Catherine Millet : en cas de viol, une bonne pipe et tu t’en sors !

Prévention du viol : une bonne pipe et tu t’en sors ! La déglingo Millet a franchi le mur du çon !

« Elle avait accepté la fellation que le violeur exigeait, puis il l’avait laissée. Elle avait sauvé sa vie. »

Diane de Bourguesdon : « Dans Le Point, Millet a fait allusion à une femme victime assassinée par son agresseur, en novembre 2007, alors qu’elle lui résistait. Pour l’écrivaine (?), mieux eût valu céder au violeur et ainsi sauver sa vie. (?) Elle critique le comportement d’une jeune femme sauvagement assassinée après avoir opposé une résistance farouche à son violeur. Comparant avec une précédente victime de ce même criminel, qui avait eu la vie sauve en cédant au violeur, la Millet trouve regrettable l’attitude de résistance au violeur !

« La position de Millet peut être résumée ainsi : mieux eût valu céder au violeur et sauver sa vie !

« Même si Millet considère l’acte sexuel (dans le viol) comme parfaitement anodin, et l’aborde avec un détachement total, ce n’est pas le cas de tout le monde, et probablement pas de la majeure partie des gens.

Lu sur Elle : « Millet : elle dérape (encore) pour justifier ses propos (de gauche) sur le viol. En décembre, elle a fait une déclaration fracassante (absurde) sur le viol sur « France Culture » (de gauche). Elle s’était « étonnée » que les victimes de viol soient « traumatisées » et avait « regretté » de ne pas avoir été violée… »

La Millet « réaffirme sa « compassion pour les frotteurs du métro », ces « hommes en errance sexuelle et souffrant de l’être ». Des mots (très rassurants) pour les victimes extrêmement nombreuses à avoir vécu cette situation d’agression sexuelle insupportable dans les transports. Millet a sa « méthode pour se bien comporter » lors d’un viol : « S’il m’était arrivé d’être brutalement contrainte à un rapport sexuel par un ou « des agresseurs », je n’aurais pas opposé de résistance car l’assouvissement de la pulsion fait retomber la violence » (du propos).

« J’avais été frappée (pas assez ?) par une affaire criminelle. Une jeune fille sauvagement assassinée dans un train de banlieue (pour) avoir opposé une résistance acharnée à l’homme qui avait voulu la violer. Or l’enquête a fait apparaître une autre femme, victime auparavant du même violeur, sur la même ligne de train.

« Et celle-ci avait (très sagement) accepté la fellation que le violeur exigeait, puis il l’avait laissée partir.

Mélodie Capronnier : « Ne pas se défendre pendant un viol, le conseil (absurde) de Catherine Millet ».

Millet : « Je regrette beaucoup de ne pas avoir été violée. Parce que je pourrais témoigner que du viol, on s’en sort ». (???)  L’écrivaine (affirme) qu’il y a une solution simple pour ne pas être blessée par un viol ou agression sexuelle… (???) « La relation sexuelle engagée, il m’est arrivé de trouver mon partenaire décevant, ou même désagréable, voire dégoûtant. (Mais) cet homme ne disposait que de mon corps (déglingo)…

Millet propose alors sa théorie (fumeuse) de la prévention du viol (en plein délire) à propos d’Anne-Lorraine Schmitt : « Peut-être la jeune fille catholique, si elle avait lu de plus près Saint Augustin (pendant le viol ?) et retenu l’enseignement de la séparation (schizo de gauche) de l’âme et du corps, que la première victime appliqua… d’instinct, aurait-elle eu une chance de sauver sa vie sans perdre son âme. » Ben voyons…

Eh ! Les violeurs de la gare de Cologne, faut venir l’aider : « Ça c’est mon grand problème, je regrette beaucoup de ne pas avoir été violée. Parce que je pourrais témoigner que du viol on s’en sort. »

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

45 Commentaires

  1. l’odieux devient encore plus affreux lorsque c’est une femme qui dit de tels propos!
    salir une jeune femme de cette façon, c’est inqualifiable! et puis comment peut elle dire que son violeur ne l’aurait pas assassiné ensuite,comme le font la plupart de ces criminels

    • Mais bien sûr que Catherine Millet ne risquait pas d’être violée puisqu’elle écrit clairement dans son livre: »la vie sexuelle de Catherine M » qu’elle n’a jamais refusé la moindre relation sexuelle de sa vie!

  2. Sauf que cette Crétine Millet aurait dû se renseigner au lieu de lancer une insanité pareille ! Selon l’enquête, le violeur avait déclaré qu’il tuerait la prochaine femme qu’il violerait pour ne pas être dénoncé. Et ce fut la malheureuse Anne-Lorraine Schmitt qui s’était trouvée sur son chemin…

  3. quelles idees extravagante cette femme.vraiment.a une époque ou la racaille organize des viols collectifs,et s’en sortent quasiment impunis.cette dame finalement ne merite qu’une grande baffe ,une tres grande,pour les victims,toutes les victims.

  4. Mme Millet est née un premier avril, ça explique tout (ou presque)!

  5. comment mieux exprimer cette france que par comparaison avec cette pensée irrationnelle.
    la france préfère se faire violer par son élite et son armée du moyen orient que de se battre jusqu’à la mort.
    ce viol dont elle parle est l’expression particulière d’une démarche plus général : la lâcheté plutôt que la dignité, le confort plutôt que le courage, le mensonge plutôt que la vérité. Et infine : plutôt le mal au bien.
    d’une inclination vicieuses vient l’habitude du vice et de l’habitude du vice vient la satisfaction au mal. ainsi du viol ils finissent par prendre plaisir tant leur âme est abîmé par l’orgueil et l’égoïsme qu’entraîne l’excès.
    que ces français meurent, voilà un bien
    laissons les se faire violer par leur bourreaux car leur bourreaux en réalité ce sont eux mêmes.

  6. Moi, pauvre Homme déchu par la volonté Féministe, je suis violé chaque jour par leurs propos ! Soupçonné, harcelé, mon sexe repose, ma tête explose !
    « Elle aurait aimé » ? Je voudrais porter plainte contre ces connes ! Qui m’entendra ?

  7. J’ai oublie’ de preciser: est ce que madame Millet est au courant du nombre de cancer de la bouche qui augmente chaque annee dans le monde? Vous devinerez que les personnes concernees n’ont pas trop fume’ mais trop s…r . Il serait bon d’enseigner cela a’ tout ces gens cons dans les lycees et fac pour qui la pratique est devenue courante.

  8. elle doit avoir des fantasme de gang bang ,encore une tarée celle la

  9. Qui se cache sous le chemisier de Catherine? Elle a l’air d’apprecier…

  10. Si ça lui manque tant, il y a des quartiers de Paris où elle pourrait faire « self service » pour migrons sans aucun problème… 😀

  11. Millet est une folle du cul ;elle n’est peut-être pas une bonne référence …pour elle,dans le fond,un violeur,c’est une occase comme une autre .

    • elle est peut-être « folle du cul » dans ses propos mais quand est-il en privé ? et si c’était une sorte de provocation imbécile pour faire le buzz (et le tour lucratif des médias !!!). Je voudrais bien connaître les VENTES EXACTES de ces parutions (et non les tirages, y inclus les retours au pilon et autres stocks dormants de soldeurs. Elle la ramène beaucoup trop pour être crédible !!!

      • Elle a fait au moins un gros best-seller il y a quelques années ;depuis je ne sais pas .

  12. Quand on connait les œuvres de MILLET on comprend que cette érotomane nymphomane, obsédée sexuelle trouve des vertus aux viols ou pour le moins satisfont ses fantasmes !

  13. cette posture me rappelle des nanas qui n’avaient pas de succès dans la séduction et qui pour renverser la vapeur ont ensuite fait et dit n’importe quoi pour qu’on s’intéresse à elles, sexuellement ; la preuve ? devenir l’objet d’un viol démontre qu’un mâle a bien vu en elle l’objet du désir inextinguible et qu’elle plait…….., la pipe d’après viol constituant le remerciement d’avoir été choisie ; tout y est, jusqu’au syndrome de stockolm.

  14. On s’en sort avec le sida ou une autre saloperie du même ordre!
    Pauvre conne, totalement pourrie dans sa tête de gauchiasse!

  15. bravo pour la pipe IL SUFFIRA DE MORDRE ou d effectuer UNE FRACTURE DU PENIS CRAC

    • Pour qu’il y ait « fracture », il faut un OS ! Ce qui n’est guère habituel dans un pénis, en débit des apparences…
      Les idéees de cette brave dame peuvent en effet paraître saugrenues à la majorité des femmes, qui se sentent *détruites* par un tel acte. Mais chacun(e) a droit à la différence ;
      certains femmes, peu émotives, peuvent penser autrement, préfèrant sauver leur vie, quitte à passer un (très) mauvais moment. Cette attitude, partagée par davantage de femmes qu’on ne le croit *peut* se comprendre, j’en ai déjà été informé plusieurs fois — au cours de conversations (!).

  16. Dans le contexte actuel , avec toutes ces racailles qui hantent les rues, si elle veut être violée, cela ne devrait pas être difficile.

  17. Qu’elle aille se promener dans un camp de migrants, elle va pouvoir concrétiser tous ses phantasmes.

  18. C’est le souci de la généralisation, elle pense que toutes les femmes peuvent se comporter en nymphomanes hystériques folles du cul … et bien non , certaines ont de l’amour propre , des valeurs autres que le sexe . Mais un point où elle raison , vaut mieux être une femme violée que morte …sauf si c’est pour devenir une Autain ou de Haas, la vaut mieux mortes ….

  19. Elle a raison ! C’est la logique même .Quand un homme soulevait son chapeau pour saluer une femme et lui faisait un compliment ,c’était bien évidemment parce qu’il la considérait comme un être inférieur .Mais quand il cherche à la violer ,c’est un immense honneur qu’il lui fait. Quelle idée saugrenue de chercher à résister devant une telle admiration !
    D’ailleurs ,la justice l’a bien fait comprendre au père de Anne -Lorraine .En effet ,ce monsieur n’avait pas apprécié à sa juste valeur l’honneur fait à sa fille par un violeur assassin récidiviste .La justice a dû user de beaucoup de pédagogie en l’inscrivant sur le mur des cons .
    Elle avait fait de même pour un autre papa .Mais qu’est-ce que c’est que ces parents qui se révoltent quand on assassine leurs enfants !

  20. Millet ? « C’est réal » politique ! Seul le résultat compte ! Aucune morale et pas d’honneur .

    • Ce jugement brut et raccourci, hautement subjectif, ne s’appuie sur aucun argumentaire. Il est sans valeur.

      • céréale politique , ça va mieux ? Et pas de jugement , un constat . Bonne promenade !

        • Excusez-moi d’avoir osé vous contredire ! ;-))
          Affirmer que cette dame n’a « aucune morale » et est « sans honneur », c’est un *jugement de valeur* : sur quoi en effet, se base votre «  »constat » » ?

          • Ah là , il faut tout vous mâcher ! Penseriez vous avoir conservé votre honneur en acceptant de faire une douceur pour éviter une plus grande douleur ? Quant à la morale , il y a matière à discuter : amorale ou immorale ?

  21. S’il m’était arrivé d’être brutalement contrainte à un rapport sexuel par un ou « des agresseurs », je n’aurais pas opposé de résistance car l’assouvissement de la pulsion fait retomber la violence ». Oui, bon. Admettons que ça puisse fonctionner. Mais cette sublime idiote, cette dégénérée digne du Panthéon des crétins finis a juste oubliée un point: les maladies transmissibles sexuellement. Donc violée par un séropositif, par exemple, on s’en sort aussi ???????????

  22. Une frustrée débile. Si elle l’avait été avec un couteau sous la gorge, elle n’aurait pas ce discours lamentable.

  23. Elle aurait dû rencontrer le frère Tarik. Peut-être aurait elle adoré se faire pisser dessus ?
    Cette méprisable S… salit toutes les femmes et encourage la horde des envahisseurs à les voir et traiter comme ce qu’elle est : une pute.

    • Ce langage excessif n’est pas digne de figurer dans cette publication ! À l’aide, Cyrano, à quoi sert le « modérateur » ?

  24. Un fascicule à l’usage du personnel féminin de l’Armée américaine pendant la guerre, leur donnait des conseils en cas de viol.
    Les conseils envisageaient toutes les situations en plusieurs points et donnaientt les attitudes à observer selon chaque situation.
    La dernière recommandation envisageait le cas où il n’y avait plus rien à faire et précisait « Relax and … enjoy » !
    Juste pour info …..

    • @montecristo – Parvenir à faire taire toutes ses émotions, à rester lucide dans une telle situation, n’est évidemment pas donné à toutes les femmes. Mais si l’on s’en tient à la stricte logique, une agression sexuelle paraît moins grave que la *mort*…

  25. Comment réagir à une adulte qui confond ; « fantasme de viol » et « viol réel » ?

  26. Une foldingue du cul qui se faisait sauter par des inconnus devant son mari
    Faut pas lui donner la parole à cette malade

    • A ce stade , les déviances de Millet sont une pathologie , se faire besogner par des inconnus en présence de son mari reste des « comportements de rosière « ! Ce sont les variantes échangistes qui étonnent le plus , avoir une libido à ce point déglinguée étalée dans son livre , l’exposer devant tout le monde j’avoue de ne pas avoir compris cette thérapie par ce livre à mourir d’ennui. Alors pour ce qui est de ses conseils graveleux , qu’elle les remette dans sa culotte , le seul endroit où elle s’y trouve à l’aise !

  27. Elle doit rafoller de la chose et surtout avoir beaucoup de fric pour tenir autant a’ la vie et tenir des propos aussi lamentable!

    • Tous ces commentaires agressifs et insultants me semblent manquer singulièrement de réflexion…

      • Vous avez raison, elle a droit de dire que cela vaut mieux que de perdre la vie mais cela doit rester un choix personel et pas la norme. Le probleme c’est que la jeune fille decedee etait catholique et qu’elle a resiste’ certainement pour des raisons religieuses!

      • Absolument d’accord …. ça se défoule dès que le sujet est un peu scabreux !

Les commentaires sont fermés.