Ce que nous vivons ressemble à « La Planète des Singes »

« La planète des singes » est un excellent film tiré d’un roman de Pierre Boule, écrivain français, précurseur de l’avenir des Terriens lorsqu’il a été écrit en 1963.
On y voit une inversion des valeurs et des normes du monde, ainsi que des caractéristiques essentielles d’homo sapiens : alors que le singe parle et dirige la planète, l’homme a perdu la parole et est devenu un objet de chasse.
La thématique développée part du présupposé biblique d’une faute originelle de l’Homme qui aurait joué au docteur Frankenstein avec des créatures qui se rebellent.

Ce thème de la chute de l’Homme a été aussi développé en 1952 par un autre écrivain d’anticipation, Clifford D. Simak, avec un autre type d’animal dans son recueil de textes « Demain les chiens » dans lequel l’humain est renvoyé au statut de légende dont les chiens débattent sur sa réelle existence historique dans des temps immémoriaux.

Il est évident que l’analogie avec la marche du monde de l’Occident en ce moment n’est pas sans rappeler cette thématique appliquée au futur de l’Homme blanc occidental civilisé.
Déjà les politiciens et les juges lui retirent la parole, la chasse va pouvoir commencer.
Plus tard, sur les décombres de notre civilisation, naîtront les légendes que nos amis les chiens entretiendront en évoquant l’Éden où la croquette abondait et la gamelle se remplissait avec la bienveillance du Maître. Ils débattront, le soir, au coin du feu : le Maître blanc d’Occident a-t-il réellement existé, ou est-ce un mythe d’animal ? je parle du temps où les chiens auront conquis la parole. Ainsi s’est écrite la Bible des hommes, ainsi s’écrira la Bible des chiens, en donnant du sens pour le lendemain aux souvenirs du passé.

Toutes les banlieues des grandes villes débordent de haine, et les cliques politiciennes en place, non seulement laissent faire, mais encouragent à cette haine en demandant à leurs milices policières de mettre le genou à terre en signe de soumission. Et ces policiers d’obéir sans respect d’eux-mêmes, de leur mission et des autres citoyens livrés aux tribus racialisées qui déferlent sur les centres-villes.

Des guignols mondialistes se sont crus autorisés à jouer avec les peuples au nom d’une idéologie mélangiste idéalisée, en oblitérant la nature humaine et toute l’histoire de l’Humanité qui n’a jamais été un long fleuve tranquille contrairement à la propagande des crétins immigrationnistes.
Ils se sont crus à l’abri à entasser des masses de cultures inconciliables dans des endroits à l’écart des quartiers riches. Mais la guerre civile est en marche, déjà vécue au quotidien dans les banlieues de ce pays, la pandémie ne va plus tarder à toucher tous les centres urbains, y compris les quartiers huppés, comme un juste retour des choses.
Ce n’est pas en gommant l’histoire que l’on va se donner des jours heureux, même le bon sens a échappé à la ligue internationale des imbéciles extraordinaires qui se piquent de vouloir diriger des masses obéissantes dignes de figurer dans les romans à l’eau de rose.

Si la série des « Claudine » sert de livre de chevet aux zélites occidentales de la crétinerie, on peut pronostiquer qu’ils vont bientôt être obligés de changer de lecture en goûtant aux joies du vivre-ensemble anticipé dans la planète des singes, et connaître les bonheurs du naufragé-invité des « chasses du Comte Zaroff », ou du naufragé de l’Île du docteur Moreau.

Car comme c’est déjà le cas en Afrique du Sud qui a un temps d’avance sur nos sociétés européennes de demain, le gibier à traquer va être blanc. Seules la Hongrie et la Pologne semblent en état d’y échapper.
Peut me chaut que l’on organise une chasse à l’homme avec les Macron, Castaner, Belloubet ou tout autre politicien(e) aux affaires actuellement transformés en bestioles diverses à abattre.
Ce serait même une chasse à filmer et à diffuser sur tous les réseaux sociaux en guise d’avertissement pour l’édification de tous les mondialistes sur ce qui leur pend au nez.

Ce qui me chagrine vraiment, c’est que la chasse risque de s’étendre à tous les patriotes de ce pays.
On le voit, tout l’appareil d’État français part en couille à gros bouillons, il n’y a plus personne aux commandes, et les masses de banlieue ne sont pas sans s’en apercevoir.
Les guignols de l’Intérieur peuvent interdire une manifestation dans une période, de surcroît d’urgence sanitaire où les attroupements de plus de 10 personnes sont interdits, et de menace terroriste, le plan Vigipirate est toujours en vigueur jusqu’à nouvel ordre nonobstant la crise sanitaire, les masses dissidentes se moquent des interdictions, et c’est déjà le signe que le vivre-ensemble est impossible quand la loi qui s’impose au citoyen ne s’impose pas également aux minorités haineuses.

Castaner et le préfet de police de Paris viennent d’envoyer le signal au pays que la loi ne s’impose pas à ceux qui n’en veulent pas.
Force reste à la force violente raciale.
Il faut que chaque patriote s’en inspire.
Si la loi ne s’impose pas aux voyous et aux cohortes dissidentes, alors elle ne s’impose à personne.
Puisque les tribus de banlieue ont pu se réunir à 20 000 à Paris comme dans un film façon « la haine» où l’on voit un Sydney Poitier se faire injurier parce que, noir et membre de la police, il est traître à sa couleur de peau, alors chacun peut comprendre qu’il peut faire ce qu’il veut.
Dit autrement, la loi est celle que chacun est en mesure de décider comme la meilleure pour lui.

D’ailleurs le simple fait que ces hordes puissent décider de qui est le bon et qui est le mauvais en fonction de la couleur de peau n’est pas sans rappeler cette période où la qualité de juif suffisait à vous trouver une place en train pour un voyage vers l’Allemagne.
On peut donc affirmer que c’est l’incitation à la haine qui a défilé dans toutes les villes de France le 3 juin 2020 à la manière des SA de Ernst Röhm dans l’Allemagne des années trente, et tant les policiers que les juges n’ont rien fait pour l’empêcher, alors que d’habitude ils se prévalent de « valeurs » pour interdire au citoyen de dire ce qu’il pense sur tout sujet de son choix.

Mais pure hypothèse, Castaner aurait donc laissé faire pour donner à comprendre d’une façon subliminale aux patriotes qu’ils doivent s’armer même si cela est interdit, qu’ils doivent créer leurs propres forces armées qui seront chargées de faire appliquer leurs propres lois, que l’on peut faire reculer la police partout sur le territoire français par la force des baïonnettes s’il le faut en imitant les bandes de banlieue et, pourquoi pas, préparer l’organisation d’une chasse aux politiciens comme dans les films ?

Castaner chef de meute patriote qui ne peut rien dire tout haut mais qui s’adresse aux Blancs de ce pays de manière infraliminale pour que son message profond échappe à la perception de certaines populations diverses et variées ? Allons donc, arrêtez de vous faire des films.
Mais vous pouvez me croire quand je vous dis que la fiction ne fait toujours qu’anticiper la réalité, et qu’on y va plein pot, vers les scènes d’action avec Bruce Willis, Rambo et Schwarzy où ça défouraille dans tous les coins.
Demain les chiens à Hollywood…

Jean d’Acre

image_pdf
0
0

35 Commentaires

  1. Depuis deux décennies, nous sommes nombreux à voir la diminution du nombre des fds au profit d’une population africaine croissante par le fait des naissances infiniment plus nombreuses ainsi qu’en raison d’un flot continu de réfugiés, migrants ou autre dénomination……

  2. Vous la sentez la période pré-génocide ? Parce que nous y sommes.

  3. « Mais pure hypothèse, Castaner aurait donc laissé faire pour donner à comprendre d’une façon subliminale aux patriotes qu’ils doivent s’armer même si cela est interdit, »

    Castagnette…subliminal? Je suis mort de rire!!!!

  4. L’essentiel, pour Macron, est de terminer son mandat, à tout prix ! Le cas de le dire !
    La Paix sociale, coûte que coûte. Et ça coûte cher !
    Après Lui, le Déluge !

  5. Cher M Jean D’acre,

    J’avais déjà fais ce parallèle et j’attendais de trouver un article avec cet argument. Merci à vous de l’avoir écrit!
    Cet argument doit être diffusé car il pourra être facilement compris, sauf de ceux qui ne veulent pas comprendre. Mais eux aussi seront les victimes de la situation qui s’engage sur notre sol.

    Arminius

  6. C’est plus qu’évident . . . mais les gens à la campagne ne se rendent compte de rien de tout cela et donc les vieux , les gauchos, les gamins votent pour des macrons etc.

  7. Castaner et Lallement sont en échec total. Ils passent maintenant leur temps à débusquer les propos « haineux » dans des groupes privés de facebook. Mais les manifs et l’invitation sur les plateaux du gang amada (pour éviter les algorithmes) vont avoir l’effet inverse de la soumission des « faces de craie » : elles justifient une nécessaire organisation des patriotes.

  8. Les manifestations actuelles des populations introduites en France, sont pour accélérer le processus inévitable de la relégation des français. Mais l’état d’occupation de la France les rend superflues. D’autant que par toutes sortes d’influences, la république devenue bananière, fait prévaloir les revendications immigrationnistes. Il n’est pas nécessaire d’être devin pour comprendre que ces communautés concurrentes sont autant de fois

    • (suite) la réplique du problème algérien en France, et des banlieues abandonnées. La relégation des français à commencé avec les mosquées qui sont le renoncement de la république à la laïcité, et donc à sa propre existence.

  9. Il me semble me souvenir, que dans les films sur la planète des singes, lesdits singes ont l’air bien plus dignes que nos macaques vociférants et puants qui encombrent nos rues.
    Sans doute le réalisateur manquait-il d’exemples vivants ? L’imaginaire, parfois, a ses limites .. . .

    • Votre souvenir est bon concernant les 3 premiers opus…( surtout celui de 1968 le premier…) la tendance est bien plus violente ( depuis 2001) donc assez proche de certaines situations de 2020…( il y a eu 7 ou 8 planetes des singes )

      Le premier respecte moyennement l oeuvre de pierre boulle. ( c est plus subtile avec lui )

  10. Certains ne comprennent que la dictature, la schlague et les coups de pied au cul, notre progressisme plus royaliste que le roi, à vouloir importer, élever intensivement et supporter l’indigence des abrutis qui sont incapables de gérer leur démographie, est notre cancer societal, social et économique.

  11. Il veulent peut-être nous faire le coup des indiens d’Amérique ,les pauvres parqués dans des réserves (ceux qui n’ont pas étés massacres)alors qu’ils étaient chez eux ,ils ne faut pas qu’ils oublient qu’ils ne sont pas chez eux mais CHEZ NOUS ,et si ils ne s’y sentent pas bien ,ils peuvent toujours se barrer ,on ne les retiens pas .

    • Oui s ils sont si victimes pourquoi les trouve ton par milliers de milliers à Châtelet . Dans le métro, dans le 10 eme. De façons inimaginables..si soit disant on est nous les blancs si terrible mais que viennent il faire en France?
      Plusieurs fois je ne suis faites insulter dans. Le métro et le rer par des femmes blacks. Et personne ne réagissait..un peuple soumit..c’est ce que le France est devenu face aux envahisseurs

    • Surtout que ma haine envers eux ne fait que grandir devant leur comportement.

      • Exact Eric, à chacune de leur éxaction ils renforcent notre haine, dont la mienne.
        Et plus encore quand les médias rampent…

      • C’est pas de la haine ( l’oie avi a ) mais une incompatibilité de vivre avec eux donc il faut qu’ils crèvent point barre .

  12. Jean d’Acre excellente reference…bravo

    Il y a quelques jours sur ce meme site, j ai parle du livre de pierre boulle… les grands esprits se rencontrent ! Etrange ?

    « A présent prenez un homme, enlevez-lui ce qui le rend homme, ses vêtements, ses chaussures, sa montre, sa voiture et – pourquoi pas ? – la parole. Que lui reste-t’il, s’il n’est pas Tarzan, qui est d’ailleurs plus singe qu’homme ? rien. »

    La Planète des singes (1963) Pierre Boulle

    • OUI et NON !

      je comprends votre idée comparative avec le film ZARDOZ de 74…
      en gros : les Éternels (Eternals), des humains ayant atteint l’immortalité grâce à la technologie, et les Brutes (Brutals). Les Brutes vivent dans une terre ravagée et fournissent de la nourriture aux Éternels. / synopsis

      je crois la reference « La Planète des singes » bien plus proche, car a l’image du livre « Le Choc des Civilisations » de Samuel Huntington c’est une guerre RACIALE qui est le moteur derriere…

      à partir de ce constat, que l’Occident est, sans conteste, la civilisation la plus puissante, bien qu’elle décline. Certaines cultures tentent cependant toujours de l’imiter. D’autres (essentiellement confucéenne et islamique) tentent d’augmenter leur propre puissance pour contrer l’Occident….

  13. Dans la fiction les singes ont un cerveau. Dans la réalité de ce que nous commençons à vivre ils n’ont que l’instinct primaire des amibes.
    Ça va difficile à combattre.

    • Oui rien à voir avec le réel. En effet les blacks souvent des musulmans d ailleurs adorent la guerre. Ils aiment se mesurer, se battre et savoir qui est le plus fort…c’est instinctif chez eux

Les commentaires sont fermés.