Ce soir, le vent de la résistance soufflera de Budapest

Publié le 2 octobre 2016 - par - 29 commentaires - 2 933 vues
Share

tchoorbanjunckermigrantquotaEn ce jour où les Hongrois sont invités à se prononcer par référendum sur le phénomène migratoire et ses conséquences pour leur pays, nous ne pouvions pas ne pas donner la parole à Karim Ouchikh, président du Siel, qui, il y a bientôt un an, organisait un rassemblement de soutien à Viktor Orban, devant l’ambassade de Hongrie. L’occasion de dialoguer amicalement avec un vrai patriote, qui sait trouver les mots justes pour exprimer son amour de la France, et qui n’hésite pas à défendre ses valeurs dans la rue. Des paroles fortes, à lire jusqu’au bout…

Un bloc euro-sceptique incontournable, avec la Hongrie, la Slovaquie, la Tchéquie et la Pologne

Riposte Laïque : Le Parti que vous présidez, le Siel, a été le seul, à ce jour, à organiser un rassemblement de soutien à Viktor Orban, devant l’ambassade de Hongrie, le 7 novembre 2015. Le mot d’ordre était le refus du chaos migratoire, que mettait en avant le dirigeant hongrois. Or, ce dimanche, il organise un référendum pour demander à sa population s’ils sont d’accord avec la politique européenne de répartition des clandestins (appelés migrants) dans l’ensemble de l’UE. Que vous inspire cette initiative ?

Karim Ouchik : Dans le prolongement de notre manifestation de l’année passée, le SIEL (Souveraineté, Identités Et Libertés) continuera effectivement à soutenir la courageuse politique d’indépendance de Viktor Orban, un homme d’Etat qui refuse les diktats de Bruxelles, qui prône une autre modèle institutionnel européen et qui défend l’identité multiséculaire magyare. Soumis aux pressions de la Commission de Bruxelles qui entend imposer aux Etats membres des quotas de migrants clandestins, le Premier ministre hongrois a fait le choix, dans une posture gaullienne, d’en appeler au peuple : le référendum du 2 octobre conduira à coup sûr nos amis hongrois à refuser avec force la politique migratoire autoritaire de l’Union européenne. Le vent de résistance opposé par les peuples européens au chaos migratoire soufflera à coup sûr de Budapest. D’une manière générale, je me réjouis de l’espace politique croissant occupé par le groupe de Višegrad, – véritable poumon identitaire de l’Europe -, auquel appartient la Hongrie, aux côtés de la Slovaquie, la Tchéquie et la Pologne : ce bloc eurosceptique vise ni plus ni moins à imposer enfin dans le gouvernement de l’Union et dans le débat des idées, la nécessité de respecter aussi bien l’identité des peuples que les grands équilibres ethnico-culturels de notre continent.

Donner une dimension européenne à notre combat mené en France contre l’islamisation

Riposte Laïque : Vous avez également noué des rapports privilégiés avec le mouvement Pegida, avec qui vous avez partagé plusieurs initiatives communes. Des initiatives souverainistes et européennes sont-elles à l’étude ?

Karim Ouchikh : A l’invitation du mouvement Pegida, j’ai été en effet la première personnalité politique française à prendre la parole à Dresde en mai dernier, pour apporter le soutien des patriotes français à nos amis allemands qui luttent, comme nous en France, contre l’islamisation de leur pays et, de façon plus générale, le chaos migratoire qui frappe le continent européen. Je dois avouer que la qualité de l‘accueil qui me fut réservé à cette occasion par le public allemand augure bien des relations politique fécondes que nous entendons mettre en place durablement à l’échelle du continent, en multipliant partout les initiatives communes. Durant ce même mois de mai, j’avais signé par ailleurs au nom du SIEL, dans l’enceinte du parlement tchèque à Prague, une charte avec près d’une vingtaine de mouvements européens, avec pour ambition de créer des synergies politiques et de structurer une collaboration intra-européenne dans les années à venir. Des initiatives ont déjà été prises, dont l’élaboration d’une pétition qui sera prochainement diffusée en France. Par ailleurs, j’ai noué des contacts avec l’UDC en Suisse, avec notamment Oskar Freysinger mais aussi avec certaines personnalités en Hongrie et en Pologne : je compte me déplacer dans ces pays ces prochains mois pour donner une dimension européenne à notre combat mené en France contre l’islamisation.

Pas un camp de migrant, pas un centre d’accueil ne doivent être installés sur notre territoire. Nous devons tous tenir la tranchée !

Riposte Laïque : Suite à la décision de répartir 12.000 clandestins sur l’ensemble du territoire, et surtout dans les petites villes rurales, des maires, confrontés à la colère de la population et aux menaces des préfets, organisent des référendums que les autorités s’empressent de déclarer illégaux. Comment voyez-vous cela se terminer ?
 
Karim Ouchikh : Les référendums d’initiatives locales auront beau être interdits ici ou là par la justice administrative, cette censure politique n’empêchera nullement la mobilisation farouche de nos compatriotes, lesquels refusent massivement, dans nos villes et villages, l’implantation forcée des migrants, autrement appelée « politique de peuplement » par Manuel Valls. La colère gronde aux quatre coins de l’Hexagone et le pouvoir en place ne parviendra pas à l’évidence à faire taire la voix du peuple. Je pressens l’émergence un mouvement de grande ampleur qui prendra corps ces prochaines semaines : à l’approche des élections présidentielles et législatives, le gouvernement socialiste ne prendra aucun risque politique et sera bien obligé alors de reculer. C’est pourquoi, avec le SIEL, j’appelle à la mobilisation générale : pas un camp de migrant, pas un centre d’accueil ne doivent être installés sur notre territoire. Nous devons tous tenir la tranchée !

Les médias pratiquent une scandaleuse omerta sur toutes les questions migratoires

Riposte Laïque : Le SIEL est partie prenante de la Quinzaine « Sauvons notre pays » contre « l’invasion migratoire » et « l’islamisation de la France ». Après avoir pris la parole au Trocadéro, le 23 septembre, votre parti organisera le rassemblement de Bordeaux, le 6 octobre prochain. Comment voyez-vous la suite de cette Quinzaine, dans un contexte où le gouvernement parait décidé à passer en force, par tous les moyens ?

Karim Ouchikh : Alors que les médias pratiquent une scandaleuse omerta sur toutes les questions migratoires, j’appelle de mes vœux la multiplication des manifestations de ce type car ces opérations sont de nature, avec l’activisme observé sur les réseaux sociaux, à alerter nos compatriotes sur les dangers du chaos migratoire et de l’islamisation de la France. C’est pourquoi le SIEL a naturellement répondu présent à la Quinzaine « Sauvons notre pays ». Mais cette séquence de mobilisation n’est pas une fin en soi : les périls que notre pays affronte étant loin d’être surmontés, il nous faudra poursuivre nos actions de terrain tout au long des mois à venir. Il s’agira en quelque sorte d’une préparation d’artillerie de nature éclairer les Français sur la gravité des défis contemporains afin de les convaincre à faire le bon choix lors des prochains scrutins à venir…

Marine Le Pen représente pour l’heure la seule alternative à l’UMPS, il faut donc la soutenir en 2017, même si…

Riposte Laïque : Vous êtes le président d’un parti politique, et les élections présidentielles et législatives approchent. Vous étiez à Béziers, à l’initiative de Robert Ménard, et vous paraissez regretter que le FN n’écoute pas le message plus conservateur dont vous êtes porteur. Cela signifie-t-il que vous pourriez soutenir un autre candidat au premier tour, comme le laisse entendre l’étrange opération « VosCouleurs » ?

Karim Ouchikh : Le SIEL est un parti de droite qui assume loyalement sa vocation politique au sein du Rassemblement Bleu Marine : occuper et structurer l’espace idéologique politique qui existe entre LR et le FN (un espace souverainiste, conservateur et libéral que je désigne souvent sous le vocable de ‘’bloc villieriste’’), avec l’ambition d’élargir la base électorale de Marine Le Pen. Tel est le sens politique qu’il faut donner aux efforts que je mène depuis ces derniers mois, avec Robert Ménard, pour rassembler cette « droite hors les murs », dont le FN aurait tort de négliger le potentiel électoral considérable dans la perspective de l’entre-deux tour des présidentielles de 2017. Même si je regrette en effet que le FN n’accorde pas à l’entreprise que je conduis avec constance le soutien pratique et la légitimité politique qu’elle mérite pourtant, je confirme cependant que le SIEL entend soutenir Marine Le Pen aux élections présidentielles, dans le cadre de l’accord politique actuel qui lie ma formation politique au FN, tant il est vrai que la chef de file frontiste représente pour l’heure la seule alternative à l’UMPS, laquelle a fait la démonstration depuis des décennies de sa terrible impuissance. Je ne partage donc pas le mot d’ordre lancé dans la cadre de l’opération ‘’VosCouleurs’’, dont j’ignore d’ailleurs l’origine exacte et qui me paraît réunir des personnalités et des forces politiques quelque peu hétéroclite.

L’élection de Trump à la Maison-Blanche serait un facteur de stabilité dans les relations internationales

Riposte Laïque : Pensez-vous que la possible victoire de Donald Trump changerait la donne de la vie politique française ?

Karim Ouchikh : Compte tenu du divorce croissant qui existe entre les élites et le peuple américain et le rejet du Système qu’exprime l’Amérique profonde, je crois en effet la victoire de Donald Trump comme étant non seulement parfaitement possible mais aussi hautement souhaitable. Si j’examine la question du point de vue des intérêts français, j’estime que  l’élection de Trump à la Maison-Blanche serait un facteur de stabilité dans les relations internationales : le candidat républicain n’a pas fait mystère de sa volonté de mettre un terme à la politique interventionniste américaine de ces cinquante dernières années ; la fin de cet impérialisme, qui se traduirait notamment par le retrait progressif des forces de l’OTAN du continent européen, ouvrirait une période de coopération avec la Russie (Donald Trump n’ayant jamais dissimulé les sympathies que lui inspiraient la personne et la politique d’indépendance de Poutine) et relancerait également l’idée d’une Europe puissance. En un mot comme en cent, l’élection bienvenue de Trump rétablirait l’existence d‘un monde multipolaire et accélérait sans doute la fin de certains conflits endémiques, comme par exemple ceux qui agitent le Moyen-Orient depuis trop longtemps.

J’éprouve pour cette terre de France un amour charnel immodéré, un patriotisme de chaque instant

Riposte Laïque : Quelque chose à ajouter, cher Karim ?

Karim Ouchikh : J’aspire de tout mon cœur au retour rapide de la France dans le concert des grandes Nations, une France qui serait indépendante et souveraine, une France fille aînée de l’Eglise qui serait enfin fidèle aux promesse de son baptême, une France qui honorerait le génie de sa langue et de sa civilisation, une France qui serait également soucieuse de conserver les grands équilibres ethnico-culturels face aux grands défis de ce temps que sont l’expansion de l’islam et le chaos migratoire. J’éprouve pour cette terre de France un amour charnel immodéré, un patriotisme de chaque instant, un attachement inconditionnel pour son Histoire considérable et j’entretiens une tendresse toute particulière pour notre patrimoine culturel. Mon engagement politique est totalement guidé par cette passion infinie de la France et de sa grandeur et je m’attache perpétuellement, en dépit des embûches ou des épreuves, à contribuer aussi bien au redressement spirituel et moral de notre pays qu’à la prospérité de notre peuple. Avec combativité et sans jamais baisser les bras, je m’applique, hier comme aujourd’hui, à rallier tous les Français à ces nobles causes, dans un esprit sincère de rassemblement.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

Excellent article de Ferenc Almássy qui remet à l’heure le vote Hongrois sur B.Voltaire:
“La presse occidentale essaye de faire passer ce référendum pour une défaite totale. Mais cela est faux.”
“Il faut d’ailleurs relativiser cette faible participation: lors des six référendums passés depuis le changement de régime, la participation moyenne était de 41,89 %. ”

http://www.bvoltaire.fr/ferencalmassy/si-orban-rate-un-atout-face-a-bruxelles-cela-ne-change-rien-pour-la-hongrie,286656

tom

A se demander si une “ONG” du brave soros n’aurait pas manipulé quelques hongrois pour saboter le referendum.

melimelo

Déçue aussi que le referendum ne soit pas passer …g attendu toute la journée…
mais le plus rageant c que aux infos, avec ls chiffres du nbr de votants on nous rabachait que ce referendum n’avait aucune valeur pour Bruxelles. Avec en + la news sur Allex qui recule ausdi…C horrible g l’impression de vivre un cauchemar…je croyais être née dans un pays démocratique et j’etais fière d’être française ..aujourd’hui avec angoisse je me rends compte notre peuple est manipulé, baillonné, desinformé comme dans les dictatures …

JC. P.

Vous savez Mme MELIMELO; il est possible d’écrire autrement qu’en SMS. Il existe UN TRUC, UN MACHIN, UNE CHOSE qui s’appelle la langue française. Elle fait AUSSI partie de nos combats, car elle est magnifique et représente une partie de notre identité FRANÇAISE, de nos valeurs. Personnellement, “l’identité” SMS me pique les yeux, mais pas que……

antonio buig

Le peule hongrois a osé déjuger les sondages, c’est scandaleux.

christine L

En fait de “vent de révolte”, on a eu affaire à un souffle d’asthmatique qui n’aura AUCUN résultat. Bravo les Hongrois, apparemment une majorité est d’accord pour se laisser envahir. Décidément, les peuples d’Europe se valent et sont TOUS des crétins finis qui méritent ce qui leur arrive… Je suis révoltée et dégoûtée !!!

dupuis.alain

Encore une grosse déception. Le referendu n a enregistré qu’ un taux de participation trop faible 45%
. Autrement dit les hongrois sont majortairement favorable pour recevoir des milliers de migrants. C est un désastre pour tous ceux qui rêvent de sauver l Europe.

Le Den

Les pessimistes en action.
N’oubliez pas de dire que sur les 45% de votants…95% ont voté contre l’immigration !!!
Bien que le taux de participation ne valide pas le référendum vu qu’il n’atteint pas 50%, ceux qui ont voté ont majoritairement dis NON.
Donc dites vous bien que Viktor Orban va continuer sur sa lancée et que les migrants ne passeront pas en Hongrie.

GVS

Helas cela veut dire que la moitié des electeurs ne se sentent pas concernés et ont préféré aller a la pêche, en balade, ou dans les magasins ou devant la télé plutôt que voter.Il faut prendre et installer 10 000 migrants et dans un an recommencer le referendum.

esus.

45% ,selon les merdias

Le gros Mollande à été élu avec des pourcentages similaires , l’Europe aurait pu invalider les élections de 2012

limone

puisque nous attendions beaucoup de ce pays , je ne sais comment il aurait été possible de se mobiliser pour soutenir ce vote ..mais je rêve sans doute

exomil

c’est quoi ce binz ?
il est bien connu que ceux qui ne votent pas votent en réalité pour les gagnants et les gagnants sont les 95% de NON !!!!
je suis sûr que si cela avait été 95% de OUI le référendum aurait été jugé tout à fait “légal” ….

karlus

l europe colonisee mondialiste occupée militairement doit disparaitre…cette europe destructrice de peuples doit rendre gorge…

APOLLON

beacoup de Français, vrais ou faux , donneurs de leçons , qui croupissent sous la terreur tribale fasciste BHLienne et sous l’islamisme conquérant , n’ont aucune leçon morale ou politique à donner à Victor Orban et au peuple hongrois souverain , qui refusent que leur pays soit une jungle de Calais et une satrapie Bruxelloise sous les ordres des Moscovici , Barroso , Julien Dray , Meyer Habib, Bernard Kouchener , Malek Boutih , Meriem el Khomri et autres commissaires et proconsuls d’Arabie ou de Judée en France et en Europe …

GVS

ils n’ont pas tous refusé hélas!

Canis Majoris

Tout est fait pour endiguer ce que quelques mafieux nomment “populisme”, mais les efforts seront vains. Si Trump et l’agacement en Europe sont bloqués, ce ne sera que temporaire, le balancier doit se rééquilibrer… depuis que je suis gamin on nous apprend à avoir honte d’être blanc, on m’a appris à me détester, ç’a été un traumatisme pour moi… alors qu’on a inventé le monde moderne… Si ceux qui aiment les immigrés aiment aussi leurs valeurs du néolithique, qu’ils aillent vivre avec eux chez eux.

les Hongrois d’ou vient sarko (juif hongrois),dans son pays d’origine “STOP NET”,ils sont bien clairvoyant que ce sarko, laisse et même participe,de faire en FRANCE,notre “ISLAMISATION”ou dès qu’un “ISLAMO-MUSULMAN”a qui,les traîtres qui nous gouvernent lui ont offert la carte d’identité Française,le rend”GAULOIS”salopard de sarko,toi et tes potes “LA CHARRUE POUR L’ECHAFFAUD VOUS ATTEND”..!!

Chambon

C’est la vitesse à laquelle tout cela ce passe qui détruit nos sociétés, une mondialisation, oui mais pas sur trente ans, sur Cinq siècles.Depuis 1789 et bien au delà aucun roi attiré par les personnes de son sexe n’a jamais été persécuté en France le mariage entre personnes de même sexe aurait du être réalisé depuis la nuit des temps, mais aujourd’hui c’était pas la priorité la priorité est de libérer les garçons et filles de l’injonction procréatrice dans un monde qui détruit toute la biodiversité par son hégémonisme anthropocentrique. L’islam comme toute les sectes qui souhaitent établir une théocratie ne sont que d’immonde saloperies.

coupendeux

Exact, dès que vous mettez en marche la télé, vous avez droit à un lavage de cerveau pro-migratoire; le propos est plus ou moins caché, mais il transpire dans chaque commentaire et documentaire.

Raison de plus pour se passer de télé !

Ali l\'apostat

Vous avez raison mes amis. En France les collabos au pouvoir et à la périphérie, font tout pour soumettre les français au diktat de l’islam et du pédophile mahomet. Les princes, les cheikhs, les monarques et les dictatures muzz sont reçu avec honneur et décorés de la légion d’honneure. Je pense que les hongrois ce sont pas corrompus comme les lèches babouches français. C’est flagrant n’est-ce pas?

Oui Ali, mais il faut traduire légion d’honneur par légion d’horreur.
Le cheick (chèque arabe) ne mérite que çà.
Le pire est que peu de français ne se soient rebiffés à cette décoration honteuse et n’aient demandé la démission même symbolique du premier traître mondial de l’année 2016!

Andrej

coupendeux,
Chacun sait que tous les médias sont subventionnés par l’état; dans le cas contraire ces médias n’existeraient plus.
A l’école de journalisme, on leur apprend à manier la brosse et le cirage. D’où le manque de professionnalisme de tous ces ( j’allais dire cul-terreux, ce serait leur faire honneur ), mangeurs de soupes étatiques.
Cordialement.

Marc

Le déferlement de propagande migratoire et pro-métissage de TOUS les médias actuellement est absolument ahurissant!! Mais je pense qu’ils en font TROP!!! Dans quelques mois, çà ne fonctionnera plus!… Les Français et Européens se réveillent!

limone

ah ben cela permet de se dire qu’en effet , il y a”un loup “! mais ce qui est surprenant c’est que personne ne dit ,et cela s’installe dans les esprits ..je dis toujours que les élections permettent de s’exprimer mais il y a mieux entre les élections , à faire, car 5 ans c’est long et il s’en installe des choses qui malheureusement ne sont pas remise en question par la droite , la gauche ,elle, a détruit en 2 ans ce qu’avait fait le parti de droite au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes de la France ! 2 ans de perdu dans une France déjà à l’agonie, 5 ans dit Zemmour…

Le Den

Non seulement la télé mais aussi l’éducation nationale!

tom

Voir aussi le discours anti-Trump, avec grimace imposée des speakers et speakerines. Il est tellement répétitif et dénué de pertinence qu’il n’a aucune crédibilité. On sent bien qu’ils récitent le texte pour gagner leur prime.

limone

il y a TOUS LES JOURS , sur le journal local , l’ Est Républicain , un sujet sur l’immigration positive ..ça transpire pas : C’EST !