Ce « confinement » est anticonstitutionnel

Publié le 29 avril 2020 - par - 9 commentaires - 565 vues

Cet emprisonnement, de fait, viole nos droits fondamentaux inscrits dans le Bloc de constitutionnalité (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen) garantissant la liberté d’aller, de venir, d’entreprendre et de s’exprimer. Le tout sur des bases guère ou peu solides et bien au contraire contreproductives puisqu’au lieu de s’attacher à mettre à niveau un système de santé et de solidarité digne de ce nom (au vu de l’argent dépensé) – ce qui aurait bien sûr nécessité d’avoir ce qu’il faut en temps et en heure comme dans de nombreux pays (tests, masques…), ce comportement anticonstitutionnel (mais supporté par la totalité des partis) détruit de plus en plus nos capacités économiques et psychiques en affaiblissant nos commerces et nos résistances immunitaires par le fait de nous empêcher d’aller et venir, dans le respect d’autrui bien entendu, ne serait-ce qu’aller boire un verre, manger un morceau, alors que le printemps est là se promener en forêt et à la plage (y compris après le 11 mai).

La nage est interdite par exemple, et aucune piscine ne sera ouverte avant peut-être fin juillet !!! Nous nageons en plein délire pour des raisons non pas sanitaires mais d’aseptisation d’hygiène exacerbée incompatible avec l’article 2 et bien plus homogène avec la juridiction d’un État totalitaire sans le dire, ce qui est encore bien plus hypocrite.

Pour la petite histoire, il semblerait que « le zéro mort » ne suffise pas désormais (alors que la courbe est cassée et n’atteindra vraisemblablement pas les 40 000 morts de 1969 en France ni les 650 000 de 2018 dans le monde) et pour nos savants fous de l’île du docteur Moreau il en faudrait plus : que nous devenions des zombis comme dans Thriller, nous déambulerions dans le Village (global) celui du Prisonnier (100 km à la ronde) tandis que les « télécrans » (« experts ») nous surveilleraient par médias interposés remplaçant le slogan « le travail rend libre » par « restez chez vous sauvez des vies »… Quelles vies ? Certainement pas les nôtres qui, au fur et à mesure que cet emprisonnement supposé « volontaire » perdure, s’affaissent, implosent, et tels les vases communicants viennent s’emplir par d’autres maux (dont les violences faites aux femmes et leurs sanctions insignes) qui viennent encore plus affaiblir notre système de santé et de solidarité bien mal en point par les mêmes qui aujourd’hui prétendent agir pour notre Bien ou Ubu Roi revisité !…

Mais l’auto-hypnose est telle que les citoyens se sont transformés en rhinocéros (Ionesco) en ânonnant 2 + 2 = 5 (Orwell) tout en attendant Godot (Beckett).

Prouvez le contraire, votez pour cette pétition refusant la violation de nos droits fondamentaux.

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Lisianthus

Je pratique la natation et ne comprends pas bien la fermeture des piscines, lieux inondés de chlore !

adrien

Lisez plutôt les articles 4 et 5 de la même DDHC, et vous verrez que cette Déclaration était suffisamment imprécise et permissive, pour ne pas dire laxiste, pour permettre au premier gouvernement autoritaire de vider ces articles de leurs substances par le fait des exceptions cumulatives…..
Dès lors qu’il était prévu que des lois votées par le gouvernement en place puissent faire exception à la DDHC, celle-ci allait être allègrement contournée. Je ne comprend pas comment ni pourquoi les rédacteurs, à l’époque , n’y ont pas pensé. Et que dire de la Constitution de 1958 sous laquelle nous vivons qui prévoit autant de Pouvoir à un président de la République. Tout cela est maçonnique depuis le début.

Eric des Monteils

Effectivement, le droit “d’aller et venir” fait partie des premiers droits fondamentaux de la vie, juste après celle de respirer pour reste en vie ! ! !
Donc, nous avons à faire à la pire des dictatures de tous les temps.

Hellene

Mais, Lucien, cela marche parce que les gens sont d’une lâcheté écoeurante et sont prêts à tout subir dès qu’ ils croient que c’est pour leur protection, même à dénoncer leur voisin!
Comme le dit, je crois, B. Franklin :
“L’homme prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et perdra les deux”.

Matteo

Cette histoire de Corona semble vraiment de plus en plus louche. Détruire les économies et supprimer les libertés : Du jamais vu !!

Savinien

Quand vous êtes court et simple, Monsieur Oulahbib, vous êtes le meilleur.

LSAO

:-)

LSAO

Merci du conseil ! :-)

adrien

sauf qu’il a oublié pas mal de choses de ladite DDHC et pas des moindres ….

Lire Aussi