Castaner, il faut arrêter de massacrer des Français !

Publié le 30 janvier 2019 - par - 55 commentaires - 2 036 vues
Share

Il est des images qui sont terribles. Insupportables ! Celles d’un homme qui git à terre, le visage ensanglanté et qui souffre. Il vient d’être touché par un projectile tiré par un policier lors d’une manifestation.

La scène ne se déroule pas en Égypte, ni dans la bande de Gaza, mais en France. Dans ce pays qui est, dit-on, la patrie des droits de l’homme. Et le blessé allongé au sol autour duquel s’activent des secouristes bénévoles est un citoyen français. Grièvement blessé à la face par un tir de LBD 40, il risque de perdre un œil. Jérôme Rodrigues, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est tout le contraire d’un casseur, d’un excité. Cet homme de 40 ans, aisément reconnaissable à sa barbe broussailleuse poivre et sel et au feutre noir vissé sur la tête, est une figure médiatique des Gilets jaunes parisiens. Pacifiste convaincu, il n’a pour toute arme que son smartphone. Est-ce pour cela qu’il a été pris pour cible samedi dernier à la Bastille alors qu’il filmait une manifestation, pourtant autorisée, au moment de sa dispersion ?
Bavure ou pas, l’enquête ouverte par l’IGPN devrait pouvoir le déterminer.

Toujours est-il que ce grave incident donne l’occasion de s’interroger sur les conditions d’utilisation du LBD 40, cette arme de précision plus puissante que le Flash-Ball qu’elle a remplacé. Selon les manuels d’instruction, les forces de l’ordre ne doivent recourir au lanceur de balles de défense qu’ « en cas d’absolue nécessité » et « de manière strictement proportionnée ». Ses utilisateurs ont l’obligation de ne pas tirer au-dessus des épaules ni à moins de 10 m de la cible. Ce qu’a rappelé récemment Éric Morvan, patron de la police nationale en précisant dans une note à ses troupes que « le tireur ne doit viser exclusivement que le torse ainsi que les membres supérieurs ou inférieurs ».

Mutilés à vie

Un rappel rendu nécessaire vu l’effrayant bilan humain des manifestations qui se succèdent tous les samedis depuis le 17 novembre. Plus de 3 000 blessés au total pour toute la France, dont près de 2 000 chez les seuls Gilets jaunes, auxquels il faut ajouter les 11 morts, victimes collatérales de cette insurrection populaire. Du jamais vu en France depuis très longtemps. D’autant qu’une centaine de ces blessés sont mutilés à vie. Ils ont subi la perte d’un œil, ont eu une main arraché ou la mâchoire fracassée par un tir de cette arme redoutable qu’est le LBD 40 qui projette des balles en caoutchouc semi-rigide capables de déformer la carrosserie d’une voiture.

Des blessés qui, pas plus que Jérôme Rodrigues, n’avaient le profil de casseurs. Ainsi Jean-Marc Michaud, cet horticulteur de Charente-Maritime, dont le côté droit du visage a été défoncé par un tir de LBD 40, Olivier Béziade, pompier volontaire girondin, victime d’une hémorragie cérébrale après avoir été touché à la tête et qu’il a fallu placer en coma artificiel, Fiorina, une étudiante picarde de 20 ans qui a perdu l’usage de son œil gauche le 8 décembre dernier sur les Champs-Élysées, ou encore ce jeune militaire en permission blessé le 26 janvier vers 22h30 à Montpellier alors qu’il sortait avec des amis d’un restaurant pour se rendre en boîte de nuit.

Chaque samedi de nouveaux blessés viennent allonger cette liste trop longue de victimes innocentes. Une véritable hécatombe qui ne semble guère émouvoir ceux qui font habituellement profession de s’indigner. Qu’il s’agisse des milieux intellectuels ou d’organisations droits-de-l’hommistes qu’on a connues plus à l’écoute des victimes de supposées violences policières dès lors qu’elles se produisaient dans les banlieues. Il est vrai que les Gilets jaunes ne sont que des Français modestes, provinciaux pour la plupart. Des « gens d’en bas » qui ont en plus le gros défaut d’être patriotes. Autant dire qu’ils ne sont pas dignes d’intérêt !

Droit de manifester

Si la question de l’utilisation du LBD 40 se pose compte tenu de sa dangerosité, il convient aussi de s’interroger sur les conditions de son utilisation. Car cette arme dont Jacques Toubon, le défenseur des droits, a demandé l’interdiction, doit normalement permettre aux policiers de se défendre face à des manifestants violents. Or, et contrairement à ce que prétend le secrétaire d’État Nunez, nombre de vidéos montrent des membres des forces de l’ordre en train de tirer sur des hommes ou des femmes qui n’ont eu que le tort d’être présents sur le lieu de la manifestation, sans même y participer parfois. Ce qui pose désormais la question du droit de manifester en France.

Le pouvoir a beau dire et prétendre le contraire, les faits montrent qu’il utilise les forces de l’ordre contre la liberté reconnue à chaque citoyen de pouvoir manifester. Sous prétexte de s’en prendre aux casseurs, Castaner donne carte blanche aux policiers et aux gendarmes pour disperser, au besoin par la force, les rassemblements de Gilets jaunes. Une violence qui aura pour effet d’intimider les moins motivés en les dissuadant de venir manifester avec les risques que cela comporte, mais à l’inverse de pousser les autres à la radicalisation et à l’affrontement pour pouvoir les discréditer aux yeux de l’opinion. Un calcul malsain, irresponsable et particulièrement dangereux. Que se passera-t-il, si un manifestant trouve la mort suite à un tir tendu ? Est-ce cela que le pouvoir cherche ?

Le syndrome Malik Oussekine – du nom de cet étudiant de 22 ans frappé à mort par des policiers en décembre 1986 à Paris en marge d’une manifestation contre un projet de réforme universitaire – est encore présent dans la mémoire de tous les responsables politiques. Il a paralysé l’action des ministres de l’Intérieur successifs jusqu’à Gérard Collomb.

Stratégie d’évitement

On se souvient de la manifestation du 1er mai 2018 à Paris qui avait rassemblé 14 500 personnes dont 1200 Black Blocs. Ces derniers avaient dans l’impunité totale dégradé ou détruit une trentaine de commerces. Collomb avait expliqué l’absence de réaction des forces de l’ordre à ces désordres par la « volonté d’éviter le contact physique pour éviter les blessés des deux côtés ». C’était l’application de la stratégie d’évitement en cours jusqu’à présent qui consistait à repousser le plus tard possible le contact avec les manifestants. Et de fait il n’y eut ce jour là que quatre blessés légers dont un CRS.

Castaner, lui, n’a pas la même vision en matière de stratégie de maintien de l’ordre, ni les scrupules de son prédécesseur. Pour lui pas question de renoncer pour l’instant au LBD 40, même si la France est le dernier pays en Europe à l’utiliser. Au contraire il a passé, fin décembre, une commande pour 1280 exemplaires supplémentaires. Autant dire que le pouvoir prend le risque d’une escalade de la violence. Car que se passera-t-il demain si les Gilets jaunes s’arment de fusils de chasse ? Au lieu de prôner la stratégie de la désescalade pour faire baisser la tension, comme cela se fait dans tous les pays démocratiques, le pouvoir ne fait qu’attiser la colère. À force de jouer avec le feu, les apprentis sorciers en charge de notre sécurité risquent d’enflammer le pays. Il serait temps qu’ils en prennent conscience!

Alain MARSAUGUY

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
logique

colomb a donné sa démission trop tôt. Dommage qu’il ne se manifeste pas pour condamner la violence extrême policière, lui qui a eu le courage de dire que la france est dans un état lamentable avec ses zones de non droits et sa guerre inter-ethnique annoncée d’ici 5 ans !

DURADUPIF

J’ose espérer que tous ces blessés graves par des Français, obtiendront des réparations pour les handicaps que l’irresponsabilité publique leur a infligé.

marc

Je suis absolument révolté de la répression policière a l’encontre des gilets jaunes
c’est ignoble, cette volonté de nuire et de blesser les manifestants, des mutilations
graves et irréversible, tout cela pour protéger un système a bout de souffle et une oligarchie prédatrice, ils ne reculent devant rien pour préserver leurs privilèges.
je pleure de tristesse et de rage devant ce désastre

Carter

Que se passera-t-il, si un manifestant trouve la mort suite à un tir tendu ? Aucune importance pour le pouvoir en place, puisque les GJs sont très majoritairement des FDS. Le cas serait différent si nous avions affaire à des « jeunes ». Si la flicaille s’était comporté en 2005 comme présentement avec les GJs, vous auriez vu les AK-47 et les RPG-7 sortir des cités en 2005, et ça aurait vite tourné au massacre.

lafronde

En effet nous les natifs, comptons moins que les allogènes, car le pouvoir nous craint moins. Au contraire de ces derniers qui l’ont maintenu, nous n’avons plus depuis l’exode rural, l’organisation communautaire de nos aïeux, qui pouvait dissuader le pouvoir de nous malmener. Dans une Société multi-culturelle, les ethnies organisées en communauté solidaire sont servies en premier. certaines ethnies ont gardé cette vérité en mémoire, d’autres comme la notre l’ont oublié dans le consumérisme et l’universalisme ambiant. Puisse-t-elle se réveiller à temps !

logique

rien ne dit qu’il n’ya pas déjà eu des morts, bien cachés par les merdias. Avec plus de 9000 tirs de flashball (NEUF MILLES !), comment pourrait il en être autrement ?!?
des milliers de blessés par flashball ne sont pas ou n’ont pas été recensés!

Pilaf
lafronde

merci de relayer cette info du Canard. Les procureurs ne sont plus dignes de confiance dans notre pays. Ils servent un Etat liberticide, qui est un régime dérivé, ayant renié tous les principes libéraux de feu la république française. celle-ci est décédée avec Macron-Castaner, après avoir été agressée par Hollande-Taubira et avoir été intoxiquée à la vassalité européenne par Sarko. Les présidents sont les politiciens les plus nuisibles qui soient.

Charles

– Luc Ferry n’a-t-il pas dit récemment qu’il fallait que les policiers utilisent leurs armes face aux Gilets Jaunes ? voire même envoyer l’armée puisque la France dispose de la meilleure !
– Il faut de la bravoure pour bastonner et mutiler des gens désarmés, à l’inverse, envers les dealers, égorgeurs, violeurs, grand banditisme, c’est le sauve qui peut, à moins que les ordres soient de les protéger et viennent d’en haut !

DUFAITREZ

Il faut raison garder. Toute confrontation expose à des risques collatéraux.
Ce n’est pas une cour de Récré…
Sans excuser, comprendre…
Tout est dans le « délit d’intention », des deux côtés.

logique

oui sauf que l’intention d’un côté est protégée et armée jusqu’aux dents et de l’autre ils ont les mains nues.
« comprendre » cette situation qui ne s’est JAMAIS vue sous aucun gouvernement et aucune manifestation c’est du délire !
Même lors des émeutes de 2005 il y’a eu 200 policiers de blessés dont 82 par ..balles !!!
aucun tir de flashball, de grenades dangereuses….
quand vous aurez compris que très peu de casseurs ont été visés mais un maximum de gens pacifiques , y compris des gens agés , des femmes, vous redescendrez sur terre….

jaannot lapin

Une heure plus tôt, près de Bercy, un manifestant pacifiste, à trois mètres devant est touché à l’oeil Personne n’en parle ! Comme d’habitude, il n’y a pas eu sommation. J’ai pris des photos. Comment vous les envoyer ?

Pistou

Le castaner un connard de la pire espèce.

AA52

Un coup très violent dans le thorax ou dans le plexus peu tuer un homme, ses arme sont très mortel, elles doivent être interdite, ceux qui les utilisent sont des assassins et doivent être condamnés, la France est encore le seul pays en Europe à les utiliser, alors puisque nous sommes en Europe et qui faut croire en l’Europe, pourquoi l’Europe interdit pas à la France d’utiliser ses armes, pourquoi elle ne condamne pas la France sur leurs utilisation et sur le nombre de blessés et mutilés que macron a fait

Pilaf

Loi anticasseurs :
Dans quel autre pays au monde peut-on observer son Assemblée légiférer à propos d’une loi liberticide pour tenter de se débarrasser d’un mouvement populaire légitime ? Aucun ! Il n’y a que la France, pays qui se targue d’être une « Grande démocratie », pour agir de la sorte. Cette nouvelle ruse ridicule ne fera qu’envenimer la situation ; c’est un énième trouble à l’ordre public dont le régime se rend encore une fois responsable. La disposition la plus grave concerne l’interdiction de manifester, possiblement envisagée pour certaines personnes, compte tenu d’un risque de trouble à l’ordre public, ou simplement si vous connaissez des personnes qui peuvent causer ces troubles. On donne donc au gouvernement la possibilité d’empêcher ses opposants politiques de manifester.

patphil

droit de manifester sauf pour ceux que le gouvernement assignera à résidence!
du pur jus importé du goulag soviétique

Pilaf

Charles de Courson : « L’autorité administrative va priver un individu de sa liberté de circulation ou de manifester au motif qu’il y a une présomption, des raisons sérieuses de penser (…) que son comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour l’ordre public », analyse l’élu, avant de laisser éclater sa colère. « Mais où sommes-nous, mes chers collègues ? C’est la dérive complète  ! On se croit revenu sous le régime de Vichy  ! Réveillez-vous  ! (…) Par votre attitude, vous êtes présumé résistant, donc on vous met en taule », s’indigne-t-il dans des images reprises notamment par La Chaîne parlementaire.

Pilaf

La mise en garde de Charles de Courson contre la Loi anticasseurs :
Le coup de gueule de Charles de Courson contre la loi anti-casseurs :
« Dérive complète », « Vichy » : à l’Assemblée, le député centriste a fustigé le texte qui autorise les préfets à prendre une interdiction de manifester.
Le texte autorise les préfets à prendre une interdiction de manifester, et a été approuvé mercredi par la chambre basse du Parlement. Mais, selon le député de la Marne, il s’agit là d’une « pure folie », dérive liberticide qui renvoie la France aux fantômes de la Seconde Guerre mondiale.
https://www.lepoint.fr/politique/le-coup-de-gueule-de-charles-de-courson-contre-la-loi-anti-casseurs-31-01-2019-2290352_20.php

Pilaf

« Le Net perplexe suite à une convocation au tribunal pour un gilet jaune dans sa voiture :
Une convocation photographiée et postée sur les réseaux sociaux, qui reproche à son destinataire le fait d’avoir un casque et un gilet jaune dans sa voiture, n’a pas tardé à provoquer questions, critiques et étonnement des internautes. » https://fr.sputniknews.com/france/201901301039842748-net-convocation-tribunal-gilets-jaunes-voiture/

De plus en plus de Français comprennent que les GJ subissent une répression de la part du gouvernement car tout ce qui se passe autour des GJ (police et « justice »), c’est du jamais vu !

Arthur 68

« Que se passera-t-il, si un manifestant trouve la mort suite à un tir tendu ? » (Sic)

Je rappelle qu’une femme de 80 ans a déjà été tuée par un tir policer, à Marseille, alors qu’elle était à sa fenêtre, lors des première manifestations.

Curieusement, les « grands » médias ne se sont pas emparés de l’affaire et en ont très peu parlé.

barbot

Les « mediamerdes »,à l’image d’Apolline de Malherbe,la bourge pourrie

voronine

castaner;C’est un patronyme hispanique en rapport avec la « chataigne » …Il est en conformité avec son ascendance, le chataigneur de FORCALQUIER

Arthur 68

Idem en occitan.

barbot

C’est du rouge espagnol 16°, type brûleur d’églises et violeur de nonnes !

Pilaf

C’est le gvt qui est responsable de tous ces GJ gravement blessés, mutilés, il fait une répression policière et judiciaire sur les GJ via ses « FDO » et sa « justice » aux ordres donc la responsabilité n’est pas qu’au seul policier qui a tiré. Car ce serait trop facile de ne charger que le policier en question, bien que ce gvt de dictature n’a aucun intérêt de le charger sinon, il sait que les « FDO » se méfieraient et comme il veut qu’elles continuent à blesser les GJ pour les terroriser, il va protéger les « FDO ». Cette répression sur les GJ résulte d’une stratégie gouvernementale ! Et les « FDO » agissent comme des milices sans morale comme ce qu’on a vu dans d’autres pays où le gouvernement a agit de la même façon pour opprimer son peuple, les « FDO » agissaient de même !

J-J Tatie

Bonjour, FDO ? Franchement Des Ordures ?

lafronde

Pilaf, vous avez raison de pointer la responsabilité du gouvernement. La Police, comme n’importe quel corps, n’est pas parfaite, comme les armées comptent certains mauvais soldats (ou officiers) la Police comporte certains mauvais policiers. En mobilisant en masse pour disperser les manifestation par la force, le gouvernement a pris un risque : celui d’estropier le public par des armes, non létales, mais mutilantes. Le pire est que Cnews (30/01) et ses invités de « haut vol » justifient l’attitude du voyou Castaner à l’Intérieur. La « superclasse » mondiale justifie la répression ! Ont-ils peur ?

Pilaf

Oui, et ça vient aussi du fait que les GJ sont blancs car il aurait été inconcevable pour ces mêmes médias d’accepter cela sur des non blancs et le gouvernement le sait. Il y a chez tous ces journalistes comme chez les politiciens au pouvoir, un mépris de classe doublé d’un racisme anti-blanc (ce racisme anti-blanc est le résultat de l’idéologie de gauche qui est dans l’auto-flagellation des blancs alors qu’ils ne font que subir, et qui a été utilisée par la propagande mondialiste à des fins mercantiles).
Et d’ailleurs, nombre de GJ, ceux d’extrême-gauche, ne se rendent pas compte qu’il y a un racisme d’Etat sur les blancs alors qu’il l’est devant eux, il avec cette répression.

Pilaf

Après, au niveau des « FDO », il faut savoir qu’elles n’ont jamais été du côté du peuple quand un dirigeant politique de quelque pays qu’il soit, ne l’a pas été car elles obéissent à leur hiérarchie qui obéit au gouvernement (et les « FDO » sont recrutées aussi probablement pour leur degré d’obéissance). Après, que dans leurs rangs, il y ait toujours des pires et des mieux, des plus moraux et des plus immoraux et des mieux formés et ceux qui ne le sont pas ou très peu pour certaines situations, alors que le gouvernement donnent des armes dangereuses entre les mains à tous, c’est évident.
Au niveau de l’idéologie de gauche, elle a fait beaucoup de dégâts en France, et le fait particulièrement où une immigration de masse extra-européenne a été accueillie.

Pilaf

Et ce qu’il y a de pire en France, c’est que nombre de Français dont nombre de GJ, sont incapables de faire comme en Italie : de voter un(e) dirigeant(e) politique populiste supposé d’extrême-droite, même s’ils subissent cette répression du fait d’un mépris de classe doublé d’un racisme anti-blanc alors que l’idéologie de gauche a tellement détruit les pays européens où une immigration massive extra-européenne a été accueillie, qu’une droite forte, dite « extrême-droite » permettrait de recentrer, de modérer les choses, de reconstruire un pays européen d’immigration de masse qui a été meurtri par une idéologie de gauche, dans l’auto-flagellation perpétuelle des blancs. Et en France, il y a Marine Le Pen.

Pilaf

Quant à la question des dictatures, il y en a eu de gauche comme de droite, et aujourd’hui, mondialiste avec Macron, car la dictature vient « simplement » du fait quand un dirigeant politique veut imposer sa politique donc la dictature est juste le résultat d’un dirigeant politique qui veut imposer ce que la majorité de son peuple ne veut pas, la dictature vient quand un dirigeant politique veut rester au pouvoir et n’écoute pas son peuple.
Je voulais parler de l’idéologie de gauche au niveau sociétal qui a détruit la civilisation française par l’auto-flagellation des autochtones et qui a été utilisé par les mondialistes (ce qui a créé un racisme d’Etat anti-blanc),

Pilaf

(Suite) je ne dis pas que la gauche, au niveau économique est mauvaise, car le tout à gauche ou le tout à droite au niveau économique, n’est jamais bon car tout n’est pas blanc ou noir à ce niveau-là et est à adapter en fonction d’un pays car ce qui marche ailleurs, ne peut pas marcher en France. Mais pour la France, l’ouverture (immigration, mondialisme économique) à d’autres pays n’a fait que ruiner les Français.

Durand

Je ne crois pas qu’ils aient vraiment peur, à ce stade ; encore que…
En tout cas, ils continuent leur propagande, leurs mensonges, par tous les énormes moyens médiatiques confisqués à leur profit afin de se rallier une partie, la plus large possible, de l’opinion publique.
Ils interviennent dans le cadre de l’univers fictif qu’ils ont créé et qu’ils continuent d’ailleurs de créer au fur et à mesure et qui du monde réel n’a que l’apparence ; mais pour les « piégés » ça suffit…!
Ils utilisent des techniques qu’on commence à connaître telles leur réthorique et la « logique » spéciale de leurs « raisonnements » conçus pour égarer, tromper…

Ubersender

Parmi les 90 blessés graves (traumatisés, éborgnés, défigurés …) 70 ont été atteints au visage. Cette proportion démontre que ces atteintes ne sont pas accidentelles mais résultent d’une volonté délibérée de porter gravement atteinte à l’intégrité physique des manifestants. Parmi ceux-ci les manifestants pacifiques sont particulièrement visés afin de montrer à tout-un-chacun qu’une participation – même paisible – à une manifestation l’expose néanmoins à de graves blessures. Ces violences sont totalement illégales et sont la conséquence de consignes illégales émanant du pouvoir politique. Mr Castaner doit en répondre sans délai, démissionner ou être démis de ses fonctions par le pouvoir en place. Il n’y a pas d’autre alternative.

Pilaf

Après l’acte XI, Checknews compte désormais, au 30 janvier, 144 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 92 par des tirs de lanceur de balle de défense. Au moins 14 victimes ont perdu un oeil. https://www.liberation.fr/checknews/2019/01/14/gilets-jaunes-le-decompte-des-blesses-graves_1702863
26/01/2019 : Le journaliste-documentariste David qui ne recense que seuls les blessés « filmés », qui compile les vidéos et récits de violences policières sur son fil Twitter depuis le début du mouvement des «gilets jaunes», s’est associé à des journalistes de Mediapart pour publier un «bilan (provisoire)» des blessés en manifestations.
Dans ce bilan, le site recense quelque 337 signalements, 1 décès, 152 blessures à la tête, 17 personnes éborgnées, et 4 mains arrachées.

Pilaf

« L’élément déclencheur, ça a été l’effarement devant les mutilations, confie-t-il le 7 décembre à Aude Lancelin, du Média. Devant les blessures, que certains décrivent comme des blessures de guerre. […] Il n’y a jamais eu autant de mutilés, des gens qui perdent un oeil. Perdre un oeil, c’est pour la vie. Et ils sont des dizaines. » Effaré, David Dufresne en est – à l’heure où nous écrivons ces lignes – à son 310e signalement au ministère de l’Intérieur. https://www.lexpress.fr/actualite/medias/david-dufresne-le-journaliste-anti-violences-policieres_2057861.html

Pilaf

Gilet jaune blessé à Bastille : un policier a bien tiré avec un «LBD» :
Un policier a finalement reconnu dans un rapport, mardi, qu’il s’était servi de son lanceur de balles de défense samedi à Bastille. Version que le ministère de l’Intérieur semblait jusqu’à présent remettre en cause, ne confirmant que le lancer de grenade. « C’est le seul fait constaté », déclarait Christophe Castaner. Mais il conteste avoir touché Jérôme Rodrigues. « La police des polices », établit formellement qu’un fonctionnaire a bien fait usage d’un LBD, samedi dernier, place de la Bastille (Paris XIe), AU MOMENT MÊME où le Gilet jaune Jérôme Rodrigues était grièvement blessé à l’œil.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/gilet-jaune-blesse-a-bastille-un-policier-a-bien-tire-avec-un-lbd-30-01-2019-8000718.php

Pilaf

2 – où elles se trouvent l’intention de les soustraire à la protection de la loi pendant une période prolongée ;
11° Les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou psychique. »
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000022686341&dateTexte=20130725

Pilaf

1 – « Constitue également un crime contre l’humanité et est puni de la réclusion criminelle à perpétuité l’un des actes ci-après commis en exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique :
Extraits :
– 8° La persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre POLITIQUE, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international ;
9° L’arrestation, la détention ou l’enlèvement de personnes, suivis de leur disparition et accompagnés du déni de la reconnaissance de la privation de liberté ou de la dissimulation du sort qui leur est réservé ou de l’endroit…

limacebourgeoise

la guerre a commencé depuis déjà un bout de temps, maintenant des crs FDS mutilent des FDS, bientôt l’armée française largement négrifiée, ira assassiner les FDS en support des bandes ethniques de banlieues, c’est la prochaine étape
https://www.youtube.com/watch?v=_0xwCogqbHI

Dupond

cette vidéo est transmise dans toute l’europe !!
https://twitter.com/BasedPoland/status/1089813754425065472

Pilaf

2 – qui blessent gravement les GJ, les mutilent, ce qui est considéré comme un crime contre l’humanité car ce gouvernement agit de manière criminelle car systématique contre un groupe humain : les GJ, et ne leur donne aucun droit, bafoue tous les droits quand il s’agit des GJ.
Et il y a eu cette dame âgée qui a été tuée par les « FDO », avec ces armes dangereuses, même si c’était accidentel.
Ce qu’il s’agit avec les GJ, c’est un crime contre l’humanité passible de la Cour pénale internationale (la France a signé le Statut de Rome) ! Après, on sait que les pays étrangers n’oseraient pas faire quoi que ce soit contre ce gouvernement mais il faut se rendre compte de ce qui se passe avec les GJ !

Pilaf

1 – « Bavure ou pas, l’enquête ouverte par l’IGPN devrait pouvoir le déterminer. »
Ce n’est pas une bavure dans le sens que ce n’est pas que le seul fait du policier en question qui a tiré : c’est une stratégie du gouvernement dans le but de terroriser les GJ ! Quant à l’IGPN, elle est juge et partie, elle est aux ordres du gouvernement tout comme la « justice » donc les GJ sont dans l’impossibilité de se défendre en France !
Le gouvernement donne entre les mains des « FDO », des armes dangereuses qu’il ne donne pas pour les émeutes dans les banlieues qui sont pourtant autrement plus violentes car dans les banlieues, il veut assurer « la paix sociale » !
Le gouvernement donne comme des petits pains pour les manifestations des GJ, des armes dangereuses,…

Jon-Erik Harper

Justice serait rendu si cet éborgneur sadique perdait à son tour un œil.

40 ans de 93

Bonjour à tous . Sans instauré une échelle de valeurs , parmi tous les gens blessés , mutilés par les forces de  » l’ordre  » . Cependant, mention spéciale au vaillant qui a tiré sur la petite Fiorina . En effet, très dangereuse, il a sauvé, par se geste héroïque, tout son escadron. A bon entendeur, sal… . Dittinger, protégeant une femme, a cogné du plexi , il est en taule. Énucléations, mutilations à gogo, ça passe comme une lettre. Tous ces types qui ordonnent, protègent et participent à ces infamies, n’ont plus aucune crédibilité quand aux valeurs qu’ils prônent, à la démocratie, à la nation et ces citoyens. Juste des barons à l’image de la féodalité d’antan

LEKIKENGROIGNE

Que ces victimes de la répression sauvage des FDO sachent que je partage leur grande douleur et que le vieil homme que je suis, incapable de comprendre cette violence, a le cœur brisé en voyant leurs photos!

NEMESIS

Castaner est une ordure !

Charles

Non pas une ordure; dans sa jeunesse il fréquentât le grand banditisme tel que Chritian Oraison abattu en 2008. Il avait même ajouté que Oraison était son protecteur et qu’il l’appelait  » l’étudiant « . Oraison faisant parti de la bande dirigé par le parrain Zampa du milieu Marseillais, la dream team.
Quand on est à bonne école…

Patrick Granville

Oui toute cette haine de la police envers le peuple des mignons en jaune va mal finir. La spirale de la violence est enclenchée et rien ne pourra empêcher sa lente descente aux enfers.

kabout

le soucis c’est meme avec les malheureux déces des gilets jaunes ( rond points accidents circulation) meme avec ces morts et quand bien meme il en aurait malheureusement d’autres,je doute que castaner meme responsable ne partira pas ou ne demissionnera pas de ce poste,cela me rappel les attentats du Bataclan avec ces 130 morts il me semble le cazeneuve n’avait a l »epoque meme pas démissionner,donc il peut arriver n’importe quoi a ces manifs des GJ l’autre bille restera en place,c’est macron qui a les clefs et solutions en mains.

Pilaf

Il ne faut pas confondre les 11 morts sur la route des GJ, qui ne sont pas du fait des « FDO », et les nombreux mutilés et blessés graves qui sont du fait des « FDO » donc de la responsabilité du gouvernement étant donné le nombre de GJ qui ont été gravement blessés, ce qui résulte d’une stratégie pour terroriser les GJ car le gouvernement donne sciemment des armes dont il sait dangereuses, qui blessent gravement depuis le début du mouvement des GJ, entre les mains des « FDO ».
Ce qui s’est passé avec les attentats du 13/11, au Bataclan (mauvais ordres donnés alors que de bons ordres auraient permis d’éviter ce massacre) n’a rien à voir avec cette répression contre les GJ du fait du gouvernement, qui est le fait de sa responsabilité (crime contre l’humanité du fait du gvt) !

Pilaf

Les 11 GJ qui sont morts sur les ronds-points par accident ou qui ont été tués volontairement même si c’est malheureux, ce sont les conducteurs qui les ont tués accidentellement ou volontairement (ce n’est pas pareil si c’est volontaire) qui sont responsables de leur décès donc ces 11 GJ décédés sur les ronds-points ne sont pas imputables aux « FDO » et au gvt, ce qui est par contre différent pour ces centaines de GJ blessés gravement, mutilés, certains éborgnés, ce qui est considéré comme un crime contre l’humanité, d’où que Macron n’a parlé que de ces 11 GJ morts sur les ronds-points en ne parlant pas délibérément des GJ blessés, graves, mutilés par les « FDO », car c’est le gvt qui fait cette répression sur les GJ (et en « oubliant » cette dame âgée tuée accidentellement par les « FDO »).

Pilaf

C’est pour ça que Macron n’a parlé depuis l’Egypte que des 11 GJ tués sur les ronds-points car ils ne sont pas imputables aux FDO et donc à lui et à son gouvernement, alors que ces centaines de GJ blessés gravement, mutilés pour certains, par les « FDO », il en est responsable tout comme son gouvernement et comme je l’ai dit, c’est considéré comme un crime contre l’humanité ce qu’il fait sur les GJ. Les GJ représentent un groupe de personnes identifiables pour des motifs d’ordre politique.

Charles

Souvenons-nous du général de la légion étrangère démissionner car un de ses légionnaires avait ouvert le feu contre des civils.