Cas Hollande : c’est grave docteur ?

-C’est grave docteur?

– Non mais dites moi en plus, j’ai besoin d’éléments, nous n’en sommes qu’au début du traitement.

J’en connais que j’ai envoyés une seule fois à la 17ème correctionnelle et qui sont définitivement guéris et j’en suis à ma 17ème séance chez le psy et je suis toujours angoissé.

– Bon vous me dites que vous cauchemardez sur les parapluies

– Oui je n’en dors plus, je suis là devant des journalistes, z’ont tous un parapluie et pas moi, et la pluie dégouline et dégouline encore et encore, c’est toujours le même cauchemar, j’ai même l’impression que c’est réel. N’avez qu’à aller voir dans la salle d’attente, j’en ai apporté 16 des parapluies plus un dans le scooter. Alors c’est grave docteur ?

– Non, enfin bon pas encore, bon on va mettre vos 17 parapluies de côté et parler maintenant de vos relations affectives si vous voulez bien, je vous écoute

– La aussi c’est un cauchemar permanent, sniff, 85% de mes amis m’ont quitté, c’est l’horreur, je suis la risée des réseaux sociaux …

– Oui oui, on y reviendra à la prochaine séance, parce que là, quand je vous parle de relations affectives … bon on reprend à zéro « Quel boulet celui là » Avez vous des relations sexuelles épanouies ?

– De ce côté c’est un peu le cirque et puis j’ai la tête dans le c*l en ce moment, je confonds les prénoms, c’est pas facile avec la théorie du « changement c’est maintenant », on se couche avec Val (*), on se réveille avec Julie(*), Najat(*) ou encore Bertrand(*) ou Manuel(*). Le matin je me réveille en sueur avec un bouquin sur la table de chevet qui parle de la longueur de mon … enfin, vous voyez.

– Oui, enfin non pas vraiment, je suis psychologue, pas gynécologue, mais votre cas doit être surement intéressant et à étudier à la loupe. Je vous donnerai l’adresse d’un confrère. Bien, côté boulot travail tout ça, c’est comment ?

– Mal, très mal, quand je regarde mon carnet de commande il ne me reste que l’Aïd-El-Kébir à fêter en octobre. Ah oui y a aussi le 11 novembre, un grand jour de repentance pour nos amis du sud de la Méditerranée mais après c’est foutu, plus rien dans la calendrier de commande. Manu et Alain m’ont piqué l’inauguration des mosquées à venir. Je vais devoir fermer boutique…

– Ben ! la Saint Martin avec son âne et puis après il y a Noël et le petit Jésus …

– Ah NON ! On est en République laïque, pas question de fêter des fêtes religieuses.

– Oui en effet, vous avez des convictions, c’est bien, vous êtes sur la bonne pente, je vous fais une prescription et on se revoit la semaine prochaine, donc deux cachets à dissoudre …

– Ah non, pas de dissolution ! Non non.

– OK, calmez-vous, il y a un équivalent générique, le Macron2000milliards turbo-libéral, celui là s’avale tout seul, c’est à absorber, mais il n’est pas remboursé, vous êtes d’accord ?

– Merci docteur, j’ai une bonne mutuelle, je ne débourse pas un centime

– Bien voilà qui est parfait, on se revoit la semaine prochaine et n’oubliez pas vos documents là, j’en vois un avec un code à 4 chiffres, franchement ce n’est pas prudent de vous promener avec ça. Imaginez que des chances pour la France subtilisent délicatement à grand coups dans la tronche votre carte …

– Ah oui merci docteur, rassurez-vous c’est pas le code de ma carte bleue, c’est tout bêtement le code du feu nucléaire, c’est pas grave.

– Et vous avez ça vous ?

– Ben oui, faut bien se défendre contre les méchants russes qui  envahissent un futur pays d’Europe.

J’ai beau être psy et je pensais avoir tout entendu mais là c’est le gros lot, bon c’est qui le suivant ? Christiane, oh non c’est pas celle qui rêve d’être grande et blonde et frapper à coup de fouet les petits noirs racistes ? Un cas aussi celle-là, fichue journée, j’aurais dû faire véto. 

 

Politique : Taubira comparée à un singe, l’ex-candidate FN fait appel

Philippe Legrand

(*) les prénoms ont été changé. Enfin en principe.

image_pdfimage_print