Censure : La vérité sur les fake news

Les «  bobards » étaient courants pendant la guerre et Radio Paris entre les mains de l’occupant était devenue la radio que la BBC moquait en chantant «  Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand ». Elle diffusait de fausses informations pour démontrer aux Français que la guerre était perdue pour les Américains. Dans mes souvenirs lointains ( encore un trait de nostalgie), je l’écoutais avant de passer au programme de la BBC, « les Français parlent aux Français » où nous étions fascinés par les messages personnels que l’on se répétait à l’école le lendemain.

En réalité, l’Histoire de France ou d’ailleurs est remplie de «  Fake informations » aussi terribles que les « Fake News » d’aujourd’hui. Le tissu de mensonges est plutôt épais dans nos livres d’école en général. « Atlas n’a jamais porté le monde sur son dos », « Héraclès n’a jamais accompli ses douze travaux », «  Dagobert n’a jamais mis sa culotte à l’envers » et « Saddam Hussein n’avait pas d’armes de destruction massive ». Quels que soient l’époque et le pays, propager ce genre de grossières visions historiques est monnaie courante soit pour motiver des guerres, soit pour accuser un rôle dans la légende, soit pour accentuer les faits héroïques de personnages légendaires.

Alors si la loi «  Fake News » ( en français on reprend le terme bobards) est votée et appliquée, il faudra réviser tous nos livres scolaires et supprimer des pans entiers de l’Histoire Universelle.

Puis qu’est-ce une «  fake news » ?

Les fake news (infox ou fausses nouvelles au Québec) sont des informations délibérément fausses ou truquées (fake veut dire en anglais « faux, truqué ») émanant d’un ou plusieurs individus (par le biais de médias non institutionnels, tels les blogs ou les réseaux sociaux), d’un ou de plusieurs médias, d’un homme d’État dans l’exercice de ses fonctions et disposant des moyens que celles-ci lui procurent ou, plus rarement, de tout un gouvernement (comme les autorités ukrainienne, en mai 2018). Wikipedia.

La définition est claire : un  ( ou une ?) fake news est lancée sur les ondes pour désinformer le grand public ou lui faire entendre que l’événement est réel et a bien eu lieu.

Et là apparaît tout le cynisme et le mépris envers le lambda franchouillard de la  ministre Françoise Nyssen quand elle déclare sans sourciller ni rougir devant un tel jugement : «  La capacité des citoyens ne suffit plus ! ». Ils sont incapables de reconnaître le vrai du faux et la manipulation de l’information est dangereuse pour la liberté d’expression et surtout pour la soumission du peuple.

Le danger s’inscrit en rouge dans le texte de la loi car qui peut faire la différence entre une caricature satirique et une vraie information. Le dessin humoristique imagine une situation amusante qui évidemment n’a aucune valeur informative mais est fait pour un sourire. La bulle d’un personnage politique connu qui dirait quelque chose qu’il n’aurait jamais prononcé dans ses discours ou dans ses conversations, tomberait-elle sous le coup de loi pour diffuser des mots inventés de toutes pièces ? Le contexte qui fait preuve de sarcasme sera-t-il condamné et supprimé ? Dans un cas pareil, c’est tout l’humour politique qui disparaîtrait.

La loi est déjà sévère avec ceux qui propagent de la littérature antisémite ou des caricatures à la Charlie Hebdo. Nous savons que cela a coûté très cher aux journalistes de ce magazine. Mais avec la loi, sera-t-elle appliquée aux antimacronisme, anti philippisme ou anti collombisme ? De nombreux pièges ont été placés dans le texte pour coincer celles et ceux qui seraient contre le gouvernement ou certaines organisations. Cette liberté d’expression sera-t-elle contrecarrée par une loi d’opinions beaucoup plus restrictive ?

Les journalistes, les commentateurs sur des blogs et des sites officiels ou pas, les reporters agréés devront tourner sept fois leur crayon sur le papier avant de s’exprimer ? Seront-ils forcés de présenter leurs articles à une commission déontologique constituée de juges apparatchik avant de publier comme cela se fait dans les sociétés privées des droits de l’homme ?

A lire les fines lignes du contrat proposé et celles-ci sont toujours les plus difficiles à comprendre, on s’aperçoit des contraintes et des restrictions concernant les remarques et commentaires offerts au grand public.

Des sites comme RL et bien d’autres tenus par des éditeurs un peu rebelles et insoumis seront-ils interdits sur Internet ?

La menace apparaît à l’horizon car d’après un ministre, il faut nettoyer les réseaux comme Hercule a nettoyé les écuries d‘Augias. Partout, d’après les politiques, Macron en tête, il faut «  endiguer un torrent de boue qui se déverse dans les forums de discussions et sur les réseaux sociaux ».  Comme le fumier (cette pluie d’excréments qui tombent sur Internet) qui s’était accumulé depuis de nombreuses années dans les écuries  du roi d’Elide, malhonnête et corrompu, a été enlevé par deux fleuves Alphée et Pyrée, les nouveaux fleuves Facebook et Google serviront à empêcher les pratiques abusives et critiquables de «  planter le doute et laisser penser que ce que disent les politiques et médias (officiels) est plus ou moins mensonger ! »

Le gros ennui est de savoir si les gouvernements ou ceux qui ont le pouvoir disent toujours la vérité. Quand on pense aux arguments utilisés par Powells pour justifier la guerre en Irak en 2002, on reste perplexe devant une telle logique qui veut que la vérité ne sort que de la bouche des puissants.

En réalité, pour cacher une censure qui ne veut pas dire son nom, Macron va imaginer des moyens pour supprimer l’opposition médiatique à ses projets. Notre Empereur se prenait pour Jupiter mais maintenant il se croit plus fort qu’Héraclès qui s’est donné comme mission, douze travaux pour bouleverser de fond en comble la société puante et sale de ses prédécesseurs.

Les trois ou quatre premiers travaux ont été achevés : la loi du travail, les retraites, la SNCF et maintenant l’information. Bientôt les autres !

André Girod

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. il y a 10ans on était 44° mondial en matière de liberté d’expression ; je pense que depuis on a sérieusement plongé.

  2. Les exemples de désinformation sont trop nombreux !
    Prenons la « Présomption d’innocence » !
    L’attaque provient d’une Rumeur. D’un témoignage oiseux. La Presse s’en empare, les réseaux sociaux s’emballent, le premier pas est fait, même si aucune plainte n’est déposée !
    Si elle l’est, c’est pire ! Le dossier est publié illégalement, Le « mis en cause » est déjà condamné. Si « mis hors de cause », qq mots, pas d’excuses. Mais vie brisée. Des noms ? Cela pour UN individu !
    On imagine les Horreurs pour une Nation, celle de la Vérité DICTEE !

  3. ils ont fait fermer les sites « defend europe » « tvlibertés » et autres opposants, alors que les sites porno ou islamistes restent ouverts!
    mais ils ne nous auront pas! du coup j’ai envoyé un chèque à tvlibertés!

    • @ patphil
      Attention à ne pas écrire n’importe quoi ! Ce n’est pas le site tvlibertés qui
      a été fermé, mais la diffusion sur You tube. On a toujours accès à TVL

    • Rien dans les merdias français sur Tommy Robinson, embastie à Hull, Saudi sur votre site.
      A quand un gros scandale à la française, un  » Robert Dupont  » mangeur d’andouillette et buveur de rouge qui défend son territoire et sa culture à coup de photos……..accusé d’atteinte à la sûreté de l’état pour avoir organisé un apero sauvage devant une mosquée sponsorisée par l’état ??
      A quand le lancé de lardons sur le perron des mosquées sponsorisés par Herta et Fleury Michon. Condamnation à perpétuité garantie pour le  » terroriste « 

  4. Les gouvernements sont les plus gros fabricants de fake news. Raison pour laquelle la Liberté de la Presse est constitutionnelle. Cependant la garantie de cette Liberté est moins assurée dans notre DDHC de 1789 : « tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. » que dans le fameux 1er Amendement (1791) de la Constitution des Etats-unis : « le Congrès ne fera aucune loi … sur la Liberté de la Presse. » Même chose pour le 2d Amendement américain :  » le droit du peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé ». Rien de tel dans notre DDHC de 1789 hélas ! Bref l’Etat est chez nous libre de tous les abus envers le Peuple ! Or le clan des européistes s’est emparé du pouvoir de l’Etat par démagogie, et s’y maintient au moyen du déficit public permanent, du CSA qui interdit les media dissidents. Quant à la Presse papier, elle est subventionnée, ce qui engendre un capitalisme de connivence entre le Gouvernement et les industriels en affaires avec l’Etat (Presse macroniste), Facebook, Google-Youtube. Le citoyen qui voudra rester libre a intérêt à se bouger, et vite ! Plusieurs media de réinformation sont en danger de disparaître, faute d’argent et surtout le censure privée des multinationales progressistes.

  5. Pas d’ accord sur armes de destruction massive
    Pour la France, Saddam n’a jamais eu d’armes de destruction massive, donc la fabrique, le gaz moutarde, le sarin, le vx n’existent pas[/column]

    Rien à ma connaissance n’a été dit en France concernant le fait que l’Etat Islamique en Irak et au Levant s’est emparé de la principale fabrique d’armes de destruction massive (bactériologiques et chimiques) fonctionnant sous Saddam Hussein, al Muthanna, où se trouvaient encore des stocks de gaz moutarde, de sarin et de vx. Et aucune image de l’inspection de cette fabrique par des agents des Nations Unies en 2001 ( ils n’ont, bien sûr, pas tout vu, car ils n’ont vu que ce que Saddam a bien voulu leur montrer) n’a été diffusée. Aucune image de la prise de cette fabrique par l’EIIL n’a été diffusée non plus. Les fragments de la conférence de presse de Jen Psaki, porte parole du Département d’Etat, parlant de la fabrique n’ont pas même été cités. Pour la France, Saddam n’a jamais eu d’armes de destruction massive, donc la fabrique, le gaz moutarde, le sarin, le vx n’existent pas. Merveilleux! Les Français n’auront pas à s’inquiéter.

    Voilà un article, de source sûre….Sinon fakes news qui peut vraiment les qualifier?? seul le bon sens de chacun ou la suite de l’histoire à venir…

  6. Il restera la satyre qui permettra de contourner la censure, on utilisera un mot pour un autre , ils sous-estiment un peuple qui a compris, qui va commencer à ruser et river son clou à Madame Nyssen, ah tu nous prend pour des demeurés, eh bien tu vas voir!
    Dans les systèmes totalitaires ou sous le maccarthysme il y a toujours eu des réactions , des contre pouvoirs et des ruses populaires, rustiques, intraçables et efficaces.
    On peut contourner Internet en s’envoyant par la poste de simples clés USB avec des programmes entièrement enregistrés et échangeables par mail comme de simples fichiers, ça peut devenir viral???et ça relancera les finances dissidentes et postales.

    • Que voilà une excellente suggestion! On pourrait par exemple employer »satyre » au lieu de « satire »… et « partir » au lieu de « martyr », salles d’eau au lieu de soldats etc. Très bonne idée la clé non pas usb, mais DNA ( pourquoi pas » désobéissance nationale active » ou discrimination non altérée » ) …Bref retrouvons la langue des zoizos!

  7. Notre Empereur se prenait pour Jupiter mais maintenant il se croit plus fort qu’Héraclès

  8. vous vous trompez, il s’agit de RADIO PARIS MENT (3 FOIS) RADIO PARIS EST MUSULMAN.

  9. La Loi du communiste bolchévique génocidaire aux milliards de morts Gayssot voulait nous interdire de contester les chambres à gaz, les totalitaires veulent maintenant nous museler en nous interdisant les fake news. C’est un coup dur porté par les bien-pensants humanistes et anti-RACISTES contre la mouvance catholique et patriote de la droite nationale. Un complot contre la race blanche.

  10. Nyssen a bien raison :

    Les Français sont des cons
    pour preuve ils ont voté micron

    Quand je vois les pathétiques manifestation des retraités, dont 74% ont voté pour micron, je suis mort de rire, d’autant plus qu’il n’avait pas menti sur son programme !

    Vous avez voté micron, et bien maintenant, c’est l’heure d’en chier.. fallait réfléchir avant, rattrapez vous aux prochaines européennes (mais j’y crois si peu !!)

  11. C’est vraiment une manie française : aligner de nouvelles lois pour avoir l’air de traiter des problèmes alors que les lois existantes suffiraient amplement si elles étaient appliquées…

  12. Qu’à cela ne tienne, la propagation de l’information va devenir asymétrique, comme la guerre du même nom. La dissidence russe a pu se propager avec les samizdats. Les gens utiliseront de moins en moins Internet comme beaucoup de Français déjà ne regardent plus la télévision. La rusticité permet de réduire considérablement la traçabilité. Il faut tout simplement vouloir changer ses habitudes.

    • non, la technologie permetra pour les mieux formés de passer inapercu… Le combat passera pour une part par l’usage bien ciblé de la technologie…
      Pour info, pour ceux qui connaissent les contraintes techniques de transmission TNT, il n’y a rien de plus simple de supplanter au signal officiel montant satellitaire un signal resistant qui sera diffusé par tout le reseau TNTSAT, ainsi que par les relais hertziens reliés a ce meme reseau.
      La resistance ne se fait plus a coup de pigeons voyageurs, mais a coup de technologie de pointe, que nous pouvons avoir en chine a un cout ridicule… Cette resistance numerique sera une aide a la resistance physique sur le terrain…
      Vous avez peur de perdre votrez aide GPS schlomo-americaine? passez sur Glonass, l’equivalent russe a notre GPS.
      Et surtout, patriotes de pacotille, arretez de nous emmerder avec vos atermoiements qui vaudront pet de lapins en cas de conflit. Desormais, nous sommes en guerre mais encore faut il l’accepter psychologiquement.

  13. D’éminents intellectuels l’on dit : l’exercice de la démocratie telle qu’il est pratiqué aujourd’hui nous conduit doucement mais sûrement à la pire des dictatures : la dictature douce prévue par Orwell
    La dictature du bien , car c’est pour votre bien….

Les commentaires sont fermés.