4 ans que le FN réclamait la nationalisation des Chantiers Navals de Saint-Nazaire !

Publié le 29 juillet 2017 - par - 15 commentaires - 1 067 vues
Share

Voilà le nouveau président de la République qui nationalise les Chantiers Navals de Saint-Nazaire ! Serait-il devenu communiste, voire un agent du FN qui réclame cette mesure ? Pour mieux le savoir, nous avons rencontré, en ce week-end de transition juillet-août, Jean-Claude Blanchard, leader historique du FN sur Saint-Nazaire.

Riposte Laïque : Vous êtes un militant politique connu de Saint-Nazaire. Pourriez-vous expliquer à nos lecteurs votre parcours professionnel, syndical et politique ?

Jean-Claude Blanchard : J’ai commencé ma vie professionnelle comme soudeur au chantier de l’Atlantique (maintenant STX) avec une formation interne dans l’entreprise et très vite militant syndical élu au chantier naval . Dans le même temps, mon orientation politique était très proche des milieux trotskistes nazairiens.

Riposte Laïque : Vous connaissez donc particulièrement la situation des Chantiers Navals de Saint-Nazaire, dont vous demandez, depuis 4 ans, la nationalisation provisoire. Pourquoi cette requête ?

Jean-Claude Blanchard : Notre demande se situe non seulement dans le patriotisme économique, mais surtout du fait que STX de Saint-Nazaire est le seul chantier naval français en capacité de construire des porte-avions de la nouvelle génération ainsi que des navires militaire (BPC Russes). Nous ne pouvons permettre que ces chantiers soit sous domination étrangère, il y va de notre indépendance nationale.

Riposte Laïque : Or, le nouveau président Macron, que vous contestez pourtant fort vivement, vient d’accéder à votre demande, si nous en croyons la presse nationale. Comment expliquez-vous une telle décision ?

Jean-Claude Blanchard : Nous pensons que cette décision est opportuniste de la part de Macron, car comment expliquer dans le même temps qu’il est prêt à privatiser certains de nos aéroports ?

Riposte Laïque : Vous êtes conseiller municipal à Saint-Nazaire, et par ailleurs conseiller régional. Qu’a changé, dans les instances où vous siégez, l’émergence de « En Marche » ?

Jean-Claude Blanchard : Au conseil municipal de Saint-Nazaire, nous sommes trois élus FN sur 49 conseillers municipaux, donc ultra minoritaire. Si vous voulez connaitre l’ambiance voici mon intervention au dernier conseil municipal suite à l’émergence de « En Marche »

Ma question préalable hier au conseil municipal de #SaintNazaire

Monsieur le maire, mes chers collègues,
La recomposition du paysage politique nazairien, actuellement « En Marche » rapide dans notre ville, amène le groupe Saint-Nazaire Bleu Marine à proposer une clarification et une nouvelle classification des groupes de notre conseil municipal.
Notre maire ainsi qu’un nombre non négligeable d’adjoints et de conseillers municipaux de la majorité socialiste et consort, ont rejoint dès le premier tour de l’élection présidentielle notre président jupitérien monsieur Macron.

A l’occasion du second tour de l’élection législative, nous avons de nouveau constaté l’appel de notre maire et de l’ensemble des cadres et des élus socialistes à se joindre à la « Macronmania » ambiante. A l’exception notable de Violaine Lucas, élue socialiste nazairienne au conseil régional, ayant opté pour le candidat de la France insoumise.

Pour employer un mot très à la mode en ce moment dans les médias et dans la bouche d’une certaine députée, les Nazairiens et les Français ont « niqué » le Parti socialiste, ce qui est à mon avis beaucoup moins grave que de niquer la France.
A ce sujet d’ailleurs, Manuel Valls auquel se référait régulièrement notre maire, lui a acté dès mardi, « Pour être cohérent, je quitte le parti socialiste »…Pour vous monsieur le maire, d’après la presse locale que je cite « « David Samzun n’a pas prévu de quitter le ps… pour l’instant ».
Cohérence quant tu nous tiens !

Bien sûr, notre droite et notre centre au conseil municipal de Saint-Nazaire étaient déjà Macron-compatibles ; d’ailleurs, à ce sujet, nous nous devons de féliciter notre collègue Pierre-Yves Vincent, devenu suppléant de notre députée. Félicitation Pierre-Yves, tu as enfin trouvé ta voie.

Le problème est sans doute plus complexe avec les conseillers des deux groupes communistes, l’un est-il macron-compatible et l’autre résolument de gauche ? Je reconnais que je n’ai pas la réponse à ce dilemme.

Reste la question du groupe Bleu Marine. La position officielle au second tout de la législative était : pas de consigne de vote faute d’un candidat patriote. Consigne tenue !
A titre personnel, certains d’entre nous ont voté à gauche, d’autres se sont abstenus, et personnellement j’ai voté pour un illustre inconnu, monsieur Remi Gration, que je comprends de mieux en mieux dans ses revendications.
Mais revenons à nos moutons (n’y voyez aucune allusion malveillante bien sûr)

Ne pourrions nous pas, pour faciliter la compréhension des Nazairiens sur le paysage politique au sein du conseil municipal, ne former que deux groupes ?
L’un que l’on pourrait nommer « Les Jupitériens », tous Macron-compatibles, regroupant la nouvelle gauche post-socialiste, l’ancienne droite sarkozyste, les constructifs, les écologistes verts, rouge, roses, les centristes de droite, de gauche, du dedans et du dehors, les monochromes de l’antiracisme, mais aussi les différents muets de cette assemblée, que l’on n’entend jamais.

Et il y aurait les nôtres, les Bleus Marine du Front national minoritaires bien sûr… mais comme dit un proverbe « La valeur plutôt que le nombre, les convictions plutôt que la quantité ».
Ceci bien sûr n’est qu’une proposition, que nous pourrions voter à main levée. Et, pour faciliter le vivre ensemble harmonieux entre ces deux groupes, je citerai une lettre de Saint François Goulet De Rugy aux Parisiens : 
« Cet hémicycle ne doit donc pas être un lieu de provocations et d’anathèmes, un théâtre d’excès et de caricature mais, bien au contraire, de la sérénité, de la bienveillance, de l’esprit constructif et du respect dans les débats » Ainsi soit-il.
Mesdames, Messieurs, merci pour votre écoute.

Jean-Claude Blanchard

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Parlervrai

Je parie que nette nationalisation ne se fera pas.

Clamp

Je crois que Macron n’a pas fini de démontrer la pertinence du programme économique du FN, quitte à se l’approprier, ou au contraire à la contredire, dans les deux cas, il lui donnera raison.

dufaitrez

Anti Macron résolu, cette décision est une Bénédiction que je professe depuis le début !
Des pans entiers de notre industrie filent à l’étranger (la liste est longue).
STX est un fleuron de savoir faire stratégique. Proche de l’Armement.
10 ans de carnet de commandes !! Qui dit mieux ? 4.500 salariés compétents !
Sous Hollande le Mou, les Italiens ont flairé le coup, avec raison ! Quelle chance !
Non ! STX restera Français ! Rare décision intelligente !

Laurance

Macron était en mauvaise position
Geste non innocent mais tant mieux. Surveillons quand même attentivement la suite. Qu’il ne pense pas ces chantiers a des FRANÇAIS DE SES AMIS !

motus

Jupiter, le président banquier, celui qui a fait sa fortune et touché un boni de 2,4M/€ en défendant les intérêts d’une société etrangère, Nestlé, contre une société française, Danone, toute deux en lice pour la reprise de PIN, Pfizer Infantil Nutrition, pour 11Mds/USD a réussi à faire ce que son père spirituel Hollande n’a pas osé faire à Florange: nationalisé une entreprise pour éviter qu’elle ne passe sous capitaux étrangers! Etrangers mais tout de même de l’UE. Absolument consternant pour lui, un chantre de l’Europe. Par contre pendant ce temps les capitaux chinois continuent de racheter les plus beaux fleurons des vignobles bordelais et bourguignons et les capitaux qataris acquièrent un à un les palaces parisiens!

Laurance

On privilégie chinois arabes etc…..
Mais pas nos voisins italiens.
Bravo la France !

Clamp

@ Laurance

Il y a une guéguerre sous-terraine avec l’Italie en ce moment au niveau politique.

cri

cherchez sur internet QIA vous allez voir tous les investissements.et pour les chinois CHATEAUROUX

Yves ESSYLU

Un néo FN venu du trotskisme cela paraît cohérent avec le chevènementisme des dirigeants de ce groupuscule, quant à parler de « convictions » et de « patriotisme » pour ces membres de l’internationale marxiste, c’est rigolo…car les immigrationnistes sont tous issus de cette idéologie qui n’a jamais apporté que la misère et la mort

Jean Claude Blanchard

Cher Yves, que tu me considère comme appartenant au Néo Fn me semble bien incongru concernant mes prises de position sur la reconstruction du FN.
Oui en effet je viens d’un courant trotskiste (il y a 40 ans de cela) J’ai rejoint le iFront national en 1984 et je ne suis pas dans le courant gauchiste de ce parti mais dans une vision plutôt identitaire et anti-immigrationniste ,j’ai le malheur de croire au #GrandRemplacement. Amitiés

Gretsch

ESSYLU a des réactions presque pavloviennes dès qu’on parle du FN. Ah si seulement 10% de ses attaques pouvaient cibler Mélanchon ou Macron. Le FN n’est pas parfait et certainement gangréné à sa tête, mais il n’y a rien d’autre de mieux dans le paysage politique, hormis des partis groupusculaires qui ne servent qu’à diviser les votes patriotes

chiartano

nous avons appris recemment que les chantiers etaient aussi sous pavillon coreen et qu’ils on bouffe le navire , ils ne veulent pas des rital parce qu’ils sont avec les chinois , eux etaient avec les coreens alors la fuite des technologies ? au fait qui a l’epoque avaient prefere les coreens , syndicat gouvernement , alors elle est bien , notre europe forte qu’ils nous disaient depuis 50 ans , voir ou en est arcelor mittal , les Martin cfdt avaient votes pour , maintenant il est bien planque au parlement europeen dans tout rachat , c’est celui qui rachete qui veut une majorite et non l’inverse

didile

Qu’est-ce que ça veut dire STX?

Parlervrai

STX = System Technology Excellence (groupe coréen)

Aristide

C’est une nationalisation provisoire.
Les Chantiers de l’Atlantique seuls n’ont pas une taille suffisante pour survivre dans le monde actuel.
Le but est d’obtenir un meilleur accord avec les Italiens.