Cazeneuve va balancer 48 policiers aux gauchistes pour acheter la paix sociale

Publié le 10 juin 2016 - par - 31 commentaires - 6 902 vues
Share

cazeneuve-collabo
Lors de la présentation de son rapport annuel le 06/06/2016, l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) a tenté de ménager la chèvre et le chou, en affirmant d’une part que les violences policières n’était pas « un sujet d’ampleur », et d’autre part que 48 procédures à ce sujet étaient en cours contre des policiers.

Policier en France un métier bien plus risqué que d'être voyou

Policier en France un métier bien plus risqué que d’être voyou

Ce sont donc 48 fonctionnaires de police qui devront répondre de leurs actes devant les « boeuf-carottes », la police des polices, dont il convient d’affirmer que ses méthodes consistant à enquêter exclusivement à charge, en font une machine à broyer du fonctionnaire dans le but d’acheter la paix sociale et de maintenir le blason de l’institution le plus doré possible.

Il n’échappera à personne que la vocation d’un postulant au métier de policier n’est pas d’enquêter sur ses propres collègues. Vous comprendrez dès lors le profil de celles et ceux qui composent majoritairement les rangs de l’IGPN : des éléments avec qui personne ne veut travailler, ou des frustrés qui se vengent de leur médiocrité en cassant du flic.

Il existe bien entendu des cas, dans la police nationale comme partout ailleurs, où des fonctionnaires franchissent la ligne à ne pas dépasser, et il est parfaitement légitime qu’ils soient sanctionnés. Il existe hélas à l’inverse de très nombreux cas où des policiers font les frais d’enquêtes administratives, et parfois pénales, expéditives, et ce dans le seul but d’acheter la paix sociale au détriment de leur présomption d’innocence, par la suite avérée.

Il convient de citer deux cas précis illustrant cette réalité : celui des fonctionnaires de la BAC de Marseille, et celui des fonctionnaires de police de Vénissieux, présentés à tort comme des « ripoux ». Des carrières foutues, des vies brisées, des drames humains dont tout le monde se fout, à commencer par l’administration qui les a sanctionnés à tort.

Cette présentation peu dithyrambique de l’IGPN, qui se veut cependant pragmatique, a pour but de permettre à chacun de comprendre le cloaque dans lequel ces 48 policiers, qui devront répondre de prétendues « violences », vont se retrouver.

Derrière ces 48 policiers, pour ne pas dire ces 48 fusibles tant il est à craindre qu’ils « sautent » pour sauvegarder l’ensemble du circuit, il y a 48 familles, dont les membres vivent depuis longtemps avec la peur de ce qui pourrait arriver à celui d’entre eux qui a décidé de consacrer l’essentiel de sa vie à préserver celle des autres. Ils n’imaginaient probablement pas que l’un des principaux risques du métier était lié au fait de se retrouver en un clin d’oeil devant les autorités judiciaires, sans aucun soutien de leur hiérarchie, bien plus prompte à vouloir les enfoncer.

Notre éxécutif, actuellement incarné, s’agissant de l’Intérieur, par Bernard Cazeneuve, n’aime pas les flics. Bernard Cazeneuve l’a d’ailleurs clairement prouvé en invitant publiquement les syndicats de journalistes à déposer plainte contre les policiers, affirmant qu’il les appuierait. (Lire l’article : http://ripostelaique.com/bernard-cazeneuve-appelle-journalistes-a-deposer-plainte-contre-policiers.html)

Les 48 cas évoqués par l’IGPN sont essentiellement relatifs à des situations liées aux violences orchestrées par des anarchistes et des militants d’extrème gauche qui se sont déroulées à RENNES et à NANTES : deux villes où Bernard Cazeneuve a fait la preuve de son incapacité à rétablir l’ordre public, et dont les habitants assistent, depuis de trop longues semaines, à des scènes de guérilla urbaine.

Ces individus dont l’objectif premier est de semer le chaos et de s’en prendre frontalement et par tout moyen à tout ce qui à leur yeux représente l’autorité et le capitalisme – comprenez les forces de l’ordre et les banques – sont clairement soutenus par un certain nombre d’associations, de syndicats, de personnalités politiques et de journalistes. L’un des moyens de mener à bien leur lutte est de filmer des incidents qu’ils provoquent eux-mêmes afin de les dénoncer ensuite sur les réseaux sociaux et, bien entendu, à l’IGPN (que tout le monde peut désormais saisir directement via internet, mesure mise en oeuvre par le gouvernement socialiste).

Voilà comment 48 policiers, dont la présomption de culpabilité n’a d’égal que la détermination de Bernard Cazeneuve de faire des exemples à des fins politiques, vont passer à la moulinette, victimes d’un pourissement dont ils connaissent les responsables sur le terrain : ceux-là même qui vont les démolir…

Ils n’ont aucune chance de s’en sortir, et les gauchistes qui sont à l’origine de leur situation vont pouvoir faire la fête.

Sébastien JALLAMION

Share
Punis pour faire leur boulot correctement, c’est-à-dire protéger les citoyens et leur cadre de vie ; reste plus que la solution de ne plus le faire. Espérons au moins que ça fera monter encore un peu plus la colère des policiers et qu’il commenceront sérieusement à songer à des voies de rébellions contre ce gouvernement qui leur a fait vraiment trop voir. En plus, on risque de leur demander prochainement d’exiger de foutre encore plus la vie des gens en l’air avec le contrôle de l’informatique des véhicules qui permettra sans doute de relever des dizaines d’infractions d’excès de vitesse… lire la suite

« …vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous… » Moralité : devant les inquisiteurs à casenulle MOTUS ET BOUCHE COUSUE.

On a les gouvernements qu’on mérite ! L’an prochain, en France, il se passera ce qui s’est passé en Autriche (bon exemple !) Faites confiance à la gôche pour nous empapahoter bien profond ! bourrage des urnes en sus ! demandez le programme du P.S : faire barrage au F.N ! Point ! le reste…insécurité, attentats, « réfugiés », violeurs, voleurs,submersion migratoire…pfff ! pipi de chat ! Ils s’en foutent…la preuve tous les jours !

Tout est dit Sebastien, merci…..

C’est bien pour cela que 70% des policiers veulent voter FN ( sondage fait avant Nuit debout !!! )
Ils sont sans doute 80% aujourd’hui.
Marine est la SEULE à vouloir protéger les policiers au lieu de caresser les voyous dans le sens du poil.
Un jour viendra où l’armée votera aussi à 80% pour Marine

Ce n’est pas 80% des policiers qui doivent voter pour le Front; c’est l’ensemble des Forces de l’Ordre et de la population FRANCAISE.
Nous avons tout testé: droite-Gauche et le constat c’est gauche:droite: du pareil au même.
Alors soyons un peu pragmatiques le test ne risque pas de nous mener à une situation plus dramatique que celle que nous SUBISSONS depuis des années.
Donnons une chance au SEUL Parti qui semble vouloir défendre la France, les Français, notre culture, nos valeurs.

il faut non 70% qui peuvent voter FN ou LR mais 100% car il faut bien comprendre que voter socialo c’est nous amener au chaos la preuve en est faite . La France est devenue ingouvernable et les agitateurs de tous milieux le savent

Le clône (ou le clown, si on veut..) d’Henrich Himmler chef de la Gestapo a encore frappé…Vivement Mai 2017

Il faut reconnaitre au moins une chose concernant la gestapo (bien que les méthodes employées par celle-ci soient fort discutables) Himmler n’aurait jamais désavoué aucun de ses hommes pour plaîre à qui que ce soit,comme le fait le » sinistre de l’intérieur »

que chaque policiers soient donc aussi tordus que cette administratin et que cette hierarchie qui les lachent à chaque fois qu’une couille arrive….chacun sa propre camera, il en existe des miniaturisée trés efficace, et surtout, enregistrement systematique des entretien avec cette hierarchie et des consignes données…c’est ce que je fais moi depuis des années….quand à l’IGPN, n’oubliez pas que ces inquisiteurs psychotiques sont coincés quand le silence est d’or…..ne rien dire jamais !!!!!

Quand notre pays sera enfin libéré, il y aura des comptes à régler avec les collabos…

Sans doute CAZENEUVE veut il rester à son poste le plus longtemps possible, après ?!…le déluge mais il ne sera plus là !

C’est une photo d’archives à VICHY?

La police doit refuser d’obéir et manifester tous les jours, n’assurer que le service « police secours ». Il fut un temps, pas si lointain me semble t’il, que les syndicats de police étaient beaucoup plus actifs. Trop de carriéristes à la « tête ». Soutien à nos policiers de terrain.

Bonjour , vous voyez enfin ce qu’est ce gouvernement , la défense des musulmans , migrants et (clandestins , qui ne sont plus des clandestins ) au lieu de s’occuper de ceux qui les font bouffer ? ce gouvernement et un gouvernement de dictateurs et vous les Français vous n’avez rien compris , mais bonne journée quand même

hello segond,

ce n’est pas que les français n’ont rien compris. nous sommes minoritaires, le remplacisme a opéré.

la lutte par les urnes ne suffit plus, il n’y a que des félons babouchards qui se présentent aux suffrages des vendredistes qu’ils ont engraissés.

« il y a quelque chose de pourri au royaume… etc. »

il faut supprimer l’institution « boeuf-carotte » et la police d’État.
puisque nous voilà revenus au temps des Burgondes et des Wisigots, que chaque régions organise sa police privée et mercenaire.

ainsi, fini les fayotages et plans de carrière et fini les ministres fainéants qui se pavanent à Beauvau. fermons ce château qui nous coûte la peau du dos !

BJR A VOUS
j PROPOSE Q NOUS FASSIONS UNE PÉTITION D SOUTIENT pour ces policiers
raz le bol d voir nos forces d l’ordre hachées menue par des incompétents aux manettes de la France
Démontrons clairement notre détermination !

@angel, perso je n’irai jamais dans la rue « défendre » les policiers ; je leur en veux trop de se laisser faire comme des pantins ! comme j’en veux aux généraux de fermer leur gueule alors que la France est livrée aux dépeceurs embabouchés ! puisqu’ils ont un pourri à leur tête, qu’ils restent donc l’arme au pied et que la rue s’entretue ! après la tentative des les brûler vif dans une voiture de l’État, toute l’institution poulaga aurait dû s’insurger en opposant la force d’inertie : arme au pied et on ne bouge plus ! servir, d’accord. mourir, cramés… lire la suite
Bjr En réponse à la mécréante ce que tu dis est en partie vrai et j me rangerais de ton coté si je ne connaissais pas un policier qui m’a dit que leur liberté et leur licenciement n tient qu’à un fil obéir ou être éjectés même quand cela leur déplait on fait prétion sur eux mais aussi sur leurs proches !! Voir comment le policier Jalamion a été cassé et cela même au péril de sa vie !sa famille en souffre ,il ne possède plus rien sinon des larmes pour pleurer !C pourquoi j demandais cette pétition qui montrerait… lire la suite

Purée, ce type à l’allure du parfait petit collabo zélé. Il en a les actes également.

Je suis Geronimo

Qui est geronimo

Je n’ai pas d’expérience dans la police contrairement à l’Armée, mais cette description de l’IGPN ne me surprend pas plus que le rôle de fusible pour les conséquences de directives politiques illégales
Je ne digère néanmoins pas le comportement des CRS et des flics en civil pendant les MPT
Ces individus qui avaient oublié leur obligation de refuser d’exécuter un ordre manifestement illégal auraient facilement pu mettre la pédale douce comme on su le faire nombre de gendarmes

Bonjour Mr ESSYLU. Merci pour votre objectivité. En 85 ou 86, affecté sur le département de Grenoble nous sommes intervenus sur des blocages de routiers. Au cours d’une tension plus ou moins bouillante, nous nous sommes mis entre les routiers et CRS. En tête un officier supérieur de notre institution. …..Un être humain. J’écris ce commentaire sans aucune haine ou critique sur la « maison d’en face » comme nous avons l’habitude de dire. Il est évident qu’ils avaient des ordres. Nous aussi, mais nous comprenions que ces routiers défendaient le quotidien de leur famille. Certaines scènes m’ont mis les larmes aux… lire la suite

“acheter la paix sociale” n’est-ce pas ce qui se fait dans tous les domaines? C’est ce qu’on reproche au maire Philippe Moureaux qui après 20 ans d’achat de paix sociale a réussi à rendre sa commune Molenbeek mondialement connue…
Apparemment, l’achat de paix sociale n’évite pas les grèves… Il faut encore tirer un an avant les élections et les citoyens vont-ils voter pour les mêmes? Le problème ce n’est pas le gouvernement, c’est le peuple qui vote.

« Acheter la paix sociale », encore une expression politique qui veut dire en clair : baisser son froc et payer pour eviter les confrontations avec les muz.

Anne Lauwaert

Le peuple vote pour qui on lui dit de voter, mais c’est aussi le gouvernement qui achète ceux qui leur disent comment le faire. Il faut une énorme force d’esprit pour échapper à un tel matraquage.

cette merde de cazeneuve a tout du gestapiste, l’allure, le galure, le pardingue et la mentalité, comme les autres, traitre a son pays et a sa culture, vendu a celui qui peut lui garantir son petit poste bien au chaud et payer par le con tribuable, bref une ordure de première!

Ah, désolé, j’ai posté la même remarque avant que de vous lire. Faudrait la sortir en noir et blanc, on va s’y croire.

Pauvre France elle n’est pas aidé avec des clients comme sa. c’est lui qui sera bientôt jugé comme traite a la France Petain de 40 est de retour policier gendarme laissez faire et on verra, faite même la gréve des PV