Après les révélations de Riposte Laïque, Caroline Fourest tente laborieusement de se justifier

A propos des ″rumeurs″ sur le mari de Martine Aubry, Caroline Fourest vient de confirmer  qu’à Riposte Laïque, nous disons vrai lorsque nous écrivons que Jean-Louis Brochen était l’avocat d’islamistes et qu’elle était à l’origine de ce constat des faits (1). Le titre choisi par Caroline Fourest sur son blog, c’est à dire « A propos des rumeurs sur le mari d’Aubry » est une vraie-fausse escroquerie, qui, d’emblée, démontre que Caroline Fourest est une habile contorsionniste, une vraie danseuse du ventre : elle aligne côte à côte rumeurs infondées et vraies informations, alors qu’elle est tout à fait capable de discernement. Elle s’efforce de s’expliquer, de se justifier, sans jamais oser nommer notre rédaction ou notre site.

Serions-nous devenus d’innommables anciens amis ?

Non, cela dépend de l’intérêt que nous représentons pour elle !  Explication :

Curieusement, Caroline Fourest se voit contrainte d’expliquer le contexte dans lequel elle a été amenée à écrire la même chose que ce que, aujourd’hui, nous continuons de rappeler à nos lecteurs. C’était bien dans le contexte de notre lutte commune contre l’offensive du voile à l’école qu’elle avait publié son livre La Tentation obscurantiste. C’était le bon vieux temps où elle osait nommer un chat un chat et désignait, elle aussi, Jean-François Brochen comme avocat d’islamistes.

Notre héroïne Caroline rappelle donc le contexte et les méfaits d’une association islamiste à Roubaix. Cette association, soi-disant culturelle et ouverte aux autres, se nommait « Rencontre et dialogue ». A ce propos, Madame Fourest écrit ceci :

 

Citation-de-Caroline-Fourest
Citation de Caroline Fourest

En effet, cette lettre ouverte émanait de M. Messaoud Bourras. Je confirme qu’il était membre actif de l’association dont j’étais vice-président (2). Sur le site de notre association, j’étais chargé de régler ses comptes à l’ensemble d’idées totalitaires qu’est l’islam. Comme tous nos lecteurs le savent, je n’ai jamais fait de distinction entre islam et islamisme et ne fais pas la moindre différence entre les islamistes et leur ″beau modèle″ qu’est Mahomet, celui-là même qui est à l’origine de l’épopée armée et conquérante qui a fait la gloire de mes ancêtres arabes, berbères et musulmans.

Mais bien des amis-contradicteurs comme Caroline Fourest et Mohamed Sifaoui tentent vainement de duper leur monde pour nous faire avaler leur petit jeu sur les mots visant à confondre « islam modéré » et « musulmans modérés ». L’islam n’a jamais été modéré et il ne le sera jamais ; à moins de déclarer caducs bien des versets du Coran et immondes bien des pratiques de Mahomet. Ceci est la condition sine qua none de l’émancipation des musulmanes et des musulmans du Moyen-âge dans lequel l’islam, leurs intellectuels, nos idiots-utiles à l’islam et leurs potentats tentent de les maintenir.

Mais ma fidélité à ce combat contre les rétrogrades de tout poil et contre les soumises de tout voile est aujourd’hui catégorisée, par mes « si bons amis » d’hier, comme un combat d’extrême droite. Mais il est vrai que je peux me payer tous les luxes : ma carrière est derrière moi et je n’ai pas à faire de contorsions intellectuelles pour plaire à un quelconque parti, à tortiller du ventre devant les notabilités de gauche ou de droite et encore moins devant la bien-pensance de nos quotidiens, soi-disant, de gauche ; de cette gôche qui n’est plus la gauche que j’ai toujours aimée. Mais il est vrai aussi que Internet nous a définitivement libérés d’une certaine domination sur les esprits. Il est bien vrai que Internet a libéré la parole, y compris en Tunisie et dans d’autres pays du monde arabe.

Il suffira peut être de faire comprendre aux musulmans, d’ici et d’ailleurs, que le Coran et Mahomet sont les deux pieds de sable de l’islam pour qu’un nouveau monde soit enfin possible et que Caroline Fourest et Mohamed Sifaoui soient renvoyés à leurs chères études et à leurs contorsions qui font semblant de pouvoir distinguer islam et islamisme.

Pascal Hilout, né Mohamed
__________________________________________________________

(1) http://ripostelaique.com/rumeurs-dextreme-droite-contre-lavocat-des-islamistes-cetait-fourest.html

(2) Dont le nom complet est « Mouvement des Maghrébins Laïques de France »

image_pdfimage_print