Ce que la reine Elizabeth laisse au monde : un roi islamiste, Charles-Eddine 1er

Le prince Charles avec Elizabeth
Le prince Charles avec Elizabeth II

Au moment où la reine Elizabeth II était poussée dans le trou de l’Histoire, on avait une pensée pour le roi Charles III, son successeur.

Qu’est-ce qu’on aurait voulu qu’il fût inhumé avec sa chère maman.

Malgré sa volonté d’afficher une mine éplorée, il devait jubiler. Il venait de se débarrasser de son rival depuis toujours. Sa mère. Il a maintenant les coudées franches. Il est LE ROI.

Les monarchies se régénèrent et dégénèrent. C’est connu et approuvé historiquement et scientifiquement.

Le fils-roi Charles, dit Trois, que la reine Elisabeth laisse sur le trône du Royaume-Uni et des royaumes du Commonwealth, semble être le produit d’une dégénérescence.

C’est un fruit de la dégénérescence des Windsor.

Il est devenu un islamiste.

Il clame depuis longtemps son amour pour l’islam qui, affirme-t-il, « fait partie de notre passé et de notre présent » et qui « a contribué à créer l’Europe moderne. »

Il en est tellement amoureux qu’il s’était mis à l’apprentissage de l’arabe pour lire le coran dans sa langue d’origine et se rapprocher d’Allah.

En visite à la mosquée Al Azhar du Caire, un bastion de l’obscurantisme islamique, en novembre dernier, Charles avait récité par cœur plusieurs versets du coran devant l’imam de cette mosquée, ébahi et ravi.

Nul doute que Charles ne manquera pas de retourner à Al Azhar très bientôt. Elle lui porte chance. Il est devenu roi juste 10 mois après cette visite de novembre. Il y récitera encore plus de versets du coran. Et il y sera baptisé Charles-Eddine 1er.

Il dirige d’ailleurs, depuis son plus jeune âge, le Centre d’études islamiques d’Oxford (Oxford Centre for Islamic Studies) qui a pour but de propager l’islam en Angleterre. Le centre est une bibliothèque et une mosquée où on vient prier, écouter du coran et apprendre à réciter du coran.

C’est kif kif Al Azhar.

Charles n’avait que 37 ans quand il a fondé ce Centre. Il était encore un gosse.

L’islam adore pénétrer les jeunes. Au Paradis d’Allah, on sert des éphèbes aux bienheureux résidents.

Charles-Eddine fera bras dessus, bras dessous avec le maire de Londres, le musulman Sadiq Khan.

Et en avant l’islamisation du Royaume-Uni.

C’est d’ailleurs un détraqué qui ne se déplace jamais sans son lit et son siège de toilette.

Un roi qui devrait être soumis à un test psychiatrique.

Charles-Eddine finira, peut-être, par commettre un crime dans les rues de Londres sur le modus operandi de la racaille des banlieues de Paris et d’ailleurs.

Pas de problème. Il sera qualifié de déséquilibré et disculpé.

D’autant qu’il n’a pas de casier judiciaire…

N’oublions pas que son ancienne épouse, Lady Di, est morte alors qu’elle fricotait avec un musulman égyptien.

Le virus musulman s’est introduit dans la monarchie britannique depuis longtemps.

Si, aujourd’hui, c’est Charles-Eddine qui porte l’étendard de l’islam en Grande Bretagne, ce n’est pas de sa faute.

Toute monarchie produit, en moyenne, un dégénéré tous les 100 ans de son règne.

Si Elizabeth avait voulu rendre un service à l’humanité (le seul vrai service peut-être dans son long règne de sept décennies), elle aurait dû prendre son garnement avec elle. Ou l’envoyer au Triangle des Bermudes…

Il ne peut être qu’une catastrophe pour le monde.

Il y a déjà assez de musulmans et d’islamistes au Royaume-Uni pour qu’il faille leur ajouter une tête couronnée.

La reine, qui a amassé un magot colossal durant ses 70 ans de règne, aurait pu faire un geste pour ses sujets qui, pour un grand nombre d’entre eux, n’arrivent pas à se nourrir tous les jours.

Et dont beaucoup d’autres doivent faire le choix entre se nourrir et se chauffer.

Elle aurait pu repartir sa colossale richesse entre ses sujets. Elle en aurait fait les peuples les plus heureux du monde. Mais un souverain ne partage jamais. Il se délecte de la misère de ses sujets. Il se délecte de leurs pleurs.

On pleure plus facilement et plus longtemps quand on a faim. Et les rois tiennent à ce que leurs sujets aient toujours faim.

Parce qu’ils se révoltent dès qu’ils ont le ventre plein.

C’est un dogme qui n’a jamais changé depuis que les rois existent.

La faim existe depuis que les rois existent.

Les Britanniques auront encore plus faim et plus froid avec Charles III.

C’est une certitude.

Messin Issa

https://resistancerepublicaine.com/2022/09/20/ce-que-la-reine-elizabeth-laisse-au-monde-un-roi-islamiste-charles-eddine-1er/

image_pdfimage_print
13

8 Commentaires

  1. the sun, je crois a ressortis les photos de momo « charles 3 » et non Charles III, il a droit aux chiffres DITS arabes, en compagnie du très apprécié par charlo, savile the devil
    paris match parle de savile, donc aucun complotisme

  2. il me semble que, statistiquement, les dits antiracistes, c’est à dire les leucophobes sont très liés à la pédophilie.
    charles 3 et savile, harry a été vu en compagnie d’épstein, les clinton également, une enquête serait la bienvenue sur cette corrélation
    RL souligne le lien entre les cogneurs de femmes et les leucophobes
    les positions « moralo-politiques » ne seraient elles pas prétexte à autre chose?

  3.  » IL EST LE ROI  » ? Un roi avec une couronne MAIS sans pouvoir, un roi qui n’a le droit de donner son avis que dans l’intimité. La reine donnait le sein tt les mardis au 1er ministre, MAIS ce dernier n’a jamais fait que ce qu’il voulait faire comme Thatcher. Elle a été assez en colère lorsque dernièrement le 1er ministre a dévoilé ce qu’elle lui avait dit entre 4 yeux. Charles ne se gênait pas pour dire ce qu’il pensait MAIS une fois roi il devra faire comme sa mère ou il se fera tapper sur les doigts !

    • certains revendiquent la royauté anglaise comme très liée au talmud
      A vérifier
      les hommes de la couronne seraient officiellement circoncis

  4. l argent n a pas de religion Les hyperriches de la planete se retrouvent tous entre eux, quel que soit le pays d origine ou les croyances

Les commentaires sont fermés.