Causeur et moi, c’est une longue histoire…

Elisabeth-LEVY-HD-1200x728-1.jpg

 

Avril 2022

Il y a environ une vingtaine d’années, j’étais tombée par pur hasard sur un article dans un journal français d’un certain Gouasmi Yehia avec ses exhortations virulentes aux israéliens : « Retournez à vos pays d’origine et foutez le camp de la Palestine. En sous-entendu : Il faut imposer aux juifs de retourner aux pays arabes afin que les musulmans qui les gouvernent puissent appliquer sur eux leur Charia ».

Ce qui m’avait réellement mise hors de moi, c’était que Gouasmi Yehia, était lui-même un émigrant fraîchement venu d’Afrique du Nord… Comment osait-il demander aux juifs d’Israël de foutre le camp de la Palestine lorsque lui-même avait quitté son pays natal pour vivre en France et jouir des bienfaits d’un régime démocratique et d’un état providence. Alors que les juifs n’avaient d’autre alternative que de quitter les pays d’Europe qui les vomissaient et les pays arabes qui opéraient un nettoyage ethnique depuis des siècles et en avaient fait des Dhimmis.

« Permettez-moi de vous rafraîchir un peu la mémoire Mr. Gouasmi » avais-je répondu, c’est bien de cette dictature, de cet étau que représentent les gouvernements arabes et leur barbarisme qui vous ont amené, vous et vos compatriotes à  tourner le dos à vos pays d’origine : l’Afrique du Nord et à trouver refuge en France, chez la belle Albion, en Belgique, en Allemagne, au Canada, aux USA, en Suède, en Hollande, enfin dans tous les pays modernes et démocrates, qui sont aujourd’hui pratiquement envahis par vos compatriotes d’Afrique.

« Avant de distribuer si diligemment des conseils de rapatriement aux juifs, pourquoi ne le faites-vous pas de même ? Vous n’êtes guère de souche française, vous êtes Africain. Retournez donc à votre pays de naissance, à celui de vos ancêtres, donnez exemple et rentrez chez vous ! »

Cette incartade avait été publiée par plusieurs journaux, tandis que quelques-uns d’entre eux m’avaient  conseillé de l’envoyer au « Causeur »… Et c’est ainsi que je pris connaissance de l’existence de ce journal.

Je ne le fis jamais, tout d’abord parce que l’on m’avait soufflé que ce journal est très sélectif, un peu aristocratique, et comme je n’avais aucune intention de glisser dans le métier de chroniqueur, n’ayant pas été formée pour cette besogne, j’avais simplement fermé l’œil.

Quelques mois plus tard, je me mis à lire les articles du Causeur que je trouvais absolument impeccables. L’équipe entière est formée d’historiens, d’académiciens, en un mot de professionnels alors que moi, je ne pouvais d’aucune manière prétendre leur arriver à la cheville.

Je n’ai jamais eu assez de fesses pour m’assoir sur les bancs d’école ou sur ceux de l’université… j’ai toujours fait tout, toute seule…  j’étais l’énergumène, le cancre, qui en fin d’année décroche le prix d’excellence sans aucun effort… Pas de diplôme, ce qui est une erreur, puisqu’il est difficile de creuser sa place dans une société sans ces fameux papiers.

Enfin tout cela, me coupait les ailes et donc, humblement j’ai approché le Causeur lors de la publication de mon premier livre en France, qui venait après celle d’une œuvre en anglais, immédiatement incluse dans la librairie du Congrès américain. Et depuis, toutes mes œuvres – et j’en compte beaucoup en trois langues – qui ont été directement dépêchées au Causeur n’ont jamais fait suite.

Pourtant, et contre toute expectation, j’ai appris en autodidacte 5 langues, la littérature française, la gérance de compagnies, la peinture… J’ai travaillé au département des monnaies étrangères d’une banque, j’ai dirigé des compagnies HiTech, j’ai même été à l’âge de 16 ans la secrétaire d’un gouverneur. Mes œuvres se trouvent aujourd’hui dans les librairies des plus prestigieuses universités du monde et font l’objet d’étude par des professeurs en lettres. Une de mes œuvres fait partie du cursus universitaire au Maroc.

Cela ne m’empêche pas d’admirer le travail du Causeur, entre autres, d’autant plus que je viens d’apprendre que son directeur est israélien comme moi, et comme moi amoureux des lettres et de l’histoire.

Depuis, le Causeur fait partie de mon quotidien, je le lis chaque jour, j’ai même tenté de m’y abonner mais n’ai jamais reçu de réponse à ma requête, je suppose que l’inconvénient  dérive du fait que je réside en Israël.

Je devins progressivement chroniqueur… J’ai même repris quelques-uns des articles du Causeur sur mon blog et ai aussi emprunté quelques morceaux d’histoire d’un de ses auteurs pour mon étude sur « Le Canular de l’invention du peuple juif… »

Finalement, je dois avouer que je suis très fière de ses accomplissements, de son objectivité et de sa finesse littéraire.

Certains chroniqueurs édités par le Causeur m’ont approchée pour une revue de leurs livres…

Je ne peux m’empêcher de me poser la question : qu’adviendra-t-il de tout ce beau monde si l’Etat juif d’Israël disparaissait. Malheureusement, il est en voie de l’être.

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print

24 Commentaires

  1. J’aime bien E Lévy. Elle se comporte comme une française, sans vouloir remettre au premier plan une ultra minorité en France et un minuscule état, quel que soit le sujet de conversation. Car il faut être tombé sur la tête pour imaginer qu’une fraction infinitésimale de la population mondiale puisse être tellement exceptionnelle que tout tourne autour d’elle. Cela porte un nom : le suprémacisme. C’est surtout le contexte occidental qui a produit des hommes d’exception de notre point de vue. Israël sans l’Occident ne peut ainsi rien et le sait très bien. On verra si ce pays se tourne vers la Russie, qui a contribué à fournir le « matériel humain » comme disait Herzl, après les propos de Lavrov (« « Hitler avait du sang juif et parmi les pires antisémites, il y a des juifs »).

    • Ender, cela vous gêne tellement d’accrocher un nom à cet état miniature – Israël. Contrairement à vous, je déplore ce vaccum. Israël est un pays qui contribue énormément au bien-être de l’humanité, à son progrès tant sur le plan médical, que tant d’autres… contrairement à tous ces pays avec leurs bandes de terroristes qui eux glorifient la mort.

      • Vous avez tellement raison. Israël est inspirant : vaccination généralisée et green pass. Israël a eu droit quasiment à la primeur du vaccin Pfizer du fait de la religion du président de Pfizer, Bourla, qui a passé un deal avec Netanyahu. Bourla n’a même pas inventé le vaccin. Ce sont des germano-turcs qui l’ont mis au point. Israël n’a rien trouvé comme remède malgré sa concentration de génies. Par contre, quelle performance dans l’industrie de guerre d’Israël qui a permis de fournir des drones à Erdogan dans la guerre au haut Karabakh. Israël lutte tellement contre le terrorisme qu’il est un allié de riches pays sunnites qui financent islamistes et les jihadistes. Et que dites vous de la reconnaissance d’Israël par le roi du Maroc, votre pays d’origine, contre celle du Sahara occidental comme marocain ? Ou encore de BHL qui a soutenu la guerre en Libye au nom d’Israël ? Est-ce que j’ai cité suffisamment Israël pour vous faire plaisir ?

        • Je dirais plutôt que le complot mondial a pris dans son piège même Israël. Je déplore la candeur de Netanyahu et le mal que cela a pu causer à ses concitoyens.
          Quant aux deals avec les USA… On n’obtient rien gratuitement. La proposition a été suggérée par les USA qui eux aussi sont les bourreaux d’Israël lequel se voit contraint d’obéir aux puissances même au point d’être sacrifié. Les accords d’Oslo ont laissé plus de 1500 morts et le compte ne s’est jamais interrompu. Vous savez le mal et la corruption ne seront jamais éradiqués… les grands tiennent sous leur férule les petits qui pour leur survie sont forcés d’obtempérer.

          • Mais Israël est issu de la rencontre entre le messianisme des puritains britanniques (remplacé à présent par les évangéliques américains qui en sont les héritiers) et l’émergence d’un nationalisme juif laïque dans le sillage de l’effondrement des empires russe et européens, qui s’est développé en Europe centrale et orientale suite notamment aux progroms en Russie qui ont conduit au déplacement des ashkénazes d’est en ouest. Ce n’est pas un hasard de l’Histoire si les USA et Israël sont alliés.

      • Élisabeth Lévy est une personne charismatique, d’une gaieté aimable et qui manifeste la bonne humeur. Dans les lagunes du politiquement correct, elle se montre souvent soucieuse des autres avec une grande franchise. C’est une des clés du succès d’Elisabeth Lévy. Au sujet de la crise sanitaire mondiale, Benyamin Netanyahou se devait de tenir compte de la faible population en Israël et des nombreuses personnes d’un certain âge. Les principaux scientifiques en Israël, réputés pour leurs compétences en la matière, ont validé le vaccin Pfizer contre la COVID-19. Benyamin Netanyahou a donc favorisé son application. Il n’y a eu ni complot, ni connivence. Choix difficile, mais incitation salutaire dans le seul intérêt de la population.

        • Cher Henri – à vue d’œil oui, mais il ne faut omettre que les scientistes israéliens avaient entrepris le dur labeur de produire un vaccin, qui a réussi la phase I et II sans aucun effet secondaire – Il a été abandonné par le gouvernement qui lui a préféré celui de Pfizer… La phase III est en marche en dehors d’Israël qui, dû à un manque de subventions se déroule en Europe. Le problème demeure financier et structurel… Il lui faut un hébergeur… Il semble que Netanyahu ait abandonné ce projet… dommage.

  2. Le « national-sionisme »…. comme dirait l’autre .. Les mêmes qui reproduisent le Pouvoir tribal et immigré du MÊME

    • Rodolphe, quelle belle occasion pour vous de déverser quelques gouttes fumantes de fiel…

      • Oui,d’ailleurs Bucard ce n’est pas le nom de la saloperie antisémite fusillée en 1946? Le choix d’un tel pseudo n’est pas un hasard !

      • Chère Thérèse, j’aime beaucoup ce magazine, Causeur, que j’achète régulièrement. J’ai la plus vive admiration et beaucoup de sympathie pour Elisabeth Lévy, une femme intelligente, courageuse et dynamique et pleine d’humour aussi, dont je partage quasiment à 100% les opinions. J’essaie de suivre toutes les émissions où elle est présente. Je vous encourage à collaborer avec elle. Par contre vous devriez éviter d’écrire ici. Vu l’absence de censure, le forum devient vraiment puant au point de donner la nausée avec tous ces commentaires de nazis.

        • On y travaille , Carole, mais ils sont vraiment nombreux en ce moment. Je vous assure…

  3. les islamistes sont partout chez eux ! point barre ! qu’on se le dise en occident !

  4. La planète RL se résume à Zemmour, Poutine, et Israël.

    Le reste n’aurait donc aucun intérêt….

  5. Quel merveilleux prénom ! J’ai apprécié votre article et me suis réjouie en découvrant votre prénom.
    À vous lire encore par ici…

  6. depuis qu’elle a montré son affection pour imposer l’injection du poison anti covid je n’ai que mépris pour la connasse E.LEVY

    • François, prière de bien vouloir employer un vocabulaire plus décent.

      • les ossements de mes ancêtres sont dispersés sur les champs de bataille français et je parle comme je l’entends, aucun mot ne caractérise mieux les VRP des labos amerloques

    • E. Levy exprime un point de vue. Elle n’est ni médecin ni politique. Elle ne prétend pas avoir la science infuse. Elle est humaine. Moi j’aime bien ce que dégage cette femme. A l’inverse Goldnel s’affirme comme ultra sioniste et il voit nombre de sujets dont le Covid au travers du prisme d’Israël. Il préfère l’intégralité à l’assimilation et défend la binationalité. Par ailleurs, lui en tant qu’avocat n’hésite pas à attaquer l’état français à travers Israël. Ce type ne se comporte pas un français et se croit autorisé à donner des leçons aux français. Ce qui ne va pas dire non plus qu’il est idiot et ne pas prendre de positions louables.

      • Correction de mon post : « Goldnadel », « l’intégration », « ce qui ne veut pas dire non plus », « et ne peut pas prendre ». Désolé.

Les commentaires sont fermés.