Caroline Fourest accuse la France d’avoir exterminé 6 millions de juifs !

Publié le 9 octobre 2012 - par - 6 392 vues
Share

Affolée par les arrestations du week-end, et par le risque que les Français ouvrent les yeux sur la réalité des disciples de la religion d’amour, de tolérance et de paix, la bien-pensance nous envoie sur les plateaux de télévision tous les Tartuffe qu’elle a en stock, avec un seul mot d’ordre à marteler au bon peuple : « Surtout pas d’amalgame ! »

Naturellement, dans ce contexte grave, la grande gourou Caroline Fourest, en service commandé, ne pouvait pas ne pas nous délivrer de message. Les masses, fébriles, attendaient… Elles ne furent pas déçues !

http://www.youtube.com/watch?v=avxv0aNDiQU

Elle nous a d’abord mis en garde sur la folie qui gagnait, non pas les fanatiques islamistes, mais notre pays, et ses habitants. Puis elle a ciblé, non pas les fous d’Allah, mais… Internet. Et de glapir : « Sur Internet, j’assiste à un gros phénomène de communautaristes blancs qui estiment que leur pays est envahi. Il ne leur manque pas grand’ chose pour prendre les armes pour commettre des actes dignes de ce qu’on observe au nom du terrorisme djihadiste. »

C’est vrai, quoi, quelques salauds de Français blancs racistes refusent de se laisser remplacer et massacrer par de sympathiques Vladimir, il est temps de les rappeler à l’ordre ! On notera au passage qu’on atteint des sommets quant au relativisme : comparer nos compatriotes exaspérés par l’islamisation de leur pays avec ceux qui ont commis 20.000 attentats mortels dans le monde depuis le 11 septembre 2001, fallait oser !

Autre grief de la commissaire du peuple, toujours à cause d’Iinternet, les textes de Breivik seraient accessibles à tous… alors que selon notre Fourest nationale, il faudrait qu’ils ne soient réservés qu’aux chercheurs. Bel exemple d’élitisme de gôche, le peuple serait trop primaire pour lire la prose du tueur norvégien, mais les chercheurs auto-proclamés comme elle, bien plus intelligents, devraient pouvoir y accéder.

Ensuite, elle appelle ouvertement google, dailymotion ou youtube à coopérer avec la répression Internet, sur la base des intentions de ceux qui postent les vidéos ! Bref, dans la merveilleuse société « normale » que Fourest et les siens appellent de leurs vœux, les gentils bien-pensants qui lisent Le Nouvel Observateur auraient le droit de poster des vidéos, puisque leurs intentions sont pures, mais les méchants « néo-fachos », pour reprendre les propos de Renaud Dely (d’intention), qui lisent Fdesouche ou Riposte Laïque seraient condamnables, puisque leurs objectifs seraient, forcément, malsains.

Affolé par le contre-pouvoir qui se met en place, Joffrin appelait le gouvernement à censurer Internet, et il a trouvé sa petite télégraphiste avec la fondatrice de Prochoix.

Mais le pompon allait venir à la conclusion. On savait que Fourest, européiste invétérée, membre de la fondation Anna Lindh, n’aimait pas son pays, et qu’elle voyait dans le patriotisme, et ceux qui, comme Eric Zemmour, s’en réclament, la preuve des séquelles d’une France « rance » qui doit disparaître au plus vite. Place à l’Europe fédérale, au village mondialisé dans une économie libre-échangiste !

Mais cette fois, notre « experte » s’est surpassée. Pointant un doigt menaçant, elle nous a fait savoir, avec ce ton de donneuse de leçons qui fait son charme, qu’il fallait faire attention, avec un pays (le sien et le nôtre) qui avait « exterminé 6 millions de juifs » et « colonisé le Maghreb ». Rien de moins !

C’est vrai, le Français est méchant et raciste, c’est génétique chez lui. En 1830, il a été en Algérie, non pas pour mettre fin aux razzias et à l’esclavage, encore moins pour construire des routes, des hôpitaux et des écoles, mais par racisme, pour le plaisir de persécuter les malheureux indigènes.

C’est vrai, le Français est cruel et antisémite, c’est génétique chez lui. C’est pour cela qu’il a imposé à Hitler, de 1940 à 1944, de lui laisser le monopole des 6 millions de juifs à exterminer, et que pas un seul de nos compatriotes n’a été capable de risquer sa vie pour en sauver quelques-uns.

Plus sérieusement, puisque Caroline Fourest, après s’être proclamée intellectuelle, s’affirme chercheuse, nous avons voulu savoir quelle était la réalité des juifs exterminés en France.

Si l’on prend les chiffres de Wikipedia sur les « victimes par pays » de la Shoah (http://fr.wikipedia.org/wiki/Shoah#Les_victimes_par_pays), les chiffres pour la France sont les suivants :

– selon Lucy Dawidowicz : 90.000 ;

– selon Raul Hilberg : 75.000 ;

– selon Jacob Robinson : 83.000.

Soit une moyenne de 82.667. En parlant de 6.000.000 de Juifs exterminés en France, la « chercheuse » Caroline Fourest, qui accuse nos compatriotes de « confusion totale » fait juste une erreur de… 7158% !

Son mentor, Bernard-Henri Levy a déjà fait des belles bourdes, mais là, l’élève a dépassé le maître ! Parlant d’elle, Pierre-André Taguieff expliquait : Le seul problème, c’est qu’elle ne connaît pas grand chose à l’islam. Ses analyses sont à l’évidence de seconde main. […] Caroline est une fille trop pressée qui veut à tout prix exercer un magistère intellectuel et moral.”

Il est vrai qu’elle n’est pas seule, et qu’une autre bien-pensante, Anne Hidalgo, qu’on présente comme le futur maire de Paris, avait accusé, sur les plateaux de télévision, le Front national, créé en 1972, d’avoir collaboré avec le régime de Pétain ! On attend avec impatience la prochaine étape de cette réécriture de l’Histoire, et on la souffle à Caroline Fourest : C’est la méchante Marine Le Pen qui a donné l’ordre, en 1942, au gouvernement français d’exterminer les 6 millions de juifs !

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.