Camomille Jordana et Fatima Sissani méritent un rappel à la loi

Publié le 11 septembre 2020 - par - 14 commentaires - 1 858 vues
Traduire la page en :

Connaissez-vous les dispositions de l’article 23-7 du Code civil ? Mais si ! Cet article édicte que « le Français qui se comporte en fait comme le national d’un pays étranger peut, s’il a la nationalité de ce pays, être déclaré, par décret après avis conforme du Conseil d’État, avoir perdu la qualité de Français ». Et savez-vous ce qu’est un rappel à la loi ? C’est une mesure, en droit français, qui permet de « procéder au rappel auprès de l’auteur (d’une infraction) des faits et des obligations résultant de la loi » (article 41-1 du Code de procédure pénale).

Voyons à présent les agissements de deux pimprenelles franco-algériennes : la demoiselle Camomille Jordana, artiste (chanteuse et stripteaseuse) et la dénommée Fatima Sissani, cinéaste. La première s’est distinguée en prétendant d’abord que les immigrés allant au travail risquaient de se faire « massacrer » par les policiers. Égérie du fameux comité Assa Traoré, elle admoneste sévèrement l’ensemble des Français en déclarant au micro de BFM TV, le lundi 31 août 2020, que la France devait faire, je cite, « un énorme travail de décolonisation ». Pas un petit, pas un grand mais un « hénaurme » travail de « décolonisation ! »

Pour couronner le tout, elle se vante d’être la petite-fille de deux grands-pères arrêtés pour cause de militantisme FLN. Elle n’hésite pas, malgré cela, à s’affirmer féministe, ce qui paraît osé lorsque l’on constate la place octroyée en Algérie à la femme, mineure à vie, précisément du fait de ce maudit FLN.

Que fabrique donc en France ce personnage ? Ne serait-elle pas plus inspirée de retourner définitivement dans le bled de ses ancêtres ?
Venons-en maintenant à l’autre Franco-Algérienne posant problème, une certaine Fatima Sissani (ou Zizanie ?) qui a commis un film intitulé « Résistantes » faisant l’apologie des moudjahidates (1), à savoir des femmes terroristes et de leurs complices semant la mort et la désolation en 1957 à Alger, dans les bars, restaurants et arrêts de bus. En accusation, évidemment, la France, en des termes plus qu’outranciers d’où suinte une haine inexpugnable !

Le journal Sud-Ouest en date du 6 décembre 2019 lui a cédé la parole. Plus imbue d’elle-même que la Fatima, tu meurs ! Son film, affirme-t-elle, est « une ode à la résistance à l’oppression ». Elle fustige les extrémistes, « la horde des ignares qui n’a même pas vu le film ». Quel scandale, donc, dans la France de ce vingt-et-unième siècle où « il demeure toujours impossible pour certains d’entendre que la colonisation française en Algérie constitue un génocide doublé d’un sociocide »… Les nazis et le docteur Mengele se voient ainsi ravalés au rang d’enfants de chœur.
À peine plus de 10 000, ce qui, rapporté à la population féminine algérienne, apparaît dérisoire

Il est grand temps de ramener ces deux harpies à davantage de mesure et de leur mettre sous le nez justement les dispositions précitées de l‘article 23-7 du Code civil. Il importe d’extrême urgence de les ramener à des sentiments plus amènes envers un pays qui leur a tout de même permis de percer dans le domaine des « arts et lettres » et d’atteindre une certaine notoriété, ce qui ne serait pas forcément acquis si leurs parents et elles étaient restés en Algérie, patrie dont elles ne cessent de se gargariser.

À défaut de pouvoir les ramener à des sentiments de meilleur aloi, il conviendra de déclencher la procédure de déchéance de nationalité. Sans trop tarder et sans état d’âme !

Jean-Michel Weissgerber
Colmar, le 11 septembre 2020

PS : Nos véritables amis d’outre-Méditerranée ne seraient certainement pas enchantés de ce « retour » en Algérie de telles viragos, arguant à juste titre qu’outre-Méditerranée une telle hargne et une telle haine anti-française ne s’exprime guère que dans les cercles du pouvoir. Cela dit, il n’est pas exclu que l’air vivifiant des montagnes kabyles ait un effet bénéfique sur les ci-devant Camomille et Zizanie !

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
L'Ange Gardien

Dehors les racailles ! Ce qui est fabuleux c’est qu’elles n’ont absolument aucun critère de ce qu’elles profèrent les deux vilaines ! Ont pourrait même croire qu’elles ont tenté de se faire passer pour des nôtres car elles ne peuvent ‘êtres acceptées par les leurs. Vous n’y êtes pas parvenues dans aucun des deux sens !!!! On prendra le temps de s’occuper de vous le moment venu si les votre ne l’ont déjà fait !!!!!

Requiem

Preuve que le problème est racial, pas juste religieux ou culturel, vu que les 2 c’est des bourgeoises athées.
Ces tapineuses algeroises, kabyle je crois pour la camélidée, devraient rentrer au bled, dans leur douar pourri entre aller chercher l’eau au puit et répondre aux besoins sexuels du cousin Mohamerde, qui préfère les chèvres de toute façon, elles auraient moins de temps pour geindre.

Favroux

Mais que font les féministes qui ne contestent pas qu’on ait laissé le corona être du genre féminin : LA COVID 19 ???

Anton Bruckner

Fantomas sissanis a une bouche qui ne doit pas sucer que des glaces à la vanille. J’imagine qu’elle doit faire aussi dans le secteur de la sucette à l’anis. En tout cas, elle a le type à faire des gangbangs dans les caves des banlieues.

Irina

Je ne suis pas sûre que ce soit ce genre d’arguments qui arrive à démonter les siens.

Cran

Concours de crasse et d’inélégance entre cramomille jordana et fatima sissani. A qui reviendra la poubelle d’or ? En prime une croisière pour les deux à la nage vers l’Algérie, le Maroc, la Tunisie ou n’importe quel autre pays des droits de l’arnaque à la liberté.

.Dupond1

Des femmes sans classe ; j’etais enfant a l’indépendance de l’Algerie et dans les mois qui suivirent mon village Vendéen verra arriver une famille de PN et un ou deux algériens qui ne nous ont pas amené le progres loin s’en faut . Les arabes ont travaillé et gagné leur pain (rien a dire) et les PN sont restés quelques temps pour essayer de planifier les embauches (a la mode Algérie coloniale) ce fut un échec, la belle maison fut mise en vente et verra ses occupants rejoindre une grande ville . Tout ça pour dire que comme en Corse avant d’ouvrir sa porte et de faire confiance il faut prendre le temps de juger les individus (ce que ne font pas les guignols des médias)

Vincent L.

Ce n’est pas avec un exemple que l’on fait des généralités. Il y avait très peu de pieds noirs colons vivant dans les campagnes (95% les PN étaient des citadins)… donc très peu de chance de trouver des gens qui embauche à la mode Algérie coloniale. A partir de 62, sur le plan économique, les PN n’ont posé AUCUN problème à la métropole… bien au contraire (dixit De Gaulle quand il a pris un peu de recul). Votre description du PN fainéant n’est fondé que sur du néant.

GLANDU

Entre la décolonisation et la déconisation il n’y a pas des kilomètres…

Marnie

Tous ces ennemis de la France qui sont de plus en plus nombreux sur notre sol doivent, ou plutôt devront dégager au plus vite. Personne ne nous a demandé notre avis concernant la venue de ces gens haineux et profiteurs.

patphil

elles méritent surtout qu’on les laisse à leur médiocrité propagandiste en les ignorant

HARGOTT

Non, car les dégâts qu’elles font chez les “djeuns” sont considérables. On ne peut pas laisser passer leurs erreurs et leurs horreurs, elles sont trop sales.

zéphyrin

c’est toute l’erreur de distribuer la nationalité française à tout va, ce qui nous prive de la possibilité du retour direct au pays d’origine.

Marnie

zéphyrin Double nationalité ou nationalité française ?

Lire Aussi