Ce que m'inspirent les inadmissibles propos de Jean-Marie Le Pen sur le détail

auschwitz20prisonersSur Riposte laïque, l’article de M. Jean-Louis Burtscher sur le “dérapage” de M. Jean-Marie Le Pen a retenu mon attention.
http://ripostelaique.com/chambres-a-gaz-je-suis-excede-par-la-nouvelle-affaire-le-pen.html
Tout d’abord, merci à M. Jean-Louis Burtscher pour tous ces arguments et ces précisions fort exacts.
Et comme lui, je suis excédé par les réactions politiques et médiatiques à ce genre de déclaration, style accessoires, qui n’apportent  rien à l’amélioration de la situation concrète de la population de notre pays.
(La nourriture dans les assiettes chaque jour, les vêtements, le logement, chauffage, notre accueil de toute la misère du monde alors que nous ne représentons que 01% de la population mondiale et que nous n’avons que la force productive de notre secteur marchand avec peu de ressources naturelles, pour créer des ressources pour tous, qui s’en soucie ?).
Sans vouloir justifier en aucune manière la déclaration de M. Jean-Marie le Pen, qui est incompréhensible et inadmissible sans qu’elle soit située au moins dans l’histoire connue de l’humanité, d’autant plus qu’il indique ne pas croire à la Shoah car il n’a pas vu les camps, les crématoires, etc …, on pourrait compléter par quelques autres éléments :
– l’extermination de centaines de millions d’humains, fœtus, bébés, enfants, hommes, femmes, vieux, tous « civils » par les mahométans au Moyen-Orient et surtout en Orient (Inde en particulier), ainsi que la destruction de villes, villages, lieux de culte, monuments, histoire humaine, etc … sur plus d’un millénaire. Ceci sans planification, mais par simple haine des « autres-pensants » dits « les infidèles » ou « non-croyants » …, ou par esprit de conquêtes de territoires et de butin, (butin : « biens » créés par « d’autres », terres, animaux – richesse de force de travail et de vie-, esclaves, jeunes, mâles, femmes ou femelles créatrices de nouveaux combattants pour …), inspiré par Muhammad -l’Islam-. C’est dans le Coran : « le butin »).
– l’extermination de populations entières locales un peu plus récemment dans ce siècle dernier, Arméniens, Kurdes, …, ou d’Extrême-Orient, …, par et pour … ? (toujours : fœtus, bébés, enfants, jeunes, hommes, femmes, vieux, maisons, villages, troupeaux, …). Quant à l’actualité plus récente : les chrétiens, Yazidis, …, du Moyen-Orient ; ou les chrétiens d’Afrique, … qui n’ont, pas plus que nombre de populations précédentes, nui à quiconque …
– Le fait que, lors de cette dernière guerre, lorsque les soldats USA, GB, remontaient en Allemagne contre le nazisme accompagnés de bombardements de villes et de toutes sortes de sites allemands, ils n’ont pas bombardé les camps d’extermination alors qu’ils connaissaient leur existence, et leurs sites. Et que ceci leur était aussi demandé par nombre de contacts juifs et autres pour mettre fin à l’extermination techniquement et logistiquement planifiée, non seulement des juifs très spécifiquement mais aussi d’autres civils. On doit considérer que les dirigeants USA et GB… appréciaient comme « un détail » de la guerre ces camps d’extermination qui ne méritaient donc pas d’y consacrer quelques bombes. (Les preuves indiscutables de cette position de nos libérateurs ont été rappelées et exposées récemment par une émission TV de Arte, à partir aussi des vidéos amateurs  prises par des nazis dans les camps d’extermination, ainsi que des témoignages de survivants. Le bombardement des camps aurait permis de sauver plusieurs dizaines de milliers de juifs d’Europe Centrale et de l’Ouest avant que nombre de camps ne soient détruits par les nazis pour ne pas laisser de traces. (Et pour les camps détruits par les nazis en dernière limite, les prisonniers survivants ont été contraints à une marche mortifère …, voir nombre de témoignages de divers survivants …). A ma connaissance, je n’ai vu que les preuves détaillées de deux camps non détruits libérés pédestrement par d’une part l’armée USA et d’autre part par l’armée Russe, mais je crois aux témoignages directs des survivants et aux traces physiques … .
– Par ailleurs le plan de situation des camps de concentration et ceux d’extermination en Europe a été  diffusé depuis nombre d’années. Ceci avec des registres de nombre (et beaucoup de noms) des suppliciés. La logistique a été aussi suffisamment détaillée …, y compris par preuves de la complicité de nos services de l’Etat français : Dirigeants, Administration, Police, SNCF, … . Que certains de nos dirigeants de l’époque aient aussi cherché à limiter « le prélèvement » des juifs français par les nazis est aussi prouvé. Que des dirigeants musulmans, dont le grand Mufti de Jérusalem, furent aussi complice des nazis est aussi prouvé. Qu’on arrête de travestir ou de modifier les faits … . Honte sur nos médias. Mein Kampf est un des livres les plus diffusé et lu dans les pays musulmans.
– Le détail ou plutôt les détails pratiques méritent aussi attention : après les exécutions par balles, puis par le CO2 des moteurs de camions, insuffisamment efficaces pour les nazis, (ça vaut bien les balles de kalachnikoff, explosifs, feu, couteaux ou sabres des musulmans islamistes …), les plans et les constructions des chambres à gaz (mortels) et des incinérateurs pour corps humains sont très bien faits, (vu les plans détaillés, il y a plus de trente ans), ainsi que la logistique technique et humaine – psychologique et médiatique – . (On n’arrête pas le progrès technique et la planification y compris dans l’abject).
C’est ce dernier aspect surtout d’organisation, d’études, de calculs et de planification, technique et scientifique de génocide et de programmation dans le temps qui ne justifie absolument pas l’appréciation de M. J.M. Le Pen considérant la Shoah comme « un détail de l’histoire ». Même si cet aspect de « détail » a été considéré véritablement ainsi comme un « détail » par les dirigeants (USA-GB) de la guerre contre l’Allemagne (et le nazisme) pour la libération de la France, qui ont apprécié, de leurs bureaux, cette abjection de la Shoah, lointaine et non menaçante, comme en dehors d’objectif et d’action de guerre. (Priorités : avancer et détruire les forces armées adverses …).
Selon ma compréhension de l’histoire …
Georges COLLÉTER,
(72 ans, de formation technique, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde -à marche continue-, et bénévole associatif).

image_pdfimage_print