1

TV non-stop : ¼ d’heure d’info triée, rabâchée et interminablement commentée

medias-propagande-d-etat.png

Pierre Conesa était l’invité du média indépendant Omerta.

Cet ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, agrégé d’Histoire, énarque, chercheur associé à l’IRIS, est spécialiste des questions stratégiques internationales militaires.

Il est l’auteur, en autres ouvrages, de Guide du Paradis : publicité comparée des au-delà (L’Aube), de Les Mécaniques du chaos : bushisme, prolifération et terrorisme (L’Aube), de La Fabrication de l’ennemi (Robert Laffont, collection « Le Monde comme il va »), de Dr Saoud et Mr Djihad (Robert Laffont, collection « Le Monde comme il va »).

Interrogé par Aïcha Hmissi, journaliste grand reporter à Omerta, Pierre Conesa a expliqué le fonctionnement des chaînes d’information en continu. Un matraquage orchestré d’infos sélectionnées entrecoupées d’interminables débats.

« la première guerre du Golfe est la première totalement télévisée. Toutes les chaînes de télévision de la planète se sont installées à la frontière et tous les jours il fallait fournir de l’information. 

Pour nous, ça s’est traduit par la naissance de la 5, et au plan international, de CNN. 

Seulement six mois c’est long à tenir et au déclenchement de l’offensive, il fallait assurer le spectacle. 

Vous avez depuis la caractéristique de ce qu’on connaît : les guerres et les conflits internationaux sont devenus des spectacles audiovisuels qu’on peut suivre en continu avec cette notion de chaîne d’infos en continu. 

Aujourd’hui en France, on en a cinq, censées faire croire au téléspectateur qu’on va tous les jours lui apporter une information. Et quand on n’a pas d’informations, on lui fournit du débat. 

Une chaîne d’info en continu fait à peu près 12 à 15 minutes d’informations réelles, le reste étant du débat. Ça veut dire quatre ou cinq personnes autour de la table, que vous renouvelez ». Dommage que Pierre Conesa n’ait pas précisé combien ces commentateurs sont payés.

« C’est ce que j’ai appelé le complexe  militaro-intellectuel, ce sont tous ces gens qui viennent dire comment se déroule la guerre, il faut faire ci, il faut faire ça… même s’il n’y a rien à dire, l’urgence de l’information est de toute façon que nous sommes les premiers à vous dire quelque chose.

Vous avez donc des débats qui entretiennent cette espèce d’émulsion que constitue leurs pseudo-connaissances… » à voir à partir de 26’ de cette vidéo :

Pierre Conesa: “2/3 de l’humanité refusent  d’appliquer les sanctions contre la Russie

 

https://youtu.be/Y7CgzNyWxSI

Les bellicistes de plateaux TV, complexe militaro-intellectuel ?

https://youtu.be/FBeG-areq3Q

Jacques CHASSAING 




Censure : les choses ont-elle changé à Boulevard Voltaire depuis l’époque Ménard?

censure.jpg
Ces dernières années, je me suis vu refuser certaines propositions à Boulevard Voltaire, (cher contributeur, nous sommes malheureusement submergés de propositions ce moment) site sur lequel il me semblait véritablement exister une liberté de ton dans la période où il était géré par ses fondateurs, j’ai nommé l’actuel maire de Béziers et son épouse, Emmanuelle Ménard Duverger, ainsi que Dominique Jamet. Hormis à une seule reprise, j’ai toujours pensé que l’éventuelle qualité de mon angle pouvait être en cause, ce qui était probablement le cas en certaines occasions, mais pas toujours, semble-t-il aujourd’hui…

Le seul hic éditorial clair me concernant relatait une énième attaque au couteau aux Pays-Bas, commise par une personne de confession musulmane, documents vidéos à l’appui, tous néerlandais et fournis par des témoins. Il s’agissait de savoir si l’auteur des faits criait bien Allahu akbar (ou Allahou akbar) selon l’une des vidéos de témoins, filmée à partir d’un balcon surplombant l’endroit des faits, quoique à une certaine distance, le tout étant plus ou moins couvert par les voix de témoins au premier plan, présents sur le balcon. Néanmoins, tout était identifiable, traduisible, ce que je fis, cette vidéo étant largement partagée par des médias officiels comme moins officiels néerlandais, médias admettant officiellement que l’auteur avait bien crié et non pas aurait crié Allahou akbar, comme voulut me le faire écrire Boulevard Voltaire. J’avais beau souligner que l’intégralité des médias néerlandais partageant la vidéo affirmaient que l’auteur avait crié Allahou akbar, Boulevard Voltaire ne me fit pas confiance, moyennant quoi je leur fis savoir que je refusais que ma proposition soit publiée. Je les trouvai bien frileux, pour ne pas dire plus.
 
Et voici que certains de mes doutes se retrouvent confirmés par une tierce personne, même si je reconnais volontiers ne pas avoir toujours eu, peut-être, la qualité rédactionnelle exigible et exigée. Ce n’est pas le correcteur du site qui me contredira, qui livre un travail de qualité, ainsi que parfaitement à l’œil (même si c’est le bon). Bon courage à lui.
 
Voici en effet que M. Christian Vanneste en personne sur Radio Courtoisie, dans le cadre du Libre Journal de la Résistance du 4 décembre 2023, nous apprend avoir été censuré par Boulevard Voltaire, ce qui confirme mes craintes, doutes et hésitations : l’on y censurerait, comme dans une vulgaire officine de fake checkers ? Il s’agissait d’un papier concernant le conflit en Ukraine, et pour ce qui est des explications verbales de M. Vanneste concernant cette « crise », j’en partage plutôt l’angle, consistant entre autre à ne pas perdre de vue le jeu pernicieux – pour ne pas dire vicelard – des Américains ainsi que leur responsabilité dans cette affaire. Sans pour autant tomber dans la poutinolâtrie.

Personnellement, je me demandais en effet depuis un certain temps ce que pouvait bien foutre le fils de Biden, (alors vice-président d’Obama) dont on a appris les pérégrination d’un ordinateur personnel laissé en dépôt chez un réparateur, puis oublié, que pouvait bien foutre, disais-je, ce fils du vice-président américain dans le conseil d’administration du plus important producteur privé ukrainien de gaz ? (courant 2014). Je vous passe le vaste marché de l’aviation militaire en Europe, continent submergé à l’heure actuelle par les F-35, continent dont les dirigeants tous europhiles confirmés se révèlent pour l’occasion tous  europhobes empressés : chez Dassault, qui ne démentira pas, on a l’air fin avec le Rafale, « meilleur avion du monde ». L’on sait par ailleurs qu’à Bruxelles il y a la plus forte densité mondiale de lobbyistes américains au cm2. Est-ce juste un vaste et immonde lupanar, et le qatargate en cours ne serait-il qu’un modeste arbre cachant la forêt ?
 
Je cite Christian Vanneste : « J’ai cessé d’envoyer mes articles à Boulevard Voltaire, en général, je les envoyais toujours à Boulevard Voltaire qui les reprenait depuis dix ans (…) Dès lors que Boulevard Voltaire a pratiqué une censure, j’ai cessé d’envoyer quelque texte que ce soit. Dont acte. Je ne fus ni aussi bon, ni aussi franc.
 
Ceci expliquant cela, depuis un certain temps déjà, une rubrique était apparue sur ce site : cette semaine, Boulevard Voltaire dans les médias. Comme je disais à l ‘époque ; ah bon ? Je pensais que Boulevard Voltaire était un média ? Que ne ferait-on pour un petit rond de cuir dans les médias 
Silvio Molenaar



Le gouvernement veut briser les reins de FranceSoir

Liberté de l’information, pluralisme, indépendance des journalistes… Des mots qui servent de paravent au totalitarisme médiatique actuel. Le cas de FranceSoir est emblématique.

Soutenir pour se détromper

En France, les publications doivent recevoir un agrément délivré par la CPPAP (Commission paritaire des agences de presse), organisme dépendant du ministère de la Culture. En mars 2021, cet agrément avait été accordé par Roselyne Bachelot, la ministre de l’époque, établissant ainsi que le titre présentait « des informations, des analyses et des commentaires […] susceptibles d’éclairer le jugement des citoyens », comme le veut l’article 2 du décret du 29 octobre 2009 qui fixe les critères d’admission. Le 30 novembre 2022, FranceSoir apprend par voie de presse que le ministère a décidé de ne pas renouveler l’agrément CPPAP du journal pour « un défaut d’intérêt général » et que les contenus à propos de la crise du COVID-19 porteraient « atteinte à la protection de la santé publique ». À quelques mois d’écart, quel grave changement a pu amener la nouvelle ministre de la Culture à désavouer son prédécesseur ? La décision serait-elle liée au révélations de FranceSoir avec le dossier Fact & Furious quinze jours avant ?

https://ripostelaique.com/fact-and-furious-demasque-les-sales-methodes-des-harceleurs-covidistes.html

Dénigreur des politiques de santé publique ?

FranceSoir est en première ligne depuis l’épidémie du COVID-19. Il fait partie des rares médias à donner la parole à des spécialistes en infectiologie comme le Pr Didier Raoult ou le Pr Christian Perronne. Accusé d’avoir dénigré les « politiques de santé publique » mises en place par le gouvernement, le Pr Perronne est complètement blanchi de ces accusations par la chambre disciplinaire de première instance d’Île-de-France de l’Ordre des médecins le 22 octobre 2022. Cette décision montre le professionnalisme des rédacteurs de FranceSoir qui ont ouvert leur média à cet épidémiologiste compétent alors que ses positions étaient contestées par les “experts” officiels déployés par les médias du régime. 

Les bras cassés du debunking

L’agrément de la CPPAP est indispensable car il conditionne la défiscalisation des dons. Or FranceSoir ne vend pas d’édition papier, ses revenus sont issus uniquement des dons de ses lecteurs en ligne. La ministre le sait très bien. La proximité des dates entre les révélations de FranceSoir et la suppression de son agrément incitent à faire le lien. D’autant plus quand on regarde le dossier et les conditions d’agrément de la CPPAP à Fact & Furious, augmentées d’un contrat avec l’AFP et de l’accréditation des médias nationaux et même “oxydantaux”, comme site de “debunkig” anticomplotiste. Les compétences de l’individu, ancien militaire et ancien barman opérant seul au fond de son garage, ne sont journalistiques que par l’adoubement des officines ministérielles et de leurs affidés. 

La mission de tromper

Cette affaire met à jour les dessous actuels du traitement de l’information. Pour accréditer leurs thèses (COVID, climat, énergie…), le régime en est réduit à faire appel à ce niveau de compétence. Même leurs écoles de journalistes pourtant soigneusement formatés ne sont plus capables de fournir ce type de rédacteur. Le paravent des médias officiels, reconnus et légitimés n’est qu’un décor digne des marionnettes. Pendant que des professionnels débitent leurs informations sur les plateaux et dans leurs journaux à grands renforts de subventions, le brouet indigeste est préparé au fond de garages par des bras cassés. Comme Antoine Daoust, fondateur de Fast & Furious, tellement sérieux qu’il a été obligé de fermer son site, mettant à jour tout le montage avec des soutiens de l’AFP à l’Élysée, validés par les médias officiels, tous pris la main dans le sac. À ce niveau, ce n’est évidemment plus une erreur, mais une volonté manifeste de tromper l’opinion publique. L’énormité du dossier inciterait à la méfiance, sauf qu’un phénomène similaire de manipulation a été mis à jour aux États-Unis par Elon Musk avec Twitter et que, comme par hasard, les GAFAM s’en sont pris à FranceSoir. En 2021, Google déférençait le titre et YouTube censurait sa chaîne. Les complotistes ont bon dos… 

Subventionné ou libre

Aujourd’hui en France, les seuls médias reconnus officiellement sont tous subventionnés, et grassement :

https://www.ojim.fr/aides-a-la-presse-2021-bernard-arnault-et-lhumanite-vainqueurs/

https://www.ojim.fr/presstalisnmppfrance-messagerie-600me-de-vos-poches/

Les rares rédactions dissidentes à l’équilibre économique précaire, sont sous surveillance (Valeurs actuelles, Politique Magazine…), voire persécutées (Rivarol…) ou disparaissent (Minute…). Un seul exemple emblématique : L’Humanité, quotidien d’un Parti communiste incapable de constituer un groupe parlementaire, ne survivrait pas sans l’aide de l’État, alors que le quotidien indépendant Présent a cessé de paraître. 

Face à la puissance de l’appareil d’État, la situation pourrait sembler désespérée. Elle est au contraire une extraordinaire occasion de manifester un vrai soutien à la liberté d’expression. Toujours dans l’Histoire, seule compte la population dans les rues, aucun pouvoir ne peut résister. Ça tombe bien, une manifestation est prévue pour soutenir FranceSoir samedi 14h30, 38 rue Fabert 75007 Paris :

https://www.francesoir.fr/videos-pause-interview/collectif-vigimedias-pause

Thierry Decruzy




Macron file 30 millions aux milliardaires pour arroser leurs journaleux

Presse_ne_pas_avaler

ON A LES TARTUFFES QUE L’ON MÉRITE

Guénolé. Celui-là évitera soigneusement de signaler l’islam comme l’un des problèmes (oh, pas grand chose, rassurons-nous) de l’antisémitisme, du néo-fascisme, du racisme et de la violence envers les femmes. Sacré Thomas, toujours le mot pour rire. http://www.crif.org/fr/content/interview-entretien-avec-thomas-guenole-politologue-et-essayiste-engage

Le coût de la collaboration. L’État au secours des milliardaires qui possèdent la presse et l’audiovisuel français. Faut bien qu’ils puissent payer leurs journaleux, pour vendre la propagande du système aux Français. Du Choupinet pur jus, en droite ligne de ses illustres prédécesseurs.

C’est bien, citoyenne. Mais il eût été préférable de dénoncer tout cela lorsque tu étais au pouvoir. Nous pouvons donc considérer que tu fus la complice parfaitement consciente de cet élément important du déclin français.

Hommage. Pour Roselyne, cet exemple de femme française peu soucieuse des apparences. Ou comment le simple courage ne s’apprend pas. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Marvingt

IRAN CONTRE CHARLIE

Nous rappellerons ce que nous disons ici même depuis des années : l’islam, s’il est divisé par une très ancienne et très sanglante  guerre interne, avance uni contre les civilisations qu’il a pour projet, depuis le début, d’abattre. Toute tentative « occidentale » de jouer sur cette division pour retarder les échéances historiques est par avance vaine. https://fr.irna.ir/news/84505423/L-Iran-déclare-que-l-unité-chiite-sunnite-est-indispensable-pour

ON A LES JEAN MOULIN QUE L’ON PEUT

Houellebecq se retire juste avant la fatwa.

Il se serait en effet bien agi de cela : la condamnation à mort islamo-fasciste derrière la robe noire des avocats. 

Le Recteur triomphe et pousse l’orgueil du vainqueur jusqu’à retirer sa plainte.

C’est qu’il a eu chaud aux fesses, le bougre. L’étalage public de la Cause, de ses œuvres et de ses pompes, mazette ! Ça pouvait donner une mauvaise image de Dieu, cette affaire.

Plainte retirée donc. Cette mansuétude est un coup de dague supplémentaire dans le dos d’une France exsangue, désespérément à la recherche de ses héros contemporains.

Une France qui ne peut plus ne pas savoir désormais de quoi il est question très précisément. https://www.lefigaro.fr/vox/societe/polemique-avec-le-recteur-de-la-mosquee-de-paris-les-passages-que-michel-houellebecq-a-choisi-de-modifier-20230105

Pauvre Houellebecq, qui se croyait quitte avec ses tourmenteurs. Les islamiques ont bien joué leur coup : pour une mosquée qui se retire (provisoirement) du combat, la meute des autres ne lâche pas sa proie. Que devra faire l’écrivain pour écarter ce renfort assez colossal surgi devant lui ? Se convertir ?  Dans cette affaire, la France recule d’au moins quatre cases. Quant au pouvoir, il laisse, à sa manière « Montoire », un homme seul se battre contre une armée. Chapeau, les caves !

https://www.lepoint.fr/societe/affaire-houellebecq-l-union-des-mosquees-de-france-maintient-sa-plainte-05-01-2023-2503867_23.php

COMME UN SENTIMENT D’INVASION

Les polices en relais de Génération Identitaire. L’exemple vient d’en haut. Pour Libé, la protection des frontières de la France ne vaut pas une pipe au bois pratiquée par un trans brésilien, à la sortie du bouclage. https://www.liberation.fr/societe/a-la-frontiere-franco-italienne-une-police-chere-et-des-ong-ameres-20221229_JBLC64OBK5HZVFTCW2C66I6QMY/?redirected=1

On peut supposer que Mediapart se réjouit de cette démission. https://www.mediapart.fr/journal/france/040123/photos-de-suspects-et-propos-racistes-le-tableau-de-chasse-d-un-policier-pro-zemmour-sur-telegram

GUERRES TRIBALES FINANCÉES PAR LE CNC

On ne voit pas très bien comment l’Afrique va finir par représenter un continent. https://www.jeuneafrique.com/1405211/culture/malgre-omar-sy-tirailleurs-rate-son-rendez-vous-postcolonial/

Mais bon, si c’est Dupond-Moretti qui co-parraine… https://www.ouest-france.fr/societe/immigration/sans-papiers/quatre-figurants-du-film-tirailleurs-menaces-d-expulsion-dans-les-ardennes-1304cb28-8d05-11ed-8e30-162c8e51c813

ON A LES POURRITURES QUE L’ON MÉRITE

Cette crapule semble être en assez bon termes avec la mairie de Paris. Un peu comme le fut la mairie de Chicago avec Capone et ses gens. L’histoire adore bégayer de cette manière si romanesque. Peut-être P’tit’mère Brossat (petit-fils d’un traître à Israël, ndlr) nous donnera-t-elle quelques précisions sur cette ténébreuse affaire ? https://www.lepoint.fr/justice/a-paris-le-regne-du-roi-des-fourrieres-est-termine-05-01-2023-2503818_2386.php

Apparemment, le viandard, c’est le chrétien. Quant au connard, il se pourrait bien qu’il ait commandé l’affiche.

 

ÉCHOS DU CHAOS
Métissage obligatoire pour le ministère de la Santé :

Anthonin Lamoureux  Excellente nouvelle : « Le solde d’exportation d’électricité dans le vert depuis le 19 décembre ». Les Français, en consommant moins (tout en payant plus), permettent de vendre de l’électricité à l’étranger, renflouant les caisses d’EDF vidées par les spéculateurs. C’est bô ! https://www.leparisien.fr/economie/redoux-la-france-eteint-un-reacteur-faute-de-besoin-et-se-remet-a-exporter-son-electricite-05-01-2023-DXDFELGXMVHXXADWEZKFFW2XKQ.php

Les boulangers français seront heureux d’avoir été sacrifiés pour que leurs compagnons allemands puissent payer l’électricité la moins chère d’Europe.

ANIMATIONS À FOND LA CAISSE
Nationalité étrangère la plus courante dans les prisons des pays européens. Des visas ! Des visas ! 
Surinée du jour au Lidl par jeune clando du coin. Var Matin ne précise pas à quel rayon le surineur a commis son forfait… ni d’ailleurs l’origine de ce dernier, un oubli, sans doute… : Une jeune femme de 24 ans poignardée dans le Lidl du Luc – Var-Matin (varmatin.com)
Nantes toujours aussi pourrie par le trafic de drogue : « Les investigations ont permis d’établir que l’appartement rue Meissonnier, qui était sous-loué par un locataire en grande précarité, servait de base logistique : l’occupant préparait les commandes passées sur Telegram, et d’autres allaient les livrer directement aux clients.
Sur place, des balles de tennis sont aussi récupérées – il ne s’agit pas du passe-temps des dealers au repos. Fourrées avec de la drogue, elles sont jetées par-dessus les murs des prisons de Nantes, et alimentent le trafic de stupéfiants derrière les hauts murs. » Armes à feu, drogue : un nouveau réseau de deal démantelé aux Dervallières à Nantes (breizh-info.com)

Pour Dard El  Malin, les Kurdes passent avant sainte Geneviève : https://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-interdiction-dune-marche-aux-flambeaux-de-lultradroite-prevue-samedi-05-01-2023-PA6CXYSQRNEFPGQYSFVWSLWNRA.php

RÉSISTANCES

On en a marre des exigences de certains. Et de la Gauche-Lauriston.

CORONADÉSASTRE
Le point sur les mensonges et la situation réelle.

« Une étude publiée en novembre par des scientifiques allemands affirme que des personnes terrassées par des myocardites dans les 7 jours suivant la vaccination anti-Covid sont probablement mortes à cause du vaccin. Ces conclusions ont pu être tirées grâce à des autopsies. » Une étude allemande fait le lien entre vaccins à ARNm et décès par myocardite (reseauinternational.net)
AUTRES FRONTS

On tue, on tue, on tue. Et ce n’est pas au nom de Jésus, de Moïse ou de Bouddha.

The Religion of Peace

Jihad.Décembre 2022

Attaques 117
Tués 441
Blessés 256
Attentats- Suicide   8
Countries 21
List of Attacks

En Belgique il est recommandé de ne pas fouiller les assassins de masse et autres nazis coraniques. Ce sont des êtres humains, comprenez vous. https://www.sudinfo.be/id597074/article/2023-01-05/le-proces-des-attentats-terroristes-de-bruxelles-tourne-au-fiasco-total

« Ils vous ont lavé le cerveau ».

« Vraiment ? »

Peut être une image de type animation de 1 personne et texte qui dit ’10:57 Tweet Elon Musk @elonmusk I'm not brainwashed!! Traduirele Tweet they brainwashed you really? 8:11 28 déc. 22 14,5M Vues 29,8K Retweets 228K J'aime 856 Tweets cités Tweeter votre réponse’

Pour des informations sur la préparation du prochain massacre chez Charlie Hebdo, lire la presse israélienne. https://www.israelnationalnews.com/news/365437

« On tue, on tue… faut pas exagérer, la plupart sont seulement blessés » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski

 

 




Charlie Hebdo : un journal de gauche schizophrène, mais courageux

Charlie Hebdo publie un numéro spécial contre les mollahs iraniens, en soutien à la révolte du peuple contre la dictature cléricale qui sévit dans ce pays.

L’occasion de quelques rappels sur les hauts faits de Charlie Hebdo, mais aussi ses trahisons et ses fautes politiques impardonnables.

https://ripostelaique.com/charlie-hebdo-devrait-presenter-des-excuses-a-riposte-laique.html

https://ripostelaique.com/et-la-gauche-devint-la-putain-de-lislam.html

https://ripostelaique.com/pas-de-voile-pour-marianne.html

Le problème de ce journal : il est le dernier bastion classé à gauche à ne pas se coucher totalement devant l’islam, mais il passe le plus clair de son temps à taper sur ceux qui dénoncent le plus fortement l’islam, comme Éric Zemmour ou Riposte Laïque.

Sans oublier sa défense inconditionnelle d’une politique migratoire qui fait venir en France des millions de soldats d’Allah, coreligionnaires de ceux qui ont assassiné leurs anciens…

Bref, Charlie Hebdo incarne à la perfection cette phrase attribuée à Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes ».




Le Parisien s’est procuré « le rapport secret sur la crise Covid »

Chaud devant !

Impossible a priori : Il nous a été répondu que cet audit du ministère de la Santé durant la première phase du Covid-19, estampillé « Confidentiel » sur chacune de ses 205 pages, était « préparatoire à une décision administrative » et ne pouvait être communiqué au grand public.

Rapport explosif sur la crise Covid pilotée si on ose le mot par le « ministère de la Santé  » entre mars et novembre 2020, ce « retour d’expérience du pilotage de la réponse à l’épidémie de Covid » commandé par Véran aurait été soigneusement occulté, caché… Et on comprend pourquoi puisqu’il avait pour but d’identifier « les réussites, les difficultés et les lacunes » révélées par le Covid dans l’organisation du ministère de la Santé.

À lire dans la foulée :

Rapport secret sur la gestion de crise du Covid-19 : zéro pointé pour la recherche française

Entre mi-juillet et octobre 2020, quatre inspecteurs de l’Igas ont interviewé quelque 375 personnes (membres de cabinets ministériels, directeurs d’agences régionales de santé, d’hôpitaux, préfets, élus, etc.) à travers la France. Leur constat, quasi clinique, est accablant : impréparation, désorganisation et circuit de décision « peu lisible ».

Ledit rapport aurait été versé à l’enquête de la Cour de justice qui doit dire si des membres du gouvernement ont une part de responsabilité dans le bilan catastrophique de « l’épidémie Covid et ses conséquences » (160 000 morts, une paille !). Il semble que l’on ne parle pas (encore ??? ) des choix de vaxxination, d’interdire l’hydroxychloroquine etc. Sont ainsi visés, pour le manque de masques, le maintien des municipales, le retard à l’allumage de la gestion de crise…  Buzyn, Véran, Édouard Philippe… seraient visés, à différents titres. Et notamment pour avoir manqué de naufrager  la France au printemps 2020.

Beaucoup de questions restent pendantes, et notamment pourquoi ont-ils attendu le 20 mars pour activer la cellule interministérielle de crise, laissant Salomon courir de partout pour essayer de tout gérer… La cellule étant dans un bazar sans nom, avec des acteurs divers agissant chacun de leur côté, sans coordination, sans pilote…

Bref une gouvernance à la petite semaine, les Ehpad complètement oubliés au début puis noyés sous les protocoles… On commence à comprendre les horreurs du printemps 2020, avec ces seniors sanctionnés pour avoir voulu juste faire un coucou à leur conjoint en Ehpad à travers une fenêtre…

Aucune cohérence. Le ministère de la Santé, un carrosse tiré à hue et à dia, sans pilote. Les inspecteurs ont compté, entre début mars et début juin, près de 25 organigrammes sont certains étaient remplacés avant même d’avoir été mis en application.

Le foutoir… l’impéritie… tu m’étonnes qu’ils ont payé avec nos sous McKinsey pour faire le boulot dont ces tarés sont incapables !

Et les anciennes équipes et les nouvelles de se tirer dans les pattes… ce qui explique en partie l’immense cafouillages des masques !

En tout cas il paraît que l’on ne se bouscule pas pour prendre les rennes de la direction générale de la Santé. Personne ne veut remplacer Salomon qui attend une bonne volonté pour quitter le poste. La directrice générale de Santé publique France a quitté sa mission le 31 octobre dernier. L’avis de vacance a été publié le 27 juillet au journal officiel, en vue de la remplacer. Le poste n’a toujours pas été pourvu… Qui a peur de Virginia Woolf ?

Voir l’article in extenso ici :
https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-le-rapport-secret-qui-etrille-la-gestion-de-crise-du-ministere-de-la-sante-04-01-2023-YRSAIBFKRVBXVFYT2ZH3SNNNA4.php

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2023/01/05/le-parisien-sest-procure-le-rapport-secret-sur-la-crise-covid/




Pour dénigrer la Russie, LCI se saborde !

Lauréate, toutes catégories confondues, de désinformations ineptes, surtout quant à la Russie… LCI vient encore de se surpasser, en présentant un petit dessin animé amateur comme « vidéo de propagande à destination de l’Afrique », dans laquelle « le groupe Wagner s’en prend à la France », pour « dénoncer la présence de la France et ses ambitions sur le continent africain ».

L’article de LCI étant grotesque et digne d’un collégien pas très futé, de ce fait fort amusant, en voici l’essentiel :

« L’Hexagone, représenté sous forme de rat, pille un habitant avant qu’un militaire du groupe paramilitaire russe ne vienne le sauver. (…)
Un homme se trouve chez lui en train de lire le journal, quand surgit soudainement dans sa cuisine un rat venu lui voler de la nourriture. Ce rat n’est autre que le symbole de la France. La radio présente sur la table diffuse alors : « C’est le rat Emmanuel, il est votre ami, il est venu pour vous aider. Vous ne pouvez rien faire sans lui. Vous avez besoin de lui. »
Plus tard, le rat revient, encore plus gros. « Les rats ne volent jamais », peut-on entendre à la radio. « Au contraire, ils ne vous veulent que du bien. Le colonialisme est un mythe inventé. » L’animal débarque une troisième fois, et compte faire fuir l’habitant. « C’est ma maison maintenant, dégage », lance le rat. Mais l’homme lit dans le journal un numéro permettant d’appeler le groupe Wagner. Un membre du groupe paramilitaire arrive alors dans la maison, et, muni d’une masse, tue le rat, tel un sauveur.»

La France n’ayant pas besoin d’une si piètre propagande pour être mal vue des Africains et des Maliens… il est difficile de croire que le groupe Wagner se prête à ce genre de simagrées pour faire sa promotion, cette animation ridicule lui portant plutôt préjudice.

L’arrogant surmulot à béret basque de cette vidéo évoque surtout l’invasion de Paris par les rats que protège Anna Dingo et son assassinat, fût-il à coup de hache, peut en faire rêver certains…

En diffusant un sujet aussi fallacieux qu’idiot, LCI vient encore de faire la preuve de sa médiocrité, de son total défaut d’objectivité, d’une niaiserie confondante.

Appeler l’attention des téléspectateurs sur ces 85 secondes stupides corrobore de plus le mépris de LCI à l’endroit de son public, ce qui ne surprendra personne.

Avis aux amateurs.

Daphné Rigobert




Le Point interdit de son palmarès annuel des hôpitaux ! 

C’est une première qui en dit long sur ce que les autorités politico-médicales ont à cacher sur leurs responsabilités dans le plus grand scandale de Santé publique français, sous égide internationale. À savoir, l’interdiction de soigner librement imposée aux médecins et l’injection expérimentale de substances géniques secrètes, prétendues vaccins contre le Covid. 

Des morts et des handicapés ainsi vaccinés, rien ne sera oublié, ni de l’extermination des vieux au Rivotril : des collectifs d’avocats internationaux travaillent activement sur les faits, leurs qualifications et les responsabilités de tous les acteurs publics et privés de la dictature sanitaire.

C’est dans ce contexte que le magazine Le Point s’est vu refuser les données statistiques pour son traditionnel palmarès annuel des hôpitaux et des cliniques français.

Suite à une décision des ministères de la Santé et de la Recherche, étrangement confortée par la Cnil, l’accès au Programme de médicalisation des systèmes d’information, creuset du classement tous les ans, est interdit au Point.

Il s’agit d’une base de données contenant les dossiers « anonymes» de 28 millions de patients hospitalisés chaque année. Autrement dit, l’arme fatale pour apprécier l’activité et la qualité des soins dans les établissements publics et privés.

Dans les arcanes de cette censure, motivée par un prétendu risque d’induire les patients en erreur, on trouve un pseudo-organisme indépendant cornaqué par les deux ministres ad hoc. 

Il s’agit du très pompeux Comité éthique et scientifique pour les recherches, les études et les évaluations dans le domaine de la santé.

La rédaction du Point dénonce une répression pour interdire de publier le nom des établissements où il vaut mieux éviter de se faire soigner et : « Un crime de comparaison pour tous les apparatchiks du système assis sur leurs tas de données, dont il n’est pas question de se servir pour éclairer les patients, pourtant financeurs de tout le système. »

Parmi les grands absents aux requêtes du Point, le covidiste François Braun qui ne répond plus. Mutique aussi, le Health Data Hub, vaste entrepôt des données de santé françaises créé en 2019 par la sinistre Agnès Buzyn (1).

Omerta également chez le soi-disant haut-parleur des usagers, France Assos Santé.

Reste que Le Point n’est pas disposé à se laisser intimider : « Nous lancerons les recours juridiques les plus adaptés contre cette censure. Et nous continuerons d’enquêter sur l’hôpital, car l’information est la première condition de l’égalité des soins. »

Pour en savoir beaucoup plus https://www.lepoint.fr/societe/palmares-des-hopitaux-histoire-d-une-censure-17-11-2022-2498178_23.php

Lire aussi : Le Point dépose un recours devant le Conseil d’État contre la CNIL

https://siecledigital.fr/2022/12/20/le-point-depose-un-recours-devant-le-conseil-detat-contre-la-cnil/

(1) Buzyn balance Macron : elle ne veut pas porter seule le chapeau des morts du Covid 

27 octobre 2022 Jacques Chassaing

https://ripostelaique.com/buzyn-balance-macron-elle-ne-veut-pas-porter-seule-le-chapeau-des-morts-du-covid.html

Le journaliste Yves Bourdillon dénonce les atteintes à la liberté d’expression

25 décembre 2022 Jacques Chassaing

https://ripostelaique.com/le-journaliste-yves-bourdillon-denonce-les-atteintes-a-la-liberte-dexpression.html

Contrats vaccin Covid : bientôt la prison aussi pour Ursula von der Leyen ?

https://ripostelaique.com/contrats-vaccin-covid-bientot-la-prison-aussi-pour-ursula-von-der-leyen.html

Miss Auvergne, malade de ses études de médecine, balance tout

https://ripostelaique.com/miss-auvergne-malade-de-ses-etudes-de-medecine-balance-tout.html

Macron se rit de ceux qui vont fleurir les tombes de leurs vaccinés du Covid 

https://ripostelaique.com/macron-se-rit-de-ceux-qui-vont-fleurir-les-tombes-de-leurs-vaccines-du-covid.html

Jacques CHASSAING 




Sévices publics : quand Corinne Audouin invite le Pr Chambon…

« Le téléphone sonne » est une émission de France Inter créée en 1978. Pionnière de l’interactivité avec les auditeurs, après quarante-cinq ans d’existence elle réunit tous les soirs près de deux millions d’auditeurs.

Leader national de sa tranche horaire, on attendrait de cette production du Service public une éthique particulièrement affûtée à défaut du ton mordant qu’adoptent rarement les « autorités » invitées, le plus souvent recrutées en Flatistan, pour servir la doxa dominante et répondre à des questions soigneusement sélectionnées.

Las ! Le format court de l’émission (40 minutes amputées des présentations des intervenants, d’un peu de pub et de digressions d’auditeurs pas toujours intéressantes) conduit à survoler les sujets et ne permet pas souvent de véritables débats.

Le sujet proposé le lundi 26 décembre tournait autour du deux centième anniversaire de Louis Pasteur et posait, entre autres, l’intéressante question suivante : « Pourquoi au pays de Pasteur existe-t-il tant de sceptiques face à la vaccination ? »

Pour répondre, la journaliste Corine AUDOUIN avait réuni Michel MORANGE, biologiste, ancien chercheur à Pasteur, auteur d’une biographie de l’illustre chimiste, et Jean-François CHAMBON, présenté comme médecin clinicien et membre du Comité de Direction de l’Institut.

À la huitième minute, un auditeur solognot demande pourquoi la France, pourtant historiquement en pointe dans ce type de recherches, s’est-elle fait damer le pion par des laboratoires américains dans la recherche du vaccin Covid.

Jean-François CHAMBON se colle à la réponse et fait à 8’38’´ un surprenant éloge du traitement à l’ARN : « Extraordinaire nouvelle scientifique, vraiment extraordinaire » ; « Deux fabuleuses découvertes » ; « Résultats exceptionnels » ; « Dans toute l’histoire des sciences, on n’a jamais eu un vaccin qui a été mis au point aussi rapidement après l’apparition d’une maladie émergente. » Jean-François CHAMBON, qui a précisé humblement qu’il n’est qu’ancien membre du Comité de Direction de Pasteur, avoue que les résultats du vaccin élaboré par l’Institut «n’étaient pas nuls mais moins bons que les autres, et les autres étaient exceptionnels ».

À l’issue d’un tel panégyrique, alors qu’il reste encore près d’une demi-heure d’émission à courir, on attend que la journaliste ou un auditeur pose la question qui brûle les lèvres : Comment être aussi admiratif pour un « vacccin » qui ne protège ni de la contamination, ni de la transmission, dont la vertu supposée de « protéger des formes graves » ne s’appuie ni sur des statistiques, ni sur des études scientifiques, dont les effets secondaires graves ne peuvent plus être dissimulés, alors qu’aujourd’hui les pays les moins vaccinés sont les moins impactés par les résurgences, et les sujets vaccinés fournissent le plus gros des décès dans les pays les plus largement vaccinés.

Malgré la légitimité de ces questionnements essentiels, les auditeurs resteront étrangement sur leur faim car le sujet n’est plus abordé jusqu’à la fin de l’émission.

Si, pour essayer de comprendre cette surprenante omerta, on s’intéresse au CV de Jean-François CHAMBON, on découvre que s’il a bien été médecin clinicien au siècle dernier, il a rejoint dès 1997 le laboratoire GlaxoSmithKline (7e rang mondial en 2019) pour en devenir le Directeur des Affaires publiques France et le Secrétaire général de la Fondation GSK, avant d’intégrer en 2004 le Groupe Roche (n°2 mondial devant Pfizer en 2019) dont il va devenir également Directeur des Affaires publiques France et de la Communication, et membre du Comité de Direction. En 2019 enfin, il devient Directeur de la Communication et du Mécénat de l’Institut Pasteur et Membre du Comité de Direction.

Jean-François CHAMBON est donc un gros poisson du Big Pharma et l’inviter sur un plateau sans contradiction, en le présentant comme un médecin clinicien, c’est-à-dire comme un médecin pratiquant l’étude et le traitement des maladies par l’examen direct des patients, n’est ni convenable ni honnête. Et l’on comprend mieux ces louanges solidaires pour tenter encore d’étouffer ce qui se profile comme le plus énorme scandale du siècle.

Parfaite illustration de la connivence et de l’entre-soi, marque de la Maison Ronde. Pour un journaliste paresseux, CHAMBON est un bon client, habitué des plateaux, délivrant une communication bien calibrée. C’est son job !

Honte sur le « Sévices Publics » : le téléphone pleure !

Calixte JOÜON

L’émission est disponible en podcast sur l’application Radio France.




Quand les médias feignent de découvrir le sort des Afghanes…

Dans la rubrique des dénonciations hypocrites et ridicules des bien-pensants et médias asservis, en ce moment, s’impose le thème des étudiantes en Afghanistan, interdites d’universités.

Faute d’Afghans campant sous un pont de Paris, l’on se préoccupe du sort de celles que leurs frères ont lâchement abandonnées pour se faire sponsoriser par l’UE et la France en particulier.

De 1996 à 2001 les talibans étaient au pouvoir à Kaboul, l’on connaît donc bien leur fonctionnement et pour les plus jeunes, des archives existent… L’avantage de ces musulmans intégristes c’est que, forts et fiers de leurs principes et valeurs, ils ne se cachent pas. Et nul ne pouvait ignorer le sort réservé à la cause des Afghanes. Hébergeant depuis longtemps d’innombrables réfugiées afghanes, l’on trouve pléthore de témoignages sous forme de livres ou vidéos.
Depuis le mois d’août 2022 et la fuite des Américains, la presse fait semblant de découvrir ce qu’elle appelle un recul des libertés des femmes afghanes.
Pratiquant un islam rigoriste, pour les talibans, le privilège réservé à leurs filles et femmes est celui d’être protégées, préservées des hommes… donc à leur domicile ou en cas de sortie, accompagnées par des hommes, dissimulées sous des tchadris, burqas grillagées, etc.
Feindre de découvrir le sort des Afghanes et les effets de la charia est un autre scandale médiatique qui ne mérite que mépris et ricanements.
Quant aux féministes de pacotille ne compatissant que de loin et le moins possible, tant il leur est douloureux de dénoncer une pratique musulmane, elles devraient à leur tour adopter le tchadri par solidarité et surtout, pour mieux se planquer.
Mitrophane Crapoussin