1

Cazeneuve envoie ses flics à l’abattoir, et il ose les enfoncer !

cazeneuvetaubiradessinL’Etat d’Urgence a été proclamé par sa Majesté le Résident de l’Elysées. La belle affaire, l’affaire du XXIe siècle en France ! Cette situation due à l’impéritie des gouvernements successifs depuis une trentaine, pour ne pas dire une quarantaine d’années devant l’avancée de l’hégémonie islamique, a été accentuée par l’incompétence et l’incapacité du gouvernement actuel d’appréhender sa dangerosité.

Depuis des mois, les policiers subissent un traitement inacceptable de la part du Ministère de l’Intérieur entre heures supplémentaires, caillassages, assassinats, blessures dues aux « bavures » des malfrats et autre racaille des zones de non droits (nos Molenbeek à nous), insultes, crachats, surmenage, congés supprimés, dépressions et suicides. Les medias, à la botte de ce gouvernement, ne se lassent pas de jeter l’opprobre sur ces « gardiens de la paix » exténués dès que l’un d’entre eux n’en pouvant plus se laisse aller à un geste malencontreux. Par contre pour les « gestes malencontreux » à l’encontre des policiers, c’est omerta, cela n’existe pas. Leur Ministre de tutelle leur tombe dessus avec la complicité de ces mêmes medias, les juge sans jugement, sans discernement, sans connaître l’origine de la situation ni le pourquoi et le comment. Tous coupables, les policiers sont forcément tous coupables, je vous dis !

Leur Ministre de tutelle les envoie à l’abattage, ne réagit pratiquement pas quand un Commissariat est attaqué et il ne se déplace au cimetière que lorsque l’un d’entre eux est exécuté en accomplissant son devoir. Ils sont toujours en première ligne pendant que les donneurs d’ordre sont bien installés, leurs petits culs bien au chaud, dans leur bureau en train de tirer les ficelles afin de ne pas se mettre en porte à faux pour les élections présidentielles de 2017. Notre Police est devenue le paillasson sur lequel ce gouvernement s’essuie les pieds (idem pour l’Armée, la Gendarmerie, les CRS) qui n’en peut plus d’être tiraillée entre son devoir de défendre la paix civile et l’attente du couperet qui viendra salir leur réputation selon les humeurs fluctuantes de nos (ir)responsables politiques.

Ces fantoches, ces marionnettes, ces usurpateurs placés à la tête du gouvernement actuel sous couvert de Démocratie sont en train de plonger notre pays, la France, dans le chaos au plus grand plaisir de l’extrême gauche et de ses complices islamo-fascistes qui ne cessent de tirer la couverture à eux. Y en a bon bordel, y en a bon pour NPA, écolos, antifas, zadistes, y en a bon islam… Et pendant ce temps-là on tape sur nos policiers, on massacre la réputation de notre Police Nationale.

Les responsables politiques de ce gouvernement sont des pleutres, des lâches, des planqués, des bons à rien, mauvais à tout qui méritent tout sauf le respect.

Cassandra Troie