Callac : ils veulent installer 2 nouvelles familles africaines, soit 16 personnes !

Nous évoquions la semaine dernière un deuxième projet d’accueil de migrants à Callac, porté par l’organisme Viltaïs. Ce dernier, selon nos informations, serait en bonne voie pour aboutir, un compromis de vente ayant été trouvé, à moins que la colère autour du projet Horizon et la possible marche arrière de la municipalité ne se retourne contre ce second projet, là encore en passe d’être réalisé dans le dos des habitants de Callac et son canton.

A noter, la révélation le 11 octobre en conseil municipal de l’arrivée prochaine de deux familles d’Afrique noire (16 personnes au total), dans le cadre de ce projet Viltaïs. Les autorités françaises semblent se moquer totalement de l’opposition populaire (jusqu’à quand ?).

Par ailleurs, concernant le projet Horizon, il était question, pour légitimer ce projet aux yeux de la population, d’évoquer 75 emplois non pourvus à Callac et dans le secteur. Nous nous sommes procuré le recensement de ces emplois effectué par la municipalité, et nous nous sommes rapidement aperçus, en consultant une partie des entreprises recensées pour ces emplois, qu’une partie d’entre eux était déjà pourvue et qu’une autre partie n’avait ni un caractère concret, ni un caractère ne permettant pas à des autochtones habitants sur le secteur d’y postuler surtout lorsque l’on sait qu’il y a 18% de chômage chez les jeunes dans le secteur.

Au total, Pôle emploi recense au 11 octobre 2022 36 offres d’emplois disponibles dans un rayon de 5km autour de Callac (certains sont d’ailleurs en doublon entre Pôle emploi et ses partenaires, donc sont à déduire du chiffre total). Moins de la moitié des 75 postes recensés par la municipalité pour tenter de faire passer la pilule du projet Horizon.

Sur ces 36 offres, 14 sont en CDD ou en Intérim. Entre les doublons et les offres à durée déterminée, on se retrouve avec une petite dizaine de CDI à pourvoir, à l’instant T. En réalité, ce que la municipalité a tenté de faire entendre, c’est que la venue de plusieurs dizaines de familles de migrants permettrait la création d’emploi, dentistes, kinésithérapeutes, pédiatre, ophtalmologue, donc d’une maison médicale (pourquoi n’est-elle pas lancée depuis tout ce temps où les habitants du canton vivent dans une zone quasi blanche en matière de soin ? Pourquoi subitement, des migrants venus d’Afrique ou d’Asie occuperaient ces postes, alors que tant d’étudiants sont actuellement en passe d’être diplômés ici et ont le profil qui correspondent ?).

Il est question également d’emploi dans le domaine agricole : là encore, tout est très flou. On parle de nombreuses retraites dans les 5 années à venir. Mais là encore, quid des aides à l’installation, clé en main, pour les jeunes du secteur qui souhaiteraient se lancer, et qui peuplent actuellement le lycée Pommerit-Jaudy (22) ? Des postes sont également annoncés en restauration dans le canton, là encore, ils sont pourvus : à Duault, l’épicerie bar a été reprise. A Plusquelle, le restaurant a rouvert. A Saint-Servais idem. Le p’tit Goudig de Callac a fermé. La p’tite crêperie a trouvé l’employé recherché.

Et du côté des assistantes maternelles alors ? Là encore, plusieurs nouvelles sont en cours de lancement de leur activité sur le secteur.

Ces fameux emplois miracles qui correspondraient aux migrants venus d’ailleurs reposent donc… sur du flan. Ci-dessous, la liste actualisée de chez Pôle emploi.

Ce mercredi matin, il devrait y avoir à nouveau du monde sur le marché à signer une pétition réclamant la tenue d’un référendum, précédé d’une réunion d’information et d’un débat contradictoire sur le sujet. Par ailleurs, selon nos informations, une nouvelle manifestation devrait se tenir à Callac, dans les prochaines semaines.

En attendant, la commune de 2200 habitants vit depuis plusieurs semaines sous tension. Et le projet Viltaïs a tout pour rajouter de l’huile sur le feu. Les autorités prennent-elles réellement la mesure de la situation ? Ne se rendent-elles pas compte des dégâts que peuvent faire, durablement, de tels projets sur des petites communes où tout le monde se connait, tout le monde échange, mais aussi, où tout le monde peut rapidement – et c’est déjà en partie le cas – se vouer des rancunes tenaces et des inimitiés qui nuisent à la bonne vie dans la localité et ses environs ?

Le sentiment d’être pris pour des cobayes, sans même être consultés, est sans doute le sentiment majoritaire – au delà d’être pour ou contre l’accueil de migrants – actuellement à Callac. Nul doute qu’une marche arrière générale contribuerait à apaiser les tensions et à permettre aux acteurs locaux de se mettre au travail, pour rénover des logements pour la population locale, et pour inciter y compris financièrement la jeunesse rurale à rester sur ses terres plutôt qu’à devoir s’exiler dans les métropoles…

Yann Vallerie

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

image_pdfimage_print

13 Commentaires

  1. comment se fait-il qu’il puisse exister une fange dans n’importe quelle population, une fange infime mais toujours présente où qu’elle soit, dont la capacité à vouloir imposer une stratégie minoritaire à une majorité puisse fonctionner à 100% comme le sujet de l’immigration massive,et ce, dans un régime autodéclaré ultra démocratique et dont la réaction de cette majorité à ce coup d’état, parce que c’en est un suite à celui de maastricht, puisse se résoudre à un laisser faire quitte à ce que ce laisser faire aboutisse à la mort et l’anéantissement de cette majorité……c’est un sujet extrêmement intéressant parce que répété à l’envi dans le cours de toute l’Histoire de l’homme.

  2. Je vous jure que si j’avais du fric et un passeport, je quitterai ce pays de malades qu’on nous impose, bref, cette dictature que ces veaux de français ne voient pas.

    • Raskasse Idem ! puisque les politiques sont pour les migrants contre les français de souche, ils doivent comprendre qu on en fasse autant !C est aussi ça, la mondialisation…

    • « je quitterai ce pays de malades  » …moi je me préparai à me casser au Japon, mais il faut être vacciné !

  3. Un belle arnaque de la part de ces assoss pour faire une rafle sur les villas de bord de mer, sous prétexte d’action humanitaire envers les étrangers, mais avec l’argent de qui ?

  4. L’écrivain et chroniqueur Christian Combaz, passablement agacé par ce Grand remplacement programmé dans les villages, avertit que poussés à bout, les habitants pourraient « se corsifier, surtout dans le sud » et incendier les bâtiments destinés à loger les envahisseurs. Le maire, « prendre un coup de fusil ou un coup de bâton ».
    https://odysee.com/@campagnoltvl:2/elon:34

    • « « se corsifier, surtout dans le sud « ….mdr…la réalité a un tout autre visage…

  5. Ils vont faire ça petit à petit ! Une famille par ci, deux familles par là… Ils sont vicelards.

  6. De quoi vont vivre ces 2 nouvelles familles nombreuses africaines à Callac ?? Et c’est cette démarche gouvernementale qui va faire  » revivre  » le village ? ce budget d’assistanat destiné à cette cause, serait mieux placé par exemple à satisfaire un peu plus les retraités sous-rémunérés, et de multiples autres causes plus méritantes. C’est sûr que Callac va être plus vivant, plus animé, avec les vols, les viols, la barbarie, les agressions, etc…etc. Puisse le maire subir tous ces désagréments, qui semble-t-il n’a pas vu la mairie d’hidalgo se faire assiéger par les migrants. Dire que Callac attend encore de  » nombreuses  » familles  » nombreuses « …

  7. Ils veulent en installer aussi dans un village proche de Toulouse. 160 individus ramenés à 120 « en attente de leur expulsion ». Le maire parle à la radio pour dire que ni lui ni la population ne veut de cette engeance. Le centre sera « ouvert » c’est à dire qu’ils peuvent entrer et surtout sortir, trainer dans les rues, se souler, se battre, agresser les femmes, voler dans les maisons…..
    Le maire dit qu’il a découvert cette décision de « l’Etat » en étant mis devant le fait accompli !

  8. ben ils ne font qu’appliquer le rapport du haut commissaire au plan Bayrou qui pour redresser la courbe de la natalité réclamait l’importation de 10 millions de migrants (virils bien sur)

  9. J’ai remarqué que le manoir acheté par Viltaïs ne comportait même pas de piscine, ce qui est un scandale, une humiliation, pour les futurs habitants. J’espère que le maire va faire quelque chose à ce sujet.

2 Rétroliens / Pings

  1. Callac : regardez la belle maison où Viltaïs veut installer 16 migrants africains… – Riposte Laique
  2. Callac : regardez la belle maison où Viltaïs veut installer 16 migrants africains… – Pierre Cassen, un homme libre!!

Les commentaires sont fermés.