Castex claque un pognon de dingue en voyageant par Falcon !

falcon-castex.jpg

Castex aussi crame la caisse ! Au lieu de se rendre à deux heures de Paris par TGV ou convoi officiel, Jeannot y va en jet, à 5 000 euros l’heure de vol ! Ce qui a beaucoup intéressé certains journalistes de Mediapart... « Jean Castex : une passion immodérée pour les jets de la République », « l’ancien maire de Prades utilise de manière frénétique les Falcon de l’escadron de transport 00.060 (ET 60, anciennement ETEC), des appareils d’une unité de l’armée que les membres de l’exécutif peuvent louer, notamment pour des trajets longs ou les urgences ».

« Basées sur une analyse de ses trajets entre février 2021 et février 2022, nos recherches montrent que Jean Castex a préféré utiliser des avions privés pour se déplacer, depuis Paris, dans des villes comme Nantes (Loire-Atlantique),  Bordeaux (Gironde), Lyon (Rhône), Angoulême (Charente) ou encore Caen (Calvados) », soit des trajets inférieurs ou égaux à trois heures en TGV.

Pourtant, le 13 novembre 2020, Castex avait signé une circulaire réaffirmant l’obligation d’« exemplarité des acteurs publics », qui doit passer par une « une sobriété écologique », ce document stipulant que « la voie aérienne ne pourra être autorisée que lorsque le temps de trajet par la voie ferroviaire est supérieur à trois heures »… Quel coquinou !

Interrogé sur le sujet, Attal la mitrailleuse a tenté de minimiser l’affaire, évoquant « une fausse polémique », « une poignée de déplacements sur les 315 que le Premier ministre a réalisés depuis son arrivée à Matignon ». Il préfère vanter la mobilité de Jean Castex : « Le Premier ministre est friand d’une chose, c’est des déplacements sur le terrain et de la rencontre avec les Français, il l’a montré depuis son arrivée à Matignon
 
Le psittacidé de l’Élysée oppose des arguments peu convaincants : « évidemment, ça implique une certaine logistique » à laquelle le train ne pourrait répondre. Il avance ainsi « trois impératifs » à remplir, impossibles à quantifier et qui donnent toute latitude au fait du prince. Celui « de sécurité »  « le Premier ministre est notamment accompagné d’officiers de sécurité et d’un médecin » –, « de disponibilité » – « il doit pouvoir regagner Matignon à tout moment en cas de crise » – et l’ »impératif de gestion du temps » : « Le Premier ministre doit pouvoir concilier le suivi des dossiers et sa volonté d’être au maximum au contact des Français. »
 

Les voyages du Premier ministre sont une aberration écologique et économique, ce à quoi  le menteur officiel de Macron répond « qu’il n’y a pas d’explosion des dépenses en matière de déplacements, au contraire ». À vérifier. Quant à  la « sobriété écologique », il n’a pas encore trouvé le bobard idoine pour y répliquer.

Quand on sait que Macron et Brichel partent en week end à La lanterne, à trente kilomètres de Paris, en hélicoptère… et quand on sait tout ce que l’on ignore…
 
Mitrophane Crapoussin

https://www.youtube.com/watch?v=MjVz5Hx5Aa0

image_pdfimage_print
14

10 Commentaires

  1. ouais mais jean castex s’évite de fréquenter le populo qui risquerait de lui mettre une gifle ou de lui envoyer un oeuf

    • Le risque est grand , il a le physique du grand sloughi à qui on refile des marrons en mèlée , parceque ça défoule

  2. Espérons que le mois d’Avril nous apporte un grand bonheur et que tous ces cloportes fassent un grand voyage avec un magistral coup de pied au cul.

  3. Vous avez oublié Edouard Philippe et son jet privé alors que l’avion présidentiel attendait à coté, moteurs tournant? Il a couté combien aux Francais, celui-là ?

  4. Je le croyais fan du vélo électrique pour que les travailleurs de PRADES se rendent travailler à PERPIGNAN ; c’est un minable !

Les commentaires sont fermés.