Caroline Fourest est devenue nuisible à la cause laïque et lesbienne

Publié le 4 mai 2015 - par - 6 893 vues
Share

fourest-femenAymeric Caron a eu le tort de vouloir parler publiquement des méthodes inacceptables que Caroline Fourest emploie contre ses adversaires.

Lors de l’émission diffusée hier 2 mai « ONPC », il a rappelé entre autres sa condamnation en diffamation en première instance, pour des propos qu’elle a tenu sur une jeune fille voilée victime d’une agression. Caroline n’a pas voulu le laisser développer son exposé sur cette affaire …

La séquence est visible ici : http://www.francetvinfo.fr/culture/tv/video-caroline-fourest-a-aymeric-caron-ca-me-fait-chier-de-parler-a-quelqu-un-d-aussi-con_893203.html

Elle vient donc de s’arroger le droit de l’insulter, sous prétexte qu’il y aurait des vérités sur l’intelligence d’autrui à clamer haut et fort dans un vocabulaire argotique. « Il faut dire quand un petit con est un petit con » (http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/polemiques/2015/04/28/28003-20150428ARTFIG00230-caroline-fourest-a-propos-d-aymeric-caron-il-faut-dire-quand-un-petit-con-est-un-petit-con.php ) Et allons donc : elle a bien droit à la violence verbale …

Caroline a le droit… La cause de Caroline étant sacrée, elle estime que certains moyens « les plus radicaux » lui sont permis, elle le revendique publiquement, devant le public, devant les juges.

Ses admiratrices et admirateurs, sont béats d’admiration devant son « efficacité », totalement anesthésiés face à l’ignominie de certains de ces moyens qu’elle emploie et revendique, quels que soient les dangers évidents auxquels il est permis de penser ( elle le nie, mais on a le droit de défendre l’opinion contraire ! dès lors qu’elle les justifie publiquement elle même) que l’un d’entre eux expose.

Mais aux yeux de n’importe quelle personne sensée, ces moyens apparaitront odieux … et elle avec, et, plus grave, les causes qu’elle défend avec.

Caroline Fourest nuit de plus en plus, par sa violence inexcusable, à la cause laïque et à la cause lesbienne. Il est de plus en plus gênant qu’elle soit présentée au public comme une de leurs principales défenseuses.

Quand une des icônes gays des adeptes de la théorie du « péché » pervers homosexuel, rendu célèbre au moment des Manif pour tous, Philippe Arino, veut démontrer sa thèse de la violence dans l’homosexualité, et de la « méchanceté » répandue selon lui chez les lesbiennes : qui choisit il ? L’adorable Ellen Page, la courageuse et drôle Ellen Generes ? Non évidemment : il illustre son article par le cas de Caroline Fourest ( http://www.araigneedudesert.fr/faut-il-etre-necessairement-antipathique-se-dire-lesbienne/ « Faut-il être nécessairement antipathique pour « être » lesbienne ? »)

Je résume la théorie de Philippe Arino, en termes lapidaires, mais vous avez bien lu, en substance telle est la thèse centrale qu’il livre comme un nouveau Freud de l’inconscient homo : il y aurait toujours selon lui du viol sous l’homosexualité masculine comme féminine, et ceci expliquerait une violence chez les homos … Bien évidemment cette théorie fumeuse séduit énormément ceux qui cherchent à tout prix à qualifier l’homosexualité de péché. Je suis en désaccord non seulement avec sa thèse, mais avec la violence de son attaque contre Caroline, mais … il n’est pas étonnant qu’il se sente conforté dans ses idées par son attitude.

Pour ceux qui détesteraient les homos, je les invite à lire l’article de Marie Jo Bonnet sur un couple de femmes homosexuelles et Résistantes.( http://www.ouest-france.fr/marie-jo-bonnet-raconte-les-resistantes-oubliees-777162 : deux grandes résistantes oubliées : Andrée Jacob et Éveline Garnier.)

Je n’ai jamais fait partie de la rédaction de Riposte laïque, et, je le répète, je n’avais écrit aucune critique contre Caroline Fourest avant qu’en 2010, elle ne publie un texte dont le contenu a pour conséquence selon moi de mettre en danger de mort une personne.

Longtemps je n’ai pas compris la virulence de la rédaction de Riposte laique contre Caroline Fourest. Ou plutôt, j’ai bien compris sa cause :  l’émotion suscitée dans la rédaction de Riposte laique par l’incitation de Caroline à faire condamner pénalement une femme, laique, féministe elle aussi, ouvrière, mère de deux jeunes enfants,  alors que la vie de cette femme prouvait qu’elle n’avait jamais eu la moindre intention discriminatoire … Mais je n’ai pas compris la décision de la rédaction de réagir en faisant de la publicité à Caroline par une série d’articles polémiques.

Jusque-là je préférais les défendre, notamment contre les propos sexistes, je préférais tenter de les réconcilier avec Anne-Marie Delcambre, souligner les apports positifs à des causes féministes, laique, anti-homophobes, que nous partageons  ( voir mes commentaires en 2006 sur Libertyvox).

Ce n’est que face à la mise en danger pour moi grave et délibérée à laquelle elle incitait dans un de ses articles, que j’ai voulu montrer en quoi les raisonnements de Caroline Fourest et Fiammetta Venner étaient faux, leurs principes éthiques concernant ces méthodes, détestables et surtout contreproductifs, et qu’il ne fallait en aucun cas les suivre dans ces démarches complètement délirantes.

Entre autres, parce qu’à  force de déformation des propos d’autrui, à force de préférer le simplisme des procédés de stigmatisation à l’argumentation de fond, elles déconsidèrent les causes qu’elles défendent.

Elles ne reculent pas devant les procédés les plus énormes : pour se dispenser de répondre sur le fond à mon analyse doctrinale des textes de l’islam, un bruit court dans leur entourage proche selon lequel je ne serais pas juive mais une affreuse raciste anti-arabe qui se fait passer pour juive pour taper sur les arabes. Discréditer et faire détester au lieu d’argumenter …

Je trouvais que cette pub faite pour des filles au fond, pas sérieuses, sauf dans la défense acharnée  (bien que catastrophique) de leur propre image, n’avait pas d’intérêt. Elle en a toujours assez peu au fond.

En fait, le mal qu’elles peuvent faire est tout de même très limité sur le plan de la compréhension des sujets traités. Toute personne sérieuse s’intéressant au sujet de l’islam ou des droits des femmes, lira sur ces sujets les ouvrages des réels spécialistes de ces sujets, (les érudits musulmans ou non musulmans qui consacrent leur vie à l’étude de ces textes etc), et non des ouvrages de journalistes, ou s’apercevra vite en vérifiant leurs documentation de leur manque de fiabilité, dont j’ai montré quelques exemples.

Mais aux yeux du grand public des grands médias, des jeunes, des gens qui ont peu de temps pour s’informer, elles font pas mal de mal, et malheureusement de plus en plus, surtout maintenant par l’image qu’elles donnent des féministes lesbiennes.

Elisseievna

Lire également un dossier complet sur le conflit Fourest-Caron :

http://ripostelaique.com/fourest-caron-quand-une-petite-conne-insulte-un-petit-con.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.