Ce nouveau monde que les néo-nazis de Macron veulent nous imposer

Le 14 août 1941, par décret du maréchal Pétain, le régime de Vichy (qui a été mis en place avec l’aide des socialistes et des communistes) créait la Police nationale et la « Direction générale de la Police française » qui est rattachée au ministère de l’Intérieur (officiellement créé le 7 août 1790 par un transfert de compétences de la Maison du Roi).

Un anniversaire important pour les communistes, les socialistes et les gaullistes.

Avant cette création, la France ne comptait pas de force de police administrativement et nationalement unifiée.
À cette occasion, le gouvernement de Vichy crée les GMR (Groupes mobiles de réserve spécialement) chargés de la répression des récalcitrants à la politique pro-nazie de l’État français. Le fan d’Hitler, René Bousquet, une relation amicale de François Mitterrand, en est nommé secrétaire général.

Les 16 et 17 juillet 1942, avec des milliers de fonctionnaires-policiers-gendarmes français, les GMR « raflent » plus de 13 000 Juifs, hommes, femmes et enfants, pour les charger dans des trains de wagons à bestiaux en direction des camps de la mort. Moins d’une centaine d’adultes en reviendront, et aucun enfant.

Les GMR constituent également les pelotons d’exécution de résistants qu’ils traquent sans relâche (ils participent à l’attaque du maquis du plateau des Glières en février 1944 où 3 000 fonctionnaires et miliciens français échouent face à 500 résistants).

À la libération (décret du 8 décembre 1944), les GMR prennent le nom de CRS (Compagnies républicaines de sécurité).

Les membres Groupes mobiles de réserve deviendront CRS après la guerre, et ce sont les mêmes responsables de la police de Vichy qui seront au service des socialistes ou des gaullistes pour terroriser les grévistes d’après-guerre en en tuant un certain nombre.

Les gaullistes créeront également des escadrons de la mort avec le SAC (Service d’action civique) longtemps dirigé par Charles Pasqua.

N’appelez pas les fonctionnaires de gendarmerie ou de police si vous vous faites cambrioler, agresser, violer ou tuer, l’éborgneur en chef des Gilets jaunes et son ministre soupçonné de viol leur demandent de s’occuper d’autre chose

Le Nouveau Monde selon Macron et ses sbires socialistes, centristes, LR ou de la REM en image en cliquant sur « L’Ordre Nouveau que les néonazis qui nous dirigent veulent nous imposer ».

Le coup de gueule de la semaine

C’est simple, c’est parfaitement résumé et c’est parfaitement clair.
Nous sommes 100 % d’accord avec ce dit ce monsieur, y compris avec le vocabulaire qu’il utilise et qui nous semble de circonstance.

À savourer sans modération en cliquant sur « C’est parfaitement bien dit ! ».

Pierre Lefèvre

image_pdfimage_print

7 Commentaires

  1. Pierre, bons constats,et surtout la vidéo de la fin, où, effectivement, le vocabulaire est à l’image des ordures qui veulent nous asservir, quand ce n’est pas nous exterminer !!!

    De toute façon, la colère monte, et il leur fallait trouver « quelque chose » pour pouvoir empêcher les gens de manifester en septembre prochain…

    • Nous asservir ET nous exterminer !!! On est en train de crever.
      Je suis dégoûtée par toutes ces humiliations, mutilations, agressions.
      La France doit reconquérir sa souveraineté, c’est vital !!!

  2. l’État Français a fait fusiller environs 200 espions allemands et fait revenir de Syrie je crois ce qui constituera l’armée d’afrique et ce, en pleine guerre en méditerranée. Hitler disait que ses deux pires ennemis étaient le Maréchal Pétain et le roi d’Angleterre. Effectivement, avec l’armistice, l’Allemagne n’a pas envahit au bon moment l’afrique du nord, avec les conséquences que l’on connait.
    En 1936, blum fait voter contre les crédits de réarmement. .N’est ce pas comique? Et où ce monsieur s’est il marié?. Je vous laisse le découvrir avec Wikipédia
    Avec la guerre larvée actuelle, il y aurait des dizaines de millier de juifs qui iraient en Israël. La rafle se fait à bas bruit par le harcèlement quotidien.
    Curieusement, personne n’en parle, voila une question inintéressante.

  3. Macron la fiotte et ses sbires ne sont pas assez intelligents pour être nazis. N’on même pas le millionième de charisme du Dr Goebbels.

  4. Ces 2 bougnoulo-gendarmes sont de vraies crevures. La prochaine fois qu’une racaille en flingue un, je reprendrai 2 fois du cassoulet à la paimpolaise pour fêter ça.

  5. Article très intéressant car il complète pas mal de choses sues et même parfois ignorées.

Les commentaires sont fermés.