Caro féministe : portrait d’une militante

Publié le 22 janvier 2018 - par - 34 commentaires - 1 690 vues
Share

Le chauffagiste l’a reçue dans son bureau, l’a regardée et lui a dit : « Jolie robe… » Puis, en lisant sa lettre de candidature : « Malheureusement, je cherche plutôt quelqu’un qui a de l’expérience dans les pompes à chaleur… »

Elle quitta le bureau, soufflée. Rentrée dans son appartement, elle pleura, se demanda pourquoi elle pleurait et prit conscience de ce qui venait de se passer. Elle ne pouvait pas laisser passer ça. Sur Facebook, elle décrivit la scène et son traumatisme. Sur Twitter, elle dénonça ce harcèlement – #àbasjolierobeetpompesàchaleur – et balança son porc, dont elle donna le nom, les adresses postale et électronique, le numéro : dans les jours qui suivirent, le plombier-chauffagiste reçut cinq mille messages sous formes de sms, d’e-mails et de tweets. Il osa porter plainte.

« Qu’est-ce que vous avez fait pour mériter ça ? lui demanda Mme le magistrat. Vous savez qu’une femme est refusée dans un emploi toutes les deux minutes en France ? Et toutes les deux secondes dans le monde ?

– C’est-à-dire que je cherchais juste une secrétaire, moi. »

Il s’en tira avec six mille euros d’amende.

Pendant ce temps, Caro prenait conscience de la volonté de puissance qui sommeille en tout phallus, de la soumission impliquée par la pénétration patriarcale. Elle fonda Égal.e.s., et reçut cent mille euros de subventions pour lutter contre la domination phallique : « Les femmes ne doivent plus être violées, insultées, sifflées, complimentées, appelées “mademoiselle” ou “pompes à chaleur”. Une femme sur une est victime de regards, actuellement en France… » Comme elle comprenait les femmes voilées, à présent ! Ah ! ne plus être regardées comme des objets de désir…

En bas de son immeuble, justement, il y a un épicier arabe, dont la femme porte le hijab : Caro l’a aperçue brièvement, un jour. L’épicier est très gentil : il lui glisse toujours une banane en plus dans son cabas ; il a six enfants, dont Mohamed, qui est beau et barbu.

Or, quelques jours plus tard, dans le métro, Caro tomba sur un harceleur. « Vous pouvez serrer vos genoux ? » demanda-t-elle, en désignant les jambes répugnantes, écartées comme un compas ouvert, du jeune homme qui lui faisait face.

« Ah ! pardon, dit le garçon en souriant odieusement. Ils devraient élargir les sièges du métro, on serait plus à l’aise…

– Vos menaces ne m’impressionnent pas. Vous ne me faites pas peur.

– Comment ça ? »

Elle sortit une bombe lacrymo de son sac et en aspergea l’agresseur. Elle sortit du métro, courut et se réfugia chez Mohamed, qui la rassura. Ils avaient tant de points communs ! Lui non plus n’aimait pas le porc, lui aussi trouvait les Français racistes : « Les migrants ne sont pas des violeurs : y a du frottage parce que les rues sont étroites, il suffirait d’élargir les trottoirs… »

C’est tellement vrai, pensa Caro. Depuis, elle dénonce. Pour que la peur change de camp. Elle n’a pas honte. Elle est debout. Forte. Enthousiaste. Déterminée. Les femmes vont en finir avec les violences sexistes et sexuelles. Bientôt, il en sera fini du vieux monde. L’alliance des porcs et de leurs allié.e.s sera un vieux souvenir. Et Mohamed un bon mari.

Bruno Lafourcade

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
Kastal

Vous dites: « …Comme elle comprenait les femmes voilées, à présent !… »
Non mais, c’est une question d’éducation et de mentalité, car même les femmes en « nikab » sont harcelées en Egypte et au Yémen.

antécumé

Le premier cherchait des compétences dans les pompes à chaleur et la seconde n’était compétentes que dans les pompes à fric.
Et la vainqueuse fut …

Nadine

Pour soutenir les femmes face à la pression actuelle pour faire légaliser la GPA (gestation pour autrui), une pétition-lettre ouverte au Président de la République a été lancée par le Collectif pour le respect de la Personne. il avait fixé un objectif de 10 000 signatures, Il plafonne à 8736 signatures…
Parmi les premiers signataires, il y a Sylviane Agacinski, Christine Angot, José bové, Jacques Testart, etc, mais c’est un sujet important alors pour lire le texte et signer éventuellement, c’est ici :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_la_Republique_protegez_les_femmes_et_les_enfants_des_contrats_de_mere_porteuse_GPA/

dufaitrez

« Les Femmes sont plus égales que d’autres » aurait dit Coluche….
Dans notre Monde actuel, seule la COMPETENCE importe !
Féminisme, Parité, ne sont que des … cache sexes !

bernard

J’accepterais que les femmes se déclarent supérieures si elles cessaient de se clamer nos égales…(Sacha Guitry).

Josiane

C’est tellement caricatural et mysogine qu’on ne sait même pas quoi dire.
J’aurais fait pareil que la fille au fait. Elle a besoin de bosser et le gros beaufre qui lui dit « désolé poulette t’es pas assez sexy »??? au tribunal!!!

Carole

Bonjour le témoignage ! Le « beaufre » (beauf ?) n’a pas dit ça mais qu’elle n’avait pas l’expérience souhaitée dans son domaine d’activité. Une réponse qui peut être faite à n’importe quel candidat, homme ou femme qui ne correspond pas au profil demandé. Elle a peut-être besoin de bosser mais le recruteur aussi, avec du personnel qualifié.

pierre estrelka

Les féministes n’ont plus la bitude.

Ivan GREINDL

Je dois être complètement bouché ou désespérément naïf, mais je ne vois pas le mal dans le fait, pour un plombier-chauffagiste, de rechercher des « compétences en pompes-à-chaleur ».
Bien sûr, il peut s’ajouter un ton ou des regards égrillards, mais à première vue, cette affirmation vaut-elle vraiment 6.000 euros d’amende ?
J’ai dû mal comprendre.

Massilia

C’est une fiction !!!! Non mais c’est pas croyable…je comprends maintenant les journal eux ont vraiment la partie belle, trop facile MDR !!

BRUNO LAFOURCADE

Ouf ! Merci Massilia…

Carole

C’est une fiction en effet mais il arrive de plus en plus souvent que la réalité dépasse la fiction, parfois on peut douter de ce qu’on voit ou entend et c’est bien vrai, pourtant ! Un hashtag de délation, une honte absolue néanmoins cautionnée par des médias, balance ton porc, un animateur apprécié depuis longtemps viré comme un malpropre pour une célèbre vieille blague, des crèches interdites dans certaines mairies alors que dans la mairie de la capitale on peut célébrer le Ramadan ! J’en passe et des meilleures … Au final, l’impression de vivre dans un pays non pas de merde (bientôt, très bientôt, on y vient il y… lire la suite

Zoé

Moi aussi j’ai du mal à comprendre !

Markorix

Hahaha c’est comme ça qu’elles finiront, malheureusement pour elles… Le diable y est pour quelque chose, ce n’est pas possible.

Anne Lauwaert

Pour quelle raison les « vieilles » comme Catherine, B.B., d’autres et moi n’avons-nous pas subi de harcèlement ? ni à l’école primaire des garçon, ni dans les ambiances très masculines : alpinisme, secours en montagne, club de tir, chasseurs, contrairement à ce que subissent les jeunes aujourd’hui ? J’ai parcouru le Pakistan et l’Inde seule sans être violée et un trekking seule pendant 2 semaines sur les glaciers Biafo et Hispar https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.ch/p/des-raisins-trop-verts.html avec 5 porteurs musulmans sans aucun problème alors qu’ici on n’ose plus rentrer dans un métro ? Qu’est ce que cela signifie ?

Trannod

mais vous avez la réponse

les chances pour la France…qui foutent la merde
mais on accuse les petits blancs c’est + facile

Alice Braitberg

On n’a pas vécu sur la même planète. J’ai été harcelée quotidiennement par mes compatriotes de tous âges dès que mes seins ont commencé à pointer et ça a empiré quand les muzz se sont joints à la chasse, ce qui a donné du courage aux non muzz qui ont trouvé chez eux un soutien de poids et l’actuel bashing « desféministes » libère les frustrations des mâles blancs qui critiquent les muzz. La cohérence ne les étouffe pas. Et RL qui au départ se disait féministe s’est jointe joyeusement à la curie anti féministe histoire de racler le fond du panier de ses soutiens. Consternant.

Carole

Le programme de ces prétendues féministes est extrêmement simple : c’est la haine des hommes et la délation sous les prétextes les plus fumeux. … Désolée, mais je ne suis pas d’accord du tout avec le programme de ces harpies qui ne débouche sur rien de positif. Le féminisme pour moi est quelque chose de plus noble et plus utile surtout que ce tsunami de haine, de rancœur, de vulgarité.

Carole

Je crois que le mot harcèlement est employé à tort et à travers par des femmes détestant les hommes. C’est normal que les hommes s’intéressent aux femmes, essaient de draguer –
courtiser est l’ancien mot – celles qui leur plaisent, c’est la vie même et il n’y a rien de mal à cela. Ce qui n’est pas normal, c’est qu’une jeune femme se fasse tabasser dans la rue (par un maghrébin) genre de cas qu’on peut voir en correctionnelle, parce qu’elle ne répondait pas à ses avances …

Carole

C’est de ceux qui vous auraient « harcelée » avant que vos seins ne pointent – quand vous étiez une enfant donc – dont vous auriez pu vous plaindre car là ce n’est pas normal du tout. Vous êtes visiblement dans le déni et le dégoût de la sexualité qui est une chose naturelle chez les êtres humains, c’est à elle que nous devons la vie. Seriez-vous de ce monde si votre papa ne s’était pas quelque peu intéressé aux seins de votre maman ?

Josiane

Vous dites n’importe quoi. Toutes les femmes de notre génération ont été emmerdées dès l’âge de 12 ans, à moins d’être naines et en fauteuil roulant, et encore.@anne lauwaert

Carole

Tout est une question de vocabulaire. Pour certaines, cela s’appellera « plaire », d’autres, des pisse- vinaigre, se plaindront d’être « harcelées » et « emmerdées ». Qu’elles prennent patience, un jour viendra – béni pour elles sans doute – où plus personne ne les regardera. Elles peuvent aussi éventuellement porter la burqa, (c’est peut-être là qu’elles veulent en venir, en fait …)

jan le Connaissant

Excellent !!

Anne Lauwaert

Extra! Ben oui, B.B. c’est différent: elle aimait bien quand on lui disait qu’elle avait un beau petit cul. Mais le taharrush de la part de qui vous savez, ça c’est une autre histoire, regardez le reportages de Sophie Peeters
https://www.rtbf.be/auvio/detail_sofie-peeters-femme-de-la-rue-bruxelles?id=2085934

Bertrand

Ces féministes sont affligeantes de bêtise. Elles crachent sur les hommes européens, pourtant bien élevés et respectueux envers elles. Par contre, elles vouent une profonde admiration envers les musulmans qui les considèrent pourtant comme des moins que rien. Ces idiotes de féministes se réveilleront pourtant un jour dans des quartiers islamisés dans lesquels elles ne pourront même plus marcher en rue sans être accompagnées. J’en rigole déjà !

Alice Braitberg

Je constate que vos préjugés obèrent votre intelligence. Quand on ignore tout du féminisme on la boucle, par décence.

Carole

« On la « boucle », par décence » :? Décence n’est pas vraiment le mot qui vient à l’esprit pour qualifier les féministes actuelles. On pense plutôt à délation, démesure, haine, vulgarité et même ridicule. Rien à voir avec les grandes figures disparues du féminisme dont ces femmes sont devenues des caricatures grotesques.

Massilia

Madame il s’agit ici de certaines féministes et donc d’une dérive affligeante de ce que devrait être un féminisme intelligent et mesuré

BRUNO LAFOURCADE

Voilà. Merci, madame.

Yohann le debattant

Quand je vois les « féministes »actuelles pro islam, j’ai envie de dire « je suis Weinstein ».

Alice Braitberg

N’importe quoi ! ça vous a fait jouir d’écrire ce délire ?

Léone L

Bah, un peu de délire avec la première tasse de café du matin, ça aide à commencer la journée du bon pied. J’ai bien aimé le plombier chauffagiste qui recherche des compétences en pompes à chaleur, peut-être parce que je suis ingénieur (sans e) !

Carole

Vous voyez ? « on la boucle », « ça vous fait jouir » … ça c’est le langage des « féministes » actuelles. Pas vraiment la grande classe.

Massilia

Vous n’avez pas d’autre Argument que votre agressivité méprisante ???