, elle a « lâché les chiens » contre ces manifestants insupportables qui étaient devant la Mairie.
À ces deux dates, ses nervis antifas ont tenté d’agresser la manifestation des « fascistes ».
En vain. Les forces de l’ordre ont fait le nécessaire pour que leur violence ne puisse s’exercer contre les manifestants qui osent dire « les Français d’abord ! ».

Tout cela s’est répandu dans le bourg et dans la presse ainsi que sur internet.
La pauvre Laure-Line est apparue aux yeux de tous pour ce qu’elle était : une personne indifférente au sort de ses concitoyens mais très préoccupée du sort de ceux qui vivent à l’autre bout du monde.
Mais elle est sensible notre Laure-Line. Elle a craqué.
Donc arrêt maladie, qui sera reconduit.

Ce sont les parents de ses élèves qui étaient contents.
Dans la série « les mauvais coups contre les habitants de Callac » elle en a ajouté un autre : abandon de ses élèves en rase campagne, si l’on ose dire.
Plus de cours pour eux. Madame est « malade ».
Certains diront peut-être que c’est un mal pour un bien.
Vu ce qu’elle doit leur mettre dans la tête avec son enseignement basé sur ses conceptions, cela leur a fait quelques jours sans bourrage de crâne « progressiste ».
Mais, pour l’essentiel ils étaient fort mécontents.

Là où ils ont été franchement en colère c’est lorsqu’ils ont appris que l’arrêt maladie était reconduit mais qu’ils ont découvert Laure-Line chantant le soir dans un bar (reportage passé sur TF1) et lorsqu’ils ont appris que Laure-Line était trop malade pour faire cours, mais pas assez malade pour participer aux travaux du conseil municipal le 5 décembre.
Là, les gens étaient franchement énervés d’apprendre cela.

Un citoyen lui a d’ailleurs demandé ce qu’elle faisait au conseil municipal le 5 décembre alors qu’elle était en congés maladie.
Le conseil a bien essayé de faire taire ce citoyen, mais le bougre a refusé et a dit son fait bien en face à l’intéressée. Laure-Line était blême et s’enfonçait dans son siège au fur et à mesure que ce citoyen parlait.
Laure-Line se croyait tout permis. Elle se pensait au dessus des Lois.
Elle semble avoir subitement retrouvé le contact avec la terre.

Le lendemain, elle était à son poste de travail.
Est-ce par peur d’être poursuivie par la Sécurité Sociale (ce qui serait bien mérité) ?
Est-ce parce qu’elle a compris qu’elle dépassait les bornes et qu’elle se devait de retrouver un comportement de citoyenne « normale », d’autant que quand on est une élue on se doit d’être exemplaire ?

On ne le saura sans doute jamais …

Par contre cette évolution de Laure-Line nous amène à poser une question.
Aura-t-elle été jusqu’à comprendre qu’il faut d’abord aider ses concitoyens alors qu’il y a déjà tant de malheurs et de détresse autour de nous ? Je n’en mettrais pas la main au feu.
Mais peut-être vais-je être surprise par l’ampleur de sa remise en cause ?
Un accident est vite arrivé…

En tout cas, ce qui est sûr c’est que si elle se représente à une élection à Callac, elle risque d’avoir une désagréable surprise au moment du dépouillement.

Pauvre Laure-Line !

Martine Chapouton

image_pdfimage_print
23
2

10 Commentaires

  1. il fallait qu’elle reprenne son poste car dans l’EN si vous êtes en congé de maladie mêmes i vous êtes en vacances cela ne compte pas ,vos jours de vacances sont comptés comme jours de maladie et au bout de 3 mois vous revevez un demi traitement

  2. pour ce qu’elle est capable d’apprendre à ces élèves,il vaut mieux qu’elle n’enseigne pas.parents,ne laissez pas vos enfants sous son influence!!mettez les dans le privé

  3. Les rois de France ont lutté pendant des siècles contre les cours des miracles, ces faux malades ou mutilés qui infestaient et dévastaient les villes du moyen-âge. Les présidents socialauds d’aujourd’hui ont réussi à reconstruire des cours des miracles puissance 1000 en supprimant les jours de carence des ponctionnaires en « arrêt maladie » (fermez là sales profiteurs vous savez très bien ce que je veux dire !!! (jours de carence qui sont toujours restés à 3 jours pour les gens du privé obligés parfois d’aller travailler en étant malades, ceux qui sont les vrais créateurs de richesses) Mais comme nous vivons dans un pays aux valeurs complètement inversées….. Profiteurs, profitez bien la fête est bientôt finie

    • @jeannot.j’ai été dans la fonction publique hospitalière.je suis totalement raccord,avec vos propos.je me suis pris la tête bien des fois,à ce sujet avec mes collègues, qui n’en avaient rien à faire.j’ai bosser 47 ans donc 41 ans et dix mois en hôpital psy en tant qu’aide-soignant.avant cela 5 ans dans le privé.j’ai appris beaucoup de choses.servir les gens de ma communauté.boulot éprouvant certes,mais gratifiant.j’apprécie vos commentaires plein de bon sens.amicalement!

  4. Attention ! les maladies mentales sont imprévisibles car les rechutes sont spontanées et nombreuses surtout en Bretagne.

  5. J’aurais bien aimé connaitre la position de « l’éducation nationale » sur son cas .J’espère que les administrés de Callac lui rendront la vie dure ,elle et son crétin de maire , qui n’en a que foutre de l’avis des gens de Callac . Ces gens là porte un nom : « ordures » et c’est un euphémisme .

  6. Oui bon, elle a repris le travail quelques jours avant les vacances de Noël !!!!

  7. il faudrait que les sdf du coin aillent avec leur carton camper devant la mairie de callac, juste pour voir qu’ils s’en foutent

    • bonjour Patphihil il pleut chez les breizous , il est impossible d’installer des cartons devant la mairie à Callac,je vais essayé de séduire la tigresse du castor car je connais Bulat Pestivien.

Les commentaires sont fermés.