1

Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir…

Ce ne serait donc pas un problème de couleur de peau ?  

« Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. » (Léopold Sédar Senghor).

Aujourd’hui, je n’ai point envie de vous parler des élections d’hier dont je ressens encore la gueule-de-bois. Elles démontrent, s’il était besoin, que la Loi de Pareto s’applique aussi à la « démo-crassie » : 20 % des électeurs sont parfaitement capables de comprendre un programme, les 80% autres n’entravent rien mais, hélas, ils sont majoritaires. Le principe « un homme, une voix » est une ineptie totale : la démocratie directe n’a jamais existé ; la plus ancienne, celle de Solon, était un scrutin censitaire. Je suis assez tièdement républicain et très modérément démocrate, aussi en ce moment, il vaut mieux éviter de me parler du « peuple souverain » car il est parfois souverainement irresponsable, pétochard, voire carrément stupide : la réélection – quasi triomphale – du Marquis de Morveux d’Enarque semble désormais acquise, toute la Cellezécie est en liesse. Il s’agit du même peuple qui, deux jours avant, disait qu’il craignait l’immigration des Mahométans à 66% ;  qui refusait le port du voile pour 62% d’entre eux; qui était pour une remigration (53%) ; et qui ne faisait plus la moindre confiance au jeune Marquis pour redresser le pays (71%). Allez comprendre ????

Je ne veux pas non plus vous parler de la guerre contre les Cosaques, que je sens poindre car il me semble évident que Joe Bidon, Ursula van der la chienne, le Marquis de Morveux d’Enarque, et le vibrionnant Volodymyr Zob-ensky (1) veulent en découdre contre le chef-cosaque Poutine.

Non, je veux vous parler de choses plus légères, moins graves, plus gaies, plus amusantes.

Un ami, voulant m’envoyer quelque document par courriel (en Cellezéceux on dit e-mail ) a dû faire une mauvaise manipulation. J’ai reçu…un rectangle tout noir. Il eut été bleu, j’aurais pensé qu’il s’agissait d’une toile de Klein(2) et il était trop noir pour être une œuvre de Soulages (encore un type qui a compris que l’art contemporain ne demande aucun talent et peut rapporter des millions).

J’ai pensé à une plaisanterie que nous faisions jadis, quand on pouvait encore rire de tout, à une époque bénie où l’humour ne tombait pas sous le coup de la loi.

J’ai baptisé l’envoi de mon ami « Combat de nègres dans un tunnel ».

Avant que les bien-pensants me tombent dessus et me poursuivent devant les tribunaux de l’Inquisition, je tiens à rappeler que le qualificatif de « nègre » n’est point une injure ou une insulte.

On se souvient, en effet, que Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire ont revendiqué leur « négritude ». Ils ne voulaient pas qu’on les traite de « Blacks » car ça génère immanquablement des jeux de mots scabreux du genre: « Il vaut mieux l’avoir rose et bien droite que black et d’équerre ». Ils ne voulaient pas non plus qu’on les traite de « Noirs » comme le caoua qu’on commande au bistrot.

On peut les comprendre, je déteste qu’on me traite de « suprématiste blanc », car, primo, je n’ai de suprématie sur personne et, secundo, je ne suis blanc – vraiment blanc – que les soirs d’élections et les lendemains de cuite, l’un provoquant généralement l’autre.

Je préfère, et de loin, qu’on m’affuble des appellations affectueuses dont me gratifient les nouveaux occupants de la Cellezécie : « Face de craie », « Souchien », « Gaulois réfractaire », « Poujadiste », « Pétainiste », « Raciste », « Xénophobe »…etc.. Au moins, on sait qui on désigne !

Pourquoi je vous raconte ça, me direz-vous ? Juste pour vous faire part d’une interrogation:

En Cellezécie, j’avais compris que les insultes ou les coups de « Gaulois » à « Nègre » c’était du racisme, mais que, quand un allogène basané agressait un « Souchien » c’était…une revanche bien légitime. Aussi la dernière cérémonie des Oscars m’a laissé perplexe. C’est le battage fait autour de cet évènement qui m’amène à en parler car je ne regarde jamais – ô grand jamais – ces cérémonies qui puent la vulgarité, le mauvais goût, le tape-à-l’œil clinquant et le fric mal gagné.

Aux Oscars donc, un comédien nommé Will Smith a balancé une mandale en pleine poire d’un autre type appelé Chris Rock. Autant vous avouer que je ne connaissais ni l’un ni l’autre, car ce qui se passe chez ces grands gamins obèses d’américains m’intéresse assez peu. Sauf bien sûr, quand ils veulent nous entrainer dans LEURS guerres, mais ne sortons pas du sujet.

Il parait que le dénommé Chris Rock s’est moqué du crâne d’œuf de Jada Pinkett Smith, l’épouse de Will Smith, qui souffre d’alopécie.

Le vulgum pécus  a au moins appris un mot – alopécie – , tant mieux !

Bénédiction pourtant que cette mandale car, pour une fois, au Oscars comme au Césars, on  a évité les coups de gueule et les indignations forcées  sur le fait qu’il n’y a pas assez de femmes, de LGBT (ou trop de Blancs) dans les milieux du cinéma et du show-biz.

L’ « Immonde », le journal officiel de la gauche qui pense (4), a noté avec délectation que la cérémonie a primé un comédien sourd (pardon : malentendant) et une gougnotte métisse.

Il y avait trois maîtresses de cérémonie  dont deux Noires (Qui a dit « une Blanche vaut deux Noires » ?, dénoncez-vous !) et, bien sûr, le public de millionnaires de gauche a eu droit à l’inévitable message de soutien à l’Ukraine ; les Oscars ont donc fait un sans-faute, comme d’habitude.

Mince ! J’allais oublier un détail qui a son importance: Will Smith, sa femme chauve Jada Pikett et Chris Rock sont tous les trois de type négroïdes. Nous dirons, pour ne froisser personne, qu’ils sont « racisés ». S’ils avaient réglé leur différend dans un tunnel, finalement nous n’aurions rien vu et rien su. Et du coup, j’éviterais de me poser des questions idiotes du genre : quand un Noir colle une colossale baffe à un autre Noir qui s’est moqué d’une femme noire, est-ce du racisme ou du suprématisme noir ?  Et puis, depuis que le sympathique Omar Sy a repris le rôle d’Arsène Lupin, le « gentleman cambrioleur », après avoir joué le Docteur Knock, je me demande bien pourquoi on accepte encore des « faces de craie » dans le cinéma ?

Cédric de Valfrancisque

 1)- Qui doit son nom au fait qu’avant d’être président de l’Ukraine, il était pitre et jouait de la musique avec son sexe.

2)- Yves Klein (1928–1962) artiste contemporain qui a parfaitement su exploiter la bêtise des bobos. Ses croutes valent des fortunes et ne représentent rien sinon…du bleu.

3)- Pierre Soulages, né en 1919 à Rodez, est un peintre également très apprécié  par les bobos.

4)- Je sais, c’est presque un pléonasme, les intellos sont à gauche ; à droite il n’y a que des brutes.

 

 

 




Antisémitisme : les accommodements hypocrites de Madame Delga

Carole-Delga-et-limam-Tatai-de-Toulouse.jpg

La mort atroce de Jérémie Cohen, tabassé par des racailles à Bobigny, a suscité beaucoup de réactions politiques, toutes dénonçant la violence d’un acte antisémite. Madame Delga, Président de la Région Occitanie, ne manque évidemment pas l’occasion de se joindre à cette meute d’hypocrites, dénonçant bruyamment à la suite des autres, l’antisémitisme et l’extrême droite. S’il faut se réjouir de cette unanimité à dénoncer la haine des juifs, comment ne pas s’étonner de voir se positionner ainsi tous ceux qui, de droite comme de gauche, ont soutenu depuis des années, soit activement pour certains, soit passivement pour les autres, la montée de l’islamisme corollaire d’une immigration voulue par leurs maîtres payeurs du patronat ?

Et de quel antisémitisme s’agit-il ? Du vieil antisémitisme politique de la IIIe République, celui théorisé par Gobineau et Drumont, et complaisamment relayé par toute une partie de la classe politique de gauche comme de droite jusqu’en 1940 ? Oui, disent en cœur ces sycophantes du régime ! Il y aurait selon eux une résurgence de l’extrême droite qui expliquerait celle de l’antisémitisme. Circulez, il n’y a rien à voir ! C’est la faute à l’esstreeeeeme droaaaate !

Tout démontre pourtant que la seconde guerre mondiale a définitivement et fort heureusement relégué cette immonde relique dans les poubelles nauséabondes de l’Histoire. En effet si cet échafaudage idéologique a séduit pendant de nombreuses années, les imbéciles et les mous de tout poil, il ne résiste plus à l’examen une seule minute. Ce sont justement ceux désignés comme étant d’« extrême droite », qui dénoncent depuis de nombreuses années les actes antisémites de plus en plus nombreux, comme les attentats de Mohammed Merah, celui de l’Hyper Cacher, ou encore l’assassinat de Gisèle Halimi, de Ilan Halimi et Mireille Knoll.

Rappelons aussi que c’est Eric Zemmour, taxé par une gauche imbécile, d’extrême droitisme voire de négationnisme, malgré ses propres origines, qui a fait sortir l’affaire Jérémie Cohen, des poubelles où la Justice l’avait complaisamment reléguée. C’est lui qui qui a aidé les parents de la victime à forcer les autorités à y regarder enfin de plus près. Une extrême droite sémite plutôt qu’antisémite donc, idéologiquement proche du Likoud israélien et de la ligue de défense juive. Comment pourrait-elle être antisémite ? Voilà ce que Carole Delga serait sans doute incapable de voir, sans parler de concevoir.

Mais pourquoi un tel aveuglement ? La réponse est évidente. Ce n’est pas à Versailles ou à Neuilly, ni dans le XVIIème arrondissement de Paris que Jérémie Cohen est mort. C’est à Bobigny. Et tout le monde sait quelle communauté habite majoritairement Bobigny et quelle religion y est majoritairement pratiquée. Les Français n’ont plus besoin d’explication, car ils font l’expérience tous les jours dans leurs villes, dans les transports ou sur leur lieu de travail, de ce grand remplacement qui chasse les Juifs français et les autres de leurs quartiers ? C’est une violence gratuite qui s’y exerce, et cela dépasse la catégorie du fait divers, comme voudrait le faire croire le Président sortant. C’est une violence quasiment systématique car théorisée par le Coran, contre les non-croyants, contre les Infidèles, au premier rang desquels seraient les Juifs. Nous ne sommes donc pas surpris que sur les plateaux de télévision, à la radio ou dans la presse écrite, quand on parle de la mort de Jérémie Cohen, personne ne prononce jamais le mot tabou, le mot ISLAM, le pays légal étant bien détaché du pays réel. Or c’est bien l’Islam qui prône cet antisémitisme très largement partagé dans la communauté musulmane installée en France. Osons le montrer du doigt, osons parler avec courage – il est plus que temps de le dénoncer – Qu’importent si nos adversaires nous taxent d’instrumentalisation et nous font des procès car nous avons raison et les Français le savent !

Quelle hypocrisie et quelle trahison !
Dans ce panthéon de trahison et de compromission, nul doute que Madame Delga figure en bonne place. C’est en effet bien elle qui a participé à l’inauguration de la mosquée d’Empalot de Toulouse avec l’imam Tâtai, notoirement auteur de prêches appelant à la mort des juifs, c’est bien elle qui lui serra la main, rééditant une sorte de Montoire . Monsieur Moudenc, maire de Toulouse qui était aussi de la partie, eut lui, le nez creux et dénonça l’imam en question à la Justice quelques jours après. Outre son inaction à ce sujet, Mme Delga est donc toujours dans le déni. Obnubilée par une extrême droite antisémite qui n’existe plus que dans son imagination et ses fantasmes, Mme Delga ferme les yeux sur l’antisémitisme islamique pourtant omniprésent dans les cités, favorisé depuis quarante ans par ses amis socialistes.

Pire, elle l’encourage par contrecoup avec sa politique de collaboration avec les remplaçants du peuple français, qui augmentent l’occupation de notre territoire et propagent l’idéologie islamique. La présidente du Conseil Régional d’Occitanie ne manque pas une occasion de financer les flux de migrants, en faisant voter avec la complicité et la collaboration de la droite Les Républicains, des millions d’euros de subventions aux associations pro-migrants de type SOS méditerranée. Véritable Tartuffe en talons, elle est donc, lorsqu’elle dénonce bruyamment l’antisémitisme, non seulement hypocrite mais atteinte de myopie. La voici en effet aujourd’hui engagée dans un procès dans laquelle elle accuse Emmanuel Crenne, ex conseiller régional d’Occitanie royaliste d’un prétendu outrage : il avait en effet osé dénoncer en hémicycle le 25 Mars 2021, la collaboration de Madame Delga à l’inauguration de la mosquée avec cet imam notoirement antisémite dont il est question ici, le tout suivi d’un vigoureux « Vive le roi » !

Comme le disait Guy Béart, « celui qui dit la vérité, il faut l’exécuter » ! Et jamais Molière ne fut donc si à propos :
Au travers de son masque, on voit à plein le traître,
Partout, il est connu pour tout ce qu’il peut être;
Et ses roulements d’yeux, et son ton radouci,
N’imposent qu’à des gens qui ne sont point d’ici.
On sait que ce pied plat, digne qu’on le confonde
Par de sales emplois, s’est poussé dans le monde
Et, que, par eux, son sort, de splendeur revêtu
Fait gronder le mérite, et rougir la vertu
Quelques titres honteux qu’en tous lieux on lui donne
Son misérable honneur ne voit, pour lui, personne
Nommez-le fourbe, infâme, et scélérat maudit
Tout le monde en convient, et nul n’y contredit.
Cependant, sa grimace est, partout, bienvenue
On l’accueille, on lui rit; partout, il s’insinue;
Et s’il est, par la brigue, un rang à disputer
Sur le plus honnête homme, on le voit l’emporter.

Molière – Le Misanthrope – Scène 1

Jean de Rouergue




Sans Zemmour, les collabos auraient étouffé la mort de Jeremy Cohen

Bobigny ville islamo-coco dont le maire se nomme Abdel Saadi, un amateur de steak frites halal pour complaire à Fab Roussel.

Il a fallu presque deux mois pour que ce qui n’était officiellement au départ qu’ un malheureux accident de tramway se révèle être un meurtre en meute barbaresque organisée.

C’est M. Z qui a foutu le bordel à la demande des parents de la victime, le père qui l’a confirmé. Par contre si j’ai un conseil à leur donner, c’est de virer leur avocat, un type qui désavoue son client publiquement faut le lourder de suite. Surtout que c’est lui qui aurait dû bouger les institutions, on ne peut pas dire qu’il a été d’une grande efficacité.

Avec moi il aurait déjà dégagé, d’autant que l’on sait que c’est un militant Ripoublicain, qui est plus est, amateur de désécriture inclusive…

Autre conseil, plus général aux juifs, prendre un mec de la communauté n’est pas toujours une garantie d’efficacité, la preuve !

https://twitter.com/i/status/1511084276443488272

https://pbs.twimg.com/media/FPjrSQxXEAI05Cw?format=jpg&name=large

Bien entendu parmi la bien-pensance ce qui fait scandale ce n’est pas l’agression des racailles du 9.3 mais le fait que l’information fut diffusée par l’esstreemmee drooaatte, la peste brune.

Degoitre la dingo qui interdit les miroirs chez elle de peur de se voir et qui soutient Hidalgogol s’est fendue d’un tweet vengeur.

En ce qui concerne le ratatinement électoral je crois qu’il y en a une qui est bien partie…

https://twitter.com/francoisedegois/status/1510978350285737992

Une autre socialope, la bécassine d’Occitanie, Miss BonjourLesDelga a aussi rappelé le retour des zeures. Bien entendu pas un mot sur la nature des agresseurs. c’est marrant cette propension des gauchistes de faire une fixation sur 1940…

https://twitter.com/i/status/1511279771610718208

Certains s’étonnent du silence d’élus, dont le députain du coin, celui qui a été choqué par les «  Macron assassin ! » Jean Kamel Lagarde…

https://twitter.com/i/status/1511311294611271680

C’est en partie inexact puisque LaForceIslamique par la voix du ptit rouquin condamne l’acte mais à condition qu’il soit anti sémite, sinon ça n’a aucune importance, ça ne mérite pas le déplacement.

https://twitter.com/i/status/1511273505429540871

Je vais vous dire un truc, une fois de plus, on se fout de tout le monde avec ce fait divers tragique.

Qui dit accident mortel de tramway, dit enquête, elle va d’autant plus vite que le réseau est équipé de caméras, à commencer par la rame, sans compter les vidéos de la ville. Donc en 24h maxi tu sais ce qui s’est passé. Alors pourquoi a-t-il fallu attendre 2 mois et que la bête immonde sorte l’info pour que tout d’un coup tout le monde se réveille et s’agite ?

Il y avait tout simplement une volonté manifeste d’étouffer l’affaire, c’est qu’il faut pas désespérer les mosquées, le reste est bouffonnerie et comme d’hab les « Cartes de presse » se sont contentées de relayer les communiqués officiels de l’AFP…

Exceptionnellement en respect de la victime et de sa famille pas de vidéo rock aujourd’hui.

Paul Le Poulpe




Ils ont tout fait pour classer sans suite l’agression raciste de Jeremy Cohen

Dupond-Moretti.png
Les media main Stream ont caché sous le tapis du covid et de la guerre en Ukraine la violence et la délinquance d’origine immigrée pour cause d’élection à venir. Vilaine manœuvre, ma foi.
Bien heureusement, cette presse aux ordres du pouvoir vient de se prendre le boomerang en pleine tronche avec l’affaire Jeremy Cohen qui défraie chronique de tous les médias, bien obligés

Rappel des faits :
Le 21 février dernier le jeune Jeremy Cohen, 19 ans, portant kippa ou non, peu importe, fait l’objet d’une agression d’une quinzaine de « chance pour la France » à Bobigny, fuyant ces barbares, le jeune Jeremy se jette sous les roues du tram qui arrivait, brisant sa fuite, fuite qui lui fut fatale.

Ce fait divers, fut classé dans la rubrique « accident de la circulation » occultant la réalité des faits qui viennent contredire le discours apaisant des autorités qui ne souhaitent pas provoquer les quartiers.
La famille, choquée par ce silence des médias et la passivité de la justice a mené son enquête grâce à laquelle une vidéo relatant la réalité des faits était exhumée. Cette vidéo établissait sans conteste la réalité de l’agression à l’origine du décès de Jeremy. Le caractère antisémite restant en suspens.

Cela n’étant pas suffisant, le père de la victime, en désespoir de cause, écrivait à Éric Zemmour, lequel dénonçait véhément cette situation dans un tweet puis lors de sa déclaration à TF1 à l’émission les premiers 100 jours de Président.

Il s’interrogeait sur ce long silence, presque deux mois, entre cette agression révoltante contre ce jeune homme seul contre cette horde de barbares et le silence des médias. Souhaitait-on dans les sphères du pouvoir ne pas faire d’esclandre avec cette nouvelle agression, possiblement antisémites ? A-t-on donné instruction au parquet et à la justice de classer cette affaire gênante, alors que notre président trônait sur un nuage grâce à la guerre en Ukraine et le covid, il ne fallait pas casser le scénario de l’homme providentiel avec ces peccadilles.

https://twitter.com/i/status/1511359110209540111

Mais il existe une justice immanente grâce à laquelle le retour de manivelle s’avère violent et mortel pour l’avenir de notre Jupiter de salon.
L’insécurité des Français, du fait de la présence d’une invasion étrangère, revient à la surface de l‘actualité.
On reparle, enfin, du devenir de la France et des français, les agressions et les vols et viols des « chance pour la France » le débats politique peut prendre au sérieux ces réalités du quotidien et placer au premier rang des préoccupations.

Ce boomerang est salutaire et ce n’est que justice que cette campagne électorale ne soit pas à nouveau volée et que les vraies préoccupations de français soient la France et son devenir. Et pour cela, le vote pour Zemmour est essentiel.
Jeremy Cohen, malgré lui, vient de faire œuvre de salubrité citoyenne, paix à son âme, que le seigneur Roi des Rois l’accueil avec bienveillance, amen.

Guy Sebag




« Etranglons une Blanche » : RR a perdu son procès contre Nick Conrad!

Le procureur qui, chose exceptionnelle, était avec nous lors de l’appel et qui, Antillaise, avait rappelé au tribunal qu’aucun Blanc chantant « pendez les Noirs » ne serait relaxé a finalement eu peu de poids.

« Pendez les Blancs« , c’était le premier procès qui avait fait au rappeur, condamné juste à une amende avec sursis en première instance, il avait été relaxé pour un problème de procédure en appel en septembre 2021… Quand je pense que je viens de payer 4 000 euros à la Licra et au Mrap pour des autocollants « islam assassin » bien que relaxée dans un premier appel, (mais Licra et Mrap étant allés en cassation il y a eu un second appel que j’ai perdu) il y a de quoi faire la révolution !!!

Nick Conrad n’avait pas été traumatisé par le premier procès puisque, dans le clip suivant, il avait récidivé avec un autre clip intitulé « doux pays » avec des paroles et des images très claires :

« j‘ai brûlé la France« , « je vais baiser la France jusqu’à l’agonie », Cet hexagone, j’l’enc*le sa grand-mère », « J’vais poser une bombe sous son Panthéon », « Que dit l’autre con de Charles Trenet / N’a jamais été doux, le pays »et les images sont claires et fortes :  il y étrangle une Blanche…

Cela avait suscité notre indignation et notre ire. Je m’étais donc portée partie civile au nom de Résistance républicaine, bien que le Parquet ait refusé, lui, de poursuivre, au motif que cela ne visait personne en particulier, sauf la France… et que la femme violée et étranglée était la France et non toutes les femmes blanches !

https://resistancerepublicaine.com/2021/05/14/cest-aujourdhui-que-resistance-republicaine-traine-au-tribunal-nick-conrad/

En Première instance, nous avions déjà perdu :

https://resistancerepublicaine.com/2021/05/15/pour-le-procureur-nick-conrad-a-le-droit-de-baiser-la-france-et-etrangler-une-blanche/

Et l’appel a confirmé que, en France, un rappeur a le droit d’inciter explicitement  à la haine et à des voies de fait contre les Français, sous prétexte d’inciter à la haine contre la France. 

Résistance républicaine a donc perdu en appel, c’est tombé jeudi dernier.  Ce qui est un vrai scandale ! Scandale inacceptable. Et parce que inacceptable, malgré le coût plus qu’élevé d’un avocat de cassation (autour de 5 000 euros) nous nous sommes résolus à aller en cassation bien que nous finances ne soient pas glorieuses avec les différents procès, condamnations (j’ai encore un procès fin avril)… Nous nous sommes résolus  à poursuivre, parce que, si nous, nous nous couchons,  plus rien ni personne n’arrêtera la pente savonneuse des appels à tuer les Blancs. Puisque le Parquet, sous Dupond-Moretti, ne poursuit pas, c’est à nous, associations, de relever le gant. Nous serons 2 associations à traîner Conrad en cassation, comme pour la première instance et l’appel, L’AGRIF et RESISTANCE REPUBLICAINE.

Alors nous comptons sur votre générosité, amis lecteurs, amis résistants ! Si vous le pouvez, merci de contribuer à cette lutte du pot de terre contre le pot de fer, dans la mesure de vos moyens, évidemment.

Soit par chèque à l’ordre de Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris cedex 14

Soit en faisant un don directement avec votre carte bleue ou paypal : https://resistancerepublicaine.com/don/

Soit en adhérant à notre association (36 euros) : https://resistancerepublicaine.com/adherer/

Merci aux Résistants sans qui nous ne pourrions exister !

Christine Tasin




Le raciste bâtonnier Thevenot veut criminaliser tout nom d’origine slave

Les Popovs n’ont qu’à bien se tenir.  Ils s’imaginent quoi ! Les armes secrètes, ils ne sont pas les seuls à en posséder!

En France il n’y a rien de plus redoutable que les hypersoniquement cons.

La « Minute d’Irma » par exemple, désormais à l’œuvre dans son bel uniforme Hugo B pour débusquer les agents de Moscou.

Marie-Estelle agent XXX du FSB, on s’en doutait avec son action sournoise de sabotage de la grande politique sanitaire de Narcissius 1er Président-Maréchal-Docteur-Vie-Force-Santé.

Heureusement Goebbelsinette veille !

https://twitter.com/emma_ducros/status/1504783687262613550?

Et elle n’est pas seule dans ce combat civilisationnel, partout se lèvent les forces de la résistance à l’envahisseur hirsute russe.

Ainsi, les syndicats d’enseignants du 85 qui exigent de débaptiser le collège Soljenitsyne d’Aizenay.

Les syndicats Sud Éducation 85, SGEN CFDT 85, CGT Educ’action 85, FA groupe Henri-Laborit et Attac Vendée viennent d’envoyer un courriel au conseil départemental et au rectorat afin « d’exiger le changement de nom du collège, en soutien aux peuples victimes de la folie meurtrière de Poutine.

Faut dire que l’Alexandre c’est un faf, un natio, un salaud d’anti-coco, un croyant en la Sainte Russie, un ennemi des masses laborieuses. Forcément un tel CV déplaît aux islamo-racailleux-gauchistes militants de la France islamique et électeurs de l’homme de Tanger.

Il était proche de Poutine […] Peu avare de compliments envers le dictateur russe qui lui décerna le prix d’État, Soljenitsyne partageait avec lui sa vision de l’unité de la Russie (donc l’annexion de l’Ukraine), un patriotisme aveugle et une fascination pour les régimes autoritaires.

Il y a aussi des initiatives individuelles qu’il faut saluer. Comme celle de Jean Thevenot le bâtonnier de Valenciennes, un consanguin, ceci expliquant peut-être, qui a ordonné de « bloquer toute sortie d’argent à destination des clients dont la consonance du nom serait slave ». « J’agis pour la démocratie » !

Et dans cet ordre d’idée nous avons des banquiers qui s’inquiètent de la consonance de certains de leurs clients. Je suis en admiration devant tant de zèle !

Ces actions sont à louer mais je veux pas casser l’ambiance, elles confinent à l’inconscience et la jobardise à double titre.

D’abord la consonance, outre le caractère complètement raciste, c’est d’une débilité, d’une ignorance profonde de confondre slave et russe et quand bien même les intéressés auraient de lointaines origines russes, comme d’autres italiennes ou espagnoles, à quel titre doivent-ils être discriminés ?

Nous sommes dans la folie pure !

Ensuite ce petit monde héroïque oublie que l’ours, à la base, n’est pas un animal sympa ; contrairement aux idées reçues c’est pas Winnie et un ours énervé ça ne l’est vraiment pas… il vaut mieux éviter d’être dans son environnement…

Donc les réactions de l’ours popov, je serais eux, je m’en méfierais…

Les enfants, c’est pour toi aussi Goebbelsinette et tes amis « Cartes de presse », vaut mieux éviter de jouer avec un bâton de dynamite et un briquet, des fois il y a des accidents !

Pour votre bien, tant qu’il est temps, c’est juste un conseil désintéressé… et allez jouer à la marelle…

https://youtu.be/qgFW_LxZk2E

Paul Le Poulpe




Sopo, un Noir qui traite un autre Noir de « Sale Noir » est-il raciste ?

On n’y comprend plus rien. Sopo et toute la gauche disent que Zemmour est raciste parce qu’il veut que la France mette fin à l’immigration et donne la priorité aux Français. Il serait aussi raciste parce qu’il s’oppose au Grand Remplacement.

Mais ils ne disent rien quand des Noirs traitent le Noir Tanguy David, coupable de soutenir Zemmour, de « Sale Négro ».

Paris: une bande d’Africains et Nord-Africains ont agressé le militant pro-Zemmour Tanguy David, le traitant de “sale n*gro”

Mais ils ne disent rien quand les Sud-Africains reprennent le même discours.

https://www.fdesouche.com/2022/02/20/afrique-du-sud-la-montee-dun-sentiment-anti-migrants-donne-lieu-a-des-manifestations-nous-sommes-ici-pour-reprendre-notre-pays%ef%bf%bc/

Mais ils ne disent rien quand Christiane Taubira reprend le discours d’Éric Zemmour, mais seulement pour la Guyane.

Mais ils ne disent rien quand une militante noire insulte un policier noir à cause de la couleur de sa peau. Nadjelika, l’auteur de l’injure raciste, est même défendue par Arié Alimi, avocat qui se dit antiraciste.

Il est vrai que Sopo a une vision parfois étonnante du combat anti-raciste…

… et qu’il va se retrouver au tribunal pour injure raciste à l’encontre de Jean Messiha, comparé à un chameau…

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/le-president-de-sos-racisme-dominique-sopo-mis-en-examen-pour-injure-publique-envers-jean-messiha-20210626




Les Noirs sud-africains veulent renvoyer les migrants chez eux

« Étrangers, rentrez chez vous », « Nous voulons reprendre notre pays, notre espace est occupé par les étrangers » !

Environ 2000 personnes ont encore manifesté samedi à Johannesburg contre les travailleurs immigrés, signe d’une montée en puissance du sentiment anti-migrants dans une Afrique du Sud rongée par un chômage terrible et une pauvreté aggravée par le Covid.

Ce pays  est régulièrement en proie à de telles flambées. Soixante-deux personnes ont été tuées dans des émeutes en 2008. De violents heurts ont fait sept morts en 2015 et au moins douze en 2019…

Depuis janvier, un mouvement baptisé Opération Dudula  (« refouler » en zoulou) monte en puissance. Il demande que les emplois non qualifiés occupés par des étrangers soient rendus aux Sud-Africains.

« Nous sommes ici pour reprendre notre pays, notre espace est occupé par les étrangers »

Munis de drapeaux et de bâtons, un groupe d’hommes et de femmes a une nouvelle fois exprimé samedi son « ras-le-bol des étrangers », cette fois dans les rues de Hillbrow, un quartier déshérité de Johannesburg connu pour abriter de nombreux migrants.

Le rassemblement était encadré par une forte présence policière.  Les magasins avaient baissé leurs rideaux métalliques. Lors des précédentes émeutes, des attaques avaient visé les commerces tenus par des étrangers.

L’Afrique du Sud compte 3,95 millions d’étrangers,  sur une population de près de 60 millions ; la moitié vit en dessous du seuil de pauvreté et lon comprend qu’ils veuillent récupérer leurs petits boulots.

La préférence nationale doit s’imposer.
Daphné Rigobert



Gang Traoré : immersion au cœur de la haine !

Adamatraorejustice.jpg

Pendant que Macron et le préfet Lallement faisaient joujou avec leurs blindés et leurs flics pour terroriser les manifestants du Convoi de la Liberté… place de la République se tenait une manifestation virulente et peu médiatisée, celle du comité Vérité et Justice pour Adama, qui avait rassemblé plusieurs centaines de personnes. Sur les images dÉrik Tegnér on entend  l’un des membres de leur service d’ordre expliquer aux équipes de Livre Noir : « On ne sécurise pas des journalistes d’extrême droite ».

« Parmi les manifestants se trouvaient plusieurs groupes antifas, avec au milieu un de leurs responsables, qui m’a reconnu et a fait signe aux autres pour venir m’intimider », raconte Georges,  reporter pour Livre Noir: « Ils m’ont dit ‘bouge pas de là, on va te fumer ! », et ils m’ont bousculé en me menaçant de s’en prendre à moi tant que je n’effaçais pas les images que j’avais tournées avec ma caméra. J’ai résisté, jusqu’à ce que les forces de l’ordre s’interposent et les dissuadent de continuer. Après quoi j’ai été contraint de quitter le cortège, car le service d’ordre de la manifestation a clairement expliqué qu’il ne souhaitait pas nous protéger ».

Selon Érik Tegnér, l’altercation est survenue après plusieurs autres tentatives d’intimidation au cours de la manifestation. Il raconte avoir confié ses inquiétudes aux gendarmes, qui lui ont conseillé  de cesser de couvrir le cortège… Après une première prise à partie de deux autres reporters, les organisateurs de la manifestation (où défilaient la militante Caroline de Haas, le journaliste Taha Bouafas, l’insoumise Mathilde Panot, le candidat à l’élection présidentielle Anasse Kazi….) ont alors  menacé les équipes de Livre Noir via leurs haut-parleurs : «[…] c’est la preuve qu’on est gentils », « on aurait pu les frapper, on aurait pu les piétiner, on aurait pu les humilier, mais non, on ne l’a pas fait, on les a sortis tranquillement, par contre pour la suite de la manif on n’est pas responsables de ce qui va leur arriver, ils ont été prévenus ! » crie l’un des organisateurs du rassemblement…

C’est la douce et rassérénante France selon Macron, celle d’un avenir heureux !
 
Daphné Rigobert
https://www.youtube.com/watch?v=EikHfTtw97U



L’antisémitisme d’extrême gauche et ses compagnons de combat

Il reste, bien sûr, de l’antisémitisme d’extrême droite en France. Ceux qui l’incarnent sont désormais une minorité crépusculaire, rance, et légitimement fustigée. Ils n’ont accès à quasiment aucun microphone et ils vocifèrent dans leur coin, mais ils n’agressent pas et ne tuent pas. Quiconque consulte la terrible liste des Juifs agressés ou assassinés ces dernières années n’aura aucun mal pour s’en convaincre.

Sujet tabou : l’antisémitisme qui agresse et tue des Juifs en France, depuis des décennies, et la terrible liste des Juifs agressés ou assassinés ces dernières années le montre de manière flagrante, est l’antisémitisme islamique.

Mais cet antisémitisme-là, l’extrême gauche fait tout pour qu’on n’en parle pas, parce que les islamistes en France sont ses compagnons de combat contre la civilisation occidentale et la démocratie et parce qu’il y a un pays qu’ils exècrent et qu’ils voudraient voir détruire, et parce qu’elle, l’extrême gauche, voudrait voir ce pays détruit, elle aussi : les islamistes désignent ce pays, souvent, comme « l’entité sioniste”, car dire son nom leur écorche les lèvres, l’extrême gauche, elle, l’appelle par son nom, Israël, puis déverse sur lui des jets de bile obscènes et mensongers.

L’extrême gauche n’est pas la seule à faire tout pour qu’on ne parle pas de cet antisémitisme-là : elle a elle-même des compagnons de combat dans toute la gauche et dans les organisations dites “antiracistes”, tout comme dans les organisations censées “lutter contre l’antisémitisme” et qui, en ne luttant pas du tout contre l’antisémitisme qui agresse et tue des Juifs, ne mènent aucune lutte digne de ce nom.

Elle a même des compagnons de combat à droite, car nombre d’élus de droite sans scrupules n’hésitent pas à fermer les yeux et à favoriser l’avancée de l’islam, et donc de l’islamisme, pour ramasser des voix et être reconduits dans leurs fonctions.

Elle bénéficie même de l’aveuglement volontaire  de ceux que mes amis juifs appellent les “Juifs de cour” : des gens qui, pour garder de bonnes relations avec les détenteurs du pouvoir (qui sont désormais souvent en position de compagnons de combat), ne font pas de vague et n’associent quasiment jamais les mots islam, ou islamisme, et antisémitisme et préfèrent s’en prendre rituellement (comme les organisations censées “lutter contre l’antisémitisme”) à l’antisémitisme d’extrême droite : c’est sans danger, et cela ne fait pas courir le risque de perdre des amis et des subventions. Les “Juifs de cour” aujourd’hui sont au CRIF. Ils peuvent même être grand rabbin de France.

Il y a dans la campagne pour la présidence de la République un candidat juif. Si ce candidat pratiquait l’aveuglement volontaire, s’il s’en prenait rituellement à l’extrême droite, s’il était un “Juif de cour” en somme, il serait accueilli à bras ouverts au CRIF, et le grand rabbin de France chanterait ses louanges, mais non : il ne pratique pas l’aveuglement volontaire.  Il ne s’en prend pas obsessionnellement à l’antisémitisme d’extrême droite, quand bien même il le condamne sans la moindre ambiguïté. Il sait que l’antisémitisme qui agresse et tue des Juifs est islamique et il le dit. Il sait que les islamistes en France combattent la civilisation occidentale pour la détruire et que l’extrême gauche est constituée de compagnons de combat de l’islamisme. Il ose même dire que l’islamisation de la France est, tout autant que l’extrême gauche qui lui sert de marchepied, un danger majeur pour la France et les Français, Juifs et non juifs.

Dès lors, c’est lui que l’extrême gauche et les “Juifs de cour”, toute la gauche, les organisations dites “antiracistes”, et les organisations censées “lutter contre l’antisémitisme” traitent de membre de “l’extrême droite”, et  placent sur le banc d’infamie, en usant et abusant de cette expression, “extrême droite”, si usagée qu’elle n’a plus de sens et qu’elle permet à ceux qui l’emploient de cracher sur toute personne qui se situerait à hauteur de l’épaule droite d’Anne Hidalgo, la femme qui après avoir détruit Paris aurait voulu faire la même chose avec la France entière.  Ces gens-là le traitent même de raciste alors que pas un seul mot dans ce qu’il dit ou ce qu’il écrit ne parle de race ou d’ethnie (il est vrai que pour ces gens-là existe apparemment désormais une race musulmane). Ces gens-là vont jusqu’à le traiter « d’antisémite”, et jusqu’à l’accuser d’attirer vers lui les nostalgiques du nazisme comme une lampe attire les mouches, et il a beau dire qu’imaginer qu’un Juif peut attirer des nostalgiques du nazisme est ignoble et absurde, cela continue. Ils le décrivent comme un défenseur de Pétain alors que sa famille a été déchue de la nationalité française sous le régime de Vichy. Ils le traitent même de révisionniste, comme s’il avait une seule fois remis en cause l’histoire de la Shoah…

Le dire d’extrême droite et le traiter de raciste est ignoble, mais chez ceux qui le font, l’ignominie fait partie intégrante de leurs positions politiques, et ce n’est pas surprenant de leur part. Le traiter d’antisémite est atteindre le sommet de l’abjection.

Des “Juifs de cour” l’ont fait, dont Haim Korsia et Francis Kalifat.  Ils ont ainsi ouvert la voie à des membres de La France insoumise qui ont procédé à des insinuations nauséabondes. Ils ont ouvert la voie à Yannick Jadot, « écolo de service », chef de file d’un mouvement d’extrême gauche couleur vert pastèque, vert islamique et vert-de-gris, tendance vernassi. Et les propos que Yannick Jadot a tenus récemment (sur Radio J, une radio juive !), sans que son interlocuteur le reprenne (bien au contraire !), étaient un sommet de l’abjection répugnante.

Si ces propos avaient été tenus par une personne dite « d’extrême droite”, cette personne aurait été exclue de la politique et des médias et aurait tant été traînée dans la fange qu’elle aurait dû partir en exil, mais comme Yannick Jadot est d’extrême gauche, vert pastèque, vert islamique et vert-de-gris, il a le droit de dénoncer le Juif Zemmour. Il restera candidat à l’élection présidentielle et il sera invité à la radio et à la télévision. Il pourra rencontrer Haim Korsia et Francis Kalifat. Il parlera encore sur Radio J.

Un livre écrit par des falsificateurs de l’histoire vient de paraître pour l’accuser d’être un falsificateur de l’histoire, un défenseur de Pétain et un révisionniste. Et le livre est publié chez Gallimard, qui fut une maison honorable.

Sordide époque. Exécrable époque épique.

Guy Millière

https://www.dreuz.info/2022/02/lantisemitisme-dextreme-gauche-et-ses-compagnons-de-combat-259621.html