Castaner et Camélia Jordana sont nos meilleurs ambassadeurs

Il faut chérir monsieur Castaner et Camélia Jordana.
Ils sont un peu des nôtres si on regarde bien.
Madame Camélia Jordana crie à la planète entière que la police française a pour mission de massacrer les gens de couleur, des milliers de gens de couleur bastonnés tous les jours quand ils se rendent à leur travail, prennent le train, le métro, à tous les coins de rue.
La France, ce serait l’Afrique du Sud des années d’apartheid.
Pire, puisque l’on peut flageller les travailleurs de couleur qui doivent travailler dans tout l’hexagone, ce serait l’esclavage d’État organisé, les champs de coton des États du sud des USA auraient été repiqués dans toute la France.

En retour, à malheur quelque chose est bon, on pourrait souhaiter une avancée culturo-musicale, comme la naissance d’un bon blues d’Île-de-France ou des coteaux du Lyonnais, des banlieues toulousaines, marseillaises ou bordelaises.
On pourrait alors s’attendre à ce que la relève de Fats Domino et JL. Hooker travaille ses gammes à l’ombre de la tour Eiffel, et qu’ils participent du soft power français de cette fin de siècle qui s’annonce palpitante, tant les germes des guerres civiles et batailles de rue à venir ont été plantés dans tout l’Occident par les mondialistes.

Mais madame Jordana, qui se lève ainsi au nom d’une couleur de peau qui n’est pas blanche, travaille en fait à creuser un fossé, comme les gens de la LDNA qui, pour une bonne partie des Français historiques se rendent régulièrement insupportables.
Insupportables au sens littéral du terme, « que l’on ne peut plus supporter ».
Insupportable au sens qu’ils doivent partir maintenant, si le pays ne leur plaît pas, et contrairement aux légendes colportées par la propagande de l’État actuel, les souverainistes n’ont jamais voulu fermer les frontières, mais au contraire, les tenir grandes ouvertes dans le bon sens pour ceux qui vivent dans le malheur dans ce pays-ci.

Madame Jordana a déjà affirmé que beaucoup de jeunes gens ne se sentent pas concernés par la société française dans laquelle elle vit, dirigée par des gens vieux, blancs et riches.
Si un Français blanc, vieux ou pas, riche ou pas, assurait en public qu’il « ne veut pas se sentir concerné par une société dont on voudrait donner la direction à des Noirs ou des Maghrébins », quelle hystérie cela provoquerait dans les associations des droits divers, au ministère de la Justice et dans le cénacle zélitiste de la « bonne » pensée.
Les allégations de toutes les Jordana du pays sont magnifiques, et méritent d’ être portées à la connaissance du plus grand nombre de citoyens et d’être relayées partout.

Sur les murs des villes, sur les murs du métro, des gares, affichées dans toutes les mairies de France, faire l’objet de circulaires dans tous les ministères, dans toutes les entreprises, à l’hôpital public et privé, données à lire aux infirmières et aux syndicalistes, y compris la CGT et au Medef.
En effet, les déclarations pas du tout d’amour qui se multiplient, avec différents intervenants sur tous les médias grand public et sous différentes formes, comme Nick Conrad qui rappe qu’il veut pendre les Blancs et baiser la France, sont autant de démonstrations de l’impossible vivre-ensemble entre gens divers et blancs, de l’impossible cosmopolitisme, de la vanité à croire à l’union fraternelle des genres et des couleurs.
C’est tout à la fois un hymne à la nature humaine et l’irruption du génocide tribal africain dans une France qui, rétrospectivement, apparaîtra comme l’Eden disparu sous les masses d’importation hétérogènes au citoyen nostalgique de son enfance.

Ces déclarations peuvent être rapportées dans tous les lieux publics, en entrée, en plat de résistance ou en dessert dans toutes les gargotes.
Comme elles émanent de divers eux-mêmes, elles ne seront jamais attaquées ni sanctionnées en justice, jamais relevées par les procureurs, les parquets ou par les associations des droits anti-Blancs.

D’ailleurs Castaner montre l’exemple du pouvoir en place.
Il a décidé de ne pas porter plainte au nom de ses troupes.
C’est là l’autre message à faire passer au grand public historique du pays pour convertir.
Il y a alliance entre les zélites de la « bonne » pensée et la diversité pour imposer par la force une immigration africaine et cosmopolite qui se balance des valeurs du pays.
« Tout cela au nom des valeurs du pays », nous disent ceux de la « bonne » pensée.
Mais plus cette contradiction trouvera sa résolution dans les déclarations de guerre des divers, les agressions de Blancs, les viols de Blanches, les massacres de vieux Blancs aux distributeurs de billets par des bandes de mineurs isolés étrangers, plus le fossé se creusera entre la « bonne » pensée et les tenants des « mauvaises » pensées.
À un moment quelconque, on ne sait jamais quand, la cruche va casser à force d’aller à l’eau.

Se pourrait-il alors que les « mauvaises » pensées d’aujourd’hui, devenues pensées du plus grand nombre devant la multiplication des injustices, vols, viols, caillassages, attaques et insultes, incendies de gymnases, de médiathèques, de voitures et autres biens publics, deviennent, confusément, les « bonnes » pensées de demain ?
Tenez, c’est comme la mode.
Vous avez une tenue que les prescripteurs vous donnent à croire comme vintage et vieux jeu, vous remisez vos charentaises pour les fanfreluches exotiques façon babouche.

Puis survient le jour où vous commencez de regarder la réalité en face, après un mauvais rêve sans doute, et ce que vous avez remisé vous apparaît alors comme la tenue la plus décontract’ pour épouser votre corps et votre esprit.
Et vous vous demandez pourquoi vous les aviez remisées, ces charentaises, puisque ces chaussons du pays, c’est vous, elles sont indissociables de l’image du père peinard de votre enfance !
Comme si vous aviez été obligé de renoncer, sur injonction extérieure, à votre personnalité pour, par mimétisme grégaire, essayer de voir si vous n’étiez pas l’homme du Monde au lieu d’être le citoyen d’un pays.

Chérissez donc tous les Conrad, les Castaner, les Belloubet, les Jordana, les Macron et les associations des droit des divers qui, en soutenant les voyous et l’injustice au détriment du citoyen historique de ce pays, sont les meilleurs ambassadeurs des partis patriotes.
Les meilleurs agents recruteurs.
Alors de grâce, allez baiser la babouche de nos politiciens, aidez-les et poussez-les à se rendre encore et encore plus insupportables.
La cruche à l’eau vous le rendra bien un jour ou l’autre.
Sans modération dans votre pastis.

Jean d’Acre

image_pdfimage_print

26 Commentaires

  1. Brillante analyse classique à laquelle j’ aurais volontiers souscrit mais, au cas d’ espèce, un retour sur le plancher des vaches, au ras des pâquerettes, permet de se rendre compte de la belle stratégie d’ approche de ce couple remarquablement assorti… au bout de la nuit, dans une boîte de nui très chaude, fougueusement en lacés autour non pas d’ un shot mais d’ un flacon de Vodka Czarskaya… et tout autour les cadavres des shots (que pensiez-vous donc? les flacons vides bien sûr!) précédents… il ne manque plus qu’ un photographe discret pour saisir furtivement… censure.

  2. castana et jordaner sont notre fierté, ils symbolisent les bonnes relations entre le monde précieux de l’art et l’élégant monde politique. Ils nous font rêver, croire à nouveau au père noel . J’ai leurs photos dans ma chambre.

  3. Et quel camouflet, il met aux forces de l’ordre, le castagnette !
    Dire qu’il n’y aura pas de plainte du ministère qu’il représente, vaut un blanc-seing à toutes ces C.P.L.F à continuer à nous cracher à la face.
    Mais bon! Ce n’est que dans la continuité du  » deux poids, deux mesures  » selon nos origines. Verbalisations pour les Uns, clémence pour les Autres ! Comme par exemple, le rassemblement de 400/500 supporters à Strasbourg où, il n’y aura pas de poursuites et le rassemblement festif d’une cinquantaine de personnes du côté de Bordeaux où la préfète demande là, des sanctions exemplaires.
    Chaque jour qui vient, apporte un fait supplémentaire d’écoeurement !

  4. Jean, il suffit d’aller sur twitter pour se rendre compte de la prise de conscience de plus importante de la part d’un nombre grandissant lui aussi, de la population en France !!!

    Et, effectivement, plus les ORDURES seront visibles au travers de leurs EXACTIONS, et les politiques au travers de leurs actes, plus les gens se réveilleront en masse, et de plus en plus vite !!!

    C’est d’une logique implacable, et, comme le boomerang, ça revient toujours dans la gueule de celui qui le lance, et ils sont très nombreux les « lanceurs » !!!

  5. Chaque semaine, nous avons un étranger qui fait le bruit sur la toile… qui sera le prochain? Pendant ce temps là les Français chefs d’entreprises se démènent pour sauver ce qu’il peuvent, les Parents, après avoir géré le confinement et les scolarité/études organisent les vacances au gré des annonces…100 km, etc…les agriculteurs qui n’ont jamais arrêté font les comptes et n’en dorment plus, les policiers et leurs familles sont au bout du rouleau et tout cela on n’en parle pas!!!!!

    • non, on n’en parle pas mais ils sont là, travailleurs et courageux et je crois que le coronavirus et ses soignants, les travailleurs de l’ombre (routiers, éboueurs, etc )ont révélé le courage et l’abnégation; que les gaulois réfractaires ont ont assez et quand un gaulois en a assez que fait- il????

  6. Oui Jean sublime article , comme toujours, démontrant clairement qu’enfin on peut voir de la lumière poindre ,assez loin encore, mais grandissante enfin.Merci pour votre travail

  7. La belle et la bête ? non ! le gangster et la salope.

  8. Bravo pour cette belle métaphore en fin d’article. Excellent Jean d’Acre!

  9. Quand ont apprend que la jordana à vécu dans les beaux quartiers de La londe des Maures,et jamais dans les banlieues,et maintenant sur Nice,dehors cette bonne femme retourne chez toi en Algérie.

  10. A la place des Africains et des Maghrébins, plutôt
    que de courir le risque de me faire tabasser tous les jours par une police agressive, je retournerai dans mon merveilleux pays où les droits de l’homme sont prioritaires. Ainsi, les Français seront bien punis.

  11. Si Camélia portait un Gilet Jaune, elle serait en Taule depuis longtemps !
    Le Tri sélectif est à la mode…
    « Artiste » à deux balles, elle mérite le respect !

  12. castagnette avec son QI de bulot se met au même niveau que la petasse de nice…ecoutez donc ce qu’en dit carteron de cette pouffe, lui a compris.
    castagnette ne comprend rien, n’a jamais rien compris et ne comprendra jamais rien, car il est con comme un rateau sans manche…à l’epoque de Deferre ou de Pasqua, cette greluche aurait fini en garde à vue et en taule peut etre, et à cette epoque personne ne se serait autorisé à salir la France et les flics comme le font actuellement les medias, les politiques, les artistes et toute cette doxa bobogaucho. quand les flics ne bougeront plus le petit doigt pour personne…là, ces fumiers se chieront dans le froc….

  13. Madame dont le melon ne passe plus les portes veut prendre le thé avec notre castagnette pour parler de choses et d’autres avec le petit doigt en l’air. Pour parler de la vie quoi…

  14. On attend que l’humoriste auto proclamé pelle à tarte oh Pardon bellatar fasse la même réflexion à Mme chamélia qu’il l’a faite à Jean Messiha en disant qu’il ressemblait à un chameau. Mais il n’osera jamais

Les commentaires sont fermés.