1

Ce gouvernement entraîne la France vers le néant

Force est de le constater, le gouvernement Macron se montre d’une totale incompétence. Cette crise du Covid-19 présente au moins deux avantages : le premier pour les dirigeants. En effet, depuis 2008, on pouvait raisonnablement s’attendre à un krach boursier. Le Covid-19 tombe à point nommé. Il permet de justifier qu’on fasse, une fois de plus, tourner la planche à billets, sans se soucier que c’est repousser un problème qui sera d’autant plus grave.

Le deuxième avantage est pour le peuple. En effet, le Covid-19 met en pleine lumière d’une part la nullité du gouvernement et d’autre part notre faiblesse matérielle : pas de masques, pas de tests, mais des mensonges, des décisions ineptes, de multiples contradictions. On peut se poser la question de savoir pourquoi les forces de l’ordre s’acharnent sur les SDF, pendant que les cités vivent sans se soucier aucunement des dispositions prises par l’État. Pourquoi ? Pour ménager les susceptibilités islamiques ? Par incapacité à pouvoir régler le problème en cas d’affrontement ? Possible, car l’armée française, tout comme le secteur de la santé, est sinistrée. Pas de lits dans les hôpitaux et pas d’armes ni de munitions dans les casernes… Il est inutile de répéter ce que tout le monde sait, les mensonges, les absurdités, les discours vides de sens.

Par contre, il me semble utile, voire important de mettre les Français en garde. La France est devenue une petite nation, prétentieuse et sans moyens. L’UE est une farce de mauvais goût. Quelle est la situation aujourd’hui ? Pas d’armée, pas de lit dans les hôpitaux, manque de militaires, et manque de personnel hospitalier, de moins en moins d’églises, de plus en plus de mosquées, de plus en plus de territoires perdus, de plus en plus de délinquance, de plus en plus de taxes et d’impôts, de moins en moins de liberté, des associations qui font la loi, une bien-pensance qui répand ses métastases avec l’aide des médias, les médias à la solde du pouvoir en place, bref, une dictature hypocrite dissimulée derrière une fausse bonhomie et une feinte bienveillance.

Pour conclure, la France devient un pays où la vie devient très difficile et en tous cas, qui n’a rien à voir avec le passé. Il n’est nul besoin d’être passéiste pour espérer une vie meilleure. Qu’est devenue le civisme ? Pourquoi les fauteurs de troubles sont-ils protégés ? Pourquoi laisse-t-on circuler librement des fichés « S » qui représentent un danger permanent ? Pourquoi ce silence médiatique sur les nombreuses exactions perpétrées par ces « jeunes » des banlieues ? Ces délinquants s’attaquent aux forces de l’ordre ou plutôt du désordre devrait-on dire, ils brûlent des voitures, ils saccagent, ils vivent du trafic de drogue, et on les laisse faire alors que dans le même temps on dépense des fortunes pour des drones destinés à surveiller le bon peuple !

Ce gouvernement pitoyable, enfermé dans son monde de nantis, ne voit pas et surtout, ne veut pas voir la réalité. Cette réalité, c’est que nous allons droit vers un mur sur lequel vont s’écraser nos valeurs primordiales, nos libertés, nos espoirs.

Christian Gerber