Centrafrique-Mali : et si les Blancs n’étaient pas toujours les méchants…

Publié le 28 novembre 2013 - par - 1 314 vues
Share

Pour le cerveau à deux neurones d’un anti-raciste, la vie est simple : le méchant  c’est toujours le blanc et le gentil c’est toujours le noir, l’arabe ou le musulman.

Pour l’anti-raciste à deux neurones, le blanc doit se repentir ad vitae aeternam,  de son passé d’esclavagiste, de colonisateur, de croisé et de tortionnaire du pauvre noir, du pauvre arabe, du pauvre musulman…

L’anti-racisme à deux neurones, c’est la promotion idéal pour le neuneu blanc de service (M.R.A.P., SOS Racisme, Ligue des droits de l’Homme). Vous pouvez toujours vous évertuer à causer avec lui : hors l’anti-racisme, point de salut, tous les samedis soir qu’il peut, « il écoute pousser ses cheveux » .

Déjà qu’avec le Mali, la situation n’est pas prêt de s’éclaircir, mais avec ce qui arrive en ce moment en Angola où les noirs veulent virer les 1% de musulmans du pays et interdire la construction de mosquées, et en Centrafrique, où les noirs non-musulmans deviennent islamophobes à cause des massacres perpétrés par la clique de pseudo-militaires musulmans qui viennent de faire un coup d’Etat et chasser le président en poste, le neuneu blanc de service à deux neurones, il n’en peut plus .

http://senego.net/2013/11/26/centrafrique-bord-genocide-entre-chretiens-musulmans_133537.html

Il a beau demander autour de lui, qui c’est les bons, qui c’est les méchants. Personne pour lui répondre parce qu’au Mali, en Angola et en Centrafrique, il y a,  à 99%, que des africains noirs.

Hou Hou ! mon gars, le neuneu blanc de service à deux neurones,  il va falloir que tu changes radicalement ta façon de réfléchir ou que tu te fasses greffer un cerveau, car en Afrique aujourd’hui, si cela va de plus en plus mal , ce n’est pas à cause des croisades, pas à cause de la traite négrière, pas à cause de la colonisation, mais à cause des noirs convertis à l’islam de conquête, le véritable islam comme Mahomet l’a prophétisé, qui est là pour soumettre le reste de l’humanité à la religion de l’amour, de la paix et de la tolérance.

Huineng

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.