1

Au nom de l’universalisme, il faudrait accepter la submersion africaine de la France

Macron serrant la main de Melenchon

L’un des bilans que l’on peut tirer de la campagne des Présidentielles 2022 est l’avancée en matière d’objets de débats publics : les termes « remigration » et « Grand Remplacement » par exemple ont fait leur entrée dans le champ lexical politique et ont fructifié auprès du grand public qui a pu s’en familiariser.

Bien des banlieusards qui vivaient les maux quotidiens sans pouvoir mettre des mots dessus ont enfin pu bien nommer les choses : immigration et insécurité étaient vécus de manière MMS pour Matin Midi et Soir par une grande partie de la population française, y compris jusque dans les plus petits recoins de campagne maintenant compte tenu de l’épandage de lisier, mais le rapprochement des deux termes faisait l’objet d’une censure sino-soviétique, voire à la Coréenne du Nord.

L’omerta gouvernementale à la botte d’une intelligentsia gaucho-droit de l’hommiste interdisait de nommer les maux engendrés par l’immigration forcenée de populations pourtant non solubles dans une vraie démocratie.
Or ici il faut être cohérent : la France est-elle encore une démocratie à partir du moment où le citoyen de la rue n’a plus le droit de s’exprimer publiquement sur tout sujet qui le préoccupe, et où certaines vérités ne sont pas bonnes à dire ?

Voilà donc pourquoi ces populations non solubles dans une démocratie sont pourtant tranquillement diluées dans l’espace public français, adoubées par la partie de ces français qui tiennent les guides du royaume franc : ces populations sont imposées malgré les maux qu’elles emportent, et les français qui voudraient pourtant faire valoir le principe de l’ONU des peuples à pouvoir disposer de leur territoire comme ils l’entendent sont sommés de se soumettre : voici donc les ferments d’une possible guerre civile qui nous renvoie à Catherine de Médicis où le protestant qui refuse de périr sous la submersion migratoire est bâillonné par l’inquisition catholique qui est prête à sortir les poucettes pour obtenir la conversion des âmes des hérétiques.

En ressemblant furieusement à la France de Catherine de Médicis, ce pays ne peut donc plus prétendre appartenir au clan des vraies démocraties.
Les observateurs éveillés l’avaient déjà souligné en 2007 quand les élus français ont cru bon passer outre à la vox populi qui par référendum en 2005 avait dit non à l’Europe des marchands que la caste des multinationales voulait mettre sur pied.

Ainsi on est obligé de schématiser cette affaire comme suit : quelques 600 ou 700 individus hommes femmes confondus, la connerie est une des choses qui respecte le mieux la parité, qui se prétendent démocrates, ont fini par imposer à 15 millions de français ce qu’ils avaient refusé de manière démocratique par un vote : s’agit-il encore de démocratie ?

De même au nom de l’universalisme, une partie des Français impose la submersion migratoire du pays.
Il serait peut-être temps, au nom du même universalisme, que l’autre partie française organise le départ des indésirés pour qu’ils aillent évangéliser ailleurs nos valeurs, précision étant ici apportée qu’au nombre des indésirés figure la partie des français qui ont voulu mettre en place le Grand Remplacement : il n’y aucune raison de les priver de leur tropisme exotique universel en les empêchant de vivre dans l’allogénat, le monde est si vaste…

Car en effet, selon ces thuriféraires l’universalisme est consubstantiel au génie français qui s’est construit au cours des siècles, se développant plus particulièrement au moment de la grande révolution.
Or si la France est migratoirement submergée de valeurs non françaises, l’universalisme français sera sujet fatalement au Grand Remplacement lui aussi, emportant sa disparition.

Aussi est-ce au nom de l’universalisme français qu’il est impératif de remigrer tout ce qui nuit gravement à la santé altruiste de la France, car le grand remplacement démographique entraine le grand remplacement des valeurs compte tenu de la nature et de la qualité des populations d’importation : à titre d’exemple, une populace qui a pour guide le Coran qui intime aux ouailles d’égorger les mécréants, les juifs et les Chrétiens peut-elle se targuer de partager l’universalisme de bienveillance à la Française ?
Seuls les crétins et les imbéciles vous répondront « oui », ils sont hélas nombreux par chez nous.

Ainsi les mondialistes qui ouvrent à tout vent l’espace français sont-ils en train de détruire ce qu’ils prétendent défendre et ce au nom de quoi ils prétendent agir : leur universalisme dévoyé est en train de ruiner l’universalisme réel, c’est toujours comme cela chez les Mc Donald, ils vivent leur contradiction sans en comprendre l’espèce car comme certains animaux décérébrés ils vivent dans l’instant sans pouvoir penser au lendemain : la nature est décidément sans pitié avec les transmission génétiques.

Ce que n’arrivent pas à saisir les artisans du Grand Remplacement, c’est que l’universalisme ne peut être harmonieusement partagé qu’entre gens de bonne volonté et de bonne compagnie qui partagent les mêmes valeurs, pas avec des gens qui véhiculent d’autres valeurs.

Ainsi comme il y a des populations africaines, des populations musulmanes, des populations Chrétiennes, des populations Confucéennes ou Bouddhistes, il y a des mélanges explosifs pour qui veut bien regarder lucidement l’actualité : les Chrétiens sont assassinés dans les pays musulmans, les Bouddhistes sont en guerre contre les musulmans du Pakistan, les Confucéens de Chine ont jeté un sort aux musulmans Ouïghours, les africains au Congo ou ailleurs se massacrent entre eux : croyez-vous qu’en entassant ces horizons différents sur le sol de l’hexagone ce dernier va pouvoir vivre en paix, sans parler du Tchétchène qui a égorgé Samuel Paty devenu un héros dans son pays, ce qui laisse augurer de nouveaux profs égorgés dans nos banlieues vu le nombre de ressortissants de cet endroit que l’on a laissé s’installer par chez nous ?

On fait souvent le reproche à la France son universalisme issu de la révolution et sa laïcité que même les anglo-saxons ne comprennent pas.
Si vous submergez démographiquement la France de populations qui ne veulent pas entendre parler de laïcité, ni de bienveillance, ni de tolérance, vous ruinez l’universalisme à la Française, non ?
Et bien même cette logique élémentaire qu’un gamin de 8 ans comprendrait n’est pas comprise de ceux qui tiennent et persistent à se faire appeler l’ « élite » comme s’ils participaient d’une nouvelle noblesse.

Remarque est ici faite que dans un certain sens, le terme « élite » ne serait pas faisandé si on en retenait une acception qui le rapprocherait des concepts de « connerie congénitale » ou de « crétinisme avancé ou prononcé ».
Ainsi sommes-nous obligés d’admettre, si on retenait cette acception, que la France, depuis un demi-siècle, est gouvernée par l’élite d’une caste crétiniste à la consanguinité prononcée qui n’est pas sans rappeler la décadence des derniers empereurs romains qui a conduit au sac de Rome.

Par un étrange relent de l’histoire, est-on pourtant fondé à penser qu’au sac de Rome par Alaric répondra par-delà les siècles le sac de Paris au XXI° siècle ?
C’est de plus en plus plausible au fur et à mesure que les zones de non droit s’étendent et que la police est de moins en moins en mesure d’assurer l’ordre public.

Quand les hordes de Seine Saint Denis déferleront sur Paris on sera bien content d’habiter en Province, après tout, les parisiens sont en majorité pour le Grand Remplacement, normal qu’ils soient Grands Remplacés les premiers non ? Ce serait même moralement une obligation et intellectuellement-religieusement une grande joie de les voir périr par où ils ont péché.

Ce serait également un exemple-leçon pour tous les territoires du pays non encore gangrenés de voir sur les réseaux sociaux les universalistes parisiens se faire égorger et violer pleine rue par ceux à qui ils avaient cru bon donner les clefs du pays : ce sera le signe pour le reste de la France qu’il faut maintenant s’armer pour le grand choc, et que les Cassandre avaient vraiment raison.

Jean d’Acre




Avec Mélenchon, l’idéocratie nazie inversée jusqu’à la lie…

Le fait que Mélenchon investisse un djihadiste à Villeurbanne ou que certains sous-philosophes de la lumpen intelligentsia hurlent à l’encontre de l’achat de Twitter par l’oligarque propriétaire heureux de Tesla (à l’ère de l’énergie “décarbonée”) sont les deux faces du nouveau Janus totalitaire : l’idéocratie à la fois hygiéniste néo-nazie(manip génitale, GPA, anti-blanc)scientiste (manip d’injections expérimentales) affairiste (corruption à tous les étages) et formant la nouvelle “race” (au sens métaphysique “prolétarien”) de la Secte Globale, affiche bien sûr des visages d’anges queer et djihadistes qui cependant ne veulent surtout pas voir autre chose de “différent” malgré le contraire évidemment affiché façon Village Potemkine, appelant à tirer ou pleurer sur les gilets jaunes et à raser (“libérer”) Moscou.

Il est même possible désormais pour ce monstre à deux têtes d’aller plus loin encore  puisque la guerre quasi-religieuse (néo-djihad made in OTAN) est de plus en plus là, et non plus devant nous, doublée d’une guerre civile de moins en moins larvée, et d’une guerre inter-étatique de moins en moins indirecte, devenant cobelligérants de fait par l’envoi d’armes offensives, la saisie d’avoirs privés, la chasse au moindre port d’un nom russe…

Cette Secte Globale S.H.A est sinon l’émanation de la Bête, du moins son incarnation de plus en plus immanente, cela paraît évident maintenant que les masques tombent, même si tout est fait pour le maquiller comme ces centaines de milliards distribués pour pallier soit disant à la crise sanitaire alors qu’il s’agissait d’amorcer la mise sous tutelle du dernier carré de classe moyenne non encore robotisée dans le métro-boulot-séries Netflix et autre Métaverse, tout en faisant peur au reste du Peuple avec une maladie bien moins mortelle qu’une forte grippe en particulier pour les jeunes enfants et adultes.

Mélenchon a voté pour tout cela au second tour et il en jouit (à voir son visage cramoisi de vanité recuite le soir du 10 avril) mais il veut aller bien “plus loin encore” car entre monstres l’on s’entend comme larrons en foire: il y a bien eu le Pacte Hitler-Staline, pourquoi pas le Pacte eugéniste écologiste visant à la suprématie globale, celle de cette nouvelle “race supérieure” œuvrant au nom du Peuple contre le Peuple?

Et celui-ci en redemande visiblement, tant il aspire désormais à se dissoudre, à devenir un rien concentré (une pure énergie connectée) plutôt que quelque chose ou l’effort d’être et non pas seulement exister à la façon d’un mouton de Panurge prêt au sacrifice non plus seulement rituel mais ultime.

Lucien Samir Oulahbib




Immigration : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays

300chard-invasion-immigration-6-afrique-millions-enfants.png

Philippe de Villiers cite le ministre de l’Intérieur socialiste qui s’en va serrer la main des clandestins dans la Jungle de Calais le 1er juillet 2001 : « L’identité de la France est intimement liée à l’histoire des flux migratoires. Il faut avoir la lucidité de le reconnaître. » Philippe de Villiers cite Jacques Dupâquier, auteur de L’Histoire de la population européenne, qui ne supportait pas cette imposture : « Le vrai scandale tient au fait que toute l’histoire du peuplement de la France est présentée par des pseudo-scientifiques d’une manière abominablement tendancieuse. » Il dénonçait cette allégation selon laquelle notre territoire aurait été peuplé par des vagues successives qui en auraient entièrement brassé et métissé la population.

Nous serions donc tous des étrangers ou des descendants d’étrangers. Ce mythe des origines ne tient pas devant les conclusions de la paléo-démographie : « Le total des guerriers qui, en cinq siècles, sont entrés en Gaule, n’a pas dû dépasser 200 000 ou 300 000 hommes. » C’est une petite minorité par rapport aux millions d’indigènes déjà présents. Plus tard, les colons romains ne seront jamais qu’une petite minorité. En fait, la grande acculturation de notre pays par les Romains n’a pas de base démographique, c’est toujours le vieux fonds ethnique issu du néolithique qui domine. L’invasion des Francs, des Burgondes, des Goths, des Vandales, modifiera très peu la démographie de la Gaule. Car ces envahisseurs étaient peu nombreux.

Le mythe du brassage ne tient pas plus que le mythe des origines et des déferlantes migratoires successives : les Français d’aujourd’hui seraient tous issus d’une multitude de peuples qui se seraient mêlés.

Or, selon les conclusions de Jacques Dupâquier, les apports extérieurs, entre 650 et les années 1880, ont été faibles : l’apport des Arabes ? Néant. L’apport des Normands ? Infime. Pendant très longtemps, la France fut un monde plein, et même plutôt en état de surpression démographique.

Notre pays est resté une terre d’émigration jusqu’à la crise de la dénatalité au début du XIXème siècle.

C’est au XIXème siècle que la dénatalité favorise l’immigration : en 1851, on ne compte que 380 000 étrangers en France. Les démographes sérieux font litière du mythe de la banalité migratoire. Ce n’est qu’au début des années 1880, avec la première mondialisation, que les choses changent. En 1881, la barre d’un million d’étrangers est franchie. Entre la chute du Second Empire et 1886, la population étrangère a doublé.

Cet apport de population tient en partie à une faible natalité française qui conduit le patronat à attirer la main-d’œuvre belge, italienne, polonaise, arménienne, etc.

Mais cette immigration étrangère, jusqu’en 1950, n’a pas été une immigration d’établissement mais de travail : on travaillait en France pour se constituer un pécule et, le plus souvent, on retournait vivre dans son pays d’origine. Au total, l’apport des étrangers à la population française est passé de 2 millions en 1914 à 4 millions en 1950. Il y a, entre cette immigration et celle d’aujourd’hui, une différence essentielle : au début du XXème siècle, toute la population étrangère de France était d’origine européenne. Et pourtant, cela ne va pas sans frictions. Pendant toute la IIIème République, le débat fait rage sur la question de l’assimilation.

La France elle-même s’interroge sur ses racines !

En 1897, Maurice Barrès publie Les Déracinés où il conte les malheurs de jeunes gens coupés de leurs racines. L’abbé Lemire, un des fondateurs de la démocratie chrétienne, affirme qu’il n’est pas bon qu’une nation soit tout entière composée de déracinés. Lors d’une séance sur la nouvelle loi d’acquisition de la nationalité, le 16 mars 1889, le député Maxime Lecomte déclare à la tribune : « Le véritable danger national consiste à garder chez nous des hommes qui ne sont attachés à aucune patrie, qui n’aiment pas la France…

« Il faut éviter de laisser se constituer différentes nations dans la nation française. »

C’est récemment, avec le regroupement familial dans les années 1970, que les chiffres explosent. Les arrivants viennent de partout, du Maghreb, d’Afrique, d’Orient, d’Asie. On passe d’une migration de travail à une migration de peuplement. Les migrants ont résolu de se transporter en tant que peuples avec leur civilisation. « On vous inclut tel que vous êtes. Et si vous êtes un peuple, on vous reçoit comme peuple. »

Les hommes politiques qui déplorent cette évolution seraient mal venus de s’en plaindre : quelques jours après les attentats du 13 novembre, il fut recommandé à tous ceux qui ont coutume de descendre en place publique pour y déposer une parole libre, c’est-à-dire critique, de bien vouloir se taire. Quand la censure ne suffit plus, dans une société policée comme la nôtre, on est invité à pratiquer l’autocensure.

À l’intimidation pénale sur l’islamophobie, s’ajoute, par un geste de civisme oblatif, l’autocontrôle. Que chacun fasse preuve de retenue et apprenne à se taire. On est en guerre. On doit censurer son propos public.

Depuis des années, le pilori médiatique suffit à calmer les insolences. Toute parole qui franchit la ligne expose son auteur à l’accusation infamante de xénophobie. Vouloir décrire le réel se fracasse sur le mur des interdits moraux et idéologiques : « L’immigration est une chance pour la France« . Et ça continue :

« Il n’y a pas plus d’étrangers aujourd’hui que dans les années 1930 », « l’islam est une religion de paix », « les terroristes n’ont rien à voir avec l’islam ». Vouloir parler d’islamisation de la France, on est alors accusé d’islamophobie, donc de racisme. Le soupçon nous ramène « aux heures les plus sombres de notre histoire« .

Les mensonges sont partout : « La France a toujours été un pays d’immigration. » Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Ceux qui parlent d’immigration massive sont réputés xénophobes. Ce sont des Français rancis.

Cette pétition de principe, sans cesse ressassée depuis des décennies, est la contre-vérité la plus accomplie de l’historiographie mensongère qui nous tient bien tranquilles dans l’hébétude et l’insouciance, face à la commotion la plus grave que la France ait jamais connue depuis sa naissance.

Thierry Michaud-Nérard

Source : Philippe de Villiers, Les cloches sonneront-elles encore demain

 




Le Pacte Asile et Immigration de l’UE… si Macron gagne

Invasionmigratoire.jpg

En cette période cruciale des élections présidentielles françaises, qui sera bientôt suivie des élections législatives, les préoccupations des français sont manifestement, le pouvoir d’achat, l’immigration et la sécurité.
Cependant, leurs votes se sont répartis sur 3 figures de proue : Macron, Mélenchon et Marine Le Pen. Marine et Macron se maintiennent au 2ème tour.

Pour cette 2ème manche, les partis perdus de la République que sont le PS et LR n’hésitent pas, par la voix de leurs candidats déconfits, battus à plate couture ou par celle d’ex- présidents comme Sarkozy ou Hollande, à faire front contre la menace dite fasciste de la candidate RN et à chercher l’épaule bienveillante de l’impopulaire Macron et de son parti fantoche. Lui qui a enjambé le 1er tour, cherche désormais à capter l’électorat islamo-gauchiste de Mélenchon. Il propose même de constituer un gouvernement avec mélenchonistes, verdâtres et communistes, afin de mieux faire avaler la pilule des hausses de prix à ces français pour lesquels il n’a que mépris et qui voteront pour lui.

Eric Zemmour qui a livré un combat de fond, en s’opposant à l’immigration et en défendant rien de moins que notre Civilisation a soulevé l’enthousiasme de quelque deux millions et demi de militants, mais le vote plus social en faveur de Marine Le Pen, mieux placée dans les sondages, a coupé court à cet élan passionnel. Du moins pour le moment.

L’histoire continue d’avancer. Celle de l’Europe s’écrit en lettres de sang au cœur d’une Ukraine en proie à un combat existentiel contre le grand frère russo-soviétique, une lutte sanglante de David contre Goliath. L’Ukraine croit en l’appui des européens, de l’UE et de l’Otan : tout cela c’est du flan. A part quelques appuis matériels, les Ukrainiens sont bien seuls à se battre. Une aide plus poussée et c’est le spectre de la guerre mondiale qui refait surface. Et les russes pourraient bien clore ce chapitre par l’envoi d’une bombe nucléaire tactique. Alors prudence.
Macron continue sa comédie des bons offices, qui ne trompe pas même les ukrainiens qui ont qualifié ses navettes de « macroneries ». La Mama allemande Van der Leyen a fait aussi dans le pathos en claironnant que les ukrainiens appartiennent à l’Europe, à l’UE, à l’Otan, que sais-je encore, eux qui pour le moment ont envoyé femmes et enfants à l’abri en Europe pour défendre seuls leur terre. Quoi qu’il en soit, l’Europe est en danger. Les américains qui a priori ne risquent rien dans ce conflit feraient bien de ne pas pousser l’une ou l’autre partie dans ses retranchements.

L’immigration africaine, au plus fort de la guerre en Ukraine n’a pas cessé. On l’a vu surgir de nulle part et implorer son rapatriement au Maroc dès les 1ers jours de la guerre russo-ukrainienne. A dire vrai, la machine infernale de l’UE continue à plein régime son programme de submersion de l’Europe, commencée de longue date, au point que Boris Johnson vient de décréter le renvoi des illégaux au Rwanda.
Le Pacte Asile et Immigration est fin prêt dans les cartons et n’attend que la fin des élections françaises pour faire son Coming OUT.

De quoi s’agit-il ?
Le Pacte Asile et Immigration nous a été présenté par Philippe OLIVIER, le mois dernier, lors d’un Zoom organisé en comité restreint par le Club Souveraineté-Démocratie * : Philippe OLIVIER, député français au Parlement européen, Commission Transport et Tourisme et Conseiller spécial de Marine Le Pen, nous a révélé ce que les malfaisants de l’UE concoctaient en sous-main pour parfaire leur œuvre de destruction de l’Europe.

Le Pacte Asile et Immigration n’est rien de moins que la submersion programmée de l’UE.
C’est un projet qui réfute toute discussion : le pacte est imposé aux Européens par Bruxelles et le courant mondialiste.
Il se prévaut de la supériorité du droit européen sur le droit national.
Il trouve son origine dans la crise migratoire de 2015 avec l’afflux d’un million de réfugiés syriens que Merkel décide d’accueillir, en dépit des réticences de la population et des risques engendrés par le choc culturel.

Le projet s’appuie sur un “Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières”, ou Pacte de Marrakech imposé les 10 et 11 décembre 2018, par les Nations Unies. Le Pacte mondial sous ses airs anodins, vise à mieux gérer les migrations à tous les niveaux : local, national, régional mais surtout mondial. Conformément à la Charte des Nations Unies de 1945, il a pour ambition de faire respecter les droits de l’Homme pour tous les migrants, quel que soit leur statut. Il a ensuite été formellement approuvé par 159 Etats dont la France, le 10 décembre 2018, lors de la Conférence intergouvernementale de Marrakech, et ratifié le 19 décembre 2018 à New York.

C’est un accord moral que prend l’État français au niveau international, le texte ne contraint pas juridiquement son action. Le septième article du préambule du pacte le dit clairement : « Le présent pacte mondial établit un cadre de coopération juridiquement non contraignant, qui repose sur les engagements convenus par les États membres dans la Déclaration de New-York pour les réfugiés et les migrants ». Concrètement, les pays signataires s’engagent sur des principes et des objectifs, mais ne seront pas sanctionnés s’ils ne les respectent pas.

L’objectif pour l’UE n’est pas de lutter contre l’immigration, mais de la rendre invisible, indolore, fluide et donc légale.
D’où un triple objectif :
→ une politique de sécurisation des cheminements
→ une politique d’accueil
→ une politique de légalisation de nouvelles voies d’immigration

Le pacte des migrations est le moyen de formaliser juridiquement le projet mondialiste et de l’imposer à tous les états d’Europe.
Les Commissaires de Bruxelles reprennent les antiennes des socialistes des années 2000 : Jean-Paul DELEVOYE : « « La démographie européenne et son vieillissement fait que, si on veut garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de population entre guillemets étrangère pour équilibrer la population active en 2050 en Europe. »

L’ONU emploie le terme de « migrations de remplacement ».
Le Pacte est un habillage qui instaure au nveau mondial le contrôle des nations libres par des organismes intermédiaires à prétentions humanitaires.
Il est visible que le Pacte engendre 3 dangers essentiels :
I/ Encourager l’immigration :

a) Imposer aux Etats leur politique démographique
b) Brouiller la distinction / migrants / réfugiés
c) Imposer le regroupement familial élargi
d) Sacraliser les ONG avec le risque accru de terrorisme

II/ Décourager les expulsions
a) Limiter les possibilités d’expulsions
b) Automatiser les régularisations
c) Interdire les expulsions prétendument abusives

III/ Installer l’immigration
Rendre obligatoire certaines admissions
Rendre obligatoire les relocalisations
Imposer aux états des règles d’accueil
Exercer un contrôle des états par des experts ou des ONG

Au plus haut niveau de l’Etat, Dupont Moretti est complice de ce système par son plan de répartition des mineurs non accompagnés.
Coût d’un MNA 4166 € / mois
revenu minimum vieillesse en France = 903 €
Des moyens colossaux sont mis en place pour des opérations de sauvetage avec intervention de bâtiments de transports maritimes pour « sauver des vies » avec l’aide des ONG.
Qu’importe si ces ONG sont complices des passeurs criminels. !!!!
Selon un sondage GALLUP, en quelques années 70 millions de migrants auront frappé à la porte de l’UE

LE PACTE aura pour conséquences directes d’ouvrir grand les vannes de l’immigration, de submerger nos territoires de masses humaines qui auront un effet dramatique sur nos économies et notre civilisation :
– Chômage de masse
– Effondrement de la protection sociale
– Aggravation de la délinquance
– Montée du séparatisme et des zones de non-droit
– Aggravation des conflits communautaires et religieux
– Islamisme et terrorisme
– Recul de nos valeurs de civilisation

C’est aussi UN GOUFFRE FINANCIER : Par le coût des MNA et de l’AME
L’université d’Amsterdam s’est livrée à un calcul : Le coût engendré par l’immigration de 1995 à 2020 est de 400 milliards d’Euros. Et de 2020 à 2040 = 600 milliards d’Euros
La France est à ce jour endettée de plus de 2000 milliards d’euros. Avec le surcoût de l’immigration, la dette s’élèvera à 3 000 milliards d’euros
Soit 50.000 € par Français

Ce Paste en violation des traités, est une procédure qui contourne la règle de l’unanimité

Le pacte des migrations est :
– Antidémocratique
– Trompeur
– Irréversible
– Destructeur

Un accord sur les migrations devrait être conclu après les élections françaises, selon le vice-président de la Commission, bien évidemment avec la complicité ouverte et réjouie de Macron s’il est élu.
Les pays libres seront mis sous tutelle au niveau européen et mondial. Ils n’auront plus de latitude pour organiser leur gestion interne. Encore une fois, Bruxelles fera valoir la suprématie du droit européen sur le droit national. On voit bien à quel point la politique de Macron est une tromperie. Encore cinq ans de Macron et nous sommes réduits à la survie sur une terre qui ne sera plus la nôtre. Tout sauf Macron n’est pas un choix, c’est une nécessité.
Les pays qui refusent déjà cette dictature sont des pays comme la Hongrie, la Pologne, déjà mis à l’index au sein de l’UE.

Devant cette inversion des valeurs, c’est à la mort des états européens chrétiens que l’on pourrait assister. Dans leur folie mondialiste les USA et l’UE croient tenir en laisse les démocraties et ce qui reste du monde libre. Mais ces démocraties peuvent se soulever du jour au lendemain.
Au niveau mondial, de nombreux pays refuseront de se faire dicter des choix aussi fondamentaux. L’Inde, la chine et la Russie resteront en dehors de ce système machiavélique de submersion.
Il faut garder espoir : la réaction ne se fera pas attendre. Les Patriotes avec Zemmour, Marine Le Pen, Dupont Aignan, Philippot et d’autres encore, ne pourront admettre la mise en place de ce processus destructeur de nos valeurs et de notre existence.

Gageons que l’éclatement de l’UE et la fin de l’emprise américaine sont pour demain.

Nancy VERDIER

* Club Souveraineté – Démocratie : Présidé par Jean-Yves Léandri.
SIÈGE SOCIAL : 6 rue Petite de Winnezeele 59114 Steenvoorde
DATE DE DÉCLARATION : Le 23 janvier 2021
LIEU DE DÉCLARATION : Sous-préfecture Dunkerque




Avec Macron, le tribalisme subsaharien menace la France

Migrants3.jpg

Que devons-nous sauver – ou tenter de le faire – dimanche 24 avril 2002 sinon une certaine idée de notre civilisation ? Car, au risque de m’attirer les foudres des bien-pensants, il s’agit, entre autres, d’opposer une culture supérieure au tribalisme qui envahit de plus en plus rapidement notre pays. Tout nous oppose et, malgré cela, on nous impose ce tribalisme qui fait des ravages. Tout comme on nous impose les visées islamiques, irrémédiablement ennemies de nos us et coutumes.

Le tribalisme s’exprime le plus manifestement dans la violence. Il n’est qu’à lire la presse régionale pour constater que ce phénomène touche toute la France dans ses moindres recoins. Non pas qu’il n’y ait jamais eu de violence parmi les autochtones, mais celle-ci s’estompait à mesure que le niveau de vie des Français s’améliorait.

Le tribalisme s’exprime même entre quartiers, et l’on est bien loin des querelles de clochers d’autrefois, comme l’explique si justement cet édito de Sud Radio : « Oui la France devient tribale car comment expliquer que d’une commune à l’autre ou d’une cité à l’autre on règle ses comptes à coups de barres de fer ou de couteaux. Comment des gens qui se haïssent pour habiter dans des lieux parfois distants de 500 mètres peuvent faire corps avec le reste de la communauté nationale ? Comment parler d’intégration, on n’ose même plus parler d’assimilation, quand on voit ces règlements de compte qui nous font regretter le bon vieux temps où toutes les populations cohabitaient dans les quartiers populaires sans heurts ni violences ? Un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaître. »

https://www.sudradio.fr/editorial/la-france-devient-tribale

Ce qui est « amusant » c’est que, malgré eux–, les médias immigrationnistes – ils le sont presque tous – exhibent chaque jour la violence des contrées dont nous recevons – contraints et forcés – les habitants chez nous, avec des égards dont n’oseraient même pas rêver les Français jetés à la rue par les aléas de la vie. Là-bas, en Afrique subsaharienne, une rencontre de football, une fête, un rassemblement, etc., occasionnent régulièrement des morts. Et ils arrivent chez nous armés de ces mœurs violentes.

Au passage, pendant que les bonnes âmes s’inquiètent des contrôles au faciès chez nous, en Afrique du Sud les Blancs tombent comme des mouches sous les coups racistes et génocidaires des « autres » depuis la fin de l’Apartheid – régime que je ne défends aucunement pour ma part.

https://present.fr/2020/10/15/les-afrikaners-a-bout-genocide-blanc-en-afrique-du-sud/

Migrants ou Français de papier issus de l’Afrique subsaharienne, ils portent tous en eux cet héritage tribal. Et, faute d’une éducation solide – qu’ils rejettent comme une marque infamante des Blancs –, ils trouvent leur principale expression dans une violence débridée et meurtrière, lorsqu’elle n’est pas dictée par leur religion s’ils sont musulmans.

La violence tribale n’est donc pas sociale, contrairement à ce qu’affirment certains malhonnêtes : elle est ethnique et religieuse. Comment expliquer socialement le lynchage du jeune Jérémy Cohen autrement que par le tribalisme et, peut-être, l’antisémitisme islamique ? Le pauvre garçon serait d’ailleurs sûrement mort sous les coups de ses assassins par destination s’il n’avait pas fui et été percuté par un tramway.

Hélas, puisqu’en face la réponse pénale est dérisoire, ces tribaux sont habités par un sentiment de toute-puissance dont nous faisons les frais, nous autres autochtones. On se souvient de ce migrant reconnu coupable de viols mais ressorti libre du tribunal parce que la justice avait estimé qu’« il n’avait pas les codes culturels pour comprendre »… ?! Cependant, malheur au Blanc qui se défendrait contre une manifestation tribale un peu trop démonstrative ! Dans ce cas précis, la justice omnipotente le briserait sur-le-champ…

https://www.bvoltaire.fr/viol-il-navait-pas-les-codes-culturels-il-a-ete-acquitte/

Pour preuve de ce que j’avance, à l’ère des réseaux sociaux une multitude de vidéos circulent où des tribaux agressent violemment des gens, avec l’intention manifeste de tuer. Les motifs peuvent être religieux, idéologiques ou tout simplement pour la « beauté » du geste. Le tout accompagné de cris de rage et de joie primitives. Cris dont ils usent souvent pour manifester leur supériorité sur leurs proies.

https://www.midilibre.fr/2021/10/11/violente-agression-dun-jeune-filmee-dans-lessonne-la-diffusion-de-la-video-a-permis-douvrir-une-enquete-9844514.php

Auteur d’un essai édifiant paru en 2010 – Le déni des cultures, Seuil –, le sociologue Hugues Lagrange – qui n’est pourtant pas un chantre du nationalisme ! –, expliquait que « les adolescents éduqués dans des familles du Sahel sont 3 à 4 fois plus souvent impliqués comme auteurs de délits que les adolescents élevés dans les familles autochtones ». Dans un entretien accordé au Figaro, Lagrange avançait encore ceci : « S’il y a bel et bien aujourd’hui, dans les quartiers d’immigration, un problème culturel, celui-ci résulte moins d’un irrédentisme des cultures d’origine que du choc avec les normes et valeurs nées de la majorité dans les sociétés d’accueil. Ce sont les conditions de l’expérience migratoire, cette rencontre souvent douloureuse, tissée de conflits et de frustrations, qui engendrent une grande partie des difficultés. »

https://www.lefigaro.fr/livres/2010/10/16/03005-20101016ARTFIG00001-lagrange-le-deni-des-cultures-est-une-erreur-partagee-par-les-deux-camps.php

Certes, loin de toute tentation de céder au racisme, il est des individus d’origine subsaharienne qui se détachent volontairement de ce déterminisme tribal. Ceux-là réussissent à s’intégrer et mènent souvent des vies accomplies en France. Mais force est de constater qu’avec la pression migratoire ces intégrations sont de plus en plus minoritaires. Sans parler de l’influence de l’islam qui refuse tout compromis avec notre civilisation.

Et malgré l’évidence d’une incompatibilité entre notre mode de vie et le tribalisme – que nous avons progressivement abandonné depuis la romanisation des Gaules –, on nous assène à longueur de publicités les bienfaits du métissage – jusqu’à la nausée – ; on victimise les agresseurs ethniques, quitte à justifier leurs actes les plus atroces par des circonvolutions sordides ; on les surprotège économiquement ; on leur permet d’insulter publiquement et en toute impunité nos institutions – voir le clan Traoré ; on prétend enfin que leurs créations valent bien les nôtres quand elles ne les surpassent pas…

Toutefois, on aura beau opposer le « génie » de la statuaire africaine à Donatello, ou Benvenuto Cellini, l’évidence saute aux yeux : quelle que soit la qualité, parfois effectivement exceptionnelle, des sculpteurs du Bénin ou du Cameroun, elle n’atteindra jamais le niveau du Persée de Cellini ou de Judith et Holopherne de Donatello. À moins, évidemment, de se déconstruire et renier des siècles d’art occidental – pour tout renseignement dans ce sens, contactez Sandrine Rousseau !

Sandrine Rousseau dont, au moment où j’écris, les petits copains – voire le fan-club ? – occupent et saccagent la Sorbonne à Paris – un monument historique, soit dit en passant. Et samedi 16 avril prochain, une orgie antiraciste est organisée par des syndicats et associations gavées de subventions. D’ailleurs, le tribalisme excite beaucoup ces petits Blancs adeptes de l’auto-détestation masochiste ! L’un de ces parasites idéologues a même déclaré : « On a trop peur qu’ils ne prennent pas en compte les sujets qui nous semblent capitaux tels que les violences racistes, islamophobes, sexistes, le climat et l’urgence à agir face au rapport du Giec notamment »…!

 

https://www.sudouest.fr/elections/presidentielle/presidentielle-des-etudiants-occupent-les-universites-de-nancy-et-de-la-sorbonne-pour-faire-entendre-leurs-priorites-10596845.php

 

 

Si ne nous ne réagissons pas maintenant, il y a fort à craindre que dans cinq il soit trop tard. Alors, même si certains Français de cœur n’aiment pas trop Marine, il n’est plus temps de faire la fine bouche. « L’homme n’est point fait pour méditer, mais pour agir », disait Rousseau. Eh bien, agissons pour mettre fin au mélange du vinaigre et de l’huile, comme disait De Gaulle !

J’en profite pour saluer ici-même la mémoire d’un représentant de la culture française, qui l’a portée aux plus hauts sommets. Je veux parler de Michel Bouquet, dont, pour ne citer que celle-ci, l’interprétation du peintre Auguste Renoir, dans le film de Gilles Bourdos, est une perfection.

Charles Demassieux

 




SNCF : des titres de transport gratuits pour les migrants, rien pour les Français

La SNCF doit accorder les mêmes avantages tarifaires à tous les voyageurs vivant sous le seuil de pauvreté, qu’ils soient caucasiens, musulmans, africains, asiatiques, etc

Depuis des années, Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes et la SNCF ont signé un accord pour que les citoyens et les demandeurs d’emplois, indemnisés en dessous du Smic, bénéficient de cartes de réduction SNCF pour leurs recherches d’emploi. Ainsi, en théorie, la carte illico solidaire SNCF est gratuite et valable un an pour cette catégorie de personnes. Elle offre une réduction immédiate de 75 % sur les billets de seconde classe des trains TER, et une gratuité pour les demandeurs d’emploi qui se rendent à tes entretiens d’embauche, ou à des entretiens préalables à une formation (uniquement pour les moins de 26 ans).

Les jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, les jeunes inscrits en Missions locales, etc, peuvent aussi en bénéficier si leur dossier est accepté par la SNCF. Il semblerait néanmoins que le nombre de cartes illico solidaire soit limité. Dans le fief de Laurent Wauquiez, ancien ministre de l’emploi sous Nicolas Sarkozy, on constate que de nombreuses demandes, présentées par des patronymes français, sont régulièrement rejetées par les « nantis de la SNCF » au motif qu’il manquerait une pièce.

Contacté par téléphone ce 11 avril 2022, un agent SNCF gérant les cartes illico solidaires ne dément pas nos informations, mais tempère : « les migrants comprennent moins bien les subtilités de la langue française pour le montage des dossiers. Dès lors, nous faisons preuve d’une relative indulgence… ». C’est énorme dans la France de Voltaire, et cela explique peut être le grand nombre de migrants rencontrés dans les trains. Pour eux le trajet est gratuit, via la carte illico solidaire.

Bien sûr, les migrants ont le droit de se déplacer, dans la mesure où ils ne commettent pas d’agressions dans les trains. Mais, les français survivant avec en moyenne 500 euros, dans le cadre de l’ASS (Allocation spécifique de solidarité) ou le RSA, ont eux aussi le droit de se déplacer avec une égalité de traitement tarifaire identique aux migrants accueillis en masse par la République française.

Nous reproduisons, ci-dessous, le courrier adressé par un Ardéchois au directeur du service de gestion des cartes illico solidaire SNCF, dénonçant les anomalies de ce service et les traitements de dossiers bâclés, ou menés à la tête du client. L’homme écrit :

« Monsieur le Directeur,

Vous êtes beaucoup plus souple avec les musulmans ou les immigrés que vous ne l’êtes avec les français qui doivent survivre avec l’ASS. C’est ce type de comportement de “nanti de la SNCF” qui va contribuer à un 3 ème tour de la présidentielle dans la rue.

Pour la demande de renouvellement de ma carte, dont les références sont mentionnée plus haut :

– Je ne vous ai pas adressé une attestation de paiement pôle emploi contrairement à ce que vous écrivez (j’imagine que vous n’avez même pas lu le document), mais l’attestation de renouvellement de l’ ASS au 15 mars 2022.

– Je vous adresse en pièce jointe une photocopie de la carte d’identité, document qui ne m’avait pas été demandé lors des précédents renouvellements, puisque vous l’avez dans le dossier, probablement informatisé.

– A défaut de carte illico solidaire, je ne me rendrais pas à un entretien d’embauche à Clermont Ferrand le 14 avril, et j’utilise votre courrier pour en justifier auprès de Pôle-Emploi.

Avec vous, les “nantis de la SNCF”, on a la France qui gagne, la France en marche, et vous contribuez au redressement du Pays.

Salutations. »

En cette semaine sainte, marquée par le chemin de croix et les élections, on assiste aux difficultés d’un français moyen, lâché par son pays, victime de nantis obtenant la retraite à 50 ans ou 55 ans, dans une République En Marche. Merci Monsieur le Président.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 




France Orange Mécanique, 14e semaine 2022: de pire en pire !

A l’attention de messieurs les ministres de la Justice – Garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques « faits divers » au cours de ce mois de Avril 2022 dans notre « Douce France » où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment !

Au sujet de la « double nationalité » : la supprimer ne serait pas la solution, elle peut même être une protection efficace contre la délinquance, à la condition que tous, récidivistes, délinquants, voleurs, agresseurs, violeurs et criminels, soient déchus de leur nationalité française et expulsés immédiatement. La déchéance de nationalité doit être inscrite au programme du candidat que nous choisirons !

**Le quotidien « Le Figaro » a publié en exclusivité « La flambée de l’insécurité et de la délinquance durant le premier trimestre 2021, une progression effrayante par rapport à 2019 : environ 1900 cas par jour, soit environ 350.000 pour l’année. »

 

Semaine 14 : du 02 au 08 avril. 

02/04 – Tarbes (Hautes-Pyrénées) : Prison ferme pour Mohamed, 44 ans, multirécidiviste et polygame, qui exigeait que son fils de 18 ans ait des relations sexuelles avec sa propre mère : « Tu as cinq minutes pour niquer ta mère. ». Sur le banc du tribunal son épouse officielle et deux de ses quatre enfants, en face, sa compagne et son fils, les victimes des violences. Mohamed avait déjà échappé aux Assises pour « tentative de meurtre » il y a plusieurs années.

Cesson-Sévigné (35) : Tôt samedi matin, alors qu’elle se rendait à son travail en vélo, une jeune femme de 19 ans a été frappée et violée en pleine rue par un migrant camerounais, âgé de 21 ans et déjà connu des services de police. Il a été appréhendé.

Montpellier (34) : Alexandre, 32 ans, dansait sur le parvis de l’Opéra comédie lors d’un concert « Montpellier chante la liberté et la paix ». « Un individu a surgi et l’a propulsé par trois fois dans l’escalier, sans aucune raison, gratuitement, sa tête a frappé la dalle de pierre, c’était horrible. Il est mort sur le coup » explique Sandrine, témoin de la scène.

Bobigny (93) : Un chauffeur de bus et deux passagers ont été violemment agressés par un groupe d’individus armés de battes de baseball et de gaz lacrymogène. Trois des agresseurs ont été interpellés alors qu’ils tentaient de prendre la fuite.

Lorient (56) : Cinq voyous pénètrent en pleine nuit, et en fracassant la porte, dans l’appartement occupé par un jeune couple et un copain, dans le quartier de Kerfichant. Au lit, avec son amie, il est roué de coups de pieds, enchaîné, étranglé avec une chaîne de vélo, inondé d’essence et menacé d’être brulé vif. L’un des agresseurs, âgé de 29 ans, s’isole avec l’amie et la viole en filmant la scène et la menaçant de tout diffuser sur les réseaux sociaux. Ils ont été séquestrés durant plusieurs heures. Sans doute un motif de dette pour des stupéfiants.

Châteaudun (28) : Un codétenu radicalisé a frappé à mort, à coup de tesson de bouteille, un autre détenu de ce centre de détention, âgé de 27 ans. Le parquet de Chartres indique que « l’auteur des faits était suivi au titre de la radicalisation depuis 2016 mais que rien n’indiquait qu’il y avait un lien avec cette radicalisation. ». Cela ne vous rappelle rien ?

Haillicourt (62) : Quatre individus ont frappé à coups de marteau puis poignardé un homme âgé de 43 ans qui se trouve à l’hôpital entre la vie et la mort. C’est la mère de la victime qui a ouvert la porte de son domicile de la « cité des Fleurs » à Haillicourt, près de Béthune. Elle a été mise en joue avec un fusil à pompe. Il pourrait s’agir d’un règlement de comptes.

03/04 – Bayonne (64) : Un individu âgé de 30 ans, dont on ignore l’identité et les origines mais faisant l’objet d’une OQTF, a été interpellé pour avoir agressé au couteau deux femmes, âgées de 64 et 28 ans, qui l’hébergeaient dans leur appartement de l’esplanade Jouandin, dans les quartiers hauts. Elles ont été dirigées dans un état grave vers le centre hospitalier.

**Puisqu’il est justement question d’Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), le président Macron vient d’affirmer « qu’il n’avait aucune leçon à recevoir sur l’immigration clandestine. ». Rappelons-lui qu’il y avait 120.000 OQTF en 2020 et que moins de 8% ont été expulsés depuis, alors qu’il y a plus d’un million de clandestins en situation irrégulière actuellement en France, et bien plus demain !

Nancy (54) : Place Dombasle, centre-ville vers 2 h 15, un homme d’une quarantaine d’années a été laissé pour mort, après avoir été roué de coups de pied et de poing par deux individus, sur le passage piétons, en plein milieu de la chaussée.

Scène identique à Rouen (76), c’est sur la voie publique, à la sortie de la discothèque « Le Duc », rue François Arago, qu’un homme, âgé de 24 ans, a été également retrouvé mort après avoir été agressé de plusieurs coups de couteau. Certainement après un différent, après qu’ils aient été « expulsés » de l’établissement. Le meurtrier est activement recherché.

Roanne (Loire) : Rue de Bourgogne, Mohamed Rahrah a poignardé à plusieurs reprises son voisin, âgé de 87ans, lui occasionnant sept plaies au visage, dont une près de la carotide, qui aurait pu être fatale et lui valoir les « Assises » pour tentative de meurtre. Bien au contraire, il n’a écopé que de deux ans ferme « pour violences avec usage d’une arme ».

Bobigny (93) : Jeremy Cohen était juif et il n’a pas quitté Bobigny, l’une de ces banlieues où les juifs n’ont pas le droit de vivre. Comme il avait un léger handicap mental, Jeremy ne pensait pas que porter une « Kippa » était mortel. Une bande de voyous, dont vous devinez les origines, l’ont insulté, agressé, frappé, Jeremy s’est enfui et il n’a pas vu le tram. Il est mort écrasé, mais ce n’est pas un accident, comme on voulait nous le faire croire, c’est un meurtre « sans probablement intention de donner la mort ». Un juif de moins à Bobigny, en reste-t-il encore un ?

04/04 – Brest (Finistère) : « La place de la Liberté est devenue un vrai coupe-gorge. Je ne passerai jamais par là le soir. » : Harcèlement de rue, agressions, trafic de drogue. Son tunnel, le passage Jean-Monet, menant rue de Siam est évité par de nombreux passants. Cette retraité, vivant depuis 40 ans à Brest, explique « ne plus se sentir en sécurité dans ce centre-ville. Nous sommes constamment les cibles. Ce n’est plus possible. » 

Boulogne-sur-Mer (62) : Agressé à coups de bouteille à la tête, à la sortie d’une discothèque, par des gens du voyage, le pronostic vital de ce policier hors service, âgé d’une trentaine d’années, est engagé.

Oullins (69) : Sur la ligne 63 : Un bus caillassé par trois d’individus qui ont roué de coups et menacé de mort le chauffeur avant de s’enfuir. Ils sont activement recherchés.

Antibes (06) : Avenue des Oiseaux, un homme de 63 ans a été étranglé par le migrant étranger, originaire de Géorgie, âgé de 35 ans, qu’il hébergeait depuis plusieurs mois. Il se trouve entre la vie et la mort à l’hôpital de La Fontonne. Inconnu des services de police français, l’individu faisait tout de même l’objet d’une fiche de recherche Schengen, émise par l’Espagne, pour homicide et vol.

05/04 – Lewarde (59) : Dans la rue de Loffre, alors qu’il surprenait trois voyous « qui s’intéressaient aux voitures en stationnement », un habitant a reçu un coup de machette à la tête en tentant de les faire fuir. L’un des trois, âgé de 18 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

Nancy (54) : Les policiers de la BAC ont ouvert le feu à sept reprises contre un véhicule qui refusait de se laisser contrôler, à Saint-Max, après une longue course poursuite et qui, piégée au fond d’une impasse, est venue percuter la voiture de la BAC.

06/04 – Le Mans (Sarthe) : Elle avait 17 ans lorsqu’elle a été violée dans la cave de son immeuble le 27décembre 2018 par un migrant congolais de 28 ans qui était sorti de prison un mois auparavant. Il avait été incarcéré également pour un viol en 2013.

Il est jugé par la cour d’Assises de la Sarthe depuis mardi.

Seine-Saint-Denis (93) : La cour d’Assises juge Abdallah Miladi, 35 ans, un migrant clandestin tunisien multirécidiviste qui avait tué Maxime Rendu, un ingénieur de 23 ans, à la sortie d’un festival techno, en 2016, au parc de la Villette, pour le dépouiller. Son corps avait été repêché dans le canal de l’Ourcq. 18 années de prison ont été requises.

Châlons-en-Champagne (51) : Vêtu d’une djellaba et armé d’un couteau de cuisine, il hurle « Allah détruit la France. Vous êtes un peuple de vaincu. Vous êtes morts ». Il a été interpellé et ses facultés mentales sont probablement défectueuses.

07/04 – Canteleu (76) : Les policiers interpellent un voyou qui venait d’agresser un homme à l’aide d’une batte de baseball. Ils sont attaqués par une bande de « jeunes » qui tentent de le libérer. Véhicule endommagé, policier blessé. La vidéo présente l’agression dans toute sa violence. N’y avait-il pas « légitime défense » ?

Pontivy (56) : Cette mère de famille avait décidé d’héberger un individu « en situation d’errance ». Elle s’absente 20 minutes et cette ordure en profite pour agresser sexuellement le petit garçon, âgé de 4 ans, de sa bienfaitrice. Saïd, 40 ans, n’a été condamné qu’à 18 mois de prison. Sera-t-il expulsé ?

Melun (77) : Cela fait plus d’un an que le facteur ne distribue plus le courrier dans cet immeuble de la Tour 13, square de Lorient, où résident encore une cinquantaine de locataires. Motif : des dealers au pied de l’immeuble qui casse tout, boîtes aux lettres, ascenseur, etc. La poste propose de venir chercher le courrier à Vaux-le-Pénil, tout près, à quatre kilomètres.

08/04 – Cahors (46) : Quatre jeunes voyous, déjà connus de la police pour des actes de violence, ont agressé et gravement blessé au couteau, à la sortie du lycée Clément-Marot, un jeune élève de 17 ans, accompagné de son grand-frère. « Cela aurait pu être très grave. Ce sont des mini-terreurs qui jouent au caïd dans la rue » a ajouté le commissaire Patrick Meynier.

Guéret (23) : Connu pour différents troubles à l’ordre public et comportements perturbateurs à l’égard des femmes, ce migrant Afghan de 31 ans avait pourtant obtenu son titre de séjour en 2019 par la préfecture de Guéret. Il vient d’agresser sexuellement, en la plaquant sur le sol, une femme de 72 ans.

Creil (60) : Attirés dans un guet-apens, dans le quartier des Hauts-de-Creil (un feu déclenché dans la rue de Renette), les policiers ont été encerclés et agressés par des dizaines d’individus. Trois d’entre eux ont été placés en garde à vue.

Echirolles (38) : Pour un mauvais regard, trois personnes ont été agressées sur le parking d’un magasin de l’avenue d’Honhoue. L’une des victimes a été blessée au visage par une pince coupante. Un individu a été placé en garde à vue, son complice s’est enfui.

Marne : Avec déjà 46 mentions sur son casier judiciaire, la « Justice » a décidé de faire de nouveau confiance à ce « Rémois », âgé de 42 ans, compte-tenu de « ses efforts pour se réinsérer. ». Nous ignorons l’identité de ce « Rémois » et applaudissons à « ses efforts pour se réinsérer…pour la 47éme fois ».  

Espagne – Iles Canaries : Trois migrants ont été arrêtés dès leur arrivée aux Canaries pour « avoir jeté par-dessus bord 25 autres migrants durant la traversée depuis la Mauritanie », selon les témoignages des survivants. Ils étaient environ 75 au départ de Nouakchott, dont des femmes et des enfants et 48 seulement ont débarqué sur l’île espagnole d’El Hierro, selon les autorités policières.

Toujours en Espagne, RFI a regretté qu’il n’existe pas dans la péninsule ibérique une page quotidienne qui relate les principaux « Faits divers », comme c’est le cas, en France, avec « Fdesouche », alors que l’insécurité est en progression constante.

Depuis ses accords avec le Maroc, au sujet du Sahara, l’Espagne échappe à l’immigration clandestine des subsahariens. Depuis le début de l’année plus de 800 migrants ont été expulsés depuis Tanger. « Inacceptable » jugent l’Association marocaine des droits de l’homme et, bien entendu, les migrants concernés.

Manuel Gomez




Africains pas contents de la France? Qu’ils fichent le camp!

remigration-retour-a-la-maison.jpg

Non seulement ils arrivent en nombre et pour la plupart illégalement, mais la France se devrait de les accueillir tous, comme le suggèrent les extrémistes de gauche! En plus, ils sont exigeants: il leur faut immédiatement le logement et le couvert!… Pour le travail?… Il n’y a pas urgence: ainsi on ne dira pas qu’ils viennent prendre le travail des français! Ils se comportent mal?  vols, violences, viols, crimes… Pas de leur faute! La France les a mal reçus, n’a pas compris qu’elle ne devait pas les juger à l’aune de sa propre culture décadente d’anciens colonialistes et qu’il serait temps qu’elle reconnaisse enfin la brillante culture africaine: aux français de s’adapter aux africains!

Je pense personnellement que si les africains ne sont pas heureux en France le mieux est qu’ils retournent en Afrique! Il y a de l’espace et du soleil! D’autant plus que l’exemple de beaucoup de français d’origine africaine ayant pourtant réussi sur notre sol n’est pas fait pour nous remercier de les avoir accueillis car nous en voyons trop ne pas hésiter à pleurer sur leur sort de victime dès que la parole leur est donnée en insistant même parfois lourdement pour dire qu’ils ne se sentent pas français, voire à cracher lourdement sur notre pays!

Ces jours passés, comme d’habitude depuis trop longtemps, on a pu noter encore de nombreux faits divers souvent dramatiques où sont impliqués des africains. Faits qu’on aimerait bien ne pas être trop ébruités sur la place publique. C’est pourquoi on ne les retrouve surtout que dans la presse locale, souvent pas trop développés. Dans les médias subventionnés, au niveau national, c’est l’omerta.  On se souvient de l’ancien slogan pour justifier ce mutisme injustifiable: « Il ne faut pas faire monter le FN ». Maintenant une autre peur est agitée plus violemment: il ne faut surtout pas faire élire Eric Zemmour le polémiste d’extrême droite qui ose parler de remigration!

Quelques exemples d’inadaptés à la France:

– cas d’une africaine qui ne devait pas savoir qu’elle était en France, forcément elle habite Saint-Denis dans le 93! Elle se croit toujours en Afrique où elle pouvait cuisiner et vendre sa tambouille dans la rue et n’a pas supporté qu’on veuille l’en empêcher… 2 policiers blessés…:

https://www.fdesouche.com/2022/04/06/videos-jet-de-marmite-policiers-blesses-intervention-de-police-tendue-a-saint-denis/

– Cas d’un migrant qui veut repartir chez lui. Oui, c’est rare mais ça existe. Je lui dis bravo! Et je souhaite que son désir soit exécuté au plus vite et que ce bon exemple soit suivi par tous ces africains illégaux qui pensent que la France doit se mettre à leur service… et surtout un service de 1ère classe:

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/poitiers-un-migrant-insiste-pour-revenir-dans-son-pays-d-origine

J’ai risqué ma vie pour venir en France mais je préfère partir, retourner chez moi, au Burkina Faso… Ici, je suis obligé de manger dans une poubelle. On disait que c’était un petit paradis ici, mais au Burkina, je n’ai jamais mangé dans une poubelle!… Je veux ma liberté!…

Il était arrivé en 2019. Avant de devoir pourtant repartir facilement car il est détenteur  d’une OQTF mais… il doit rester quelque temps en prison pour régler ses comptes avec la Justice. Selon les psychiatres, son arrivée sur le sol français s’est soldée par un « trouble de l’adaptation socioculturelle » (sic).

– Cas de résidents du Centre d’accueil des demandeurs d’asile de Vergigny qui trouvent, eux, que les locaux de leur centre ne sont pas assez luxueux et …sales:

https://www.fdesouche.com/2022/03/30/les-residents-du-centre-daccueil-des-demandeurs-dasile-de-vergigny-protestent-contre-la-vetuste-de-leur-foyer/

Rien n’est bien dans ce foyer, trop de problèmes d’eau chaude, de chauffage, des plaques électriques dans les cuisines qui ne fonctionnent pas, ça ne va pas au niveau des WC régulièrement bouchés ( on trouve toutes sortes de choses dans les canalisations  comme des pantalons!!!), il y a des cafards dans les chambres et les cuisines, pas assez de lave-linge dans la laverie payante. En plus le foyer est situé trop loin des commerces et cela deviendrait compliqué  pour les 4 ou 5 femmes enceintes… Ils veulent être relogés ailleurs! Apparemment, il faudrait peut-être leur offrir des femmes de ménage car la propreté des lieux qui incombe aux résidents laisse plutôt à désirer dans le parc comme à l’intérieur, dans certaines parties communes, le sol est jonché de déchets.

– Cas classique d’une famille congolaise avec 5 enfants arrivée depuis 2019 dont les demandes d’asile pour des raisons de sécurité ont toutes été rejetées et qui font le forcing avec l’aide de RESF en occupant une école:

https://www.fdesouche.com/2022/03/30/grenoble-une-famille-congolaise-avec-5-enfants-dont-la-demande-dasile-a-ete-rejetee-investit-une-ecole-pour-reclamer-un-toit/

Ils ne resteront pas longtemps dans l’école car selon « 20 Minutes » le soir même la Ville de Grenoble a hébergé les 7 personnes dans un appartement-hôtel. La Préfecture devrait prendre le relais ce jeudi en lui ouvrant les portes d’un hébergement.

Cas aux Assises du Mans d’une mère de 39 ans, 7 enfants, ayant sans doute déjà obtenu la nationalité française mais accrochée à sa culture d’origine elle a fait exciser à Djibouti ses 3 filles aînées qui avaient alors 4, 5 et 7 ans. Les faits remontent à 2007 et 2013:

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/sarthe-cinq-ans-de-prison-avec-sursis-pour-l-excision-de-ses-filles-2c1dd966-b0f0-11ec-9e99-36695c34ef7c

Son avocate Maître Béduet a insisté sur 2 points pour obtenir la clémence de la Cour d’Assises: primo, le choc de 2 mondes et secundo, la mère elle aussi victime car elle-même a subi une excision. La peine sera donc une sorte de peine de principe puisqu’elle a obtenu le sursis pour les 5 années de prison qu’elle devait effectuer.

A titre de comparaison, une mère ougandaise en Angleterre a été condamnée a 11 ans de prison sans sursis pour avoir excisé sa fille de 3 ans:

https://information.tv5monde.com/terriennes/royaume-uni-condamnation-historique-d-une-mere-pour-avoir-excise-sa-fille-289173

– Cas de violences physiques de la part d’africains pour obtenir des papiers. A Poitiers, ce cas récent parmi d’autres où on joue du coup de poing en particulier à la Préfecture si on est débouté du droit d’asile comme ce Guinéen:

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/poitiers-il-veut-devenir-president-de-la-guinee-la-justice-ordonne-une-expertise-psychiatrique

J’avais déjà d’ailleurs traité le cas d’une africaine qui avait agi de la même façon à la Préfecture de l’Indre il y a quelque temps:

https://ripostelaique.com/une-congolaise-expulsable-agresse-2-agents-de-la-prefecture-de-chateauroux.html

– Puis il y a les viols comme avec le cas de ce migrant congolais jugé pour viol sur mineure un mois après sa sortie de prison pour les mêmes faits et qui vient d’écoper 20 ans de réclusion criminelle:

https://www.fdesouche.com/2022/04/06/assises-du-mans-un-migrant-congolais-juge-pour-un-viol-sur-mineur-commis-1-mois-apres-sa-sortie-de-prison-ou-il-etait-incarcere-pour-des-faits-similaires/

– Et surtout les crimes horribles que les assassins tenteront de minorer parfois en invoquant les « voix » qui sont bien pratiques pour essayer d’obtenir le non-lieu:

https://www.fdesouche.com/2022/03/31/cour-dassises-des-vosges-une-migrante-camerounaise-jugee-pour-avoir-teleguidee-tue-ses-enfants-pour-se-venger-de-lun-des-peres/

Mais « les voix » ça ne marche pas à tous les coups puisque cette mère indigne aura 30 ans de réclusion avec une peine de sûreté de 20 ans.

– Il y en a un qui vient d’avoir de la chance car il n’y avait pas assez de preuves pour le condamner, il est donc acquitté au bénéfice du doute:

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/meurtre-sanglant-d-une-postiere-dans-l-ain-mamadou-diallo-acquitte-au-benefice-du-doute-20220404

Ce dernier au comportement indigne comme en témoignent les faits mérite un retour obligé dans son pays d’origine mais comme on le sait les OQTF ne sont accomplies que dans environ 10% des cas. Si Mamadou n’a pas envie de partir il restera!

Conclusion: Il est urgent de mettre en oeuvre le projet de Remigration qu’Eric Zemmour est le 1er à avoir développé largement dans la campagne présidentielle actuelle et pour lequel une majorité de français est d’accord. LR et Macron pitoyables perroquets qui maladroitement lui copient le sujet ne le feront pas! Et le RN a trop cédé déjà pour penser qu’il le fera. Il y a pourtant urgence, les prisons sont surpeuplées, la note des détenus étrangers est devenue exorbitante, et le pire, tous les drames à mettre à leur compte qui sont en progression constante puisque nos frontières sont largement ouvertes et le système social français très, trop accueillant.

Françoise Lerat

PS: A l’avenir la France doit avoir le dernier mot!




Aujourd’hui je vais vous parler de racisme…


Une fois n’est pas coutume.

Donc, cela va être interprété comme des propos racistes, bien évidemment…
Dès qu’on parle de sujets un peu sérieux on est traité de nazi, de facho ou de raciste… C’est devenu tellement courant que ceux qui le disent ne savent parfois même pas ce que cela signifie.
Les histoires de races ou de racisme, ça échauffe toujours les esprits.
Et c’est vrai qu’avec les différences ou les spécificités raciales, il y a toujours des histoires.

Pourtant, le « racisme », donc la méfiance, entre des peuples très différents physiquement, comme par la couleur de la peau, est une réaction animale normale et naturelle, profondément ancrée en l’homme depuis toujours, car c’est une attitude instinctive et collective de prudence et de défense des groupes humains par rapport à une menace potentielle.
Il n’y a rien là qui soit criminel ni condamnable.

L’homme se méfie toujours de ce ou ceux qu’il ne connaît pas et il a raison.

Ce qui est criminel, c’est de maltraiter ou de tuer d’autres hommes parce que leur peau n’est pas de la même couleur ou que leurs traditions sont très différentes.
Il est tout de même important de noter que les blancs et les jaunes, plus avancés et civilisés, sont beaucoup moins dans la défensive et la méfiance par rapport à d’autres races moins évoluées qui, elles, sont beaucoup plus « racistes » et agressives dans les mots et les comportements.
Leur seule attitude, aujourd’hui, d’exiger perpétuellement des excuses et de la repentance pour des événements d’un passé révolu (colonisation, domination, exploitation, esclavage, etc.) en est un signe patent.
Ils sont incapables de tourner la page et ne vivent que sur cette haine absurde et stérile.
D’autant plus que les africains, notamment, se sont eux-mêmes fréquemment adonnés à la mise en esclavage et à la vente de leurs propres frères, bien avant l’arrivée des colons, et ne viennent pas s’en vanter…

Je précise quand même que je ne pense pas être raciste.
Les races, je m’en fous. J’ai d’autres sujets plus graves à penser.
Je n’ai rien contre les gens de couleur, de langue, de culture, de traditions ou de religion différentes, tant que ces gens se comportent respectueusement et amicalement avec moi et ceux de mon pays, de mon peuple et de ma culture, c’est-à-dire français, blancs et chrétiens de tradition et de culture européenne et je pense que nous sommes nombreux à partager cette vision des choses.
J’ai d’ailleurs travaillé à une époque dans différents pays du monde, dont en Afrique du nord et en Amérique du nord et aux Antilles, et j’ai toujours eu d’excellents rapports avec des noirs et des arabes avec lesquels je travaillais ou qui étaient sous mes ordres. Aucun problème.

Ce matin, 05 04 2022, j’entendais sur une radio régionale (gauchiste) du sud-est que des associations d’accueil de migrants se plaignaient que le traitement réservé aux réfugies ukrainiens n’était pas le même (il serait meilleur) que celui réservé aux réfugies syriens ou irakiens, entre autres.
Alors, pour commencer, il faut rappeler que TOUTES les associations d’accueil de migrants, qui se prévalent de leurs qualités d’empathie, de générosité, de partage et d’être des gentils, des humanistes et « le camp du bien » (faut pas chier la honte !), sont des associations gauchistes et les gauchistes sont d’éternels fouteurs de merde (dans le monde entier) qui ont largement contribué à ruiner notre pays ces dernières décennies et on leur doit bien 150 millions de morts en un peu plus d’un siècle.
Et ces associations se donnent de grands airs et font beaucoup de bruit pour se faire remarquer…

Cela étant dit, ces associations n’ont vraiment pas attendu pour se plaindre, comme toujours, au nom des syriens, des irakiens, des arabes, des maghrébins et des africains, d’une supposée différence de traitement avec les ukrainiens.

Je leur répondrai, pour commencer, que les ukrainiens sont effectivement des réfugiés de guerre (à 90% des femmes et des enfants)  et que c’est un devoir humain de les accueillir, de les réconforter et de tenter de leur donner les meilleures conditions d’accueil dans notre pays et dans des familles françaises qui les reçoivent avec beaucoup d’amour pour leur permettre de se remettre des traumatismes de guerre qu’ils ont vécu, en attendant de pouvoir repartir un jour dans leur pays, quand la guerre sera finie et la reconstruction commencée.
Et à 95% ils veulent repartir, car ils aiment leur pays.

Par opposition, les immigrés arabes, maghrébins et africains ne sont pas des réfugies, car ils ne fuient par la guerre ni quoi que ce soit, mais ils sont des migrants économiques (des parasites et à 98% des hommes seuls et des enfants entre 14 et 35 ans) qui ont voulu quitter leurs pays où la vie « serait » dure, (surtout quand on ne veut pas travailler) pour venir en France et ne rien faire et être nourris, logés et blanchis aux frais des cotisations sociales et des impôts des travailleurs et contribuables français et du gâteau de notre système social de solidarité et sans aucune intention de repartir dans leurs pays, c’est-à-dire pour toujours.
Ce qui fuient ces gens, c’est le travail…
Et déjà, ça, les français n’apprécient pas trop.

Mais ce n’est pas tout.
Nos amis ukrainiens sont, comme nous, des européens de souche, des blancs, des chrétiens (très majoritairement orthodoxes et 9% catholiques) et ils partagent avec nous de nombreuses traditions chrétiennes. Les ukrainiens sont un peuple calme, pacifique et travailleur et nous les accueillons comme des frères et sœurs dans notre pays, en sachant qu’ils nous considèrent comme des amis et qu’ils auront de la gratitude envers nous. Ils ne représentent aucun danger pour nous.

A l’opposé, nous savons aujourd’hui que tous les pays arabes, maghrébins et africains ne partagent strictement rien avec nous en termes d’origines, de race (puisque c’est le seul mot), de culture, de traditions et de religions, car ils sont majoritairement musulmans et ils cultivent une haine féroce contre les européens, les blancs et les chrétiens, ce qui leur est commandée par l’islam.
L’islam prescrit clairement dans ses écrits (Coran, Charia, Hadiths), la haine et la guerre contre les « infidèles » (tous les non musulmans, juifs, chrétiens, bouddhistes, athées, etc.) jusqu’à ce qu’ils se soumettent à la religion d’Allah, et les encourage à leur mentir constamment (la taqiya) pour mieux les tromper, les endormir et les poignarder, les égorger et les décapiter à toute occasion possible, ce qui est parfaitement constatable en Europe, aujourd’hui.

Il est dès lors bien évident que nous ne pouvons avoir que de la méfiance et de la prévention contre les représentants de toutes les populations en provenance de ces régions du monde et que la majorité des citoyens français, mais aussi européens n’en veulent plus chez eux, en Europe, aujourd’hui.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Président Macron, ce traître immonde, avait défendu devant l’ONU et imposé au monde son fameux « Pacte de Marrakech », une loi inique et félonne qui interdit de critiquer et de s’opposer aux flux migratoires et ouvre toutes les frontières extérieures de l’UE à tous les migrants du monde, principalement musulmans, évidemment, car ils sont les instruments des puissances mondialistes de l’extermination des peuples occidentaux blancs et chrétiens.

Il convient aussi de dire que dans ces pays règne aussi perpétuellement la violence, car ces peuples sont rendus violent par cette religion violente et que tout est bon pour faire régner la violence et la guerre.
C’est le terreau dans lequel ils semblent s’épanouir.
Lorsqu’on leur demande « pourquoi êtes-vous et voulez-vous rester musulmans ? », la plupart du temps ils sont incapables de répondre ou bien répondent « C’est la religion de mes parents, de ma famille de ma communauté et je n’ai pas le droit de la quitter » ou encore « c’est une religion de paix, d’amour et de tolérance… »

C’est clair, ils se foutent sur la gueule sans arrêt mais sont des gens pleins d’amour, de paix et de tolérance…
J’admets que je pousse un peu la caricature.
Mais il est vrai que la critique ou l’abandon de la religion sont punis de morts par décapitation, grand signe d’amour et de tolérance…
C’est dire à quel point ils sont coincés là-dedans.

Néanmoins, et ça les musulmans refusent de la reconnaître, des millions de musulmans quittent et s’éloignent de l’islam chaque année, dès qu’ils en ont la possibilité, car l’islam interdit aux femmes d’étudier et de travailler et donc de s’émanciper du joug des pères et des maris et de trouver enfin la liberté. Pour les hommes c’est aussi une grande contrainte et le risque de commettre un jour un faux pas et d’être torturé ou exécuté.

Tout cela explique et justifie pleinement que les occidentaux, largement plus civilisés et avancés que ces 57 pays musulmans où ne règnent que la misère, la peur et la mort, refusent de voir leurs pays devenir musulmans et sombrer dans la haine et la violence perpétuelles.

Au fait, l’islam n’est pas une race !!!
Mais c’est un fléau planétaire.

Et c’est donc aussi pour cela que les pays occidentaux accueillent sans problème des ukrainiens et répugnent à accueillir des musulmans de quelque origine que ce soit et pour quelque motif que ce soit, car ils sont les seuls artisans de leur malheur en acceptant de rester dans cette pseudo-religion.
C’est à eux de se prendre en main et de faire changer les choses et de ne plus accepter de se soumettre à cette monstruosité.

Pour la France, la paix et la liberté.

Laurent DROIT




Saoudiens et Sénégalais virent les clandos : silence de Mélenchon!

COMME UN SENTIMENT D’ASPHYXIE.

On vire du clando partout, notamment chez les coraniques de première catégorie. Musulmans contre Musulmans, c’est du propre. Sauf en France et en Europe. 1 million en France, selon certains chiffres de Darmanin en personne. Il est clair que seul Zemmour, avec la dynamique que permettrait son élection, peut régler le problème. On attend par ailleurs les protestations de Mélenchon…

Et même au pays du Patron, vous vous rendez compte ? Bon, allez, envoyez-les nous.

LES AVENTURES DE CHOUPINET.

Où l’on voit notre héros dans une posture plutôt acrobatique. http://www.scandale-macron.fr

Choupinet ne jure plus que par les cabinets conseils. Son programme santé en atteste. Cet homme est pou de bon un pion sur l’échiquier mondialiste. Alors, 20 Minutes, fake ou pas fake ?

Choupinet a donc daigné accorder un meeting à son bon peuple. Incapable de remplir une salle de 30.000 personnes, trois fois moins qu’un vulgaire Zemmour. Un  discours proche de Fidel Castro, 3 heures. Bonjour la sieste. Certains parlent d’un inventaire à la Prévert, avec une rare mauvaise foi.
https://www.bvoltaire.fr/macron-dans-larene-un-inventaire-a-la-prevert/?

Et un mensonge de plus, un ! https://www.fdesouche.com/2022/04/02/sur-limmigration-clandestine-nous-navons-aucune-lecon-a-recevoir-a-declare-emmanuel-macron-rappel-seulement-10-des-oqtf-sont-executees-pres-d1-million-de-clandestins-sont-aujourdhui/

D’autres disent que c’était charnel.En plein Ramadan, c’est risqué ! https://francais.rt.com/france/97521-truc-plus-charnel-que-meeting-traditionnel-macron-arena-nanterre

Au même moment, dans l’aile droite de la mosquée.

Des slogans lancés par Attal : « qui ne saute pas n’est pas Macron » (Question : qui ne saute pas qui ?) Quant aux quelques remous, vite réprimés : des écolos dégénérés (pléonasme) venus foutre le boxon.

ANIMATIONS DIVERSITAIRES.

Bayonne : Choupinet rassuré, les deux femmes n’ont pas pratiqué la légitime défense. A part cela, ces deux naïves hébergeaient le clandestin qui les a poignardées. L »amour au temps de la Covid 19. http://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/bayonne-deux-femmes-gravement-blessees-a-l-arme-blanche-ce-vendredi-soir-1648872559

Tiens, la Licra et les associations juives, qui accusent Zemmour de racisme, sont bien silencieuses sur ce dossier. C’est qu’il y a les bons et les mauvais assassins, comprenez vous. http://radio-shalom.net/podcasts/la-famille-de-jeremy-cohen-percute-par-un-tramway-a-bobigny-accuse-sur-radio-shalom-la-mort-de-jeremy-est-liee-a-une-agression-dont-il-a-ete-victime-par-une-bande-de-jeunes-immediatement-avant-d-etre-percute-par-le-vehicule-1143

Sinon, tout va bien dans la France de Macron, Darmanin et du Yéti.. On ne donne jamais le nom des victimes, ni celui des agresseurs, donc, c’est signé, avec la complicité des serpillères mélancoliques qui nous gouvernent et qui gouvernent l’information en France. http://www.estrepublicain.fr/faits-divers-justice/2022/03/28/roue-de-coups-et-laisse-pour-mort-pres-de-la-place-dombasle-a-nancy-pour-une-cigarette-refusee

http://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/rouen-un-homme-retrouve-mort-place-des-emmures-apres-avoir-recu-plusieurs-coups-de-couteau-1648900533

http://alencon.maville.com/actu/actudet_-assises-du-calvados-un-homme-condamne-en-appel-a-5-ans-de-prison-pour-viol-et-agression-sexuelle-_fil-5158460_actu.Htm

http:/actu17.fr/faits-divers/haillicourt-frappe-a-coups-de-marteau-a-la-tete-et-poignarde-par-quatre-individus-a-son-domicile.html

ZEMMOUR FACE À LA MEUTE.

Booba qui félicite Zemmour pour ses propos sur l’école. Les islamo-racailles ne comprennent plus rien.
https://francais.rt.com/france/97523-non-endoctrinement-enfants-bravo-monsieur-zemmour-booba-met-twitter-sens-dessus-dessous.

Un Zemmour posé, face à un journaliste pour une fois à peu près neutre.

LES CRÉTINS QUI NOUS GOUVERNENT.

Il va falloir se couvrir, dans les années qui viennent. http://www.la-petite-souris-normande.com/2022/02/la-france-bientot-sans-assez-d-electricite.html

CORONACIRCUS.

Comment le journaleux marseillais modèle courant couvrent le colloque organisé dans sa ville, colloque destiné à faire le point sur les traitements de la COVID 19. Exemplaire. http://actu.fr/provence-alpes-cote-d-azur/marseille_13055/covid-19-on-a-suivi-pour-vous-le-congres-des-antivax-parraine-par-didier-raoult-a-marseille_49831681.html

L’AUTRE GUERRE.

Un point de vue qui semble équitable, avec en point d’orgue la dénonciation des tortures infligées aux Russes par les Ukrainiens. Quels torrents de haines ressassées survivront-ils à tout cela ? http://russiepolitics.blogspot.com/2022/04/puisque-la-russie-negocie-les.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email

Boutcha. Le mort retire sa main au passage du blindé. On appelle cela mise en scène, je crois. http://www.facebook.com/BrazonGerard/videos/696248898196485

AUTRES FRONTS.

Les gaités du Ramadan, en Tunisie. Combien de clandestins pour nous ? http://www.lepoint.fr/afrique/tunisie-le-ramadan-de-tous-les-dangers-03-04-2022-2470704_3826.php?boc=32715&m_i=OguwIsZoUGyVeZ0r4dlkUYKZLzRuChrD6MYY6BgXfxrsKAv91kT47zJvFX_Vyea96hRZjNSgyaLQhZHYn2gm2q1AOd&M_BT=497464915#xtor=EPR-57-[Push-email]-20220403-[Article_1]

« Il est clair que votre Président-zombie ne supporte pas la vue du sang » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski