Censure des sites patriotes : Google a déréférencé RL, RR, Breizh-info…

Publié le 10 septembre 2019 - par - 2 commentaires - 1 761 vues
Share

Fiat lux !

Grâce à Armand Lanlignel qui m’a signalé un message de Breizh se plaignant d’avoir été déréférencé de Google actualités, une question qui nous taraudait depuis des mois, à Résistance et à Riposte, trouve enfin sa réponse : pourquoi, brutalement, depuis quelques mois, notre fréquentation (en nombre de visiteurs) avait-elle été baissée, le nombre de visiteurs pouvant aller jusqu’à être divisé par deux certains jours ? Et du jour au lendemain, et pour les 2 sites ! Nous avions enquêté, demandé à nos informaticiens de vérifier ce qui se passait… en vain. Nous n’avions pas pensé une seconde à Google actualités…

Nous comprenons enfin. C’est que Google actualités a tout bonnement cessé, pendant l’hiver 2018-2019, de relayer nos meilleurs articles du jour sur l’actu… Résultats, comme l’écrit Breizh :

 

Profitant du repos estival, Google a continué de s’attaquer à la liberté de l’information. Ainsi, depuis trois semaines, sans contact préalable, ni explications techniques,

le site Breizh-Info a été intégralement déréférencé de Google Actualités après 6 années d’existence quotidienne
QUELLES CONSÉQUENCES POUR BREIZH-INFO ?
Perte de lecteurs

Première conséquence immédiate, une perte de trafic sur notre site. Notre nombre de lecteurs est en baisse depuis le déréférencement. En effet, 25 % de nos lecteurs viennent via Google Actualités.

Perte de revenus publicitaires
Une partie de nos revenus viennent de la publicité. Celle-ci est liée à notre nombre de lecteurs. Si celui-ci continue de baisser, nos revenus vont suivre, nous empêchant de rémunérer nos journalistes et donc de poursuivre notre travail d’information.

Breizh-info

.

Je viens de vérifier : nous ne sommes plus référencés, en effet, sur Google actualités, depuis des mois. Quand on y cherche « le Point », le Monde », ou un sujet d’actualité… arrivent tous les articles concernés de la presse subventionnée. Si vous mettez Riposte laïque ou Résistance républicaine… RIEN. Sauf des articles d’autres médias nous caressant à rebrousse-poil. Pareil avec les mots-clés Pierre Cassen ou Christine Tasin.

.

Les 2 sites caracolaient dans les classements des sites comme Alexa, RR comme RL étaient classés millième site français (tout confondu, sites de rencontres, de sport, d’astrologie, d’info…). RR était même largement devant Causeur classé 1 600e site ! Il faut dire qu’en pleine crise des Gilets jaunes l’intérêt des patriotes était majeur, il était d’autant plus incompréhensible que, du jour au lendemain, le soufflé retombât alors que la crise politique perdurait…

.

Les conséquences sont graves.

Non pas pour les ressources publicitaires puisque les 2 sites ont fait le choix du « sans pub » (imaginez voir des annonces pour les sites de rencontre musulmans ou de la viande halal sur nos sites...), nous touchons simplement moins de donateurs ou adhérents potentiels lors des appels aux dons ou à adhésions.

Non pas pour le plaisir des statistiques et des ego, mais pour le souci de la lutte et de l’efficacité. En effet, nous faisons de la ré-information pour informer nos compatriotes de la réalité qui leur est cachée, pour dénoncer les manipulations, pour ouvrir les yeux de ceux qui ne savent pas et de ceux qui ne veulent pas voir, mais aussi pour donner des arguments à chacun, afin que le petit travail de fourmi des Résistants, en famille, sur le lieu de travail, dans les commerces, dans les réunions entre amis fasse des émules et conduise les Français à cesser de voter pour leurs bourreaux.

Ce travail a paru si efficace, si dangereux, que quelqu’un (qui ? ) a décidé de faire pression sur Google pour nous faire disparaître de la toile…

.

Certes, on pourrait se réjouir de constater qu’on gêne, qu’on dérange… on le savait déjà avec la persécution judiciaire et la diabolisation dont nous faisons l’objet dans les médias depuis fin 2011, mais nous constatons que la « chasse à la haine » chère à Macron/l’UE et le travail main dans la main avec les Gafa priés de ne plus laisser passer que le politiquement correct est efficace. Terriblement efficace. Le but était (est) double : garantir des élections européennes ne donnant pas la victoire aux populistes, réduire la ré-information que ne maîtrise ni le gouvernement ni l’UE sur le net.

 

[…]

« Nous demandons instamment à Facebook, Google et Twitter d’agir davantage dans tous les États membres pour contribuer à garantir l’intégrité des élections au Parlement européen en mai 2019 »,

[…]

Un code de bonne conduite, non contraignant mais basé sur des engagements précis pris par Facebook, Google, Twitter, Mozilla et l’industrie de la publicité, définissait les mesures urgentes à prendre pour lutter contre la désinformation : suppression de faux comptes, démonétisation et réduction de la visibilité des contenus de désinformation, labellisation claire des publicités politiques ou des contenus sponsorisés, identification du financeur, etc.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/09/lue-exige-des-gafa-quils-luttent-contre-la-desinformation-votons-contre-lue-en-mai/

.

Doit-on pour autant baisser les bras et se mettre à tricoter devant France 2 en admirant le remplacement de façade de Brigitte Macron ou bien faire comme les ados, passer son temps à jouer à des jeux vidéos où l’on peut tuer tous ceux qui gênent ?

.

Que nenni. Surtout pas. Plus que jamais nous devons et pouvons poursuivre notre travail d’information, de ré-information.

Un seul modèle. Entre 1940 et 1945, il n’y avait pas Internet ; la presse libre, la radio libre étaient interdites. Cela n’a pas empêché la Résistance de se constituer, de glaner des infos, de monter des réseaux, de préparer la reconquête…

Rien ni personne ne peut empêcher les Français qui le veulent de continuer à s’informer et à faire circuler l’info (faire suivre les articles, les imprimer, les envoyer par la poste, les distribuer dans les boîtes à lettres…). Vous êtes chaque jour des dizaines de milliers à nous lire. C’est peu dans un pays de 67 millions d’habitants, mais c’est beaucoup si chaque lecteur est actif et apporte la bonne nouvelle partout où il est : la Résistance existe, je l’ai rencontrée. Et elle recrute…

 

Complément de Durandurand

Sur le moteur de recherche Qwant, les sites patriotiques sont toujours référencés (pour le moment). Utilisons Qwant et envoyons promener Google !

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2019/09/09/censure-des-sites-patriotes-google-a-dereference-resistance-republicaine-riposte-laique-breizh-info/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
patphil

tous les articles de ce jour m’ont plus, seul celui sur les repas végétariens à l’école; ma petite fille de 11 ans a adoré celui servi à son école (saint paul , la réunion) et ils ont prévu un repas par semaine avec légumes bios locaux!

comment faire pour lire les autres commentaires?

BERNARD

La main-mise et le contrôle de l’information ainsi que leur diffusion adéquate est la base de toute dictature.
Pour ce qui concerne le moteur de recherches qwant, effectivement ils référencent encore les sites dits destrêmdroâte (et même les sites dits « fascistes » , mais il me semble que c’est français, donc ça ne devrait par durer encore très longtemps.
Il faut dont trouver une alternative.