Ce que nous dit la nouvelle victoire de Macron

Transhumanisme : comment sera l'homme de demain ? | Buzzly

La réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la France est d’abord et avant tout, une défaite cuisante du Français nationaliste et l’apothéose du multiculturalisme, du progressisme, de la diversité et de l‘immigration massive. Ce que les Français connaissaient déjà leur sera servi en continuité.

La crainte de la montée de la Droite radicale a poussé les Français à opter pour une alternative qui leur est déjà familière et moins spéculative que celle de Marine Le Pen. Erreur ou non, l’avenir nous le prouvera sans doute.

Le monde entier est en ébullition et le changement radical  qui s’est opéré au sein des populations a trop progressé pour pouvoir être ignoré et/ou restreint. C’est le véritable pronostic de la politique actuelle qui embrasse toutes les démocraties. Depuis les puissants USA jusqu’à l’état miniature d’Israël.

Ces démocraties ne veulent plus de limites, de frontières, qu’elles soient raciales, tribales, théologiques, ou autres… C’est un monde nouveau qui refuse la nationalité, l’identité, le genre… et le travail de sape a déjà été amorcé dans les institutions éducationnelles, à commencer par les écoles primaires où l’on enseigne le choix du genre :

« Aux États-Unis, l’éducation sexuelle à l’école divise plus que jamais »

Les États-Unis sont actuellement fracturés par une véritable guerre culturelle autour des discussions sur l’homosexualité avec les enfants.

Ne pas parler d’identité de genre ou d’orientation sexuelle en classe, interdire les livres abordant ces sujets dans les bibliothèques… Aux États-Unis, les projets de loi limitant les discussions sur l’homosexualité ou la transidentité avec les enfants se multiplient, relançant la guerre culturelle qui fracture le pays. Les écoles, miroirs d’une Amérique divisée, sont depuis des mois le théâtre d’affrontements sur l’enseignement du racisme, de l’histoire ou de la sexualité ». Le point international.

Que veulent exactement les démocraties ?

Elles cherchent à créer un homme nouveau auquel ni la nation, ni l’identité, ni la foi, ni le genre ne doivent être pris en considération. C’est en quelque sorte un robot destitué complètement de tout reflexe identitaire, émotionnel, patriotique, qui généralement définissent les causes principales des conflits habituels.

Le cinéma nous en donne quelques indices à ce sujet.

Mais est-ce possible ? Dans un programme de fiction, il l’est. La réalité est tout à fait différente, à moins de déconstruire l’être humain par l’usage d’une combinaison de traitements médicaux et psychologiques.

Un aperçu nous a été donné durant les deux dernières années de pandémie du Corona, lorsque la majorité de la population du monde entier s’est vue assujettie au port du masque et à l’inoculation de vaccins qui n’en sont pas. Toutes les autres alternatives ont été démises, ignorées,  écartées. Le monopolisme pharmaceutique a prouvé son efficacité et l’être humain, sa tendance et candeur évaluées – celles qui paveront le chemin vers sa complète subordination.

La récente réélection de Macron est aussi une preuve du changement qui s’est opéré en l’être humain en ces récentes décennies. Il manque d’envergure, s’en fout pas mal de son identité, de sa nation, de ses territoires, de ses emblèmes. Il veut vivre dans l’ignorance totale de tous ces éléments… Vivre pour vivre, seulement. Un billet aller sans retour.

Que sera l’homme de demain ?

Dans Humanisme 2006/3 (N° 274),

« Ce n’est pas là une petite question qui peut laisser indifférent. Peut-être les contient-elle toutes !

2– Car finalement, quel genre d’hommes nous prépare ce XXIe siècle ? Un homme avant tout consommateur, destiné à impulser l’expansion économique.

3– Un homme écartelé entre la recherche de la satisfaction de besoins fondamentaux – logement, formation professionnelle, équilibre familial – et l’assouvissement des mille désirs inutiles ou nocifs auxquels la société de consommation le conditionne.

4- Un homme chaque jour davantage asservi par la société de « l’argent roi » qui, au fur et à mesure que le niveau de vie s’élève, transforme profondément le mode d’existence, tend à l’uniformisation.

5 – Un homme conditionné par l’information dirigée, un homme violé par la publicité et par les sollicitations de la vie moderne.

6– Un homme auquel on s’efforcera d’apporter sans cesse plus de sécurité en échange de l’abandon de ses facultés d’imagination et d’initiative. Cet homme, aux activités automatisées, dont la vie sera étroitement encadrée, cet homme passif, malléable à merci, qui pensera et jugera de moins en moins par lui-même, c’est l’homme de demain.

7 – La société dans laquelle nous vivons n’est plus celle d’où sont sorties les grandes actions du passé.

8– La société de demain, d’un demain très proche, sera probablement aussi différente de celle d’aujourd’hui que celle-ci l’est de la société d’hier.

9– La route vers une humanité libre, fraternelle et prospère ne ressemblera pas à la route qu’ont empruntée nos anciens.

10 – En tout cas, même si les moyens sont les mêmes ou ressemblants, leur emploi sera différent et d’autres naîtront de l’évolution économique et sociale.

11 – Personne ne peut dire aujourd’hui quelle sera l’ampleur des changements que va connaître notre société dans les cinq années à venir. Mais ce qui est sûr, c’est que beaucoup de choses vont changer.

12– Notre société est en évolution permanente. Il me semble que l’on ne prend pas encore complètement conscience de l’ampleur des changements qui la bouleversent et des dérèglements de toute nature qui se sont manifestés depuis les vingt dernières années.

13– Chaque jour, les hommes se trouvent confrontés à des problèmes nouveaux et un avenir sans cesse plus incertain.

14– Dans la terrible complexité du monde d’aujourd’hui, aucune nation, de la plus puissante à la plus faible, de la plus riche à la plus pauvre et quel que soit son régime politique, ne peut échapper à son environnement international.

15– Le développement considérable du commerce et des échanges au cours des deux dernières décennies a en effet imbriqué les économies nationales entre elles et généralise des phénomènes considérés jusqu’alors comme locaux ou limités.

16– L’état des déséquilibres monétaires, économiques, sociaux et humains est tel que, non sans raison, on peut affirmer que, sans concertation et surtout sans réalisation permettant de cheminer vers un nouvel avenir mondial, les résurgences de crises cycliques, à alternance plus courte et aux effets cumulés, apparaissent comme bien plus probables que la poursuite du développement social et économique.

17– Dire que notre avenir dépendra des évolutions extérieures ne peut être considéré comme un aveu d’impuissance : plus cet environnement pèse ou pèsera, plus la recherche de rationalités internes doit être rigoureuse, afin d’assurer la poursuite du développement social et économique. Pour ne pas avoir ouvert le débat de fond sur la croissance, sa nature et son contenu à l’époque de son extraordinaire expansion, l’économie vit aujourd’hui les vices de ses qualités d’hier. Les réticences à intégrer dans le système d’analyse des aspirations sociales et sociologiques ont nourri l’ère des contradictions, des oppositions et des blocages sur la conception de l’intérêt général, et en fin de compte dommageables à l’autorité de l’État. Les hommes politiques qui fondent leur jugement sur des comparaisons internationales devraient donc se convaincre, avant de parler de chiffres, que les pays les plus stables économiquement sont ceux qui dominent le mieux leurs problèmes sociaux dans une discipline consentie par une opinion tendant à une information plus objective et plus honnête.

18 -Lutter à la fois contre le chômage et l’inflation sont sans doute aujourd’hui des objectifs prioritaires qui s’imposent à tous, sans reléguer pour autant dans l’avenir ceux qui touchent à l’amélioration des conditions et du cadre de vie et à la réduction des inégalités.

19– La crise intervenant sur une économie mal dominée, mal contrôlée et sur des structures incapables de secréter leur propre remède, apparaît comme une gravité d’autant plus sérieuse attachée à obtenir des résultats immédiats qu’à déboucher sur des perspectives de restructuration de notre société.

20– On ne peut donc dissocier le progrès social de l’organisation de l’économie, l’un ne va pas sans l’autre.

Trois notions essentielles doivent nous guider :

  • lutter contre la spéculation nationale et internationale ;
  • libérer les hommes de la tutelle de l’argent ;
  • accroître le revenu national et donner aux travailleurs leur juste part. Dans un contexte international dont nous pouvons ni ne devons nous abstraire, notre conduite économique et sociale doit être guidée par des impératifs précis que nous dictent les bouleversements intervenus dans le monde, qui doivent modifier sensiblement les façons de voir :
  • les techniques progressent ;
  • le monde s’agrandit ;
  • les besoins évoluent et se transforment. »

Extrait de Cairn.info

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print

50 Commentaires

  1. Cette victoire ne nous dit rien du tout puisque Macron n’a pas plus été élu en 2022 qu’en 2017. Hier sur France 2 « en direct avec le Ministère de l’Intérieur », on a vu à un moment donné du dépouillement 14 214 825 voix pour Macron et 14 432 396 pour Marine Le Pen. Or le résultat final, officiel accorde à Marine Le Pen 13 297 760 voix, soit 1 134 636 de voix en moins. C’est marrant, il s’est passé la même chose aux Etats-Unis, avec les mêmes machines Dominion Voting Systems.

    • 7 heures avant l’annonce a 20 heures – un employé du ministere de l’interieur, je vous donne le résultat de ce soir, mac rond va faire 58% contre 42 pour le pen. C’est un scoop , a vérifier ce soir. – EX : 30 minutes avant la fin des votes sur MSM mlp en tete 30 minutes plus tard elle a perdu avec un écart de 10% ?

    • D. Alors qu’est ce que les français attendent pour descendre dans le rue et contester le vote ??? C’est maintenant qu’il faut le faire, qu’il faut tirer la sonnette d’alarme et mobiliser la population, dans un mois tout sera foutu, il est déjà en train de magouiller avec la droite pour remettre en place sa dictature TOTALITAIRE pendant 5 ans. Il n’a plus rien à perdre, c’est son dernier mandat, sa folie destructrice va être à sa pleine puissance. Il va choisir un gouvernement de soumis de carpettes qui vont faire ses 4 volontés et plus rien ni personne ne va pouvoir l’arrêter dans ses délires de fou. Si c’est que les français veulent eh bien qu’ils continuent à dormir et attendre la mort que Macon va leur asséner avant 5 ans, autrement tous dans la rue et VITE !

    • Je remets mon commentaire ;

      Vous avez remarqué ? Lors du décompte final, le nombre de voix du RN/FN baisse toujours, c’est systèmatique.
      A chaque fois le décompte final donne moins de voix que prévu au FN

  2. Les grands sorciers qui manipulent l’humanité souffrante parce qu’ils ont choisi l’argent contre l’humain, devraient être envoyés dans les îles Kerguelenn pour ramasser le guano sur les rochers…
    L’air frais et le cri des pingouins devraient leur faire du bien !

    • Lorsque l’on voit qu’un seul individu, Elon Musk, peut s’offrir la société twitter d’une valeur de 44 milliards de dollars (quarante quatre mille millions de dollars) comme s’il s’achetait une boite de sardines, et que la majorité de la population mondiale crève dans la misère, on peut se demander s’il est normal qu’on ait laissé quelques ploutocrates s’accaparer la richesse créée par tous ceux qui travaillent. Le monde est devenu complètement fou. On se demande où ils veulent nous emmener.

      • Mauvais exemple ! MUSK rachète les déjections à exterminer de twitter, pour le bien commun. Eh oui ! Comme TRUMP et bien d’autres, il existe aussi de bons gros riches.
        Ce qui est mal, ce n’est pas d’être riche, c’est d’utiliser sa fortune pour faire du mal.

      • @jeannot:: la vraie question est de savoir pourquoi cette coquille vide qui ne produit rien vaut autant d’argent.

      • pourquoi Elon Musk ? et non pas soros ou bhl, bill gates ( 1° propriétaire terrien agricole des Us ) ; lui s’il le fait, de racheter avec ses fonds, c’est politique et pour le bien commun : rétablir la liberté d’expression désormais interdit partout dans le monde libre et ça va lui rapporter 100 fois la mise parce que tout le monde en a marre chez les gens sains et au cul propre.

  3. « le monde s’agrandit »…
    Je n’en suis pas certain, j’ai plutôt l’impression que ce que nous croyions éloigné est dans notre cour maintenant.

  4. Vous croyez vraiment qu’on va lire vos interminables articles soporifiques ?
    La ré-élection de Macron est due à un membre de votre communauté, mandaté par votre communauté, pour faire barrage à Marine. Un grand classique de votre communauté, ça, faire barrage aux patriotes.

    • Eva – ne lisez pas je vous en saurai gré. Une nulle comme vous ferait mieux d’aller dormir, ne fut-ce que pour nous épargner votre inculture et méchanceté.

      • vous êtes d’une grossièreté et d’une incivilité, vous vous croyez intelligente en insultant les autres et bien non pas du tout, vous a-t-on appris la correction, la politesse et le respect, vos parents ne doivent pas apprécier votre comportement

        • C’est à moi que votre post est adressé ?
          Je n’ai insulté personne. Mais la vérité blesse, c’est vrai.

          • Si vous regardez bien le décalage de son post, il répond à Thérèse Zrihen Dvir

            • C’est faux. Il répond à Eva. J’ai effacé les deux messages intercalés qui se référaient à une de mes fautes de frapphe. Désolée de vous decevoir.

      • Bonsoir Madame,

        Nous avons nos palestiniens troll ici.
        dont feed the troll ». Ne leur refondez pas.
        On a beau les jeter dans un WC et tirer la chasse.
        Et bien non, ils remontent a la surface car ils flottent tres bien.
        Etonnant non ?
        Cordialement.

      • Mais je dors dès que je commence à vous lire, Madame.
        Vos articles sont tellement soporifiques qu’ils ont une utilité.
        Vous trouvez que les gens qui ne croient pas vos histoires à dormir debout manquent de culture ?
        Vu les commentaires que vous récoltez, c’est admirable de votre part de persister à publier vos salades.

    • « Chère » Eva, continuez donc à tailler votre bêtise comme d’autres leur bonsaï, mais veuillez avoir l’obligeance de ne pas émettre de jugement de valeur quant aux article de Thérèse, lesquels dépassent de loin vos compétences en matière de compréhension. Dit moins poliment, et après avoir subi pas mal de vos commentaires : vous êtes une conne… Bonne journée !

        • De rien. Elle commençait sérieusement à me courir celle-là…

          • C’est vrai que les insultes, ça résout le problème du manque d’argument.
            Surtout quand on est « modérateur ».

        • Vous félicitez ceux qui insultent vos contradicteurs.
          J’aime quand vous montrez votre vrai visage. C’est rare.

      • Je ne vois pas aucun argument dans votre post.
        J’émets des jugements au même titre que les autres commentateurs, et quelque soit l’auteur de l’article.
        Et en tant que modérateur, vous avez le droit d’insulter les commentateurs qui vous déplaisent ?

    • Eva donc te faire voir, tu nous indique, idiote au cerveau non développé, que ce seraient un ou des juifs qui auraient travaillé à l’éviction de Marine.
      Tu dois certainement être de l’ancienne époque, du temps ou le père le Pen visait plus les juifs que l’islam, mais ce temps est passé, pauvre évatefairevoir, Eric a appelé a voter Marine, ca va te permettre de décrasser ce cerveau

      • Les insultes ne remplacent pas les arguments que vous n’avez pas.
        Et non, je ne vais pas remercier Zemmour pour avoir quémandé un poste auprès de Marine en déposant sa MIS2RABLE défaite à ses pieds.
        Et pourquoi ne pas faire voter une loi qui interdirait de critiquer un juif, fut-il un traître ?
        Ainsi les choses seront claires, et nous nous contenterons de penser tout bas ce que vous nous interdisez de dire tout haut.

    • Eva, au moins, en lisant tes dégueulis, la victoire de la pourriture me fait plaisir !
      Et ça va durer encore longtemps comme ça !

      • Vous serez encore plus content de la victoire de la pourriture quand vous remettrez votre muselière dès l’automne, pour aller vous faire injecter votre cinquième dose de vaccin expérimental.

    • Eva, eva? c’est le nom de la maîtresse d’un type qui a fait fureur dans les années 30, d’où peut-être les mêmes idées?

      • C’est votre argument-massue ?
        C’est la première fois qu’on me dit cela depuis…hier soir.
        Quelle originalité !

    • Eva, en plus des aurtes commentaires bien mérités, ne sait juste pas compter : les 30% d’intentions de vote pour MLP avant l’entrée en scène d’EZ sont restés 30% après son entrée en scène : 7% + 23%. Et ils se sont reportés sur MLP au 2nd tour, sauf que 30% ça n’a jamais suffi pour élire un candidat au 2nd tour.

      Eva, retournez à l’école, section arithmétique, niveau CM1 ça devrait aller.

      Pour le reste, votre commentaire est une magnifique illustration de la technique du bouc émissaire : on est trop nul pour gagner, alors on accuse quelqu’un d’autre, n’importe qui, pour détourner l’attention, de préférence un Juif. Cas d’école.
      Pauvre fille, ça ne doit pas être facile tous les jours.

      • Ce n’est pas une question de comptage APRES l’élection.
        Vous devriez savoir que l’image lamentable d’un camp patriote se présentant à l’élection en rangs dispersés a découragé plus d’un électeur dès le premier tour de voter pour Marine comme pour Zemmour.
        Vous avez compté les électeurs qui auraient voté pour le camp patriote si Zemmour avait accepté la main tendue de Marine dès le début de la campagne ?
        Ne surtout pas penser à ça, car si vous le faisiez, le fait que Zemmour est un traître au camp patriote vous sautera aux yeux.

        • L’image de MLP dans l’opinion est, à juste titre, totalement brouillée. Ne venez pas essayer de nier l’évidence : elle s’est contredite à de nombreuses reprises depuis plusieurs années. À trop vouloir lisser son image, elle a fait du « en même temps » à sa façon, et les électeurs n’ont pas attendu EZ pour s’en détourner, cf le fiasco des européennes.
          EZ s’est lancé justement parce que MLP ne voulait rien savoir et poursuivre sur la même ligne suicidaire – et d’ailleurs très orientée à gauche sur le volet économique au moins, ce qui est rédhibitoire pour bcp de gens de droite, que ça vous plaise ou non.
          Le fond de l’affaire que vous ne voulez pas voir, d’où votre énième saillie contre les Juifs en mode « bouc émissaire » si facile, c’est que le RN ne peut en aucun cas, à lui seul, l’emporter. Il y a une présomption « de compétition » à ne pas voir cela. Vous confirmez que le RN est une machine à perdre, point.

  5. L’ÉLECTION DE MACRON EN FRANCE : nous dit que le Temps Historique de la libération de l’Europe aryenne euro-chrétienne de l’emprise cosmopolite et de son régime sémitique , symbiotique , tribal , oligarchique , totalitaire et immigrationniste , n’a pas encore muri pour que le peuple GAULOIS de France et les peuples aryens du Continent Européen sortent victorieux du chantage et de la terreur que leur inflige ce régime abominable d’Occupation et d’Oppression .. DONC le combat nationaliste continue .. Que ce soit à l’Est en Ukraine ou à l’ouest en Occident , c’est une lutte inégale de l’Homme Européen pour la Vie , pour la Liberté , pour l’Identité et contre les pires DANGERS qui le menacent

    • Le « combat nationaliste » suppose l’affirmation de la nation opposée aux autres. Nous nous affrontons à un ennemi apatride, la fraction capitaliste globalofasciste qui représente les intérêts des grandes banques et des multinationales, et notre combat qui s’appuie sur les cohérences nationales n’a rien à voir avec le « combat nationaliste ». Au contraire, il doit s’affirmer comme un combat inter-nation-aliste, inter-patriotique pourrait-on dire.

  6. Avec Macron ça va être la continuation. Presque tous les retraités de villes, ceux de la génération Mai 68, ont voté Macron.
    Ce sont des petits bourgeois, très attachés à leurs petits privilèges, et très indifférents, à la souffrance des ruraux.

    • @😾 Bleu changez de lunettes et regardez les résultats de plus près les retraites des champs n’ont pas fait mieux et en particulier les indecrotables bretons

      • En Bretagne il y a quand même des différences entre Nantes ou Rennes et les campagnes. Entre 2017 et 2022, Macron a perdu au moins cent mille voix et MLP a un peu plus progressé que dans l’hexagone.
        Dans mon patelin elle était en tête au premier tour, en 2017 elle était troisième.

    • Chat Bleu,
      rappelez-moi quand les ruraux se sont intéressés à la souffrance de nombreux urbains.
      Vous voyez, chacun vit d’abord ses propres problèmes et aucun statut n’est plus enviable que l’autre.

    • @chat bleu ::
      Ben voyons, ce sont toujours les autres! Encore les cons de retraités à 900€/mois qui votent pour Macron parce qu’il est beau. Vous avez un autre argument pour expliquer le vote melanchonesque?
      En 68, les futurs retraités étaient dans la rue. Ils sont où les jeunes d’aujourd’hui ?

  7. Le libéralisme décomplexé qui domine idéologiquement un capitalisme lui-même dominé par une fraction capitaliste représentant les intérêts des grandes banques et des multinationales exige la destruction de l’humain pour lui substituer un agent économique robotisé (le fameux transhumain). Jamais le capitalisme n’est apparu aussi clairement comme l’ennemi de l’humanité. Nous devons comprendre que nous devons entamer le processus menant à sa destruction radicale.

  8. —-Le peuple français a perdu toute once de bon sens, son esprit critique, son libre arbitre et il scie la branche sur laquelle il est assise.—–

  9. Tiens! Un résumé de Das kapital, tel que Karl Marx l’avait rédigé il y a 150 ans.
    Beaucoup de sang a coulé sous le pont de l’histoire, depuis cette géniale description de la société humaine, ses classes sociales ennemies, contraintes de « vivre ensemble l’une contre toutes les autres », ce matérialisme dialectique de Marx.
    La classe capitaliste est devenue finance mondiale.
    Le fric contrôle les quatre pouvoirs: les exécutifs, le législatif, les média et la justice.
    Les partis des ouvriers ont disparu, incapables de lutter à armes égale, faute d’avoir adapté leurs projets au nouveau monde.
    big-brother-dollar permet la numérisation de la planète, l’utilisation massive de la fausse intelligence artificielle pour détruire notre vie la plus intime, et nous contraindre à rejoindre le grand village mondial… Marx ne POUVAIT l’imaginer!
    Mais les politicards de l’ex gauche le pouvaient. Ils ne l’ont pas fait!
    Et les curés de toutes chapelles encore moins!

  10. Depuis Cromagnon, l’homme n’a jamais cessé d’évoluer, pourquoi voudriez-vous que cela s’arrête ? Tout système vise à son entropie jusqu’à disparaître.

  11. Le tableau est bien exposé, les hommes et les femmes n’ont plus que la réussite sociale dans la bouche. Ce qui veut dire élever sa position dans la bouillie sociale. Mais je crois que quelques hommes peuvent réveiller les masses avachies, et changer profondément les choses. C’est ce que j’espère !

  12. La France de mon enfance,libre de toute cette racaille ,de ces assassins ,elle est morte . 68 pour cent des français sont des couilles molles qui nous entrainent avec eux dans la chute . Ils seront contents quand mohamet ou rachid assassinera leurs enfants? ou violeront leurs filles? Bande de cons .Sales traitres . J’ai honte d’etre français avec ces escrocs qui diririgent notre pays,ou ce qu’il en reste . Honte à la rem

2 Rétroliens / Pings

  1. Ce que nous dit la nouvelle victoire de Macron La réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la France est d’abord et avant tout, une défaite cuisante du Français nationaliste et l’apothéose du multiculturalisme, du progressisme –
  2. Ce que nous dit la nouvelle victoire de Macron | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.