Ce que subissent quotidiennement les Français « racistes »…

Pendant que les complots, manipulations et mensonges anti-FN explosent dans la presse…

 http://img837.imageshack.us/img837/4963/3hf3.jpg

Un très petit tour d’horizon (3 jours de lecture) de la presse en Hollandistan.

  • 800 millions d’euros pour les plus riches : le très discret mais royal cadeau de François Hollande aux propriétaires immobiliers.
  • La main-d’œuvre immigrée représente plus de 30% des effectifs des sociétés de nettoyage, hôtellerie, bâtiment, services…
  • En France, un Français sur dix est immigré, à comparer aux 70% d’immigrés qui peuplent les Emirats Arabes Unis ! (NE RIEZ PAS !)
  • Yasmina Khadra écrit, « afin de mettre fin à ce fantasme pernicieux, il s’avère urgent de prendre conscience que la France n’a nul problème avec l’immigration…»  Et en suivant, « Les relents assimilationnistes (nauséabonds surement !) dont souffre le modèle d’intégration français aboutissent à occulter une part de l’identité des individus qui émigrent. Cette négation de l’identité agit comme un frein à l’intégration…»
  • Les arrivés de mineurs isolés explosent. Le centre départemental de l’enfance de Metz est surchargé. Le coût par mineur peut aller jusqu’à 60 000 €. La Moselle injecte 108 M€ pour l’enfance en difficulté.
  • Un contrôleur SNCF : « Quand on met un PV à un Maghrébin ou à un Noir, on est raciste… » (RMC)
  • Isère : « désœuvrés », ils ont choisi de poignarder et lyncher Dylan un gamin de 14 ans et demi. Quatre ou cinq jeunes vont venir le frapper à coups de pieds et de poings jusqu’à ce que le plus âgé (15 ans) sorte son couteau.
  • Bois-d’Arcy : une ado de 14 ans violée après s’être fait piéger via Internet. Pour approcher la jeune fille, cet homme originaire de Seine-Saint-Denis…
  • L’association des musulmans fleuryssois condamnée à remettre un terrain municipal en l’état. L’association des musulmans fleuryssois et son président Salah Chawki avaient abattu une dizaine d’arbres protégés.
  • Quand le mariage tourne à l’agression sauvage. Deux côtes cassées, de multiples contusions, un possiblement décollement des poumons, huit jours d’ITT et l’impossibilité de se déplacer sans provoquer d’énormes douleurs. Les voitures étaient garées au milieu de la route, les gens visiblement très excités, agitaient des drapeaux turcs. Un automobiliste, s’engage sur la voie d’urgence, pour éviter le convoi. Un véhicule du cortége le percute par l’arriére. L’auteur de l’accrochage s’en est alors pris au conducteur et il l’a frappé, mais la victime ne s’est pas laissé faire ! Vu que l’agresseur n’avait pas le dessus, cinq autres individus s’en sont mêlés et l’ont frappé jusqu’à ce qu’il soit à terre. Profitant de la porte ouverte de la voiture de la victime, un autre homme va prendre place au volant, à l’arrière de laquelle se trouvent, effrayés, les deux enfants du couple. « Il fouillait partout et a même menacé de partir, avec les enfants… »
  • Professeurs agressés et débrayage au lycée Mistral de Nîmes.
  • Toulon : Bassem K., un ressortissant tunisien en situation irrégulière agresse une jeune femme et frappe les policiers qui l’arrêtent.
  • Villeurbanne : un conflit entre un septuagénaire et des « jeunes » se solde par un coup de feu. Tout a commencé il y a plusieurs semaines, quand ce retraité de 75 ans a demandé à des adolescents pourquoi ils se moquaient de lui. Pour toute réponse, sa maison a été depuis ce jour, la cible de jets de pierres, qui ont mis sa patience à rude épreuve. Dimanche, il a demandé à son fils de l’aider à régler le problème et les deux hommes sont allés faire un tour dans le quartier, à la recherche des fauteurs de troubles. Ils en ont repéré deux, auxquels le fils a demandé d’arrêter d’importuner son père. Puis le père et le fils ont regagné la maison familiale.Un peu plus tard, une Mercedes dans laquelle se trouvaient deux adultes s’est arrêtée devant chez eux. Les occupants ont pris à partie le fils et, craignant des représailles, le père est sorti avec un fusil. C’était une mauvaise idée car les agresseurs l’ont désarmé et fait tomber, avant de menacer le père et le fils avec l’arme volée. Avant de partir, en emportant le fusil, l’un des hommes a tiré un coup de feu en l’air.
  • Belley (01). un Frère de la Sainte Famille poignardé en pleine rue, Frère Théodore se sentait suivi depuis un moment lors de sa promenade, quand son agresseur l’a poignardé à quelques pas de son domicile, dans une rue déserte.
  • Toulouse : Younes agresse trois personnes avec un couteau Poursuivi pour avoir blessé trois victimes avec un couteau, Younés assure «Je n’ai rien fait…» devant le tribunal correctionnel, en comparution immédiate.Pourtant, ce garçon de 21 ans sous le coup d’une interdiction du territoire français, a commencé par attaquer une première victime en lui portant un coup de couteau, place Arnaud Bernard à Toulouse, vers 0 h 30 jeudi dernier. Une deuxième personne, venue secourir la victime, a également été agressée. Solidaire, une troisième personne est intervenue pour porter secours à son prédécesseur : «Il m’a mis un coup de couteau dans le ventre», explique-t-il à la barre. «Je n’étais même pas là, ce n’est pas moi…», clame le prévenu. Pourtant, les trois victimes l’ont formellement reconnu. Mais seule l’une d’entre elles a eu le courage de témoigner : «On nous a menacés à l’entrée du tribunal madame le président», raconte-t-elle pour expliquer pourquoi son ami, deuxième victime, a fui avant d’être entendu. Me Cédrik Bréan, avocat de la victime apeurée, déplore «une audience pesante avec un contexte particulier». Me Marie-Line Bréjaud rappelle quant à elle : «La lame du couteau mesurait tout de même 14 cm…» !
  • Une jeune femme agressée à l’arme blanche par 4 individus à la gare de Rouen. Brandissant une arme blanche devant la victime, ils ont tenté de lui arracher son sac. Les agresseurs étaient vêtus de « blousons avec des capuches », relate la Direction départementale de la sécurité publique de Seine-Maritime.
  • Agression d’une sexagénaire : un « annonéen » de 18 ans mis en examen pour vol et viol.
  • Lyon 9e. Appelée sous un faux prétexte, la police est accueillie par des « jeunes » avec pavé et pierres. Samedi vers 23 h 30, la police a été prise à partie dans le quartier de la Duchère, à Lyon (9e ) où elle a été attirée délibérément par des perturbateurs. Sous un prétexte fallacieux, une demande d’intervention a été faite 430, avenue de la Sauvegarde. Quand l’équipage est arrivé sur place, il n’y avait rien mais un pavé s’est aussitôt abattu sur le toit du véhicule administratif, qui a été la cible de divers projectiles. Non loin de là, 234, boulevard de la Duchère, une voiture a été incendiée.Dimanche, toujours dans Lyon 9e , la police qui intervenait pour une effraction dans un gymnase, a été accueillie par un groupe d’une trentaine de « jeunes gens ».
  • Marseille. Deux blessés par balles, dont l’un sortait de prison. Selon le maire du secteur Garo Hovsepian, le parc Corot, à l’origine une co-propriété résidentielle « est devenue l’une des cités les plus dégradées de la ville, avec de nombreux «plans stups». »
  • Toulouse / Place Arnaud-Bernard : deux blessés à coups de couteau.

Voila, ce petit tour d’horizon. Pour la gôôche et la merdiasphére, le seul danger en France est la monté du FN !

André GALILEO

image_pdf
0
0