1

Iran : on parlait plus des crimes du shah que de ceux des mollahs

A partir de 1978, le monde occidental suit en direct les événements en Iran. La police secrète, pas si secrète, puisque
malgré les « on-dit » de l’époque, inspirée fortement de la CIA ou même du Mossad, elle torture, emprisonne… mais
on a des chiffres, des détails. Qu’est ce qu’ils étaient forts les journalistes de l’époque ! Aujourd’hui comme en 2010, qui au demeurant concernait un soulèvement bien plus important, nous avons des drones, les réseaux sociaux, internet… Je suis moi-même, en relation avec des amis par Whatsapp. Comment se fait-il qu’il y ait si peu d’écho, toujours relativement par rapport à 1978 ou PPDA ouvrait le journal de 20H00 avec l’Iran, à la une ?

A l’heure où les féministes s’embrasent pour chercher la couleur du string d’Amber Heard pour mieux boycotter
Johnny Depp, je les trouve particulièrement silencieuses sur les sujets brûlants comme les massacres à Téhéran, ou
même le livret de 16 pages sur les règles à respecter pour les femmes dans les délégations de Foot au Qatar ? En 2010 le gouvernement iranien lançait des bus vétustes au milieu de la foule, notamment au bazar de Téhéran, remplis de « Hezbollahs » tapissés contre le plancher, qui une fois bien positionné (pour faire le plus de dégâts possible), se redressaient fièrement, sans doute pensant qu’il existe un dieu qui les admire au point de récompenser leurs actes, et ouvraient le feu sur les manifestants. Aujourd’hui, c’est avec des ambulances qu’ils trompent (plus trop, de moins en moins…) et ramassent les filles et les femmes que l’on ne revoit plus jamais. Comment je le sais ?

Par téléphone, messenger et whatsapp. Bus ou Ambulance, peu importe, du moment que le bain de sang est garanti ! Tout ça pour un bout de cheveux ! L’existence même du tout puissant, ne tient qu’à… une mèche ! Il a mis des millions d’années à créer les astres, la terre, les animaux puis enfin l’homme, pour voir son règne trembler face à des… Tifs ! Oyez oyez nobles fous de dieu, je vous autorise à les violenter, les violer, voire même les tuer ! Et en récompense, vous aurez… 72 vierges ! Ce que les gens en occident ne savent pas c’est que dans l’Islam, il y a une hiérarchie et une graduation qui va du mécréant au « moyen », puis « bon » et enfin, le « très bon » croyant. Le degré de tolérance ne dépend que du pouvoir dont bénéficie cette religion au sein de la société dans laquelle elle évolue. Ça va de la Taqîya jusqu’à la… République Islamique d’Iran. Amis féministes, progressistes lgbtqia+istes, sachez juste qu’en France, le stade Taqïya a été largement dépassé, depuis quelques années déjà. Vous voilà prévenus !

Pourquoi ces horreurs ce ne sont pas plus relayées que ça ? Pourquoi le nombre de morts sur les chantiers qataris a
diminué par rapport à il y a encore 18 mois ? Pourquoi au Yémen on peut tuer et être décoré de la légion d’honneur ?
Pour quelle raison l’Azerbaïdjan semble bénéficier d’un Totem d’Immunité par rapport à la Russie ? Einstein pensait que pour résoudre un problème il fallait savoir poser les bonnes questions. Les occidentaux ont appris décennies après décennies, à se haïr. On leur a dicté qu’il fallait tomber en pâmoison devant le couscous, et éviter la choucroute, « c’est pas hallal » chante Booba. Qu’il fallait préserver les villages en Amazonie, mais détruire l’authenticité et la beauté des nôtres, avec une arrivée massive de personnes qui les détestent, qui veulent détruire leurs clochers, que la vue même des statuts d’aïeux célèbres ou de symboles religieux offusque au point d’exiger leur retrait immédiat. Les racines chrétiennes sont raillées, ringardisées, Il est vrai que l’Islam est tellement plus moderne ! Et tellement plus tolérante vis-à-vis des femmes, des homosexuels…

J’ai entendu à la radio qu’une maîtresse d’école, élémentaire, d’origine asiatique, avait eu la très mauvaise idée
d’introduire des connaissances sur la pensée spirituelle en Chine et ses trois piliers : Taoïsme, Confucianisme et
Bouddhisme. Quelle horreur ! Les parents d’élèves et les collègues ont demandé au recteur d’arrêter ce fanatisme
immédiatement ! Non mais ! Alors, mes amis, voyez-vous le schéma qui se dessine sous vos yeux ?

Le mondialisme ne tolère en son sein qu’une seule idéologie : celle qui est permissive à la violence. Pourquoi ? Pour mieux te manger mon enfant ! Face à une montée de barbaries, la populace quémandera sa muselière, elle l’a déjà fait, elle a bien appris la leçon et a passé son examen avec brio de 2020 à 2021. Façon Crédit social (chinois/ ou
Crédit Score U.S), nous vivrons tous bientôt à Gattaca !

Incha’Allah !

Elisabeth Lalesart




Réactions au discours de Poutine : misère de l’analyse politique

quatuoranes.jpg

Au-delà des vicissitudes concernant ce qui se passe, réellement, sur le terrain européen de la guerre otanienne (depuis le refus de la paix à Istanbul fin mars 22 malgré l’accord de Kiev), et des analyses hâtives (répertoriées par Boulevard Voltaire proche de la revue Conflit) soulignant d’une part qu’il existerait, paraît-il, un “ordre international” (similaire au “règlement” climatique) que d’aucuns chercheraient à “dérégler” (à coup de CO2) ou “détruire” (à coup de Minsk II) et, d’autre part, que “l’État profond” serait une invention toute contemporaine (l’État comme “le plus froid des monstres froids” disait pourtant Nietzsche) et qui serait aujourd’hui personnifié surtout par la “bureaucratie post-soviétique”, au-delà donc de ces billevesées dont nous verrons bientôt la teneur en exactitude, il est certain par contre que nous assistons à un réel affrontement en effet entre deux visions du monde rappelées en partie dans le discours de Poutine :

– soit il s’agit d’accepter de faire “un” avec ce monde réduisant arbitrairement paternité et maternité à “parent 1 et parent 2” (et plus si affinités : ou parents référents) gommant (sans absolument aucun fondement “scientifique”) les spécificités féminines et masculines qui  seraient alors ravalées au rang de “vues de l’esprit” au sens littéral de chimères cependant bientôt bâties en laboratoire transhumain (ukrainien sous licence Biden…)

– soit il s’agit de refuser un tel monde vide d’affects (que résume parfaitement la méthode Ropa) mixte des mondes d’Alien  de 1984 et du Meilleur de mondes,  monde hyper-consumériste où l’on rompt par SMS mais en lisant Pierre Bergé en gestes pour sourds et malentendants, monde où l’emblème nazi est seulement “symbolique” lorsqu’il est tatoué sur un bras du régiment Azov , monde cyborg abolissant toutes les frontières (territoires, corps, enfants, parents…) et qui rend obligatoire tout ceci sous peine de décapitation sociale et médiatique.

Ou bien, ou bien donc ; parfois la césure devient en effet binaire ; il n’y a pas en effet à être “nuancé” en permanence, du moins en soi, face à Hitler, Staline, Mao, Ben Laden (ce qui ne veut pas dire qu’il ne faille pas tactiquement temporiser). Et, aujourd’hui, face à la tentative totalement irresponsable, irrationnelle, d’une élite dite “occidentale” œuvrant désormais complètement hors sol, allant avec un sourire d’ange tout droit dans le mur, tout en klaxonnant, il est clair qu’en face de cette monstruosité, des régimes aussi honnis soient-il apparaissent comme n’ayant tout de même pas franchi la démesure démoniaque, jusqu’à mettre en cause la vie elle-même en son tréfonds, puisque c’est cela même qui EST en jeu aujourd’hui et non pas seulement les frictions récurrentes en géopolitique et qui apparaîtraient les seules essentielles, l’affrontement civilisationnel étant plutôt secondaire, ou alors alibi en fait pour “mafia soviétique reconstituée”…

Cette dernière thèse est pourtant jour après jour fausse, même si l’annexion de quatre régions par la Russie annonce le contraire (nous n’en étions cependant pas là fin mars 22 à Istanbul…). En réalité, il ne s’agit même pas, plus généralement, d’ergoter sur le fait de savoir si tel pays doit rester tactiquement “pivot”, “tampon”, ou pas, mais si, stratégiquement, et ce au nom d’une fusion, de fait, nommée UE, les acquis de la civilisation européenne basés sur le renforcement et l’affinement de la liberté individuelle ET citoyenne par l’extension de la Solidarité, doivent être détruits ; afin de permettre l’émergence d’un no mans land, ni public ni privé, permettant à tout groupe externe à ces acquis d’imposer les siens ; et s’il faut laisser la dérive civilisationnelle anglo-saxonne (US/UK/NZ…) annihiler un concurrent sur leur gauche (Europe, Proche-Orient en diabolisant de plus en plus Israël avec BDS) afin de mieux s’affronter ceux qui leur font de plus en plus d’ombres sur leur droite (Russie, Chine, Inde, Perse, Brésil, Mexique, Amérique du Sud, Afrique…) au risque de voir ces derniers “devenir” des remparts certes chaotiques, vermoulus, totalitaires aussi, mais ne remettant pas au moins en cause les racines fondamentales du vivant humain.

D’où le dilemme suivant : comment tenir le curseur entre le souhaitable et l’insoutenable afin de lutter du mieux possible du côté lumineux de la Force, surtout dans ce qui reste de “l’Occident” qui s’enfonce ? Même si une cheminée surnage encore (que d’aucuns prennent cependant pour une bombe) ?…

L’élite dite de gauche a basculé dans le camp totalitaire-affairiste-scientiste-hygiéniste (qu’elle n’a jamais quitté à vrai dire) tant elle ne connaît rien à ce que “démocratie” veut dire, cette “déviation” du régime constitutionnel “mixte” chez Aristote et Platon, repris par Machiavel ou la notion de Politeia tempéré par le conflit permanent (Simmel) nécessaire entre l’élite et le peuple, le Sénat et l’Agora ; du moins si une indépendance effective des contre-pouvoirs travaille en ce sens (médias, universités, académies, arts…) ce qui n’est plus le cas à l’évidence (dernière en date la diatribe de l’officine macronienne post-maoïste Libération contre Christine Kelly sur C.News); la “gauche” en période de crise préfère toujours le renversement de système par la tyrannie en dernière analyse ; surtout lorsque les choses se bloquent (écrasement de la Commune de Paris, “front contre front” dans les années 30 ce qui a permis la victoire électorale d’Hitler)  ; ne parlons pas de la droite post-gaulliste qui a disparu sous Giscard au profit de la technocratie plus ou moins complaisante avec les puissances politiques et financières d’un côté, les résidus patriotes se déchirant de l’autre, à la façon de la gauche mélenchonisée, sur le “social/ethno/ identitaire” ou pas ; mais marquant tout de même des points en Suède en France et en Italie… En pure perte ? C’est ce que pense Asselineau…

Même les groupes “communautaires”, sans le dire du moins, plongent : ainsi en France (mais aussi aux USA) la dérive, aveugle, et pourtant de plus en plus autoritaire des structures officielles juives est de plus en plus patente, l’échec cinglant de l’hygiénisme affairiste israélien à l’encontre de C.19 y est aussi pour quelque chose, sans oublier les dérives totalitaires des intellectuels juifs post-communistes qui sont prêtes à pactiser avec le diable (Azov, et le djihad “modéré”) pour préserver une suprématie intellectuelle désormais révolue (n’est pas Bergson, Raymond Aron, qui veut) ; ne parlons de la “communauté” musulmane officielle qui aurait pu se démarquer en soutenant la mise à l’écart de cet imam fallacieux et séditieux en fuite alors qu’elle l’a critiquée !…

Qui, au fond, en “Occident” pour tenir l’idée que dans l’affrontement déjà là  il n’y a pas seulement d’un côté la Secte scientiste-hygiéniste-affairiste et de l’autre la Tyrannie religieuse ou totalitaire ?… Mais ! N’y-a-t-il pas là contradiction avec le propos tenu ci-dessus sur le fait que la binarité n’est pas toujours à écarter ?… Certes…

Il est possible cependant d’en créer une autre, bien plus stratégique (et du côté du “bon” universel) : d’un côté les partisans de la Liberté affinée et toujours singulière (ou la pérennité, mouvante, des Nations) de l’autre les adeptes du Tout subsumant chacun au nom de principes annihilant toute liberté réelle. Cette césure, effective, n’empêche pas les alliances tactiques, le fait de temporiser, etc., sans aller jusqu’à signifier que “l’ennemi de mon ennemi est mon ami” mais sans pour autant ne pas savoir raison garder… Ou l’alliance de revers.

Lucien Samir Oulahbib




Patrick Jardin ose dire qu’il a un problème avec l’islam : recadré par Hanouna !

La question posée à Verdez devrait s’adresser à tous ceux qui pleurent sur le sort des pauvres islamistes

Le tam-tam, les nuages de fumée et radio lavabo ayant fonctionné à l’unisson hier dans mon quartier, j’ai pu apprendre que Patrick Jardin, père éploré et en rage de Nathalie, assassinée par des terroristes islamistes au Bataclan, serait invité dans l’arène de Touche Pas à Mon Poste (TPMP) où officie Cyril Hanouna.

Je l’avoue, j’ai la plus haute estime pour ce père valeureux, quasiment un des seuls parents de victimes ayant le courage de ses opinions et ne se couchant pas devant le politiquement correct qui sévit sur les ondes et les plateaux télé dès qu’il est question de l’islam meurtrier… à qui justement il faut à toutes forces trouver des excuses !

Passant outre mon aversion pour ce genre de politique-spectacle sans pudeur et sans vergogne, que je ne regarde jamais, en dehors de quelques vidéos-résumés sur les réseaux sociaux, je décide de faire une exception pour ce père exemplaire, et eu égard à son chagrin, de montrer un minimum de courage pour l’écouter.

Sauf que j’ignorais à quel moment exact Patrick devrait s’exprimer, et qu’en allumant mon téléviseur, je suis tombée en plein débat houleux, entre certains cadors de l’équipe et Daniel Riolo, journaliste-chroniqueur, interpellé pour des propos tenus la veille sur RMC, à propos de la demande officielle de 600 fadas réclamant avec force la mise en place d’un accès à Internet dans les prisons françaises, pour faciliter la réinsertion des détenus et réduire la « fracture numérique » ; proposition auquel le journaliste s’oppose avec conviction, affirmant que  les prisonniers « sont des sous-citoyens qui ont fauté, qui ont causé du tort à la société » !

https://fr.news.yahoo.com/géraldine-maillet-compagnon-daniel-riolo-083500404.html

Imaginez le tollé sur « la Toile » et donc dans l’équipe de TPMP appelée à donner son avis !

Je tombe donc en plein « débat » (pugilat serait bien plus exact !) où il est très difficile de suivre les arguments des uns et des autres, vu que chacun les hurle au nez de ses interlocuteurs… en même temps que ceux-ci tentent d’exprimer les leurs… en hurlant de même…

Pire qu’une cour de récréation ; mais c’est hélas devenu monnaie courante sur les chaînes ou stations diverses, rivalisant d’émissions bien crades pour « faire de l’audience », et vu le niveau intellectuel des accrocs à ce genre, cela fonctionne comme prévu !

C’est donc le moment de ma confession et de ma contrition envers Patrick Jardin à qui je demande bien pardon : dix minutes ! J’ai tenu dix minutes, pas une de plus… avant de fermer rageusement mon téléviseur, incapable de supporter plus longtemps les empoignades verbales de gens dont beaucoup s’affichent gauchistes, donc forcément plus humains, bons, serviables… que « vous-zé-moi » qui votons « extrême droite » (la droite ayant depuis longtemps disparu des radars, occupée à bouffer au même râtelier que les gauches)

Peut-être que Patrick est arrivé tout juste après, ou trente minutes plus tard… mais je n’en pouvais plus !

Heureusement, grâce aux réseaux sociaux, j’ai pu prendre connaissance, à petites doses, de son témoignage toujours aussi percutant… et du recadrage (voire « énorme recadrage » pour certains titres !) qui lui a été fait par le « maestro » (qui entre parenthèse ne maîtrise rien du tout dans sa foire d’empoigne, rendant donc son salaire, quel qu’il soit, absolument scandaleux !)

La principale « impression » qui semble avoir médusé les médias du système, c’est donc le « recadrage » fait par Hanouna à Patrick… lequel a osé dire « qu’il a un problème avec l’islam » !

J’en connais plein d’autres !

Mais, horreur et damnation, car « chez ces gens-là, Monsieur, on ne juge pas, on comprend et on pardonne » !  Comment peut-on dire une chose pareille ?

Ou encore que refusant (comme énormément de contribuables français !) le rapatriement des Français partis faire le jihad en Syrie avec leurs enfants… la position de Patrick est transposée en « il veut tuer les enfants des islamistes »… ce qui est sans nuance mais dégouline d’hypocrisie et d’inversion des faits !

En réalité, si Patrick Jardin avait souhaité s’exprimer, c’était en réponse aux propos de Gilles « Souleymane » Verdez, bien connu des fans de TPMP, bien détesté par d’autres… qui la veille s’était opposé à Daniel Riolo, en ayant refusé de qualifier de « monstres » certains prisonniers ayant commis des atrocités… comme par exemple les terroristes responsables des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

La sortie de ce « grand humaniste », ou du moins prétendu tel, avait même fait sortir de ses gonds son collègue Mathieu Delormeau :

« Mais qu’est-ce qui t’arrive, Gilles ? Tu ne peux pas, sur un plateau télé devant 2 millions de personnes, dire qu’une terroriste n’est pas un sous-citoyen voire un sous-homme ! Excuse-toi pour toutes les victimes, ce n’est pas possible ce que tu dis ! « 

Du coup le lendemain, Verdez est confronté non seulement à Patrick Jardin mais à certains de ses potes de TPMP qui, comme lui, comprennent que les monstres qui lui ont ravi sa fille adorée, ne devraient pas continuer à vivre !

Je me permets d’ajouter que c’est extrêmement compréhensible, et même légitime de la part d’un parent de victime, vu les scandaleux avantages dont les prisonniers bénéficient de plus en plus, à cause de tarés qui prennent la défense de leurs intérêts, tout en ignorant superbement ceux des victimes et de leurs proches payant pourtant le prix fort, celui du mépris du système ajouté à leur chagrin !

https://twitter.com/TPMP/status/1575925576925429760

La version longue c’est ici : https://www.canalplus.com/divertissement/patrick-jardin-pere-d-une-victime-du-bataclan-s-exprime-apres-les-propos-de-gilles-verdez/h/19931505_50013

Évidemment le magazine people « Public » ne pouvait laisser passer un tel langage, résumant ainsi le témoignage du courageux Patrick :

Si l’homme a exprimé sa peine et son dégoût face au terrorisme, il a en revanche commis plusieurs amalgames en évoquant les musulmans. « J’ai un problème avec le Coran » a-t-il lancé après avoir sous-entendu que les attentats commis contre les musulmans ne sont pas graves.

Cyril Hanouna n’a alors pas hésité à recadrer son invité face à ces propos choquants et inadmissibles : « Je ne peux pas vous laisser parler comme ça, votre peine vous aveugle » avant de conclure : « On comprend votre peine mais elle vous fait dire des choses qui sont contre-productives ».

https://www.public.fr/News/J-ai-un-probleme-avec-le-Coran-derapage-en-direct-sur-TPMP-Cyril-Hanouna-oblige-d-intervenir-1744189

1/ Mais de quel droit un citoyen respectable, qui n’a tué personne, n’aurait pas « l’autorisation de monsieur Hanouna » de crier sa douleur de la manière qu’il souhaite, en maudissant les assassins de son enfant et leur fausse religion, vrai système de conquête permanente ?

Sinon pourquoi l’inviter, autrement que pour venir opiner du bonnet devant les formules aseptisées ayant reçu l’autorisation du pouvoir ???

2/ Dire sa peine par « des choses contre-productives » ?

Contre-productives pour qui, Monsieur le privilégié, vivant sans doute bien à l’abri des nuisances continuelles de certains islamistes, pouvant aller jusqu’au crime à grande échelle ???

Déjà employer le terme de « peine » pour qualifier le ressenti de ce père douloureux témoigne du véritable mépris qui se cache sous des airs faussement apitoyés… car les termes véritables sont « douleur », « chagrin », « désespoir », « rage » ; les seuls qui peuvent approcher au plus près de ce que peux ressentir un humain à qui l’on a arraché le cœur en même temps que son enfant !

C’est du moins ce que la maman que je suis, et tous les parents dignes de ce nom, peuvent comprendre du malheur de Patrick, et lui accorder le droit de le crier sous la forme qu’il veut !

Tout le reste n’est que comédie, Monsieur Hanouna, sachant vos enfants à l’abri… et ignorant superbement que, quel que soit le dieu auquel nous croyons, ou pas, le Ciel peut frapper brutalement et cruellement, sans prévenir ! Pensez-y !

D’autant plus que l’espèce de sous-hommes (j’assume) capables des pires forfaitures au nom du prophète Mohamed, se disant messager d’un dieu prétendu d’amour et de paix, peuvent aussi s’attaquer aveuglément à n’importe qui… parfois pour un refus de cigarette qu’on n’a pas… parfois simplement parce que vous n’obéissez pas à Allah !

Il me semble donc évident que tous ceux qui préfèrent accorder leur empathie et leur aide aux tueurs plutôt qu’à leurs victimes, directes et collatérales (familles et amis), ne sont en fait que de fieffés hypocrites, doublés d’égoïstes, puisque parfaitement incapables de concevoir un sentiment profond quand il ne les touche pas personnellement.

Ainsi la question posée par Patrick Jardin à Verdez conviendrait également à tous ceux-là, qui n’ont même pas le réflexe de craindre pour leur progéniture ou leur conjoint… ou plus exactement qui les croient tellement hors d’atteinte qu’ils se payent le luxe d’ignorer une souffrance qu’ils n’auront jamais…

Croient-ils !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression




Chez Hanouna, face au lèche-babouches Gilles-Souleymane Verdez

Hier, Gilles Verdez, enfin je ne sais plus s’il faut continuer à l’appeler Gilles Verdez ou Souleymane Verdez, puisqu’il s’est marié cet été au Sénégal, et en a profité pour changer de nom. Il s’est de nouveau illustré dans l’émission de Cyril Hanouna TPMP. En effet pour ce triste sire, les terroristes ne sont pas des monstres.

Que penser de tels propos ? Outre le fait qu’on ne peut demander à cet idiot inutile d’avoir un minium d’empathie pour les victimes que nous sommes, on pourrait lui demander un minimum de respect, mais en est-il capable ? Je ne le pense pas. Personnellement je pense que ce type est dénué de tout sentiment à l’égard des victimes des terroristes, mais comment lui en vouloir ? Lui n’a pas subi ce que nous subissons, donc il parle sans savoir. Mais Coluche disait : quand on ne sait pas on a qu’à fermer sa gueule !

Par contre si votre femme Fatou allait boire un café avec une amie, est-ce que vous appelleriez « être humain » et que moi j’appelle étron une ordure islamiste qui découperait votre bien-aimée à l’aide de sa kalachnikov ? Comment réagiriez-vous ? Le considéreriez-vous encore comme un «  être humain » ? Permettez-moi d’en douter très fort ! Alors oui, j’ai la haine de ces monstres et je le revendique, car le contraire de la haine, c’est l’amour et moi j’adorais ma fille et ils me l’ont enlevée !

M. Verdez, oseriez-vous dire de la même façon aux Juifs qu’après ce qu’ils leur ont fait subir, les SS n’étaient pas des monstres ?

Quand je regarde la définition du mot monstre, il s’agit d’un être ou d’un individu qui, par son apparence ou son comportement, surprend par son écart avec la société ; donc désolé, mais nous sommes bien en présence de monstres !

Quant à ces terroristes dit djihadistes, qui veut dire en fait combattants, ces monstres n’ont rien de combattants. Un vrai combattant est armé et s’attaque à des gens armés. Là ce ne sont que de pauvres lopettes au cerveau gangrené par la drogue qui ont subi des prêches de dégénérés, comme l’imam que l’on vient de retrouver, Iqioussen, qui se sont attaqués à des jeunes hommes et des jeunes femmes désarmés. Et pour moi, faire ce genre de meurtre, il faut être soit un monstre soit un véritable étron !

Ce soir dans l’émission de Cyril Hanouna, j’espère qu’il me sera donné l’occasion de répondre à vos scandaleux propos. Je me demande si réellement vous croyez vos conneries ou que vous avez uniquement prononcé ces mots pour faire parler de vous et faire le buzz. Si réellement vous les pensez, j’ai autant de dégoût pour vous que pour ces soi-disant djihadistes !

Ces propos sont d’autant plus scandaleux qu’ils ont été proférés à une heure de grande écoute, dans une émission très regardée, dans l’époque où les attentats islamistes se propagent et où règne – bien que Dupond-Moretti s’en défende – une ambiance de haine et de violence.

Cela revêt une parfaite inconscience de tenir de tels propos !

Patrick Jardin




Bernard Germain : les Français de souche, c’est comme le nucléaire…

 

Ce mercredi, de 19 h 30 à 20 h 30, Bernard Germain, sur le plateau de Radio Courtoisie, était l’invité de Nicolas Stoquer et de Lara, dans le cadre du Libre Journal de la Résistance.

L’émission a pris du retard, à cause de la première partie, sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine, qui a débordé des délais impartis. Bernard prend donc la parole au bout de 20 minutes.

https://www.radiocourtoisie.fr/2022/09/28/libre-journal-de-la-resistance-francaise-du-28-septembre-2022-loligarchie-occidentale-une-democratie-sans-peuple/

Maîtrisant parfaitement le dossier, il a informé les auditeurs de Radio Courtoisie de la réalité du projet Horizon, et de ses enjeux locaux, mais aussi nationaux.

Il a trouvé, de manière pertinente, un remarquable exemple pour expliquer ce qu’il y avait derrière l’expression « transition démographique » utilisée par Macron, pour justifier l’implantation massive de migrants africains dans les campagnes. Il a comparé cette expression avec la transition écologique, défendue par le gouvernement et les écolos. Cela signifie que le nucléaire, qui assurait 80 % des besoins énergétiques de la France, va passer à 50 %, avant de disparaître.

Exactement le sort réservé aux Français. Nos compatriotes seront à la population française ce que le nucléaire est à la politique énergétique de notre pays.

Il a également insisté sur le côté anti-démocratique du projet Horizon. Le maire, Jean-Yves Rolland, par ailleurs homme de gauche, n’a pas été élu sur l’application du programme de Madame Cohen, et de l’installation de 70 familles de migrants dans le centre-ville. Cela ne figurait nulle part dans ses professions de foi. C’est donc à la population de Callac, par un référendum, de valider, ou pas, le projet.

Par ailleurs, Pierre Cassen, au téléphone, est intervenu vers la 50e minute. Il a évoqué le lancement de la pétition « Non au Grand Remplacement à Callac et ailleurs, et a insisté sur le fait que Callac est la mère de toutes les batailles, et donc un combat national.

Martine Chapouton




Lamia El Aaraje, porte-parole du PS, insulte ceux qui osent aimer la France

Lamia El Aaraje, porte-parole du PS, ce qui en dit long sur le PS, justement battue aux législatives, mélange tout. Par exemple, elle dit au Point le 6 juin 2022 : « Mais, franchement, qu’est-ce qu’on en a à faire du burkini quand on voit les problèmes du quotidien ? »

Alors que justement, le burkini comme le voile sont l’un des gros problèmes du quotidien puisqu’ils nous envahissent et sont le signe d’un entrisme étranger qui doit être éradiqué, sous peine à terme de notre disparition.

Lamia El Aaraje est née au Maroc, et à ce titre elle doit connaître la déclaration du roi Hassan à Anne Sinclair : « Les Marocains n’ont pas vocation à devenir Français. Ils feront des mauvais Français. Ils sont et resteront marocains et musulmans » . Donc El Aaraje est une mauvaise française selon Hassan, mais pas seulement.

Docteur en pharmacie, elle n’a jamais mis les pieds dans une officine, ce qui est inquiétant sur sa cohérence et ses motivations. Elle n’a jamais travaillé que dans les officines socialistes.

D’ailleurs elle avait promis d’intervenir aux riverains parisiens qui vivent le drame du crack, mais peu courageuse, s’est abstenue au dernier moment.

Par contre sur CNews face à Garen Shnorhokian, membre de Reconquête !, qui parle des Français de souche, elle n’a qu’une stratégie totalement éculée et qui ne lui fait pas honneur : lui couper la parole, et surtout parler en même temps que lui pour couvrir sa voix, ce qui rend l’échange par moments inaudible.

https://actu.orange.fr/societe/videos/la-porte-parole-du-ps-s-en-prend-violemment-a-garen-shnorhokian-qui-parle-de-francais-de-souche-vous-etes-un-raciste-raciste-vous-

A tous ces malotrus qui coupent la parole ou parlent en même temps que leurs interlocuteurs, disons-le clairement : continuez ainsi, on ne vous écoute plus du tout.

Lamia El Aaraje, hystérique, répète en boucle : « raciste, raciste, vous êtes un raciste d »extrême droite » !

Tout cela à propos du conseil municipal de Stains dans lequel « il n’y a pas un seul Français de souche » pour Garen Shnorhokian, lui même d’origine arménienne et Français de première génération. Il reconnaît que lui-même est, hélas, un grand-remplaceur.

Garen Shnorhokian explique bien que le grand remplacement existe.

Le grand remplacement n’est pas un concept raciste, c’est un concept de réalité. Il est là, sous nos yeux. Il suffit d’avoir un nerf optique pour le constater. 40 % des enfants de moins de quatre ans sont immigrés ou d’origine immigrée, en France, aujourd’hui. Cela nous prédit un avenir très sombre.

Ce n’est pas être raciste que de dire la réalité, que le maire de Stains, Azzédine Taïbi (un nom bien de chez nous…) lui-même reconnaît.

Il ajoute que l’important c’est d’être français et de respecter la loi française. C’est très bien. Mais il faut savoir que nos remplaceurs n’ont pas du tout l’intention de la respecter.

La mairie de Stains, avec sa fresque anti-France qui explique que la France est raciste, vient d’ailleurs de valider une plaque de rue au nom de la première femme de Mahomet. Que fait ce nom en France ? Quel modèle veut-on donner aux Français ? Celui d’une anti-féministe, d’une étrangère voilée, polygame, soumise, femme du « beau modèle » qui a créé selon Houellebecq « la religion la plus conne » et ajoutons-le, la moins pacifique (euphémisme) qui soit ?

Donc donner une référence à une culture qui n’est pas du tout française, qui est opposée à nos valeurs, anti-républicaine. Qui a pour principe la lapidation, les mutilations génitales, l’exécution violente des homosexuels, un antisémitisme exacerbé, et autres joyeusetés.

Il s’agit donc de prosélytisme musulman et rien d’autre, qui n’a rien à faire chez nous.

Morandini se montre égal à lui-même c’est à dire complètement tartuffe, et aveugle, en posant des questions d’une insondable fausse naïveté.

On accuse dans une autre vidéo Garen Shnorhokian d’insulter notre histoire !

https://actu.orange.fr/societe/videos/incident-ce-midi-sur-le-plateau-de-morandini-live-quand-garen-shnorhokian-affirme-qu-il-n-y-a-pas-de-francais-d.

Mais c’est la blondasse de service qui insulte notre histoire. Ce sont les Français de souche qui ont fait la France, et personne d’autre.

Comme le dit si bien Garen Shnorhokian, on voit les noms des Français de souche sur les monuments aux morts et les noms des remplaceurs à la CAF.

C’est scandaleusement vrai. Les nouveaux venus ne pensent qu’à se faire entretenir par nous comme des sangsues et qu’à promouvoir leur propre culture, opposée à la nôtre.

Les Français de souche qu’on le veuille ou non sont encore majoritaires en France, il suffit de faire de la généalogie pour s’en rendre compte. Le fait de nier leur existence, de dire que la France est un melting-pot, un gloubiboulga sans nom, sans histoire, sans acteurs de cette histoire, est un scandale qui nie la France et qui insulte tous les Français.

Il ne s’agit pas de nier les droits des nouveaux venus, il s’agit juste d’exiger qu’ils respectent la culture des Français de souche. Il faudrait aussi arrêter de discriminer les Français de souche avec la discrimination positive, qui les remplace.

Les propos de Garen Shnorhokian n’ont qu’un but, ouvrir les yeux sur le grand remplacement. Le chœur des pleureuses hypocrites n’a qu’un but, c’est de nier ce grand remplacement et d’anéantir ceux qui en parlent.

Les élus de Stains viennent de publier une vidéo scandaleuse contre les propos de Garen Shnorhokian:

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-513088-accuse-de-ne-pas-etre-compose-de-francais-de-souche-le-conseil-municipal-de-stains-repond-en-video-nous-sommes-francais-regardez.html

Dans cette vidéo ils accusent les Français d’être des délinquants de souche et les insultent gravement. Il est d’autre part comique de voir une élue étroitement voilée se vanter d’être française et d’œuvrer pour notre bien-être. Comme si le voile était un bien-être, à l’heure où les Iraniennes en meurent.

Ces gens qui nient l’existence des Français de souche sont des criminels, qui promeuvent notre remplacement et participent activement au génocide de la France et des Français.

Le PS montre une nouvelle fois, par la voix de sa porte-parole, qu’il est islamo-collabo, totalitaire, en un mot : pourri.

Sophie Durand

 

 




Députés et journalistes français sont des incultes, une nouvelle preuve…

anes.jpg

Quelle ne fut pas ma stupeur en lisant cet article du journal Le Figaro, intitulé : « Une cuvée franco-allemande pour célébrer le traité de l’Élysée ». On y apprend en effet que le 22 janvier 2023, les députés français et allemands vont se réunir à Versailles afin de célébrer les 60 ans de ce traité de réconciliation entre les deux pays, et qu’une cuvée spéciale de vin franco-allemande sera assemblée afin de fêter dignement l’événement.

Je ne sais pas qui sont les journalistes et directeurs de la rubrique Figaro vin, mais je pense qu’une petite plongée dans les livres d’histoire leur serait extrêmement profitable, car le traité de l’Élysée est probablement un des plus grands camouflets que la France ait jamais reçu de la part de l’Allemagne.

Rappelons brièvement les faits. De Gaulle ne croyait pas dans les institutions européennes supranationales, auxquelles il préférait les accords entre États. Dans un geste de bonne volonté envers la RFA, il signa en janvier 1963, avec son homologue Adenauer, un traité d’amitié franco-allemand. Afin de bien marquer la nature bilatérale de ce traité, de Gaulle mit un point d’honneur à ce que les États-Unis, le Royaume-Uni, l’OTAN ou le GATT (ancêtre de l’OMC) ne soient jamais mentionnés. Son objectif était de convaincre l’Allemagne de participer à un projet bilatéral ambitieux, en matière de coopération économique et de défense, indépendamment des États-Unis et de leurs vassaux.

Les États-Unis, furieux de ne pas avoir été consultés, et du contenu du traité allant à l’encontre de leurs intérêts, convoquèrent immédiatement Adenauer pour le remettre sur les rails. En juin 1963, le Bundestag ratifia ce traité, mais en l’accompagnant d’un préambule explicatif, en totale contradiction avec l’esprit originel, à savoir l’admission prochaine du Royaume-Uni dans la CEE, la soumission totale à l’OTAN, un abaissement drastique des barrières douanières entre les États-Unis et la CEE, et bien entendu, une très étroite collaboration avec les États-Unis dans tous les domaines. Le traité de l’Élysée était ainsi mort-né, car vidé de toute sa substance. Le général de Gaulle fut extrêmement déçu de l’attitude de l’Allemagne, et renonça à toute autre tentative de rapprochement.

Ce que ces pauvres incultes de journalistes, et ces incapables de députés français vont célébrer en grande pompe, ce n’est ni plus ni moins que la trahison de l’Allemagne envers la France, et la vassalisation volontaire de cette dernière, ordonnée par les États-Unis. Dire que certains continuent encore de croire que la construction européenne est un projet européen !

Quant à nos députés, qui semblent avoir la traîtrise chevillée au corps, ils viennent hélas de manquer l’opportunité de célébrer la défaite française de la bataille de Sedan, le 2 septembre 1870. C’est dommage, c’était l’occasion rêvée de créer une cuvée Bazaine, en hommage à ce général qui trahit Napoléon III.

Ne vous inquiétez-pas, chers députés, dans deux ans vous pourrez fêter dignement les 70 ans de la chute de Diên Biên Phu. C’est plus que suffisant pour préparer une belle petite cuvée Ho chi Minh.

Alain Falento

 




Callac : Bernard Germain en direct sur Radio Courtoisie à 19 h 30

RadioCourtoisie.jpg

Notre ami Bernard Germain, qui, avec d’autres, anime le combat de Callac contre le projet Horizon et le Grand Remplacement dans nos campagnes, interviendra ce mercredi à 19 h 30 sur Radio Courtoisie, invité par Nicolas Stoquer, dans le Libre journal de la Résistance française.

Le titre de l’émission, entre 18 H 00 et 21 H 00,  » L’oligarchie mondialiste, une démocratie sans peuple ».
Première partie: 18 H 00 / 19 H 30 Nouvelle d’Ukraine: Avec Jacques Baud auteur d’Opération Z aux Ed Max Milo, et Dimitri de Kochko

Deuxième partie: 19 H 30 / 21 H 00 : De Callac à St Michel, le combat contre le déracinement en France aujourd’hui, avec
Bernard Germain et Eric Mauvoisin

Pour écouter l’émission en direct :

https://www.radiocourtoisie.fr/ecoutez-en-direct/

Bernard Germain avait déjà été interrogé sur Sud Radio par André Bercoff :

Egalement sur Kernews par Yannick Urrien :

Le point sur l’affaire Callac avec Bernard Germain

Et sur Breizh Info, avec Pierre Cassen, par Yann Vallerie.

Le Projet Horizon à Callac, « un véritable laboratoire breton du Grand Remplacement » [Interview]

On l’entend également dans cette vidéo réalisée par Antoine Bernard, de Breizh Info, lors du premier rassemblement de Callac.

Alors, tous à vos radios, ce mercredi, dès 18 heures, sur Radio Courtoisie.

Martine Chapouton




W9 et TMC : deux conceptions différentes de l’information

Le soir de mon arrivée en vacances, la fois dernière, j’ai regardé ENQUÊTE D’ACTION sur W9.

ENQUÊTE D’ACTION, c’est le premier magazine de la TNT. Cela fait déjà 17 ans que ce programme existe.
Et désormais il se retrouve en concurrence avec 90 Minutes Enquête sur TMC.
Si je vous parle de ces deux programmes, c’est que chacun a une approche différente.
Même si le but de chacun est bien sûr de faire l’audience, ils ne le font pas de la même manière.
D’un côté, nous avons ENQUÊTE D’ACTION qui nous plonge directement dans les difficultés des pompiers, policiers, infirmiers et gendarmes. C’est bien plus cru et on ne passe pas par quatre chemins.
De l’autre, nous avons TMC qui cherche toujours à en faire des tonnes pour bien rester dans le politiquement correct.
Il me vient deux exemples pour illustrer mon propos.
Un reportage montre le quotidien de policiers se rendant, un soir, dans la banlieue, suite un appel. La tension est bien sûr palpable. Et on sent la difficulté des policiers de ne pas pouvoir riposter face à la violence des banlieues.
Un des policiers explique clairement que, même pour arrêter un scooter qui fait du rodéo urbain en plein centre-ville, leur champ d’action est limité, pour éviter que la banlieue s’embrase, au grand désespoir des policiers.
Déjà dit à plusieurs reprises, mais lors d’une de ses rares interventions hors des plateaux de M6/W9, Marie-Ange Casalta a dû s’expliquer sur le fait que son émission stigmatisait trop les banlieues. À ma grande surprise, la jeune journaliste ne s’est pas laissé abattre et a défendu la ligne éditoriale de son émission en expliquant que les policiers n’en pouvaient plus.
Du côté de TMC, qui appartient à TF1, ce n’est pas la même limonade. Le plus grand danger pour la France, c’est un couple de retraités : avec leurs petits-enfants, ils pêchent des couteaux. La séquence vaut le coup d’œil car on y voit un policier prendre un certain plaisir à punir ces retraités qui ne « respectent » pas l’environnement. Leur crime : ils ont pêché des couteaux dépassant la taille autorisée. Le policier explique à la mamie, devant ses petits-enfants, qu’il y a une loi.
Ce qui m’a choqué dans cette séquence, c’est finalement l’humiliation pour le « crime » de ces retraités et surtout devant les caméras.
Cela pose vraiment des questions sur l’état de notre police et sur ses missions.
Il est intéressant de noter que les reporters de TMC prennent des gants quand ils se rendent en banlieue.
TMC va jusqu’à continuer de promouvoir l’immigration en montrant un policier franco-algérien, à l’inverse de W9, où les noms sonnent bien français. Bien sûr, si on entend « arabe » ou « noir », les images sont suffisamment explicites pour nous indiquer qui pose problème.
Enfin, et là c’est une remarque personnelle : Marie-Ange Casalta est une journaliste exemplaire. Dommage qu’elle ait été écartée des JT.
Sa présentation d’ENQUÊTE D’ACTION est toujours excellente. De plus, Marie-Ange est vraiment une très jolie journaliste.
Tandis que Tatiana Silva devrait rester cantonnée à la météo ou « Danse avec les stars ». Je ne la trouve pas du tout convaincante dans 90 minutes Enquête.
Quentin Journeaux



Les écolos de Libé sauvé par un milliardaire ayant fait fortune dans le charbon !

Tous ces gens-là, qui poussent des cris d’orfraie dès que vous prononcez un mot de travers… n’ont pas d’éthique. Ni cohérence, ni éthique. Des chiens qui aboient quand la caravane passe.

Ces gens qui prétendent vous imposer le prêt-à-penser, leur prétendue éthique qui n’est que dictature de la pensée.

Mais eux sont parfaits, ils ne se posent pas de question…

Pourtant, imaginez que Bolloré ait acheté CNews avec l’argent venu de mines de charbon, que n’entendrait-on pas ?  Esclavagiste, pollueur, retour à Germinal, amoral, immoral même !

Or il se trouve que ce n’est pas Bolloré, que ce c’est pas CNews (qui a hébergé le diable en personne, Zemmour, pendant 2 ans), non, c’est le très donneur de leçons Libé, le même libé qui est subventionné à mort par Macron pour dénoncer les prétendus mensonges des opposants au dit Macron sur le Covid, sur Macron…

Ce Libé donc qui est si mauvais qu’il ne peut vivre que de plans de sauvetage et de subventions  est renfloué par un milliardaire tchèque, Daniel Kretinsky, qui a fait fortune en investissant dans le charbon. Sans état d’âme évidemment.

Le milliardaire tchèque et patron du groupe de presse français CMI (Elle, Marianne, etc.), Daniel Kretinsky, a volé au secours du quotidien Libération, le renflouant à hauteur de 15 millions d’euros jusqu’à son retour à l’équilibre attendu en 2026.

L’homme d’affaires, déjà présent au capital du quotidien Le Monde, va prêter 14 millions d’euros au titre pour garantir son financement pendant quatre ans, selon un communiqué de la société Presse indépendante (PI), son propriétaire.

Or, qui est le bonhomme ?

En 2009, il devient le président d’EPH, une entreprise du secteur de l’énergie fondée par J&T et dont il détient à l’origine 20 %4. Il en est en 2017 le principal actionnaire avec 94 % des parts5. EPH est spécialisée dans la production et distribution d’électricité d’origine thermique, dont des centrales à charbon, dans plusieurs pays européens6. Il rachète à très bas prix des centrales et des mines, étant convaincu que la conversion de l’Europe aux énergies renouvelables prendra beaucoup de temps7. Wikipedia

Le bougre achète tout ce qui rapporte. Après le charbon, il vise les medias.  Il n’en est pas à son coup d’essai, ayant compris que, dans la dictature mondiale qui s’instaure, celui qui tient la presse tient la fortune, tant les mondialistes ont besoin de medias apprenant au peuple ce qu’il doit penser… et voter (tant qu’il y a  encore vote).

 

Depuis 2018, le magnat tchèque, déjà à la tête d’un petit empire médiatique dans son pays et d’un puissant groupe énergétique, a racheté les magazines du groupe Lagardère Active (dont l’emblématique Elle), l’hebdomadaire Marianne, 49 % des parts de Matthieu Pigasse dans Le Monde et plus de 5 % du groupe TF1.

20/09/2022 18:20:24 – Paris (AFP) – © 2022 AFP

Un équilibre en 2026 ? A quoi serait donc dû ce miracle ? Au doublement des subventions par le mondialiste Macron avant les présidentielles ?

Faut-il rappeler que depuis octobre 2018 Kretinsky il est détenteur de 49 % des parts de la société Le Nouveau Monde, actionnaire du journal Le Monde…. Facile d’être actionnaire d’un journal subventionné et distribué aux frais du contribuable dans les bibliothèques, trains, avions… ?

Le 17 octobre 2018, Lemonde.fr révèle que Daniel Křetínský est entré en négociations exclusives avec Matthieu Pigasse pour lui racheter entre 40 et 49 % des parts de sa société Le Nouveau Monde, propriétaire de participations dans le groupe Le Monde et dans L’Obs, via la société Le Monde Libre possédée avec Xavier Niel et Prisa, qui contrôle 64 % des actions12.

Le 25 octobre 2018, Matthieu Pigasse officialise la vente de 49 % de ses parts dans le Nouveau Monde à Daniel Křetínský13. À cette occasion, Emmanuel Macron, président de la République française, rappelle que l’État serait vigilant sur l’indépendance des journalistes après cette vente tout en soulignant qu’il n’a aucun problème à voir un Tchèque entrer dans le capital du Monde : « Lorsque ce sont des investisseurs de l’Union européenne, il n’y a pas d’interdiction ou de limite », a déclaré le chef de l’État14. Tout changement de contrôle de la direction du Monde devra être soumis à un « droit d’agrément », c’est-à-dire que tous les actionnaires du journal auront un droit de veto en ce qui concerne l’identité du prochain dirigeant du Monde.

Et ce n’est pas tout… Furieuse ressemblance avec une OPA sur toute la presse, pas seulement française certes mais on sent que nos medias l’intéressent passionnément…. et même nos groupes alimentaires comme Casino. Veut-il faire comme Gates qui rachète les terres arables aux Etats-Unis ( comment Gates savait-il que l’on aurait du mal à se nourrir l’hiver qui vient en Occident ? )

Le 5 septembre 2019, Daniel Křetínský annonce avoir fait l’acquisition 4,6 % du capital du groupe de distribution Casino.

Le 21 avril 2022 le groupe français Fnac Darty annonce que Daniel Křetínský a acquis plus de 13 % du capital et des droits de votes du groupe via sa société de luxembourgeoise d’investissement Vesa Equity Investment.25

Allez la cerise sur le gâteau, pour la route…

Le 19 avril 2022, dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, la Société des rédacteurs du magazine Marianne dénonce une « intervention directe » de l’actionnaire principal du journal, Daniel Křetínský, qui fait modifier la Une du journal pour afficher un soutien à la candidature d’Emmanuel Macron, alors qu’il avait personnellement promis à deux reprises aux journalistes qu’il respecterait leur indépendance éditoriale29,30,31,32. Natacha Polony, rédactrice en chef de l’hebdomadaire, publie un communiqué le lendemain indiquant que « conformément aux principes qui ont toujours prévalu à Marianne, la position du journal dans le cadre de l’élection présidentielle a été définie par la direction de la rédaction, et elle seule. »32

Il achète tout en France… pour mieux aider Macron dans ses noirs desseins de dictature et de disparition de notre civilisation ?

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/09/23/les-ecolo-gauchos-de-libe-renfloues-par-un-milliardaire-ayant-fait-fortune-dans-le-charbon/