1

Bilan symbolique de l’effondrement occidental

image.jpg
À voir en effet la dernière réunion débraillée et hilare d’un “G7” hors-sol, la perte d’aura assaille tant elle est palpable jusqu’à l’étouffement, une espèce de banalisation pré-holographique “en marche” à laquelle ne manquerait plus que les quelques grésillements et tremblements de l’image ad hoc s’il fallait le confirmer…

Cet effondrement en temps réel effraie tout de même car telle une supernova se transformant en trou noir, l’implosion éblouit dans tous les sens du terme et de manière si aveuglante qu’elle paralyse ; aussi, à part, certes, les quelques rares âmes encore en état de trancher cet épais brouillard peuplé de trous noirs – morts-vivants, démons,  zombies – mais aussi de saints permettant une recomposition – à l’instar d’une solide tragédie grecque retravaillée par Shakespeare ou Dostoïevski, comment deviner que nous sommes en réalité dans l’antichambre de moins en moins ouatée des condamnés à mort  (le port des couches faciales obligatoires étant déjà “fortement recommandé”) ?…

Faisons un rapide bilan, une sorte d’examen de conscience avant de poser la tête sur le billot (se faire injecter soyons “progressistes”),  qu’avons-nous à l’actif ? L’aura encore un peu boréale d’un passé institutionnel avec ses pierres de taille comme le Droit ayant formalisé peu à peu les acquis de l’approche hypothético-déductive, la liberté de penser, de s’exprimer et d’entreprendre ; mais tout cela se trouve bien noirci, corrompu (et son ravalement repoussé) par le passif de créances éventées faites en passe-droits, entailles, détournement, fraudes, falsifications passant pour des vérifications (dernière en date « Midi Libre »…).

Et comme de plus en plus le passif pèse plus que l’actif, il n’est pas étonnant que l’aura des dirigeants occidentaux se soit ainsi estompée jusqu’à disparaître d”un coup, l’ultime preuve étant cette dernière supplique d’un Macron courant en gamin trébuchant derrière un Biden se bidonnant pour lui indiquer que le pétrole moyen-oriental arrivant à saturation, l’UE se trouve de plus en plus en première ligne ; sauf que Biden en a souri regardant sans le voir ce pré-hologramme s’agiter alors qu’il lui a été vivement recommandé de se dégonfler au sens propre : disparaître, pfft, dans un lâche soulagement (semblable à celui de 40).

Et c’est bien ce qui se dégageait de ces photos illustrant le dernier G7 : la perte d’aura visible à l’œil nu mais vécue sous gaz hilarant, à la façon d’une réunion factice au Village assemblant divers “numéros” actant ainsi ce manque définitif d’essence.

De toute façon “l’essence” avait été déjà  condamnée politiquement et moralement en bannissant diabolisant les notions d’identité et de liberté au profit de leurs contraires : multiplicité et errance.  Dans ces conditions, le fait d’effacer l’immunité naturelle, synonyme d’identité et d’autonomie, au profit de l’immunité erratique et multi-dépendante allait de soi.

Reste à solder les comptes. Difficile à faire. Tant et si bien que seule l’épreuve du feu révélera les réels actifs. Nous y sommes.

Lucien Samir Oulahbib




L’incroyable arrogance de Jacques Attali

« A écouter les premières analyses [d’après débat entre les deux candidats à la présidentielle], on a entendu comme un refrain répété partout : « Emmanuel Macron a été arrogant ». » regrette Jacques Attali sur son blog. Pour lui, « cette accusation […] vise toute personne faisant preuve de connaissance ou de compétence et qui […] ne fait pas l’effort de le cacher. » Il en excuse donc son poulain : « De fait, beaucoup de gens […] confondent alors compétence et arrogance, excellence et privilèges, élitisme et favoritisme. Un musicien doit il s’excuser de sa virtuosité ? Un savant de ses découvertes ? Un peintre de son talent ? Quand on sait, faut-il s’en excuser ? »

Que cela est bien dit ! Que cela est vrai !

Évidemment il faudra passer sous silence que ce brillant jeune homme et ses gouvernements creusèrent une dette abyssale dès avant le Covid, ou qu’on vit exploser les chiffres de la délinquance de 2017 à 2022. On oubliera tout ça eu égard au fait que cela vint pendant son premier quinquennat.

Reprocherait-on à Jupiter-le-Jeune que l’école vit son classement Pisa dégringoler et que le système de santé fut ruiné par la politique de ses ministres ? Ce serait bien injuste. On trouverait même quelque indécence à le faire. Franchement ! On ne saurait le tenir pour responsable de tout, n’est-ce pas ?

Doit-on chicaner l’excellence dont le pare Attali, par un mesquin regard que nous porterions sur quelque autre réussite un peu moindre ? La lutte contre la corruption ? La participation et l’adhésion populaire aux élections ? Vraiment, devant les bienfaits d’Emmanuel je passerai ces détails. Mieux, je n’en parle même pas. Les ai-je cités quoique je ne le voulusse ? J’en demande pardon au lecteur.

On vous dit bien que Macron, c’est LA compétence, le brio.  Le vrai ! Celui qui frise la perfection et serait à même de nous protéger contre les sept plaies d’Égypte – manque de chance, la dernière vint de Chine.

Eh oui ! cher Jacques. S’il est vrai que l’on n’a pas à s’excuser de son talent, si l’on doit même le faire fructifier (non pas mettre ceux de la monnaie antique dans sa poche), force est de reconnaître que celui d’un musicien se mesure à son audience. Au nombre de rappels ! Celui d’un peintre au nombre de visites que suscitent ses œuvres. Celui d’un écrivain au nombre de ses ventes, ses traductions et ses prix littéraires. Le talent, mon cher Jacques, ne se décrète pas dans les secrets d’une loge ou d’un Bilderberg ; encore faut-il qu’il soit reconnu partout et par tous. On en est loin…

Alors, me diras-tu, si, faute de réussite probante de M. Macron, l’on ne peut nous accuser de confondre arrogance et compétence, lui qui parlait si bellement au peuple que ceux des Gilets jaunes qui ne furent éborgnés furent éblouis par son verbe, lui qui parlait avec une telle humanité aux illettrés… Si l’on ne peut cela, nous autoriseras-tu à penser que la perfection n’est de ce monde ? Et que si l’on autodéclare son excellence et sa compétence lors qu’elles ne sont reconnues par aucun philosophe ni le moindre observateur ou essayiste, c’est que l’orgueil enfla notre tête.

Certes, essayiste, tu l’es, même si cet essai de Macron est bien infructueux. Nous n’oserions le voir en Trissotin qui admirerait son verbe et voudrait épouser la République et ses ors… Mais presque.

« Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien » disait Socrate. Manifestement les gens de ton clan, cher Jacques, ignorent bien souvent qu’ils sont ignorants. Un essayiste ne devrait pas tomber dans ce travers. Tu oublias cet aphorisme : « L’humilité et le respect sont les valeurs des grands dirigeants », dit Patrick Louis Richard. Ou plutôt : « La vérité appartient à ceux qui la cherchent, et non point à ceux qui prétendent la détenir », Condorcet.

En bref, tu contredis tout ce qu’enseignent les intellectuels en France depuis Descartes : prétendre détenir la vérité est contraire à tout l’héritage d’esprit critique et d’esprit d’examen que la France transmet.

Qui t’en voudrait ? Moi pas. Mais il est sûr qu’à ta vision des choses bien peu sauraient se ranger. Qu’en aurait dit de Gaulle ? Il eut une phrase célèbre sur l’arrogance… No comment.

https://www.attali.com/societe/arrogance-et-excellence/




Éradiquer la vermine collabo, le premier devoir de chaque patriote !

Tchoislamocollabos.jpg
Cette vermine s’empressera de qualifier ce vœu très cher, « d’appel au meurtre ». Posons-lui donc ces questions :

– combien de tarés « woke », de déchets nazislamistes et de collabos ont été éliminés en France, suite à ces soi-disant appels ? Hélas, zéro, zéro, encore zéro, toujours zéro !

– Depuis des années, dans les merdias à large bruit, combien de vrais appels au meurtre et au lynchage, contre les patriotes ? Non censurés, notamment sur les réseaux dits sociaux, combien de vrais appels au meurtre ignorés par les rats de palais, les déjections propagandistes, les politocards collabos ? Or trop souvent ces incitations sont suivies d’assassinats, commis par des nazislamistes, les seuls à passer aux actes ;

– Combien d’authentiques assassins, relâchés sous les prétextes les plus révoltants, par des rats de palais ? Combien d’authentiques assassins, surtout quand ils sont nazislamistes, sont-ils condamnés à des peines dérisoires, par rapport à l’horreur des atrocités commises ?

Dans le pays qui fut la France, une minorité de la population, moins de 35 % des inscrits, vient de confirmer qu’elle souhaite la poursuite de la destruction de la nation et des fondements de sa civilisation. Mais cette minorité est en conformité avec la légalité. Tant pis pour la majorité qui a dédaigné de s’exprimer. Mais ce n’est qu’une confirmation. Cette volonté collective de suicide identitaire est à l’œuvre depuis bien longtemps. Les trois occupants de l’Élysée précédant l’actuelle Macronette ont très fortement amplifié cette tendance. Le moins cité, mais certainement le plus coupable, fut indéniablement le ténia Chiracaille, car c’est sous ses ordres que les déchets nazislamistes acquirent une quasi-impunité et l’autorisation tacite d’envahir le pays. Il laissa la propagande systématique envahir les merdias. Les suivants continuèrent.

Le TDCD excité Sarko s’est sobrement contenté de passer outre au refus des Français de se soumettre à la grosse commission européenne. L’actuel réélu ajoute à cette destruction l’abjection de ce qu’on appelle la « cancel culture », ou encore le « woke ». Le déchaînement des déjections propagandistes contre la décision de la Cour Suprême US permettant à chaque État de légiférer sur l’avortement, procède de cette vague mortifère. La sous-merde envoyée à l’Élysée par des tarés se prononce avec fougue pour l’assassinat de bébés à naître. Les mêmes hurlements, contre POUTINE et la Russie, de ces déjections saturent les merdias. Mais les lecteurs de RL savent que ces hurlements imprécatoires ne visent que l’idée de défense des intérêts nationaux, mise en avant, côté russe.

Les dernières élections confirment donc que la destruction ne peut plus être stoppée par les voies légales. Surtout après la trahison de MLP. Même si son fan club pavane avec ses 90 élus. En souhaitant tout le succès au parti Reconquête, mais en comparant son évolution électorale à celle du RN, il ne pourra avoir un groupe parlementaire que dans plusieurs décennies. Or, un groupe, ce n’est pas la majorité. Donc, si ce que nous souhaitons, Reconquête et son fondateur arrivent au pouvoir, c’est que suffisamment de Français se seront réveillés et seront descendus dans la rue pour chasser la vermine au pouvoir. Mais de son vivant, aucun Français de plus de quarante ans ne verra une majorité patriote, élue légalement, à l’Assemblée nationale.

Donc, à quoi bon commenter chaque petite saloperie commise par des élus, des déchets envahisseurs, des « pipoles », des merdias, des rats de palais, etc. D’évidence, les commentaires les plus virulents n’ont, jusqu’à présent, pas réussi à ralentir l’avalanche de ces saloperies. Pourtant, c’est indispensable de trouver les lieux où s’indigner, à chaque fois, contre chacune de ces saloperies. Ceux qui s’indignent savent ainsi, que, contrairement à ce que prétend la propagande qui les assomme, ils ne sont pas seuls à s’indigner.

En ce qui me concerne, j’ai commencé à m’indigner sur le web dès octobre 2000. Je me suis indigné pendant douze ans dans un méchant petit site satirique, tournant en dérision tous ces déchets, collabos et nazislamistes et leurs lèche-cul, les propagandistes. J’ai eu le privilège d’assister à trois reprises au procès, par contumace, du petit site, dans la sinistre 17e chambre correctionnelle du TGI de Paris. Mes proches me suppliaient d’arrêter, expliquant que ce que je faisais ne servait à rien et ne pouvait m’attirer que de gros ennuis. Le soir de la 1re élection de la Macronette, j’ai pondu du RL, la première version du présent papier. Hélas vous lisez la deuxième version, preuve que rien n’a changé. Il est des moments où je préfère ruminer ma colère, sans l’exprimer par écrit, surtout quand je vois que d’autres se sont bien exprimés sur la question.

Par exemple, l’animateur de RL a pris la bonne habitude de solliciter les plumes, aujourd’hui claviers, de certains rédacteurs, sur les petites et grosses crottes de la semaine. Au soir de la 2e catastrophe d’avril dernier, je lui ai dit que si l’envie d’écrire n’est pas spontanée, je n’aime pas. Ainsi, sur l’histoire ridicule d’une « fresque » à Montpellier, le président de RL a parfaitement répondu. Quant à l’engagement des archéo-staliniens de la CGT pour faire du bruit sur le Tour de France cycliste, au profit des déchets nazislamistes nuisant en Israël, j’ai trouvé plus plaisant de laisser un message, dans mon style, sur la page face de bouc des staliniens.

Alors, chers patriotes, se retrouver sur RL et d’autres sites, où nous pouvons nous exprimer, c’est bien, mais ça ne changera rien. Seuls des actes concrets bien menés peuvent être efficaces. À chacun de réfléchir à ce que peut être un acte efficace, en évitant, au maximum, de trop s’exposer. Et bien entendu, ce genre de chose n’est racontable nulle part.

Charles DALGER, le 28 juin 2022




Vers l’économie de guerre : quelques précisions…

Patrick Artus, l’un des économistes les plus en vus de la place parisienne, analyse avec une suspicion rare les pronostics de la BCE stipulant d’ici peu une inflation moindre et une croissance soutenue, aux antipodes des tendances actuelles, Artus avouant alors ne pas comprendre cette “modélisation” hors sol.

Pourtant, un autre économiste, Didier Darcet, avance une explication qui rebondit sur la formule récente du Président français fraîchement réélu -annonçant précisément son “projet” d’entrer dans une “économie de guerre”en décryptant cette dernière et répondant indirectement à Patrick Artus...

Quésako ? Et quel lien avec la projection hors sol de la BCE qui étonne donc l’économiste favori de BFM business ?…

Selon Darcet entrer en “économie de guerre” signifierait un “travailler plus pour gagner moins” se traduisant par une réorientation/réquisition de certaines industries pour fabriquer par exemple “tubes et châssis” à envoyer en Ukraine par exemple sous forme de canons mobiles, articulée à un politique de rationnement multiforme (contrôlé non plus par tickets mais “passe”, cela Darcet ne le dit pas) ce qui fait que l’on consommerait moins, ce qui en effet réduirait la hausse des prix (la demande étant molle) tout en soutenant l’économie réorientée par des commandes étatiques  pour la guerre réelle donc.

Et si l’on complète le scénario de Darcet, ajoutons-y aussi le prolongement de la “guerre” contre “le” virus ( impliquant fabrication en continu de couches faciales et d’injections jetables élargies aux bambins) et bien sûr la (The) “guerre” climatique (avec réduction de la consommation pour se chauffer et se déplacer) fabrication d’éoliennes et de panneaux solaires, (et de centrales à…charbon : Merdre au CO2 dans ce cas) le tout conforme en fait (comme en droit) à la projection de la BCE qui fait tant bondir Artus (supra) cette dernière agissant un peu comme ce qu’il faut faire dans la réalité à l’instar d’un jeu vidéo déjà écrit et qu’il suffit de bien lire pour toucher le jackpot ou encore d’un GPS imaginaire faisant mine de tracer une route qui en réalité n’existe pas sauf sur l’écran (Matrix) de “nos nuits noires” (chantait Nougaro).

Un écran formant écrin et dans lequel nous enfilons ces perles qu’il est alors loisible pour la Secte  S.H.A (prononcez Chat) de disposer au sens littéral en collier bracelet, menottes plus ou moins dorées aussi…

Ainsi, mine de rien, et comme le remarque Doucet, le fait d’avoir prononcé le mot “guerre” depuis plus de deux ans maintenant n’était pas seulement une métaphore plus ou moins réussie mais précisément “son” projet (comme “il” le déclamait en hurlant dans ses meetings de 2017) sauf que ce lecteur de Ricoeur était un peu présomptueux puisqu’il ne s’agit pas du “sien” de “projet”, comme de plus en plus de monde “l’apprend à ses dépens” maintenant, mais celui de la Secte (Scientiste Hygiéniste Affairiste) dans laquelle tout le monde peut entrer (il n’y a plus de frontières) mais personne ne peut en sortir (comme dans Hotel California) sauf avec un “passe” bien sûr (et encore d’un certain côté, d’où la nécessité pour l’analyser afin de s’en sortir tout de même d’une tératologie spécifique).

Tout le contraire de la Caste (très difficile d’entrer mais on peut en sortir, ruiné, ou pour former une autre Caste). Soit. Mais qui commande la Secte sinon une Caste pourrait-on objecter à juste titre ? C’est un autre sujet car dans la Caste vous pouvez penser et faire ce que vous voulez à partir du moment où son bien commun n’est pas mis en cause alors que dans la Secte vous ne pouvez ni penser ni faire ce que vous voulez. Mais qui commande à la fin ? Personne. Comment “Personne” ?  Vous n’avez pas lu l’Odyssée ? Lorsque le Cyclope lui demande son nom  Ulysse répond “Personne”; ce qui fait qu’après avoir reçu le pieu dan son unique œil et réveillés par ses hurlements de douleur ses voisins l’interrogent, sait-il au moins qui lui a fait cela et il répond “personne” d’où le haussement d’épaules de ces derniers le laissant seul dans son ressentiment…

Qui est “Personne” ici ?… Répondre “la Caste” ne veut rien dire ou du moins reste insuffisant puisqu’il y a toujours un groupe (“l’élite”) se cooptant en haut de toute pyramide sociale; par contre comprendre que Personne commande la Secte signifie que tout le monde en réalité y participe, même à son corps défendant, d’où la difficulté de “la” combattre lorsque la délation (envieuse) est partout, surtout en économie de guerre

Solution ? Le “maquis” ?… Des contre-attaques partout et à tous les niveaux ?… En attendant non pas Godot mais que le camp de la Rébellion soit assez fort pour arracher à l’Empire son “Précieux” ?…

Quel “Précieux” ? L’Anneau permettant de lier les forces du Ciel et de la Terre, des Ancêtres et des Vivants ? Mais quand bien même existerait-il, à qui le confier, quel Bonaparte, Alexandre, puisque l’on sait qu’aussitôt enfilé il donne la fièvre de la toute puissance ?… Vrai dilemme que les Modernes ont tenté de résoudre par “l’équilibre des pouvoirs” aujourd’hui dans l’impasse en particulier en France puisque ces derniers ne sont pas vraiment assujettis au vrai Souverain, le Peuple, cet Imaginaire pétri à la fois de chair et de rêves: comment peut-il agir et faire, réellement, surtout en période de guerre ?…

Poser la question c’est peut-être déjà commencer à y répondre ?…. Facile…Mais faute de grives…

Lucien Samir Oulahbib




Philippot : pénurie énergétique en France, que la vérité éclate !

Florian Philippot explique les dessous de la très grave pénurie énergétique qui va frapper la France et les Français. Et il accuse les principaux responsables, ceux qui nous dirigent.

Une centrale à charbon en Moselle va rouvrir. Bravo les écolos, ils ont fait fermer Fesseinheim ! Le patron de Total, la directrice d’Engie et le patron d’EDF lancent un appel, en culpabilisant les Français, leur demandant de consommer moins. Et tout de suite !

Bruno Le Maire évoque des délestages possibles. En Allemagne, ils courent à la pénurie de gaz. L’Allemagne va courir après le charbon. Finie l’écologie !

Et tout cela à cause de la folie des sanctions contre la Russie, et de la volonté de Macron d’impliquer la France dans un conflit qui ne nous concernait pas ! Veulent-ils, après le passe sanitaire, imposer un passe énergétique et un passe écologique ?

Quelques autres arguments.

– Le patron de Total ne parle pas des dizaines de milliards de bénéfices (14 milliards d’euros en 2021) qu’il encaisse et redistribuera aux actionnaires (33 % en Amérique du Nord) ;

– La directrice générale d’Engie ne rappelle pas que l’Allemagne a coupé le gaz russe vers la France mais demande aux Français d’être solidaires ;

– Le patron d’EDF ne dénonce pas l’obligation de l’UE de faire payer aux Français le coût de l’électricité moins chère vendue à des vendeurs non producteurs au nom de la libre concurrence.

Mais ils sont d’accord pour dire que le gouvernement est très réactif. »

https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-nous-devons-collectivement-agir-sur-la-demande-en-energie-4119737

Jeanne Bourdillon




Blachier et Lallement, les deux comiques du jour

Chacun sa croix… Après le coronavirus, la variole du singe, et peut-être un jour « la grippe de la mouette, l’eczéma de la palourde … » (vidéo de Rémy Watemez) pour Martin Blachier ; un nouveau nuisible pour Didier Lallement… le lapin !

 

Aujourd’hui, ni trop de temps pour écrire, ni trop de courage (nous sommes dimanche, jour sacré car… consacré au repos !) ; du coup je serai brève, en vous donnant une synthèse de deux événements qui m’ont parus susceptibles de vous alerter/intéresser/amuser : l’un hyper-inquiétant (si vous vous projetez dans un possible avenir proche), l’autre à mourir de rire, ce qui est, vous en conviendrez, une bien meilleure façon de passer de vie à trépas, que par l’injection obligatoire du « poison baptisé vaccin », destiné par les potes à Soros, à « rectifier » une partie du surplus de la population mondiale.

1/ Le retour de Martin Blachier et sa bande de prétendus professionnels de médecine, dont le but est justement d’obliger, par tous les moyens, un maximum de citoyens à se faire vacciner, volontairement ou à l’insu de leur plein gré, peu importe pour cet homme qui aurait (paraît-il) un jour, prononcé le serment d’Hippocrate :

Extrait du texte revu par l’Ordre des médecins en 2012… soulignant une forte propension du bonhomme à une grande perte de mémoire, voire carrément malgré son jeune âge, un début accéléré d’Alzheimer, semblant avoir englouti dans les limbes de l’oubli, la première devise du médecin qui est : « Primum non nocere », « Premièrement, ne pas nuire »!

“Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.
Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.
Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.
Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.
Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

https://www.conseil-national.medecin.fr/medecin/devoirs-droits/serment-dhippocrate#sommaire-id-2

Si le personnage, ascendant girouette en fonction du vent… s’est, comme tous ses semblables bouffons cathodiques, fait discret le temps de laisser passer les vacances, mais surtout les élections, histoire de faire croire que c’est toujours le peuple qui décide… l’annonce de son retour, en augurant sans doute d’autres identiques, peut inquiéter les plus vigilants pour se préparer… sans parler de ceux qui, ayant peur de leur ombre, sont toujours fin prêts pour de nouveaux interdits afin de remédier aux nouvelles terrifiantes déjà en passe de sortir du chapeau de nos dirigeants-magiciens.

https://www.arretsurimages.net/articles/martin-blachier-epidemiologiste-et-anguille-mediatique

Souvenez-vous qu’il a souhaité que 100 % de la population « vulnérable » soit vaccinée… pour éviter une nouvelle vague !

Mais qui, mieux que Rémy Watremez de « Juste Milieu » – « La Farce tranquille », pourrait bien mieux vous résumer le retour de Blachier (dont les nouvelles annonces sont destinées à vous faire replonger dans la terreur des nouveaux virus, encore plus dangereux que le Covid-19…) dans des termes qui, tout en vous alertant sur ce qui nous attend dans peu de temps de la part des décideurs fous, vous permettent néanmoins de relativiser via son humour impayable… vous amenant doucement à l’état d’esprit nécessaire pour assimiler le second sujet.

https://www.youtube.com/watch?v=lIEvrjBc6JQ

2 / Lequel second sujet n’est autre que le nouveau combat du préfet Lallement qui, bien qu’ayant récemment senti le vent du boulet passer bien près… est toujours en place, droit dans ses bottes, pour affronter, après les vilains supporters anglais, seuls responsables du tristement célèbre chaos au Stade de France et alentours (version officielle validée par le gouvernement), un nouvel ennemi de taille, aussi nuisible que les virus grignotant sans fin nos libertés…

Après les loups, et les rats… les lapins ont envahi Paris !

Dommage que le génial Serge Reggiani ne soit plus là nous régaler d’une nouvelle version de sa chanson… en attendant Didier Lallement est tout seul pour résoudre le gravissime problème des lapins envahissant Les Invalides, qu’il est désormais interdit d’exterminer… surtout quand on connaît leur implication (et application) pour pérenniser l’espèce (rechignent pas à la tâches les p’tits gars !).

Ce qui m’étonne c’est qu’ « on » s’aperçoive seulement maintenant des nuisances de ces animaux, par ailleurs gentils… et qui peuvent également se révéler goûteux via différentes recettes (j’entends déjà les glapissements horrifiés des végans)… puisque cela fait déjà 14 ans que j’ai quitté l’Île-de-France, et que bien avant, j’avais déjà, à plusieurs reprises, pu apercevoir quelques-uns de ces petites boules de poils, galopant sur les talus bordant le périphérique parisien… J’apprends qu’ils s’ébattent également sur les pelouses des Invalides.

Invalides : ces lapins qui dérangent

https://www.youtube.com/watch?v=ng4tnS4Y9Lk

Faisant état d’une dégradation sur 5 000 m² d’installations d’arrosage et de pelouse, aux Invalides, dommages évalués à 15 000 euros, le préfet de Paris avait pris un arrêté en juin 2021, classant ces mammifères herbivores en espèce nuisible… autorisant ainsi les militaires à « régler leur compte » aux responsables… et coupables !

Cet arrêté devait prendre effet à partir du 1er juillet 2021 jusqu’au 30 juin 2022 mais son application a été rapidement suspendue le 21 juillet par le tribunal administratif de Paris, après le recours en urgence de l’association Paris Animaux Zoopolis (PAZ), laissant un peu de répit aux animaux.

Finalement, bien plus sensible au sort des lapins… qu’à celui des Gilets jaunes qu’il n’hésita pas à faire gazer, énucléer… et autres réjouissances… dès février 2022 le préfet de Paris abrogeait son arrêté de 2021.

Que va-t-il faire désormais pour résoudre cet épineux problème ? Nul ne sait… d’autant plus qu’il n’aura pas toujours sous la main d’infortunés supporters à qui faire « porter le chapeau »…

En attendant l’association (espèce parfois nuisible !) PAZ se réjouit de la conclusion de l’affaire :

« Le fait que la Préfecture abroge son arrêté ‘nuisible’ démontre que notre procédure en justice était fondée. C’est une grande avancée pour les lapins parisiens ainsi que pour notre bataille pour une cohabitation pacifique avec les animaux, » explique Amandine Sanvisens, cofondatrice de PAZ.

Prions pour que ces braves gens ne se prennent pas d’affection également pour les rats qui ravagent bien plus d’endroits dans Paris… en réclamant qu’on ne les euthanasie pas non plus…

En même temps, comme aime à le dire le paltoquet de l’Élysée, vu le charmant avenir de privations tous azimuts qu’il nous mitonne, puisque « nous sommes en guerre »… si la faim se fait trop sentir dans Paris, les habitants auront tout loisir de poser discrètement des collets à des endroits stratégiques, pour tenter d’améliorer leur ordinaire…

Le temps que les associations de défense des animaux portent plainte et obtiennent gain de cause… lapins et rats seront digérés depuis longtemps.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://www.bfmtv.com/paris/paris-les-lapins-autorises-a-rester-sur-la-pelouse-des-invalides_AV-202107260178.html

https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/aux-invalides-et-ailleurs-le-probleme-lapin-20220618_EGVZPUFXMNHXPHI3VYP3UFDAUM/

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/les-lapins-de-garenne-des-pelouses-parisiennes-sauves-par-un-arrete-prefectoral-2524700.html

https://juste-milieu.fr/apres-les-anglais-lallement-attaque-les-lapins/




Les orcs néo-nazis de la Secte covidiste s’activent…

Pas un jour, une heure, sans que ces sadiques (formés dans la Haute Couture) ne continuent leurs basses œuvres à vouloir d’abord bâcher tout le monde dans les transports puis les piquouser jusqu’aux bébés désormais ou la folie pure au visage pourtant raisonnable et poupin, mais en réalité fermé, sans écoute ni écoutille, rien, pas l’ombre d’un remords le chauffeur du train de la mort ne ralentit ni ne se pose de questions, pas plus que le bistouri du docteur Mengele : il fait son job.

Un jour peut-être (ou une nuit) le brouillard des effets secondaires finira par percer; tout comme le marché de dupes (nupes) du demain on rase gratis avec d’un côté planche à billets et assistanat généralisé (de la banque à la barque aux migrants) et de l’autre retour à l’esclavage au double visage : soft ou l’auto-entrepreneuriat (mot pompeux pour la servitude volontaire); hard ou la soumission sexuelle (99 nuances de S.M façon Haute Couture, supra)  permettant d’une part d’avoir des gens de ménage à  l’œil, soumission religieuse d’autre part (dans les quartiers enclavés des zones grises) permettant d’avoir des votes sans coup férir.

Et tout en haut de la Pyramide S.H.A* les Affranchis de la Secte qui carburent à la “Transition énergétique” au “Grand Reset” (etc) ; puis, en dresseurs H.C (Haute Couture, supra) ces valets (petits-bourgeois) ayant récemment en France connus leur cérémonie nuptiale pour bien chasser le peuple d’en bas, les derniers spécimens “français” désireux les bougres de défendre leur patrimoine également culturel et ethnique (salops de racistes) sans pourtant s’en contenter (à la différence des ethno-différentialistes), mais que nenni ! Cette volonté de préservation voire d’affinement n’est pas recevable si elle n’a pas été estampillée par la Commission Européenne et ses diverses officines françaises.

Ce qui frappe alors encore plus (quoique…) c’est le sans gêne de tous ces orcs trans/humanistes , un peu comme leurs ancêtres du nazisme et du léninisme originels qui pouvaient molester insulter battre à mort leurs opposants sans que la majorité des élites aux ordres (de toute façon) ne s’en émeuvent tant elles sont habituées dans le privé à ce genre de comportements H.C (Haute Couture, supra, et analysé ici, entre autres).

Bien sûr comparaison ne serait pas raison, sauf que nous en sommes plus là, plutôt dans les sables mouvants du domaine de la force, de la décharge électrique, qui ne sont ni de droite ni de gauche: Elle EST ; elle électrocute sans façon, de même que le tsunami ou l’explosion de gaz ; nous sommes précisément à ce moment précis où de tels rapports de violence tentent de masquer la violence de ces rapports sans consentement (santé, promiscuité, éducation, économie, écologie…) a contrario de la com ambiante déversée par sceaux estampillés “républicains” bien sûr.

“Nous” sommes dans le Métaverse de 1984 doublé de Soleil Vert. Et surtout  2012. Dix ans après….

Cela ne se voit pas encore puisque nous sommes anesthésiés, hypnotisés, nous avons encore la sensation de marcher parler même lire penser écrire alors que le Sol s’est dérobé sous nos pieds et que gramme et gamme se sont évaporés.

Lucien Samir Oulahbib

* S.H.A : scientiste, hygiéniste, affairiste.




Réponse à Dreuz, qui accuse les Russes d’avoir pris le contrôle de Riposte Laïque

Décidément, nos amis de Dreuz paraissent avoir un problème avec Riposte Laïque, depuis que notre site a pris la décision de se faire héberger en Russie. Guy Millière a commencé à s’en prendre à nous à plusieurs reprises, nous accusant d’être devenus une officine russe, et nous lui avons répondu avec courtoisie à chaque fois.

Réponse aux attaques de Guy Millière contre Zemmour et RL

 

 

Millière et BHL même combat, au service de l’Etat profond américain?

C’est à présent le directeur du site Dreuz, Jean-Patrick Grumberg en personne, qui prend le relais, publiant à notre encontre un article mensonger et malveillant, affirmant que nous serions les otages des Russes, que ceux-ci dirigeraient le site, et concluant en osant affirmer qu’on est plus libre avec Google, YouTube et Twitter que chez les Russes.

https://www.dreuz.info/2022/06/riposte-laique-pris-en-otage-par-la-russie-268133.html

Cet article est surprenant et ne correspond pas à la pratique habituelle de Dreuz, en général respectueux de ses collègues et amis, même quand il y a des divergences entre nos sites, comme cela a été le cas sur la vaccination.  Rappelons à nos amis que nous n’avons jamais attaqué leur ligne covidiste, ni fait de parallèle avec la politique israélienne, sur cette question, qu’ils paraissaient relayer en France. Nous n’avons donc pas la même approche sur le conflit russo-ukrainien. Pour autant, Riposte Laïque n’a jamais condamné Dreuz pour sa soumission à la politique américaine relative à ce conflit. Nos confrères nous avaient habitués à davantage d’éthique et de sérieux dans leurs informations. Qu’ils sachent que l’hébergement de Riposte Laïque assure à ce site une indépendance et une protection judiciaire qu’elle n’avait plus en France. Je peux attester, comme directeur de publication, que jamais nous n’avons été contraints de retirer ou modifier un article relatif au conflit ukrainien. Cette accusation erronée fait preuve d’une mauvaise foi à laquelle ne nous avait pas habituée Jean-Patrick Grunberg.

La seule règle, et elle nous paraît normale, c’est que, hébergés en Russie, nous ne publions, en temps de guerre, aucun article défavorable au pays qui nous accueille. J’impose ces règles dans la rédaction à des contributeurs qui, par amour du débat contradictoire, pourraient souhaiter publier des articles ne correspondant pas à notre ligne. De la même manière, je n’accepterais pas, sur Riposte Laïque, la diffusion d’articles favorables à la cause des prétendus Palestiniens. En temps de guerre, on doit choisir son camp, et refuser d’affaiblir le nôtre par des articles hostiles.

Nous allons donc rassurer nos amis de Dreuz. Nous ne sommes les otages de personne, nous avons accepté les règles russes, nous disposons d’une liberté totale sur tous les sujets, et si Jacques Guillemain, Marc Rousset, Gérard Brazon, Lucien Oulahbib, Pierre Cassen, Josiane Filio, Valérie Bérenger, Christian Navis, Laurent Droit, Sophie Durand, Henri Dubost, Christine Tasin, moi-même et d’autres contributeurs écrivent des articles favorables à la Russie, ce n’est pas sous la pression de notre hébergeur russe, ni sur celle de Poutine, mais tout simplement parce qu’ils correspondent à leur vision du monde.

Contrairement à Dreuz, ils ne soutiennent pas les États-Unis de Biden, ni l’Otan, ni l’Union européenne et toutes les ONG qui veulent détruire les nations pour mieux imposer leur vision mondialiste aux peuples occidentaux. Le soutien à la Russie est cohérent avec notre ligne et nos combats, car nous avons les mêmes ennemis, les oligarques mondialistes, qui font la guerre à la Russie en soutenant l’Ukraine, comme ils avaient bombardé les Serbes en 1998. Ce sont encore les mêmes qui nous imposent l’islam, l’invasion migratoire, la dictature sanitaire, la culture woke et la tyrannie climatique.

Nous rappellerons par ailleurs à Dreuz que nous avons été victimes du shadow banning par Google (sanctions dans le référencement), été bannis de Facebook et de Twitter, et que notre chaîne YouTube a été régulièrement suspendue, quand Pierre Cassen, dans sa vidéo quotidienne, osait parler de l’islam, de l’immigration ou de la dictature des minorités. C’est pour cela que nous sommes partis en Russie, et y bénéficions d’une liberté totale sur la chaîne de Pierre et sur le site que je préside, Riposte Laïque.

Par ailleurs, si nous décidions de quitter la Russie, nous n’aurions aucun problème à le faire, et à être hébergés ailleurs. Les Russes s’y sont engagés et j’ai confiance en leur parole, ce sont des gens d’honneur. Mais ce n’est pas notre choix, nous sommes satisfaits de la prestation de notre hébergeur TVS 24, et entendons y demeurer. Mais nous quitterions immédiatement la Russie si les règles des Gafam s’y imposaient.

Donc, que nos amis de Dreuz cessent de s’inquiéter pour nous, et surtout de colporter des rumeurs malveillantes et mensongères à notre encontre. N’ont-ils pas mieux à faire en combattant l’islam et les islamistes, qui menacent Israël comme ils menacent la France et l’ensemble du monde occidental ?

Guy Sebag

 

 




Documentaire : comment je réalise mes vidéos et quelques autres secrets

Depuis bientôt quatre ans, sans le moindre manquement, je réalise une vidéo quotidienne sur l’actualité, que je commente à ma façon.

À l’occasion de ce reportage de 20 minutes, réalisé par un jeune cinéaste, je vous montre, pour la première fois, les dessous de ma vidéo quotidienne, comment je m’y prends, avec quel matériel.

Par ailleurs, durant ces vingt minutes, j’évoque ma prise de conscience du péril islamique, ce qu’ont été nos actions, les précautions que nous prenons dans notre quotidien et mes espoirs en la victoire d’Éric Zemmour.

Ce film a été tourné il y a plus de six mois…




Assemblée : Sandrine promet le bordel contre le « violeur » Abad

Sandrine Rousseau, nouveau député Nupes, a annoncé la couleur. Elle promet du chahut, à l’Assemblée nationale, si Damien Abad, qu’elle a pris pour cible, était maintenu à son poste de ministre. Elle a donc décidé que la présomption d’innocence, cela n’existait plus, et peu importe que l’ancien député LR, qui a rejoint Macron, vienne d’être réélu sans le moindre problème.

Elle promet donc que les 180 députés Nupes (en fait il n’y en a que 130) hurleront de toutes leurs forces pour empêcher le nouveau ministre de s’exprimer.

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Legislatives-Sandrine-Rousseau-promet-un-accueil-chahute-a-Damien-Abad-a-l-Assemblee-nationale-1812829

Cela promet de joyeuses scènes, qui devraient faire rire, si elles se déroulent vraiment, de la France dans le monde entier…

Atteindrons-nous, grâce à Sandrine, ce niveau de débat dans les jours qui viennent ?