1

Castex doit faire pression sur les enfants des non-vaccinés !

Ne se cachant pas de vouloir discriminer, ostraciser, maltraiter les non-vaccinés, pour être vraiment efficace, l’implacable Castex doit absolument faire pression sur leurs enfants. Il le sait, il faut user de procédés mafieux, il l’a maintes fois vérifié, il n’y a que le chantage qui marche.

Assoiffer les enfants dans les transports, les obliger aux vaccins pour se distraire et faire du sport, les enfermer derrière des masques huit heures par jour est très insuffisant. Au prétexte de contamination accrue, il faut leur supprimer les cantines.

Même masqués, il faut aussi leur interdire les récréations et selon leur âge, leur faire faire des devoirs à la place : dessiner des Covid ou des seringues, écrire vingt fois le mot vaccin ou « mes parents doivent se faire vacciner », etc.

Pour agir sur les parents non vaccinés, le mieux serait d’exclure ces enfants du système scolaire, jusqu’à la 4e dose de chacun des géniteurs. Les médecins pouvant se procurer auprès de la CAF la liste de leurs patients non vaccinés, il sera très facile pour cet organisme de communiquer ces documents à l’Éducation nationale. L’État pourrait aussi retirer garde et autorité parentale aux parents récalcitrants et placer les enfants dans des camps de rééducation où il leur serait expliqué combien leurs pères et mères sont de dangereux assassins.

Toutefois, le plus efficient et le plus rapide serait d’encourager les enseignants à inciter les enfants à la délation, en les rémunérant à cette fin. Généralement, fort mal payés, cette petite gratification pourrait être bienvenue et les rendre zélés.

Mitrophane Crapoussin