1

Ce qui s’est passé à Noisy-le-Sec confirme l’analyse d’Éric Zemmour

Racailles3.jpg

L’islam a le droit divin de coloniser les non musulmans mais l’inverse, c’est haram, car c’est contraire aux lois d’Allah. Selon la doxa islamique, c’est Allah qui décide ce qui arrive dans ce bas monde. Avec sa bénédiction, les musulmans ont le droit de vie ou de mort sur les mécréants qui seront un jour ou l’autre leurs esclaves ici-bas et dans l’au-delà, c’est écrit sur la tablette (al-louh al-mahfoud) posée à côté du Trône.

Ces paroles, je ne les ai pas inventées, je les ai bien entendues, lors d’une discussion entre des Sarrasins, dans un parc de la région parisienne, dont je ne citerai pas le nom par précaution, car en ces temps de colonisation islamique de la France, vaut mieux être prudent.
Mais en ce début de campagne présidentielle de 2022, parler de l’islam et de la catastrophe qu’il a provoquée sur la vie quotidienne des Français est un acte de patriotisme. Le temps est venu d’en parler matin et soir pour éveiller les esprits endormis au nom de la fraternité humaine et de la diversité, si chères aux adeptes du politiquement correct.

Puisque le Président-candidat a dit qu’il emmerde ceux qui ne sont pas d’accord avec sa politique vaccinale, alors le moment n’est-il pas propice pour mettre sur la table les incohérences et les dérives de l’islam ?

Aujourd’hui comme hier, l’islam reste et demeurera une religion de conquête qui n’est pas prête à faire aggiornamento malgré ses quinze siècles d’existence. Pour ses ouailles, le Coran est la parole inaltérable d’Allah depuis la création, et il y a lieu de la concrétiser sur terre, de gré ou de force. Qu’importe la méthode, l’essentiel est qu’elle soit demain ou après-demain la référence pour l’humanité tout entière et aucune contrée ne doit échapper à la dictature d’Allah.

Et pour arriver à cet objectif, ô combien noble pour les Araguènes, le temps de la taqîya est arrivé. Car sous l’étendard de la taqîya, cette conquête sera plus acceptable, d’autant plus que le wokisme, cette idéologie de l’effacement de tout ce qui rappelle le passé chrétien de France et de Navarre, est en vogue et est en train de faire des ravages sur les esprits buvards.
Avec la castration et la culture du tube digestif, les digues de la bravoure et du patriotisme se sont volatilisées, créant un boulevard devant la conquête islamique qui commence à imposer son diktat dans de nombreux quartiers livrés à l’ivresse mahométane.

Cette campagne présidentielle 2022 a fait émerger une personnalité, en l’occurrence Éric Zemmour qui parle crûment et qui a mis sur la table le danger que représente une immigration incontrôlée qui vient essentiellement de Dar-El-Islam.
Le discours d’Éric Zemmour sera-t-il entendu par les Français qui préfèrent pour le moment penser à leur panse qu’à l’avenir de leurs rejetons, car ils sont frappés par cette étrange maladie qui est l’individualisme occidental, fruit d’un accouchement incestueux entre le capitalisme et le crypto-communisme ?
Alors que ceux qui préfèrent l’islam et son idéologie aillent voir ce qui se passe à Kaboul et « ils verront de visu » les conséquences de leur aveuglement.

Il ne suffit pas de scander « pas d’amalgame » pour voiler la réalité islamique, car si rien n’est fait pour stopper l’ascension de l’islam guerrier, Paris sera demain sous le règne des talibans qui sont les authentiques musulmans. Ce n’est qu’une question de temps. Et les destructeurs d’aujourd’hui diront alors : on ne savait pas.

Le politiquement correct a littéralement lobotomisé la caste politico-médiatique qui est devenue le porte-parole de la politique de l’islamisation de la France, oubliant sa civilisation et son histoire, tout en pensant que la repentance est une valeur sûre pour rester au pouvoir.
L’acoquinement avec l’islam est un sport national des élites françaises, car elles pensent à tort que demain, quand l’islamisation de la France sera définitive (sans retour), elles seront épargnées du sabre d’Abu Muslim Al-Khorassani. Que nenni !

Avec le crétinisme et l’abrutissement qui se sont imposés à la société française, l’islam conquérant a de beaux jours en France. Aidé par l’islamo-gauchisme, il a déjà conquis des pans entiers du territoire surtout urbain, autour des grandes métropoles, ne lui restent que les villages et les campagnes à soumettre.

Ce qui s’est passé dernièrement dans la ville de Noisy-Le-Sec dans le département de la Seine-Saint-Denis est une preuve de l’ensauvagement de la France qui est la conséquence d’une immigration islamique qui ignore le respect de l’autre et qui croit que la terre tout entière lui appartient par la volonté d’Allah et que les kouffars sont à son service et surtout qu’il faut humilier en les rabaissant conformément aux enseignements coraniques.

https://www.fdesouche.com/2022/01/11/fou-rire-de-la-soiree-ils-trainent-un-homme-par-la-fenetre-de-leur-voiture/

Toute autre interprétation n’est que de la masturbation de l’esprit pour noyer le poisson et faire oublier ce que subissent les faibles dans ces quartiers livrés à la barbarie de l’islam.
Cette réalité est ignorée par l’ensemble des candidats à la présidentielle de 2022 et seul Éric Zemmour la dénonce. Ce silence assourdissant est une trahison contre la patrie qui conduira inéluctablement à une guerre civile, aujourd’hui ou demain. Ce n’est qu’une question de temps, car sur un même territoire ne peuvent coexister deux civilisations qui se font la guerre depuis quinze siècles.

La politique du déni et surtout de l’évitement prônée par la caste politico-médiatique depuis des décennies a donné des ailes à l’islam, tout en aiguisant ses appétits.
Le reste n’est que de la littérature sans aucun intérêt…

Hamdane Ammar