Ce que subit notre France s'appelle un viol

france-pays-des-droits-des-autresJe suis parti quelques jours à l’étranger, dans un pays où les migrants n’étaient pas la préoccupation majeure, l’alpha et l’oméga, l’idée centrale, où les habitants avaient eux aussi des cœurs, des sentiments, des émotions, mais pas de médias appuyant sans arrêt sur le registre de l’émotionnel. Les migrants comme une information parmi d’autres. Ce n’était pas très loin l’étranger, c’était au Portugal.
C’est fou comme la perception des informations est différente d’un pays à l’autre. Le Portugal n’est qu’à une journée de voiture des frontières françaises en roulant tranquillement, à deux heures de Paris par avion, et pourtant à des années de bon sens en arrière, par rapport au traitement de l’information française.
Les journalistes portugais seraient-ils sans âme, sans larme, sans cœur, sans compassion ? Bien sûr que non ! Ils n’ont simplement pas les mêmes écoles de journalisme qu’en France, une histoire politique différente qui fait que ce pays n’est pas sous la coupe militante d’une intelligentsia gauchiste et culpabilisante, à la botte d’une vision humaniste dans le pire des sens.
Que de crimes commet-on au nom de l’humanisme désormais !
De retour dans ce pays de France, « terre des libertés et des droits de l’Homme« , je me suis retrouvé dans un monde de fous où la parole était centrée uniquement sur un seul sujet : le migrant, sa santé, sa misère, son désespoir, son désir, ses rêves, sa volonté.
En face, il n’y avait que les gentils Allemands et leur accueil dithyrambique, d’incompréhensibles applaudissements envers ces migrants, alors même que ces hommes fuyaient un pays au lieu de se battre pour lui et leurs familles. Pouvons-nous imaginer des applaudissements vis-à-vis de milliers de déserteurs en 1914/18 ou en 1940 ? Et d’ailleurs, où seraient-ils allés ? J’en suis resté stupéfié. Bien entendu, il y eut également une lourde stigmatisation sur l’égoïsme des Français qui, quelle honte tout de même, étaient encore à 51 % contre le statut de réfugiés à donner à ces migrants.
En à peine cinq minutes, je me suis pris l’ensemble de ce que les Français subissent depuis une semaine ! Un bourrage de crâne en règle, composé d’une forte culpabilisation, des assauts permanents contre cette « France moisie » qui refuse encore l’accueil des « migrants » que plus personne n’appelle clandestins hormis le Front National. Et pourtant…
Ils sont ce qu’il y a de pire comme clandestins puisqu’ils envahissent et violent les frontières ouvertement et à la vue de tous. Ils exigent les soins, le transport, la nourriture (halal), et l’eau. Ils imposent leur présence par le nombre. Nous sommes loin du clandestin qui se planque sous ou dans un camion et tente de passer les frontières le plus discrètement possible.
Il semble bien que c’est la masse qui fait désormais l’ordre. Tous les citoyens d’Europe et les gouvernements « réactionnaires » sont sommés par Bruxelles et Berlin de se conformer et d’obéir à cet ordre, par définition humaniste, et y compris si celui-ci est mortifère pour nos civilisations européennes respectives.
Ce ne sont pas des Chrétiens d’Orient qui viennent en masse, mais bien des musulmans qui n’abandonnent pas pour autant, leurs préjugés, leur croyance, leurs modes de vie et le Coran qui positionne la femme comme un être inférieur par volonté divine. L’inégalité, la charia, la haine de l’autre, de celui qui n’est pas musulman ! Bruxelles, Berlin et Paris introduisent une bombe atomique religieuse.
En cinq minutes, j’ai vu défiler une série d’images et d’opinions allant toutes dans le même sens à partir de la photo d’un gosse noyé sur une plage.
Pardon d’être si cruel, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer la réaction de la plupart des rédactions françaises ! Elles ont dû se congratuler d’avoir la photo idéale, celle qui doit faire pleurer dans les chaumières de France. La vaseline médiatique idéale pour une exploitation permanente, une moralisation lourde, des comparaisons historiques faciles associées à des attitudes volontaires qui ne sont en fait que l’expression du paraître avant d’être.
Une photo d’enfant mort de la barbarie, il y en a eu d’autres, mais celles-ci sont interdites de diffusion, pas « rentables », « contre productives » pour la cause « humaniste »!
 
Le prix d’un enfant mort en Europe dépend surtout de son origine.
L’enfant de clandestins vaut de l’or, celui de Chrétiens d’Orient ne vaut même pas son poids de cacahuètes.  Quel est le poids de la morale des médias et politiques européens ? 
Comment ne pas être choqué de lire à la sortie de l’avion que des « artistes » sont pour l’accueil alors même qu’ils ne vivent quasiment jamais en France le reste de l’année. En Suisse ou aux États-Unis?
Comment ne pas être incrédule devant un Marc Lavoine qui souhaite que les Français donnent collectivement alors même qu’il n’envisage pas le moins du monde le partage de son domicile qui est loin d’être une chambre de bonne.
Après cinq minutes, j’ai eu envie de hurler mon intoxication, ma propre souffrance devant l’étalement de cette bêtise, de ce fleuve de perfidie. Je me suis senti agressé par cette hypocrisie manifeste, ce tas d’immondices recouvert du vernis de l’humanisme. C’est à vomir.
Après cinq minutes, j’ai été choqué devant la négation d’une situation que les Français vivent en ce moment et qui est, rappelons-le, de 3,5 millions de chômeurs, 5 millions en recherche d’emplois, 8 millions de pauvres et plus de deux mille milliards de dettes. Sans compter les SDF qui peuvent toujours crever dehors, alors même que l’on ouvre des centres d’hébergement dans les casernes, que des hôtels sont réquisitionnés, que des colis alimentaires sont distribués, sans cochon bien sûr (faut pas déconner), et au moment où la filière porcine est malade. 
Où est le bon sens? Où sont les femmes et les hommes d’esprit ? Où sont nos éclaireurs, nos intellectuels, nos penseurs ? Où sont les responsables de cette situation, les Sarkozy, les Juppé, les BHL et autres Hollande et Fabius, tous ces politiciens serviles et aux ordres ? Mais aux ordres de qui ? États-Unis, Qatar, Arabie Saoudite ? Dans le désordre et non exhaustive !
Où sont ces femmes et ces hommes d’hier qui avaient l’intérêt de la Nation à l’esprit. Nous n’avons plus que des « humanitaires » qui imposent la dictature de la bien-pensance, celle de la compassion obligatoire et de la culpabilité permanente. Nous sommes en face d’un viol manifeste de nos pays et de nos peuples, avec l’assentiment des « élites ».
Pardon d’être aussi trivial, mais il me semble bien que les responsables politiques demandent à la France d’ouvrir ses cuisses et de se faire engrosser sans qu’elle n’ait le droit de le contester, sans qu’elle le veuille ou le souhaite, sans qu’elle le désire. C’est bien la définition d’un viol !
Cette France hurle sa colère, malgré le bâillon médiatique. Pour le moment, elle se bat, se refuse, mais elle s’épuise et les élites politico-médiatiques s’ingénient à lui lier les bras et les jambes. Le crime n’est plus très loin…
En fait, quelle importance nos états d’âmes pour ces vendus et ces traîtres à la Nation !
Quelle importance que les gens du peuple, la populace, la plèbe dont je fais partie, les sans dents, et dans le vrai sens du terme bientôt les sans culotte, refusent de manière tripale que notre France soit contrainte d’enfanter des enfants issus de la barbarie. Eux espèrent bien n’avoir jamais à les subir…
Gérard Brazon (Le Blog)

 

image_pdf
0
0
A propos Gérard Brazon 1311 Articles
Bonapartiste, Souverainiste. Liberté d'expression, lutte contre l'islam, égalité des sexes, soutien à Israël

30 Commentaires

  1. Hollande et son gouvernement nous importent la malediction sur notre terre. Il faudra le juger lorsque tout sera termine, s’il est encore en vie, lui et tous ceux qui ont conspire contre notre pays. La fin de ce disciple du diable approche.

  2. Heidegger disait qu’invoquer les valeurs était l’attaque la pire qu’on puisse faire contre l’être. On invoque des valeurs pour justifier un projet de destruction. Par exemple, invoquer les valeurs pour justifier l’immigration illimitée est vouloir la mort d’un peuple tel qu’il est.
    C’est au nom de valeurs comme l’égalité qu’on a utilisé la guillotine ou qu’on a fait des purges meurtrières. Les valeurs servent de justification hypocrite pour masquer la haine à l’égard de l’être. C’est l’arme préférée des Pharisiens contre le Christ. Il est accusé d’avoir attaqué les « valeurs » des prêtres juifs de l’époque en se prétendant Dieu. C’est au nom des valeurs qu’on demande sa mort au préfet Pilate.
    Le discours sur les valeurs semble toujours dicté par la morale alors qu’il est bien souvent un discours criminel. La sagesse populaire ne l’ignore pas en disant que l’Enfer est pavé de bonnes intentions.
    Les valeurs style égalité, ou même liberté ont un contenu à géométrie variable et peuvent incarner le meilleur comme le pire. Madame Roland sur l’échafaud crie : « Liberté, que de crimes on commet en ton nom ! »

  3. Cher monsieur Brazon, votre colère, votre souffrance sont aussi les miens. Maintenant, il ne suffit plus de crier, il FAUT ABSOLUMENT réagir contre ce crime contre l’humanité qu’est la submersion de notre pays. Le peuple doit se porter en masse à l’Elysée, à Matignon, partout où ils se terrent avant de foutre le camp quand ça va dégénérer, car à mon avis, tout est prêt pour leur fuite éperdue, la queue entre les jambes ! Il faut que le peuple se bouge, fasse tomber ce gouvernement criminel, ce régime vénéneux !

  4. Merci monsieur Brazon, excellent article. Les Portugais ont l’habitude de prendre du recul en plus d’être un peuple de bâtisseurs.
    Votre analyse de l’actualité et de l’information est d’une justesse effrayante.
    Il ne nous reste plus qu’à attendre le prochain 11/9, qui ne saurait tarder.

  5. AU SECOURS AU SECOURS AU SECOURS AU SECOURS !!!!
    MERCI infiniment, RL, de me laisser déposer ce message à tous les articles pour être sûr qu’il soit lu au maximum : IL FAUT SAUVER BONNELLES !
    Ils ont décidé de tuer Bonnelles ! Un des derniers bastions du vivre dans la tranquillité en Ile-de-France et qui avait su jusqu’ici résister aux lois SRU-Dufflot, avec une population qui ressemble à celle du pays de mon enfance, des rues calmes et paisibles et un patrimoine extraordinaire : 3 châteaux, un prieuré, un monastère, un presbytère, une réserve naturelle et une ancienne orangerie. Cette ville est un joyau, et c’est parce que le maire a résisté tant d’années à l’invasion qu’ils choisissent de la raser aujourd’hui en en faisant UN SITE D’ACCUEIL DES PREMIERS MIGRANTS. Par pitié, hommes courageux de tout le pays, ralliez les environs de Bonnelles ( qui se trouve dans les Yvelines sur la frontière avec l’Essonne ) au plus vite pour faire barrage de votre corps. J’y serai aussi. Par pitié RELAYEZ CE MESSAGE SUR TOUS LES SITES INTERNET QUI DEFENDENT NOS VALEURS ET NOTRE IDENTITE !!
    VITE, C’EST URGENT !!!!!!

  6. Vous devriez vérifier vos sources (Facebook, sans doute !) car la photo de la petite fille n’a rien à voir avec l’état islamique, elle date de 2012 !

    • peu importe la date , la signature d’un acte pareil releve d’un monde completement desaxé et depourvu de sensibilite ,donc ia vous en connaissez les auteurs , sont-ils de vos relations ?

      • Il suffit juste de faire des recherches (le travail d’un journaliste, il me semble !) : Si l’EI s’est fait connaître par des actes d’une cruauté indicible, cette image ne peut pas lui être attribuée. On la retrouve en effet dès 2012, avant que l’Etat islamique ne s’implante en Syrie. Plusieurs sites de soutien aux rebelles syriens opposés à Bachar Al-Assad la publient le 17 septembre 2012, attribuant la mort de la fillette aux milices gouvernementales et non à l’EI.

        • Le sujet est l’exploitation de l’image. Cette fillette a été décapitée, en avons-nous fait la une des journaux à cette époque que ce soit 2012, ou 2015. Imaginez-vous l’horreur et la peur qu’a ressenti cette gamine? Avez-vous vu tous ces enfants maltraités, fouettés par et au nom de l’islam. Rien, aucun reportage, pas même aujourd’hui sur les chrétiens mis sur des croix. Alors vous pouvez toujours ergoter sur la date, il n’en reste pas moins que cette fillette a été décapitée dans un grand silence médiatique. Un silence qui s’est rompu lorsque que l’on porte l’accusation sur les responsabilités supposées des occidentaux dans la mort d’un gamin. Idem d’ailleurs pour l’Ukraine. C’est la même politique de l’image. L’image-émotion au service de qui?
          Des têtes sont coupées, des hommes, des femmes sont assassinés, violés, vendus. Ou est la presse, ou sont vos remarques sur les éventuelles dates de ces exécutions. Dois-je comprendre que la date est plus importante que le fait? Le contenant que le contenu? Affligeant monsieur le donneur anonyme de leçons. Bien à vous. Gérard Brazon

          • Déjà pour commencer, c’est Madame, voilà ! Après je ne pense pas donner des leçons mais quand je lis un article, j’aime qu’il soit cohérent. Si vous voulez illustrer vos propos par des photos, mettez en en rapport avec le sujet, il y en a assez qui montrent les horreurs commises pas l’EI ! Ne piochez pas n’importe quoi sur Facebook, de grâce !

  7. Un VIOL bien programmé ! décidé par des collabos aux djihadistes, sur ORDRE des USA amis de l’E.I Pour ceux qui nous gouvernent prôner le DJIHAD n’est toujours pas un délit d’après les services de la CAZENEUVERIE.
    Il suffit d’écouter BHL et son affirmation récente « C’est Bachar el ASSAD qui a créé DAESH » ! sans oublier sa dernière trouvaille selon laquelle il faut DISTRIBUER des PASSEPORTS EUROPEENS à tous les MIGRANTS qui arrivent !!!
    Ben, c’est vrai qu’avec des ORDURES de cette trempe on est bien mal barrés !
    VIOL et DECAPITATION c’est çà notre AVENIR décidé par les pires ENNEMIS des Français, à la tête de notre PAYS !
    MARINE le PEN ? Ils font tout pour que vous arriviez GAGNANTE en 2017 !

    • Il est vrai aussi que BHL a non seulement une belle entreprise forestière en Afrique dont je me demande si les bûcherons bénéficient eux des couvertures sociales françaises, mais il demeure avec sa blonde au Maroc dans un magnifique logement sur la côte. Pour lui tout va bien. Il n’aurait pourtat qu’à ouvrir ses grilles de sécurité pour faire entrer chez lui les possibles clandestins de passage par le Maroc.

      • Sa Blonde Barbie n’est plus sa moitié Monsieur BRAZON, sans doute après qu’elle ait divulgué qu’il se sniffait régulièrement…
        Non avec Arielle c’est fini…et tout à fait entre nous on s’en fiche pas mal. Par contre une rumeur circule et si ce n’est pas qu’une rumeur de couloirs, ben c’est du LOURD :
        BHL s’est trouvé.une nouvelle compagne : Melle ou Mme Daphne GUINNESS . ..BHL+GUINNESS = 2 SS !
        « Il se trouve que Daphne Guinness est aussi la descendante de Diana Mitford, la femme du leader fasciste anglais Oswald Mosley, épousé en 1936 dans la maison de Joseph Goebbels, en présence de deux amis intimes… Joseph Goebbels et Adolf Hitler en personne !
        Bernard Henri Levy va épouser peut-être Daphne Guiness, en tout cas, pour elle, c’est l’amour de sa vie : « He is quite obviously the love of my life » (en français : « Il est sans aucun doute l’amour de ma vie »)

    • ta belle mariniére elle est vendue a l’etablissement et ce sont les petites fiottes sorties de l’ena qui sont les tauliers !

  8. Ce qui est triste, c’est que la France qui hurle je ne l’entends pas trop. Je ne la vois pas Place de la Nation… Je ne vois et n’entends que les hordes barbares soutenues et « alimentées » par le fumier d’extrême gauche et les bobos « humanitaires classes » ou « crasses » !

    • En effet, beaucoup d’agitations sur les claviers de facebook, et peu de présence sur le terrain. Pour autant, les Français sont des gens à la détente un peu longue. Ils mettent du temps à chauffer. D’autant plus que les lances à incendie médiatiques se chargent de refroidir les colères. Mais il est bien possible qu’à la première étincelle, le pire (ou le meilleur) peut arriver.

      • on essayes de les chauffer mais ils demeurent engoncés dans de vieilles sensibleries civilisationnelles !

    • Pourquoi ne pas commencer à hurler à Bonnelles, comme des loups enragés ; il faut commencer quelque part, à un moment donné. Cette ville incarne la France de toujours, la culture chrétienne, la valeur du travail, la France pleine de sa richesse historique et son art de vivre ; laisser cette ville encore saine se faire « violer » par l’invasion d’une horde de clandestins imposée par un gouvernement dictatorial sans résister est un crime ; je ne pourrai plus me regarder dans la glace si ça arrivait. Elle a été choisie pour ça , sans aucun doute, parce qu’elle résistait jusqu’ici, en payant le prix fort des amendes anti SRU. ça ne pouvait plus durer sans doute.
       » Après cinq minutes, j’ai eu envie de hurler mon intoxication, ma propre souffrance devant l’étalement de cette bêtise, de ce fleuve de perfidie. Je me suis senti agressé par cette hypocrisie manifeste, ce tas d’immondices recouvert du vernis de l’humanisme. C’est à vomir.  »
      Je veux bien vous croire, cher Gérard, car je ressens exactement la même chose même sans avoir mis un doigt de pied à l’étranger.

  9. nous sommes beaucoup qui attendons de passer a l’action avec la volonté de marcher sur les pas de nos frères serbes !
    qu’un leader qui ne soit pas un giton du fn se léve et nous suivrons !

    • Vous voulez de l’action, venez vous installer dans les environs de Bonnelles pour résister à son invasion annoncée aujourd’hui par les médias relayant une décision du gouvernement d’en faire une ville d’accueil pour clandestins ; c’est vrai qu’il n’y pas meilleur mot pour décrire cette horreur que le mot viol !

    • « Si vous ne vous voyez pas déjà, si vous vous obstinez à ne pas voir, regardez du coté de Mitrovica, il est peut-être là-bas déjà trop tard, alors cessez de vous voiler la face, osez affronter votre futur en face. »

    • C’est un problème majeur dans les mouvements pro-blancs, nationalistes, anti-invasion islamique, etc… Cette attente désespérée d’un chef providentiel.
      Oui, un chef charismatique et incontesté serait une aide formidable, mais il n’émergera pas alors que nous nous réfugierons derrière nos écrans !
      Il ne faut pas l’attendre pour agir.
      Lorsque vous vous regardez dans le miroir le matin, demandez vous ce que vous comptez faire ce jour pour aider les français, et plus largement les européens, dans cette guerre qui fait rage.

      • je fais deja un sacré combat sur une multitude de sites et aussi en anglais ! c »est mon apport du moment ! parfois 6 heures sur le clavier hors boulot !

  10. La France hurle sa colère ? Hélas, je crains bien que la culpabilisation et la propagande ne fonctionnent que trop bien…

  11. Effectivement, la pression médiatique permanente sur les « migrants » est omniprésente.
    Eux les pauvres victimes demandant de l’aide et voulant travailler et la durete de coeur de ceux qui s’ y opposent ! Voilà le message.
    Seuls les medias comme RL informent réellement de la vraie situation et de la vraie nature de ceux qui déferlent sur notre pays.

Les commentaires sont fermés.