Ce qui a vraiment tué toute crédibilité de Macron

Publié le 17 avril 2021 - par - 10 commentaires - 1 415 vues
Traduire la page en :

Macron a perpétré le suicide français de Zemmour avec le meurtre prémédité de la nation et de la culture française voulue par Merkel et les incapables de l’UE avec les invasions de migrants venus d’Afrique.

La presse collabo européiste immigrationniste mondialiste a continué sa besogne de destruction de la France. C’est l’organe de propagande de l’Anti-France. Pour Macron, tout ce qui est propagande est vrai. La différence entre Macron et la culture française ? Personne n’écoute Macron et la culture française est ignorée dans l’école socialiste pour la fabrique des crétins avec le Bac pour tous, avant le chômage pour tous !

Jules Torres, Valeurs actuelles : Philippe de Villiers et le Baccalauréat à deux vitesses. Philippe de Villiers : “Cette année, le gouvernement a prévu deux baccalauréats. Il y aura d’un côté ce qu’on pourrait appeler le bac du cocon, le bac protégé, le bac distanciel fondé sur le contrôle continu pour les lycées publics.

De l’autre, il y a celui exposé au Covid pour les écoles indépendantes et les candidats libres, pour ceux qui ne rentrent pas dans la bétaillère alors que les meilleurs élèves sont aujourd’hui dans les écoles hors contrat. On pénalise les meilleurs élèves pour garantir la médiocrité de l’Éducation nationale et de la fabrique des crétins de l’école socialiste. J’appelle tous les parents qui veulent donner à leurs enfants une éducation fondée sur la liberté de ne pas accepter l’inacceptable. Blanquer en a marre du hors-contrat car c’est là que sont les meilleurs élèves. Sous la pression des syndicats et des apparatchiks Moloch, il veut en finir avec le hors-contrat. Il croit en rendant l’épreuve plus difficile, décourager les familles d’inscrire leurs enfants dans ces établissements. La loi séparatisme sert à brimer des segments de la sphère catholique et le Covid installe une discrimination nouvelle et durable entre les élèves de France. Macron l’Algérien pactise avec l’islam parce qu’il en a peur. Il s’acharne contre la vieille civilisation chrétienne qui est chez elle, et donc chez nous.

L’idée de Blanquer, Macron et Castex, c’est d’utiliser le prétexte du Covid pour en finir avec la liberté d’enseignement. Il y a deux catégories de Français. Ceux qui suivent Macron quoi qu’il dise de faux, et ceux qui veulent vivre en liberté. Les résultats seront que les familles qui veulent un vrai Bac maintiendront leurs enfants dans les écoles hors contrat quand la médiocrité ira dans les lycées publics. Les familles ne se décourageront pas et la qualité sera encore meilleure dans le hors-contrat. C’est la mesure de trop !

Macron a regretté qu’il y ait 66 millions de procureurs. Je dis aux 66 millions : bienvenue !

Accusés Macron, Castex, Véran, Blanquer, la France n’en peut plus de votre impuissance, de vos errances, et de votre incompétence. Et en même temps, des femmes de djihadistes en Syrie exigent leur rapatriement en France avec une grève de la faim soutenue par les islamo-gauchistes.

Et en même temps les locaux de Génération Identitaire sont vandalisés à Lyon par des néo-fascistes antifas. Ils ont hurlé ce slogan : Fachos hors de nos villes ! et cela quand Génération Identitaire manifestait pacifiquement contre sa dissolution par Moussa Darmanin le gars qui pleurniche contre des tags sur une mosquée ! Le quinquennat calamiteux usurpé de Macron est né mal-aimé, et pour de bonnes raisons : arrogant, incapable vaniteux, ignare, paresseux, agressif, insultant, moutonnier et soumis à l’air du temps.

En tout cas Macron est très accueillant pour toutes les âneries qui passent à sa portée.

On pourrait consacrer un livre à l’incurie des Macron, Darmanin, Castex, Véran, Blanquer !

Macron n’a jamais décollé du despotisme et de l’arbitraire. S’il est une bonne raison de défendre l’indépendance de l’école hors contrat et les libertés des familles, ce n’est pas pour leurs seules vertus, mais parce que, sans elles, on n’aura jamais en France que le despotisme et l’arbitraire socialiste. Remarquez le mépris de Macron pour les Lumières, l’adepte gay-friendly du politiquement correct, qui veut mener à la mise au pas de la France et des Français. Une idéologie socialiste au nom du Bien et une liberté d’expression bridée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de la médiocrité au nom de la vertu socialiste !

Si les turpitudes de Macron ne suffisent pas à tuer la macronnerie vulgaire avec cette proclamation scandaleuse : “Benalla n’est pas mon amant” ! alors l’État socialiste LREM ne pourra pas survivre à la loi des minorités islamistes. Ce ne sont pas les premiers prédateurs : les islamo-gauchistes viendront toujours à la rescousse des racailles racialistes et islamistes. Est-ce la fin de la macronnerie vulgaire ?

C’est, en tout cas, la fin programmée de la rente $$$ pour les socialistes LREM.

Zemmour, Un quinquennat pour rien : Le drapeau français symbole d’allégeance et de conquête.

Allégeance des hommes et conquête des terres. Lorsque nos gouvernants veulent instruire le peuple malgré ses votes référendaires hostiles à la Constitution européenne : La France est notre patrie, l’Europe est notre avenir, disait Mitterrand, ils arborent le drapeau européen sur tous les établissements publics.

Le 6 mai 2012, Hollande fête son élection à Tulle. À Paris, les socialistes ont prévu de reprendre la Bastille comme le 10 mai 1981, avec des drapeaux algériens, marocains, palestiniens, syriens, déployés par des jeunes venus de la banlieue ! Les rares étendards tricolores sont ensevelis par ce déploiement étranger et cette marée verte à croissant. Pour la gauche, rien à redire à ces bannières arabes place de la Bastille !

Ces étendards annonçaient le destin tragique qui marquerait le quinquennat de son sceau sanglant.

Trois ans après les drapeaux de la place de la Bastille, on tue dans les rues de Paris. Le quinquennat Hollande a glissé dans le sang. Avec une tache rouge indélébile. Les attentats contre Charlie, l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes et la tuerie du Bataclan annoncent une guerre civile française et européenne.

C’est le défi lancé par l’islam à la civilisation européenne sur sa propre terre d’élection.

L’histoire a attendu que s’installât à l’Élysée le président le plus médiocre de la Ve République avant Macron le pire de Hollande. Ce destin funeste devait confirmer la formule du général de Gaulle après sa visite au Président Lebrun, égaré dans la débâcle de 1940 : “Au fond, comme chef de l’État, deux choses lui avaient manqué : qu’il fût un chef et qu’il y eût un État“. Comme si le déclin n’avait pas été assez humiliant.

Hollande-UBU avec sa pompe à Phynances se résume à une hausse massive des impôts, à bloquer la croissance et une compétitivité écrasée par la fiscalité des entreprises et une consommation atone.

Tout le reste fut propagande socialiste, idéologie socialiste, communication et manipulation socialiste. On s’aperçut vite que la gauche n’avait d’ennemie que la vérité ! Le quinquennat Hollande n’aura servi à rien !

Quoiqu’elle s’en défende, la gauche utilise sans vergogne, et constamment, l’amalgame, c’est-à-dire qu’elle remplace la discussion intellectuelle des arguments par l’extermination morale des opposants. Il ne vient pas à l’esprit de la gauche que la société socialiste qu’elle entend construire ne puisse pas exister sans un peu de sincérité, de probité et de respect de la vérité. Elle ne conçoit pas que la répression de la liberté d’expression détruit la démocratie pour imposer seulement la liberté socialiste de mentir et de diffamer.

On ne croit plus au socialisme, mais on continue à croire les partisans du marxisme comme si l’on avait encore quelque chose de cohérent à leur accorder. Cette persistance d’un phénomène marxiste après la disparition de sa cause est l’une des sources du mensonge idéologique. On sait que le communisme n’a rien de commun avec la démocratie, et il a même été justement haï avec le Goulag, mais on s’obstine à vouloir faire croire que le socialisme est le seul antagoniste véritable au fascisme imaginaire de la Droite Nationale.

Sous l’empire de la propagande idéologique, la gauche en est réduite à forger ce mythe du fascisme imaginaire pour tomber de plus en plus dans l’absurdité ! Avec Macron, on a le cas extrême d’idéologues qui ne croient qu’à leurs propres mensonges idéologiques. Une pensée vide de sens ne lutte que plus férocement pour maintenir son mensonge idéologique. Conscients de leur faiblesse, les idéologues de gauche redoublent de rouerie et d’âpreté, puisqu’ils fuient l’information et l’argumentation où ils se savent vaincus d’avance.

Ils ne se battent plus que pour protéger un fonds de commerce socialiste à la ramasse.

C’est pourquoi ils tentent d’exterminer les adversaires qu’ils sont incapables de réfuter. En clair la gauche non communiste de Mitterrand-Hollande-Macron n’a jamais abjuré les aberrations staliniennes !

L’idéologie socialiste ne repose pas sur l’analyse des faits mais sur le déni de réalité. C’est toujours l’idéologie socialiste qui sert de critère pour distinguer le Bien du Mal. L’idéologue désire non point connaître la vérité, mais protéger son système de croyance socialiste et anéantir tous ceux qui ne croient pas comme lui. L’idéologie repose sur le mensonge impliquant l’ostracisme de quiconque refuse de le partager.

C’est pourquoi l’idéologie socialiste implique la pause des facultés intellectuelles et du sens moral. À son infamie, elle ajoute l’idiotie. L’idéologie est par nature socialiste et elle n’a jamais cessé de se proclamer socialiste ! Et avec les socialistes, elle est toujours mensonge socialiste et propagande socialiste.

L’idéologie socialiste est une machine à détruire la vérité, avec des déclarations les plus contraires à l’évidence. Macron, élu Président par défaut, impose la négation de la réalité, typique de l’idéologie.

Macron idéologue socialiste se répand à la télé dans la futilité des mots et l’apesanteur de l’irréel.

Macron ment car le système socialiste tout entier ne repose que sur le mensonge. Le mensonge de Macron consiste à propager les vieilles diatribes idéologiques socialistes malgré l’inanité du socialisme !

À propos du Covid, la destruction idéologique de l’information devient encore plus patente, car elle implique la falsification ou la négligence délibérées de chiffres aisément accessibles et que tous connaissent.

Le sermon de Macron sur les 100 000 morts, c’est la dernière planche de salut de l’idéologie.

Les mensonges de Macron à propos du Covid accouchent en permanence d’un génocide planétaire !

Car s’il devient évident que le socialisme ne sauve personne, reste la consolation que le virus tue tout le monde, ce qui, pour l’idéologue Macron, est l’essentiel. Nous avons perdu le paradis, gardons l’enfer !

Aussi, dans cette macabre comptabilité mensongère, l’extravagance des chiffres rivalise-t-elle avec la crédulité des médias collabos, BFM-Macron et LCI pro-Macron qui les accueillent et les diffusent en continu.

En vertu de quelle soumission la direction des chaînes de télévision omet-elle de contrôler les chiffres faux sur les 100 000 morts que fournit Macron à l’Élysée pour les asséner à des millions de téléspectateurs sans s’attirer les protestations du CSA ? On objectera que les médias ont pour vocation, non de dire la vérité au moyen de statistiques avérées, mais d’émouvoir les foules pour déclencher un réflexe de peur et imposer les vaccins pour les sur-profits du Big Pharma. Le but dérisoire des idéologues n’est pas de dire la vérité mais d’accabler le peuple. Les socialistes, plus que la vérité, servent la propagande et les mensonges socialistes. La gauche macronniste sait que le socialisme a échoué et elle n’en maltraite que plus farouchement la vérité !

Thierry Michaud-Nérard

(Librement adapté de Jean-François Revel, La connaissance inutile)

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
jeannot

Si cette …bip.. réussit à faire tomber la France, comme c’est son projet, c’est toute l’Europe qui va tomber, et le monde va en pâtir car la France, quoi qu’on en dise est un moteur, un phare universel et les déclarations de ce trouduc ne peuvent même pas l’égratigner ! Aucun pays au monde n’a envie de voir s’écrouler notre nation millénaire qui a tant apporté à l’humanité ! Macron, t’es bien seul !

joseph d arimathie

voila un tres bel article documente , intelligent et pertinent ! cela nous repose des articles signes du meme nom qui sont malheureusement souvent l expression d une bouffee delirante de leur auteur ! MERCI RIPOSTE LAIQUE .

Gilles

Ce qui a tué la crédibilité de Macron ? C’est Macron lui même !

charles

Macron n’est qu’un bolchevique déguisé qui veut détruire la France chrétienne comme le fait la marrane Merkel avec l’Allemagne! alors on va pleurer la venue d’un moustachu !!

raslebol

– La crédibilité de momo hahaha ?!
Tout le monde a vu que c’était une grande folle plus émoustillé par les jeunes blacks qui puent la sueur !
Bref, une grande brêle à virer très vite !!!

Di Scanno

Oui alors👍👍👏👏🌹

Suzanne MARIE

La dissolution de GENERATION IDENTITAIRE est un acte de trahison ANTI-FRANCAIS à quand le grand renversement pour dissoudre ce gouvernement ????

Jeanlg75

Et si on évoquait les soupçons de consommation de cocaïne, de la pédophilie de son épouse, la cour est pleine…

patphil

fakeniouze, macron n’a pas fini de dire et faire des bourdes ou de limiter les libertés

nicolachaos

C’est bien ce que je dit on est en plein dans la quatrième dimension et dans un monde à la X Files, qu’en penserait Mulder de tout ça ?

Lire Aussi