Carrefour n’ose pas afficher Noël dans ses catalogues, par contre quand c’est ramadan…

Publié le 22 décembre 2017 - par - 98 commentaires - 5 998 vues
Share

Est-ce pour avoir la paix avec les musulmans ?

Ayant reçu tout au long de  décembre de nombreux catalogues de cette enseigne, j’ai constaté que sur la première page le mot Noël n’y apparaissait quasiment plus dans les titres que je cite :

– Le NOEL de tous les plaisirs (27 novembre au 17 décembre)

– HYPER Bonnes affaires (28 novembre au 4 décembre)

– HYPER Bonnes affaires (5 décembre au 11 décembre)

– TRAITEUR Vos repas de fête comme par magie (28 novembre au 31 décembre)

– Offrir le CADEAU parfait (28 novembre au 31 décembre)

– CULTURE (28 novembre au 18 décembre)

– La magie d’un REPAS DE FETES partagé tous ensemble (12 au 24 décembre)

– Les cadeaux HIGHT-TECH (12 au 30 décembre)

– DES METS D’EXCEPTION à prix exceptionnels (19 au 24 décembre)

Même le catalogue de jouets reçu dès octobre ne cite pas NOEL alors que c’est bien le 25 décembre jour de NOEL (comme l’indique encore le calendrier de la Poste) que les parents déposeront au pied du sapin les cadeaux que les parents auront achetés… chez Carrefour !

Titre de ce catalogue:

– Il était une fois la magie des JOUETS (14 octobre au 10 décembre).

Il n’y a pas si longtemps encore, à cette même époque on parlait de la magie de NOEL… Car c’est le Père Noël que les petits enfants attendaient et le plaisir de découvrir des jouets déposés comme par magie.

Bien sûr NOEL est une fête qui rappelle par trop d’abord une fête chrétienne et ça passe de moins en moins du côté de la sphère islamo-gauchiste. La sphère la moins nombreuse mais la plus active à faire peur. Carrefour comme d’autres enseignes d’ailleurs se soumettent aux diktats de cette sphère. Donc pas étonnant que Carrefour ait fait profil bas en n’utilisant pas dans son marketing publicitaire le terme Noël. C’est regrettable.

Depuis que la grande distribution existe et jusqu’à encore récemment ça ne posait pas de problème. Dès les années 60 où la consommation a été de plus en plus encouragée NOEL avait droit de cité et d’être cité partout et parfois même à outrance sur les ondes, à la télévision, dans la presse, dans les magasins… Je me souviens avoir été parfois agacée d’entendre tous les ans à même époque Tino Rossi seriner « Petit papa Noël »… cette année, je ne le serai pas et maintenant j’en suis triste.

Si j’ai parlé avec insistance du cas Carrefour c’est parce que cette enseigne n’a pas craint de mettre en gros titre sur son catalogue de cette année 2017 : RAMADAN (photo jointe). Un catalogue spécial à l’adresse des musulmans  affirmé de façon ostentatoire.

Donc 2 poids, 2 mesures : NOEL mis en veilleuse à cause de sa connotation trop chrétienne mais RAMADAN en gros titre grâce à sa connotation musulmane. C’est un comble dans notre pays où certes l’islamisation progresse (avec les inconvénients que ça implique) mais qui est encore une terre à majorité de catholiques (pratiquant ou pas) et de non-croyants  qui assument parfaitement de vivre dans un pays de culture chrétienne.

Comme l’islamisation progresse, la grande distribution à vocation mercantile ne fait que que lui emboîter le pas en mettant en avant Ramadan  quand elle fait le silence sur Noël.

Il faut dire que les musulmans ont ferraillé depuis quelques années contre Carrefour et autres avant qu’ils ne se soumettent à utiliser ouvertement le terme Ramadan. En exemple le site Al Kanz, où les pleureurs déversaient leurs récriminations parce qu’en période de Ramadan on trouvait souvent en 1ère page des catalogues écrit « Saveurs »

ou « Délices » d’Orient etc. Le site répondait en donnant des conseils comme écrire aux magasins (modèle-type de lettre fourni), téléphoner, aller parler aux responsables sur place etc.

Motivations parfois cocasses comme celle qui consistait à dire que les musulmans ne descendaient pas d’Aladin, Aladin celui qui disposait dans le conte des Mille et une nuits du génie de la lampe. Dommage que les musulmans ne se veulent pas les descendants de ce personnage, au demeurant sympathique, qui avait, quelle chance, la lumière de la lampe.

Tout ce qui est sûr, c’est qu’une menace avait été envisagée :

« boycottons la grande distribution »… si musulmans pas entendus…

Message reçu, enregistré et appliqué. Plus de conte à dormir debout mais seulement les comptes, pas tellement présents mais futurs… Et sans se poser de questions quant aux conséquences qui peuvent s’avérer destructrices à long terme, conséquences qui se trouvent ailleurs que dans les tiroirs-caisses.

Les musulmans ont été reconnaissants à Carrefour et l’ont exprimé comme en témoigne un article du 28/5/16 sur le site AL Kanz dans lequel on pouvait lire : « Carrefour a entendu les critiques récurrentes et le ras-le-bol des consommateurs musulmans, méprisés en tant que musulmans, mais aguichés en tant que clients… »

Non seulement la grande distribution a fini par céder mais en plus en est arrivée à anticiper des récriminations futures en bannissant le terme « Noël » dans ses nombreux catalogues destinés pourtant à faire dépenser beaucoup en décembre la majorité trop silencieuse des clients non-musulmans qui représentent encore la manne principale qu’il faut « aguicher » à dépenser toujours plus en diffusant toujours plus de publicités  comme vient de le faire Carrefour.

Il est triste de constater que Noël, de plus en plus, suscite des débats, des interdictions plus ou moins affirmées concernant les crèches, les sapins, les fêtes d’école. Maintenant, même le vocable « NOEL » se devrait d’être tenu ridiculement sous-silence. Jusqu’ici, on parle encore de Marchés de Noël, mais on commence à débaptiser au profit des Marchés d’hiver, Plaisirs d’hiver… Ainsi Soleils d’hiver du 2 au

30 décembre 2017 à Angers…

Il va falloir revoir la copie pour les Vacances de Noël !

Et pourquoi tant d’agitation ridicule acceptée par la classe politique dirigeante dans son ensemble hors le Front National ?

Il paraît que certains enfants vivraient mal cette période de Noël qui ne se doit pas être leur fête puisque c’est la fête de mécréants.

Il paraît que célébrer Noël risquerait de leur faire perdre leur identité.

Identité à préserver dans un pays non-musulman alors qu’on fustige et même punit ceux qui osent parler d’identité française et de l’identité chrétienne propre à notre pays.

Alors… Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel : N’oublie pas de te montrer généreux envers ceux qui courageusement n’ont pas honte de défendre la France, ses traditions, ses symboles, sa religion séculaire, mais oublie de donner la prime de Noël à ceux qui la touchent et qui ont des problèmes avec le si doux nom de Noël.

Françoise Lerat

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Bares

Un jour tout cela se paiera. Tous ses soumis à la culture ? ??? des mouks devront se cacher ou mieux rejoindre les pays de la charité.

tom

Faux. Carrefour ne fait pas de « censure chrétienne », mais joue la neutralité pour éviter une attaque « antiraciste » du genre qui fleurit chaque jour dans les médias gauchistes. Carrefour veut faire du fric, point. Si la mention « Noël » sur un catalogue ne rapporte rien de plus en chiffre d’affaire, la prudence c’est de l’enlever. Ce ne sont même pas les musulmans « ordinaires » qui réclameraient ce retrait, mais des SJW, bobos, et tarés gauchos qui passent leur temps à savonner la planche en espérant déclencher un buzz qui les mettra en valeur. C’est le même problème avec les croix chez lidl. Leur… lire la suite

Anastasia

@tom
Votre discours respire la mauvaise foi ! Carrefour participe actuellement avec de nombreuses autres marques à une attaque coordonnée contre les valeurs chrétiennes Par contre aucune campagne de cette vigueur n’existe contre le coran ou les musulmans. La ficelle est même tellement grosse qu’elle ridiculise votre argumentaire minable !

suzette castagno

merci !

Bares

Vous êtes minable, menteur et ridicule. Je ne vous salue pas !

TALARICO

byocotter tout simplement

lafronde

Carrefour commet une tromperie bien plus grave envers ses clients : Carrefour leur vend à leur insu de la viande hallal. Chacun peut vérifier l’origine de ses barquettes de boucherie grâce au n° d’abattoir. L’Observatoire du hallal (voir son site) distingue ceux qui garantissant le respect des règles françaises d’hygiène, et donc proscrivent l’égorgement et la saigné du bétail vivant. Les lots de mon Carrefour local ne correspondent JAMAIS aux abattoirs distingués par l’Observatoire du hallal ». Je serais curieux de savoir si d’autres citoyens patriotes observent la même vigilance auprès de leur grande surface. L’abattage, s’il est conforme au rite… lire la suite