Ces Africains qui se battent pour un monde meilleur

Publié le 24 novembre 2013 - par - 1 888 vues
Share

En Afrique, comme partout, on trouve le pire et le meilleur.

Le pire nous le connaissons tous: des humains qui renient leur humanité pour s’engluer dans la bestialité des viols, des lapidations, des meurtres en tous genres. Merci l’Islamisme (!),  et autres archaïsmes qui ne dépendent d’ailleurs pas tous de l’Islam. Car bien des pratiques « culturelles » qui sont le fruit d’une pensée magique la plus pervertie, contribuent à freiner l’Afrique.

Et de cette Afrique là nous n’avons pas de leçons à recevoir.

Nous avons été assez grands pour régler nos comptes avec notre propre histoire, nous remettre en question et gérer notre volonté d’évolution. Même s’il reste beaucoup de chemin à parcourir.

CAMEROUN

 

http://www.mediaforafrica.net/afrique-centrale-camerounguinee-equatoriale-et-gabonlintegration-par-les-crimes-rituels/

 

Le meilleur jaillit aussi en Afrique. Il appelle tout notre respect et tout notre soutien.

Le meilleur de l’Afrique ce sont des hommes comme Yacouba Sawadogo, l’homme qui a arrêté le désert. Une sorte de  frère spirituel de Pierre Rabhi.

Ce sont ces grands hommes discrets que nos pays doivent soutenir, mais surtout cela doit nous appeler à l’humilité. Car c’est avec des connaissances en agriculture traditionnelle qu’il a fait ce que nos ingénieurs agronomes peinent souvent à réaliser dans le Tiers-Monde.

Un homme vrai vaut tous les sauvages et terroristes.

Car les soi-disant combattants de l’Islam en Afrique auraient des choses plus utiles à faire que de massacrer les civils et vouloir imposer la Charia. Ils pourraient suivre l’exemple de cet homme de bien:  planter des arbres et creuser des puits.

La vraie fraternité est là : nous entraider pour réaliser des projets qui permettront aux africains de se réapproprier leur continent et y vivre dignement. C’est leur droit et leur devoir.

Notre devoir d’occidentaux plus riches consiste à les soutenir dans leurs projets, pas à les entretenir et encore moins à en faire un sous prolétariat au bénéfice des patrons du BTP et des proxénètes de la  banlieue parisienne.

http://www.courantpositif.fr/lhomme-qui-a-arrete-le-desert/

La bonne volonté et le courage peuvent faire reculer le désert, et ce sont les mains de cet homme qui ont fait le travail. Il n’a pas perdu son temps à martyriser des innocents.

Il a œuvré la terre avec amour et le désert reverdit enfin.

Il est au service de la vie, à l’opposé des fanatismes mortifères  qui ensanglantent ce continent parfois exsangue, malgré toutes les promesses dont il est si riche.

http://www.recit.net/?Dans-les-petits-trous-creuses-dans

Peut-être que bien des africains qui critiquent la France mais savent aussi trouver le chemin des CAF, devraient plutôt aider ce grand homme qui sauve son bout d’Afrique à lui tout seul.

http://www.unmultimedia.org/radio/english/2011/10/the-man-who-stopped-the-desert/

Cet homme mérite l’ admiration. Et l’aide de certains de ses compatriotes !

Plus soucieux de glander et dealer en Occident que de reconquérir leur dignité en Afrique.

ww.magazinplus.eu/clanak/yacouba-sawadogo-covjek-koji-je-zaustavio-pustinju/

L’Afrique aux africains. Ils se sont assez plaints du colonialisme. Le blanc est parti, les petits dictateurs noirs sont venus, les jihadistes s’enracinent dans le sang.

Lève-toi Afrique, et suis des hommes vrais comme Yacouba, ce sont eux qui te montrent le chemin de la liberté et de la dignité.

Pas les jihadistes, car eux ils tueront même l’âme de l’Afrique, ils ont déjà commencé par ses enfants :

http://www.africapresse.com/mali-a-lhopital-de-gao-cinq-jeunes-maliens-amputes-sous-la-garde-de-djihadistes/

Laissons l’Afrique tranquille, pour prendre son destin en mains. Aidons-là intelligemment, et fraternellement.

N’entretenons pas leurs gouvernants véreux. N’armons pas les jihadistes. Cela peut choquer, mais combien de pseudos associations culturelles et caritatives « religieuses » perçoivent des subventions, c’est-à-dire un peu de vos impôts. Une partie de cet argent finit dans l’escarcelle du Jihad. Il est temps de couper les vivres à ces financements inutiles et indécents.

Cet argent serait tellement plus utile pour aider à stabiliser la terre africaine afin qu’elle ne perde pas sa capacité à nourrir ses peuples.

N’abandonnons pas l’Afrique dans les griffes du terrorisme.

https://www.facebook.com/sawadogoyacouba

Cette information est la traduction  actuelle du merveilleux ouvrage de Jean Giono : « L’Homme qui plantait des arbres ».

Une sculpture végétale au Canada illustre admirablement ce visage universel.

http://thomasanaellecanada.blogspot.fr/2013/08/jardin-botanique.html

A l’heure où les dirigeants européens s’apprêtent à franchir allègrement le Rubicon du totalitarisme et préparent des lois drastiques et liberticides qui signent la fin de la liberté d’expression,

Prêtons aussi attention avec beaucoup de respect à un pays comme la BOLIVIE qui a produit une loi magnifique :

« LA LEY DE LOS DERECHOS DE LA TIERRA MADRE »

La loi des droits de la Terre Mère.

http://bolivia.infoleyes.com/shownorm.php?id=2689 (espagnol mais même un francophone peut comprendre beaucoup de mots)

Cette loi ne parle que d’harmonie avec la vie, de respect, de valeurs humaines au service de la Terre….

 http://crimentales.blogspot.fr/2013/04/derechos-de-la-madre-tierra.html

En lisant cette loi, comme j’ai eu honte de nos politiques qui ne savent se battre que pour leurs sièges, leurs avantages et les mesquines idéologies qui permettent de garder la main sur ces avantages,… et dans le porte monnaie du citoyen.

Il y a des hommes et des femmes vrais partout. Ce sont eux qui feront avancer le monde.

Pas avec des idéologies ou des manipulations, pas avec des croyances déconnectées de la conscience.

Mais avec un sens du vrai bien collectif. Ceux-là vous n’en trouvez pas beaucoup dans les gouvernements , ni à Bruxelles.

La vraie réponse aux problèmes de l’Europe

ne se trouvera que dans  le respect de l’autre.

Et de soi-même.

Cela n’a jamais signifié perdre son identité, sa dignité et son honneur.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.