La carte scolaire, point de détail du projet de grand remplacement

RI7taubira belkacem benguigui jpegLa réforme du système scolaire est, depuis quatre décennies, un chantier aux contours assez flous et au contenu souvent irrationnel dont nul ne saurait entrevoir les fins, c’est-à-dire ni le terme ni le but.
Ainsi, notre jeune ministre de l’éducation nationale, symbole de la différence sociale affichée, a décidé de s’attaquer à la carte scolaire. D’autres avaient critiqué cette clé de répartition coercitive, privative de liberté pour les familles. Elle ne le fait, bien sûr, pas dans une optique propre à élargir le champ des possibilités de choix. Elle ne souhaite pas supprimer ce carcan contraignant. Elle veut en faire une sorte d’arme de discrimination positive inventée par d’autres.   Elle avoue vouloir promouvoir la mixité. Voilà l’idée concédée. Mais en réalité cette intention, comme aurait dit qui vous savez,  n’est qu’un détail, non pas de l’Histoire, mais du dessein global de la gouvernance orientée d’aujourd’hui  et sans doute aussi celle d’hier, pour des raisons différentes.
Plus de mixité, c’est plus de diversité et plus de diversité c’est donc moins d’identité.
Car quand nos gouvernants encouragent l’immigration, ils favorisent ce grand élan de mélange interethnique. Ils souhaitent, en l’espèce, l’effacement de l’identité historique de notre pays. Ils ne s’en cachent pas, eux qui dénoncent les méfaits du roman national, naguère considéré comme légitime outil de cohésion nationale.
Ils font prévaloir le droit de l’étranger à s’installer ici et il lui offre toutes les facilités possibles y compris celle de nier la nécessité de l’assimilation et de faire primer la langue d’origine sur le français. Comment s’étonner ensuite des exigences outrancières de celui-ci lorsqu’il prétend imposer ses propres règles au détriment de la loi et des coutumes de notre pays ?
L’intention et les dangers sont parfaitement les mêmes lorsque le ministère du logement entend faire plier par la force les communes qui imaginent pouvoir se soustraire à l’obligation de mixité en omettant de bâtir des logements sociaux dont ils n’ont que faire.
Souvenons-nous aussi de l’ineptie constituée par le CV anonyme.
Quand une voix s’élève, telle celle d’Eric Zemmour, pourfendeur de l’abandon des valeurs nationales et défenseur perspicace de l’identité, ou encore celle de Renaud Camus visionnaire des dérives dont notre pays est chaque jour menacé, elle est contrainte sous les fourches caudines d’un pouvoir devenu illégitime, de se défendre d’une infamie irréelle et imméritée. Le bras armé des défaiseurs de notre culture et de notre civilisation, c’est-à-dire ce qu’ils nomment improprement justice ourdit un procès d’où la vérité est exclue, la probité évincée et l’équité absente.
Jean-Jacques Fifre

image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. En clair : c’est aux petits français de souche de s’assimiler ou de s’habituer à … disparaitre !

    • non nous ne laisserons pas les etrangers défaire LA FRANCE NOS AYEUX LA FRANCE DE BIGEAURD LA MIENNE LA TIENNE LA NOTRE VIVE LA FRANCE ET FRANCAIS

    • non nous ne laisserons pas aux étrangers le soin de faire disparaitre NOTRE FRANCE, nos traditions judeo-chrétiennes nous devons nous lever et crier à ces BARBARES D H O R S nous sommes chez nous nos ayeux ont versé leur sang pour nous nous devons respecter TOUT CE QU ILS ONT DONNE n’en déplaise aux censeurs même ceux de RIPOSTE LAIQUE mon commentaire de ce matin n’a pas été édité vive la FRANCE VIVE NOUS

    • vous avez tout compris nous français allons disparaître voulu par la clique a hollande et lui que font il en faire les islamistes une fois qu ils vont gouverner je donne pas chère de sa peau si c est pas eux sa sera surement quel qu un qui le dégommera cette crevure

  2. ce gouvernement (et aussi ceux qui les a précédés auront tou fait pour éteindre les LUMIERES dont on pouvait se glorifier, maintenant on s’éclaire au croissant de la lu islamique et son étoile et la 51ème étoile du drapeau américain avec tout çà on ne peut être fiers confier l’éducation de nos enfants à une mouquère ignare, la justice à une indépendantiste crasse, à une mouquère ministre du travail qui ignore les fondamentaus, à un premier sinistre issu des rangs de franco il ne lui manque que sa mèche et sa moustache, un cazec…issu d’unpère communiste pied noir d’oran quelle gloriole tout de même QUI DIT MIEUX ?

  3. Il suffit de voir comment comment le gouvernement traite le cas Mayol et la dérive communautariste à Saint-Denis pour comprendre que Mme Belkacem ne défend la laïcité qu’en paroles. Elle n’a pas le courage d’affronter les islamistes de l’université de Saint-Denis mais fait de grands discours. Il ne faut pas compter sur ce gouvernement pour faire preuve du moindre courage.

  4. L’ état et le gouvernement n’ ont pas à s’ immiscer dans l’ éducation et l’ enseignement car cela aboutit avec un régime aussi totalitaire que la république à l’ endoctrinement des enfants et à leur instrumentalisation.
    L’ éducation des enfants incombe uniquement aux parents de même que l’ enseignement à moins qu’ ils délèguent celui-ci soit à une entreprise d’ enseignement privé, soit à des écoles confessionnelles, toujours hors contrat avec l’ état car l’ état n’ a rien à y faire.
    Au plus, l’ état peut simplement organiser la délivrance de diplômes d’ état dont la seule utilité sera de vérifier les acquis et de les valider par lesdits diplômes. Pourront participer à ces épreuves pour l’ obtention de ces diplômes les élèves tant des entreprises privées d’ enseignement que des écoles confessionnelles désirant l’ obtenir afin de concourir à un emploi d’ état ou pour l’ accès à une scolarité à l’ étranger; les entreprises privées d’ enseignement et les écoles confessionnelles étant naturellement des établissements d’ enseignement d’ excellence, leur certificat de scolarité aura une réputation telle qu’ elle vaudra le diplôme lui-même en France.
    Au Cercle Légitimiste de France, cela signifie que le mammouth, selon le terme de Claude ALLEGRE lui-même, sera tellement dégraissé de ses personnels qu’ il n’ en restera plus ou presque si ce n’ est juste les enseignants de grande valeur pédagogique pour assurer l’ enseignement dans les secteurs géographiques où il n’ y aurait pas d’ offre d’ enseignement à moins de douze lieues. Les autres enseignants de grande valeur pédagogique trouveraient à être employés dans les entreprises privées d’ enseignement et dans les écoles confessionnelles qui se les arracheraient à prix d’ or selon leur valeur professionnelle; les mauvais enseignants seraient réduits au chômage à moins de se recycler jusqu’ à un niveau satisfaisant de compétences. Cela réduirait énormément le coût pour les familles en supprimant pléthore d’ enseignants, de délégués syndicaux (devenus inutiles par le retour aux corporations et aux jurandes), de détachés, de chargés de clubs de vacances et de voyages! Les familles auraient leur mot à dire grâce au droit de regard des parents sur les contenus, la pédagogie (suppression des méthodes globale et semi globale pour la lecture), l’ enseignement moral… à commencer par le choix d’ établissement.
    Je rappelle que les établissements d’ enseignement catholiques traditionalistes rafflent tant individuellement que collectivement les meilleurs résultats aux actuels diplômes nationaux.
    Cela résoudrait automatiquement le problème de la carte scolaire et de son utilisation à des fins de mixité sociale et de mélange ethnique, le métissage n’ étant possible qu’ entre les blancs et les indiens d’ Amérique, assez rares en Europe, et le mulâtrage n’ étant possible qu’ entre blancs et noirs.
    La république, parti de l’ étranger, crée les problèmes et ne les résolve pas mais défait la France; non seulement la royauté a fait la France mais elle supprime les problèmes et rend la vraie liberté aux Français.
    FCDC Cercle Légitimiste de France fcdc@bbox.fr Tél.: 06 04 08 46 36

  5. « Une religion pour la République  » ; vincent peillon (extraits) :
    p. 34 :
    «Il faut donc à la fois déraciner l’empreinte CATHOLIQUE qui ne s’accommode pas de la RÉPUBLIQUE et trouver, en dehors des formes religieuses traditionnelles, une religion de substitution qui arrive à inscrire jusque dans les mœurs, les cœurs, la chair, les valeurs et l’esprit républicain sans lesquels les institutions républicaines sont des corps sans âme qui se préparent à tous les dévoiements»
    .
    p. 48 :
    «La laïcité française, son ancrage premier dans l’école, est l’effet d’un mouvement entamé en 1789, celui de la recherche permanente, incessante, obstinée de la religion qui pourra réaliser la RÉVOLUTION comme promesse politique, morale, sociale, spirituelle. Il faut pour cela une religion universelle : ce sera la laïcité. Il lui faut aussi son temple ou son église : ce sera l’école. Enfin, il lui faut son nouveau clergé : ce seront les HUSSARDS NOIRS DE LA RÉPUBLIQUE».
    .
    «La laïcité est un principe de tolérance, certes, mais plus encore de philosophie positive (…), c’est une religion». Et plus loin : «la laïcité est la religion de toutes les religions, de toutes les confessions, la religion universelle».
    .
    p. 277 :
    «Toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de DIEU, du CHRIST, et à terrasser définitivement l’ÉGLISE».
    .
    Et le clou de la « laïcité » :
    http://www.alterinfo.net/La-franc-maconnerie-d-etat-expose-ses-oeuvres-d-art-satanistes-dans-les-ecoles_a98194.html

  6. si les Français réalisent enfin qu’il serait temps pour lui de virer tous ces vendus et soumis a « lislame » (c’est volontaire) dès Décembre pour commencer et finaliser l’essai en 2017 il sera encore possible de relever la France mais pour cela il faut que les Français soient couillus à l’extrême et si MLP ou un autre allez savoir, arrivant aux affaires et prend la bonne décision en abrogeant toutes ces lois scélérates pondues depuis des décennies sur l’identité ,la justice et l’immigration VOULUE et non imposée, sans parler de supprimer toutes les aides sociales après un super contrôle de ceux qui ont profités au détriment des vrais nécessiteux cela fera déjà grand bien le reste venant au fil du temps et,Dieu seul sait tout ce qu’il faudra changer fermement concernant tous les nantis qui devront rendre les trop perçus depuis des années etc..etc..

  7. C’est exactement ce que j’avais dit dans un de mes commentaires : la carte scolaire sert à formater l’esprit des enfants en les habituant à l’image d’une France sous domination étrangère.
    Je crois avoir compris aussi autre chose grâce au post de Mathieu ( très intéressant ) : dans la bouche d’un socialiste, laïque veut dire islamique et donc laïcité est le mot pour islam ( je suis très sérieux ).

Les commentaires sont fermés.